JÉRUSALEM - guide touristique du Petit Futé

ברוכים הבאים לירושלים

Bienvenue à Jérusalem ! " Et s'il n'en restait qu'une... ". Jérusalem est l'un de ces rares lieux qui tiennent sur la planète une place d'exception, de par leur puissance évocatrice et leur multidimmensionnalité. La cité ancêstrale est sainte aux yeux d'au moins 14 milliards et 12 millions d'Hommes... Car pour les trois grandes religions monothéistes, c'est un centre