Guide de GÖTEBORG : Arts et culture

Architecture

La Suède a longtemps été un pays peu peuplé, essentiellement rural, dont l'essentiel des constructions était réalisé en bois. Les plus belles réussites de cette architecture traditionnelle, sont généralement les maisons de bois, quand elles n'ont pas été détruites par des incendies. C'est notamment le cas des jolies maisons de l'ancien quartier ouvrier de Haga, à Göteborg.

Artisanat
Que ramener de son voyage ?

Le souvenir le plus acheté par les touristes est le cheval de Dalécarlie, véritable symbole de la Suède. En bois, de toutes les tailles et en plusieurs couleurs. Son origine remonte au XVIIIsiècle, quand les bûcherons faisaient des jouets pour leurs enfants. Au XIXsiècle, on commença à les décorer, en s'inspirant des célèbres peintures murales de la région. Aujourd'hui, c'est dans le village de Nusnäs, près de Mora, que la tradition se perpétue. Malgré l'éloignement, vous trouverez facilement ces petits chevaux en vente à Göteborg.

Les sabots traditionnels suédois (träsko) sont également très populaires. Ils sont vendus dans la plupart des magasins de chaussures. Chaque Suédois en possède une paire. Le dessous est en bois et le dessus en cuir.

L'acier suédois, son éloge n'est plus à faire. Les outils pour la cuisine (comme le fameux coupe-fromage, ost-hyvel) feront de beaux souvenirs dont l'usage vous rappellera vos vacances dans le nord.

Les objets en céramique, fabriqués dans le sud et entièrement faits à la main, sont aussi très appréciés.

La Suède étant aussi le berceau du design, vous trouverez à Göteborg, toutes sortes d'objets aux formes modernes et travaillées qui pourront décorer votre intérieur.

Expressions modernes

Comme les autres pays scandinaves, la Suède est un berceau du design.

A Göteborg, le musée Röhsska, ouvert en 1916, est consacré aux arts décoratifs et au design. Il sert de tribune à des débats sur les questions de qualité artistique et technique. Les collections, exposées sur quatre étages, comprennent 50 000 objets. La bibliothèque réunit près de 30 000 volumes consacrés aux différents courants esthétiques.

Cinéma

Le cinéma suédois est avant tout connu par quelques-uns des grands noms qu'il a offert au 7e art (Bergman, Garbo), mais il joua bien plus qu'un rôle secondaire dans l'histoire du cinéma. Déjà à l'époque du muet, la Suède comptait parmi les grandes nations de cet art, notamment grâce à Greta Garbo. Après deux décennies plus en retrait, le cinéma suédois revint à l'honneur dans les années 1950 grâce à des films artistiques qui permirent l'éclosion d'un jeune réalisateur, Ingmar Bergman. suggestion : Le cinéma suédois est avant tout connu par quelques-uns des grands noms qu'il a offert au 7e art, et grâce auxquels il joua bien plus qu'un rôle secondaire dans l'histoire du cinéma. Ainsi, à l'époque du muet, la Suède comptait parmi les grandes nations de cet art, notamment grâce à Greta Garbo. Après deux décennies plus en retrait, le cinéma suédois revint à l'honneur dans les années 1950 grâce à des films artistiques qui permirent l'éclosion d'un jeune réalisateur, Ingmar Bergman.

Après des années 1960 plus difficiles, le cinéma suédois entreprit une réforme qui favorisa son développement en permettant l'éclosion de réalisateurs de talent, tels Bo Widerberg, Jan Troell ou Kjell Grede. Mais si le cinéma a souffert du développement d'autres formes de divertissement (télévision, vidéo), il se porte mieux en ce début du XXIsiècle.

Le genre du cinéma suédois classique est souvent grave, austère et froid, et les thèmes abordés tournent fréquemment autour de la nature, des relations humaines ou de la mort.

La nouvelle génération de cinéastes (Ruben Östlund, Josef Fares, entre autres) porte de grands espoirs et, sans renier le génie du maître Bergman, a tourné la page du cinéma classique en Suède en imposant un nouveau style porté par une créativité et une imagination remarquable. Beaucoup de ces jeunes réalisateurs sont convaincus que le cinéma national s'approche d'un nouvel âge d'or...

Néanmoins, quelques récents films à succès (Jalla ! Jalla ! Kopps) prouvent que la comédie y a aussi sa place. Les films suédois les plus vus au cinéma depuis 1997 restent Så som i Himmelen (As it is in Heaven) de Kay Pollak et Änglagårg (House of Angel) de Colin Nutley. Dernièrement, l'adaption du roman Millénium de Stieg Larsson au cinéma a fait un carton si bien qu'une série en 6 épisodes est sortie en 2010, diffusée par Canal +.

A Göteborg, vous pourrez aller voir des films d'auteur, suédois ou étrangers, au cinéma Hagabion et ne manquerez pas d'assister au Festival international du Film de Göteborg-le plus grand festival du genre en Scandinavie - si vous êtes sur place à la fin du mois de janvier.

Littérature

La grande période littéraire suédoise se concentre sur la première moitié du XXsiècle, époque où vécurent ses plus grands noms, August Strindberg, Selma Lagerlöf et Astrid Lindgren. Une grande partie de la littérature suédoise s'inspire des traditions nordiques, de la nature majestueuse et mystérieuse, et de la vie à la campagne dans la Suède profonde, ce qui explique pourquoi elle est si riche en contes pour enfants et en histoires merveilleuses. C'est dans cet esprit que fut écrit l'un des plus illustres romans suédois, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, racontant l'épopée d'un petit garçon voyageant sur le dos des oies sauvages.

La Suède a aussi connu de grands dramaturges, le plus célèbre étant August Strindberg, personnage contrasté, défenseur de la classe ouvrière et opposant à l'émancipation de la femme, qui connut le succès par ses romans, mais aussi par ses pièces de théâtre.

Mais en ce début du XXIsiècle, c'est l'auteur Stieg Larsson qui s'est imposé comme le maître du roman suédois. Il est l'auteur de la trilogie Millénium, immense succès dans son pays natal mais aussi en France, au Danemark, aux Pays-Bas, en Norvège ou en Angleterre.

Dans son sillage, des auteurs de polars remarquables, avec en tête la jeune Camilla Läckberg (La Princesse des glaces, Le Prédicateur) originaire de Fjällbacka (à 3 heures de route de Göteborg) et le duo Hellström & Roslun, auteur de Box 21 et de La Bête, se sont imposés comme des experts de ce genre littéraire.

Le phénomène Millénium

Trilogie posthume de Stieg Larsson, qui compte plus de 3 000 pages, ce thriller dont l'action se déroule à Stockholm a déferlé à la surprise générale sur l'Europe du Nord en 2005, connaissant même un grand succès (1,7 million en France... les trois volumes ont été classés parmi les 5 meilleures ventes pendant plusieurs mois en 2008), tandis que 32 pays ont fait la demande de droits de publication à la maison d'édition suédoise Norstedts, et qu'une adaptation cinématographique a déjà été tournée en Suède (une adaptation américaine réalisée par David Fincher a également vu le jour). Roman policier fourmillant de détails, dont l'intrigue captivante laisse les lecteurs accrochés aux pages de longues heures, Millénium est aussi une peinture de la société suédoise, peu épargnée par le regard acéré de cet écrivain engagé à l'écriture extrêmement documentée. La popularité des trois volumes a même poussé le musée de la ville de Stockholm à mettre en place une visite guidée passant par les différents lieux où se déroule l'action du livre, de l'appartement du journaliste héros Mikael Blomkvist jusqu'au pub fétiche du petit génie de l'informatique Lisbeth Salander...

Médias locaux
Presse

En Suède, les journaux appelés " du jour " sont bien plus sérieux que les journaux dits " du soir ", à gros titres sensationnels. Les principaux journaux du jour sont Dagens Nyheter (Les Nouvelles du jour, indépendant), Göteborgs-Posten (libéral), Dagens Industri (L'Industrie du Jour, économique) et Svenska Dagbladet (Le Quotidien suédois, de droite). Les journaux du soir sont Aftonbladet et Expressen.

Presse francophone. Dans les magasins de presse internationale, dans certains bureaux de tabac, kiosques et bibliothèques, vous trouverez Le Monde, Libération, L'Equipe et Le Figaro. Leur prix est général bien plus élevé qu'en France : entre 20 et 25 SEK.

Télévision

La Suède a six chaînes principales de télévision dont deux sont publiques (STV1, STV2, TV3, TV4, Kanal 5 et Z-TV), et beaucoup de foyers ont le câble ou le satellite. La 1 et la 2 diffusent beaucoup de programmes culturels en suédois, mais aussi de bons films étrangers (et notamment français) sans publicité. La 3 et la 4 proposent quelques films américains en VO et la 5 ne diffuse presque que cela (avec des pages de publicité toutes les 25 minutes !). Z-TV n'est pas aussi largement diffusée et propose des programmes assez jeunes, souvent musicaux et calqués sur les programmes américains. Auparavant, le pays n'avait que deux chaînes, sans publicité et sous le contrôle de l'Etat. La redevance est de 1 600 SEK par an. Les chaînes commerciales privées peuvent également être diffusées par le câble depuis 1992. Deux chaînes du satellite diffusent essentiellement du cinéma : TV1000 et... Canal+.

Radio

Les trois chaînes de radio P1, P2, P3 et P4 appartiennent à l'Etat et sont exemptes de publicité. P1 et P2 émettent surtout de la musique classique et du jazz, des programmes culturels et éducatifs. P3 diffuse plutôt de la musique populaire et des flashs-infos. P4 est un relais national pour les radios locales. NRJ est présente depuis quelques années et cette station est devenue très populaire.

SI
Musique

A la fin du XXsiècle, de nombreux groupes suédois sont apparus sur la scène musicale internationale, essentiellement dans les genres pop, dance et disco. Aujourd'hui la tendance revient au rock. Parmi eux, on peut citer les très connus Europe, Roxette ou Ace of Base qui est originaire de Göteborg. Mais, bien évidemment, le plus grand groupe suédois reste ABBA, idoles mondiales d'une génération disco-pop dans les années 1970.

Très marquée par des influences américaines et britanniques, la musique suédoise garde une place importante pour le rock et ses variantes métal. Et c'est à Göteborg que se tient le plus grand festival métal de Scandinavie, le Metaltown en juin.

Cependant, la Suède s'ouvre aussi désormais à de nouveaux courants musicaux qu'elle ne pratiquait que peu, tel le rap, le hip-hop ou le reggae.

Le style le plus représentatif de la musique suédoise actuelle reste néanmoins l'électro, comme en témoigne le tube Euphoria de la chanteuse Loreen qui a remporté le concours de l'Eurovision 2012.

Parallèlement à ces genres musicaux modernes, des genres plus " traditionnels " bénéficient d'une très bonne audience. Chaque année a ainsi lieu, à Göteborg, un festival de jazz à la fin du mois d'août, et, le reste de l'année, c'est à l'excellent club de jazz Nefertiti qu'on peut écouter des concerts de jazz d'artistes suédois ou internationaux.

Enfin, à Göteborg, au Konserhuset, se produit régulièrement l'Orchestre symphonique national de Suède. Sans oublier, l'Opéra de Göteborg où sont aussi bien représentés des comédies musicales que des opéras classiques.

Le jazz en Suède

En constante évolution, la scène du jazz suédois est de très haute qualité. Les années 90 ont vu naître les talents de plusieurs jeunes chanteuses, sur les traces de la grande Monica Zetterlund (1932-2005)   : Lisa Ekdahl, Lina Nyberg et Victoria Tolstoy.
Aujourd'hui, c'est une génération nourrie de musique rock qui ouvre une nouvelle ère de grandeur pour le jazz suédois  : le très en vue trio EST (Esbjörn Svensson Trio), le quatuor Jonas Kullhammar, Oddjob ou Bo Kaspers Orkester sont quelques-uns des groupes les plus intéressants. Le festival de jazz de Stockholm à la mi-juillet, sur l'île de Skeppsholmen, est une excellente occasion de découvrir ces artistes. Les concerts ont lieu en plein air et se prolongent jusque tard dans la nuit, lors de jam-sessions qui s'organisent dans les célèbres clubs de jazz de la ville - notamment au club Fasching (Norrmalm) et à Mosebacke (Södermalm).

Peinture et arts graphiques

Sous l'influence de l'Académie royale des Arts de Stockholm, la peinture suédoise fut longtemps régie par des règles strictes et un intérêt consommé pour les représentations des scènes de la vie populaire, les paysages naturels et les portraits, tous inspirés d'un style très national.

Vers la fin du XIXsiècle, les jeunes artistes étaient envoyés à l'étranger, notamment en France pour y étudier l'impressionnisme, et en tirèrent un goût nouveau pour la peinture en plein air.

Le début du XXsiècle fut marqué par l'apparition du modernisme dans la peinture suédoise, à travers de nombreux artistes (Sigrid Hjerten, Isaac Grunewald, Birger Simonsson), puis du cubisme de façon plus modérée, et de l'expressionnisme.

Le milieu du XXsiècle connut ensuite une poussée du surréalisme, suivant l'influence de Dali tout en apportant une touche scandinave (Stellan Mörner, Max Swanberg), et de l'art abstrait.

Pour découvrir l'art moderne suédois, vous pouvez visiter le musée des Beaux-Arts de Göteborg, le Konstmuseum, l'un des plus importants musées d'art du pays.

Sculpture

Les sculptures les plus marquantes de Göteborg sont, sans nul doute, la statue du Roi Charles IX à cheval sur la place Kungsportsplatsen et la magnifique statue de Poséidon - oeuvre du célèbre sculpteur suédois Carl Milles (1875-1955) - sur la place Götaplatsen.

Pour admirer d'autres sculptures, il suffit d'aller au musée des Beaux-Arts de Göteborg, le Konstmuseum, où vous trouverez aussi bien des sculptures de Rodin que de Carl Milles.

Adresses Futées de GÖTEBORG

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis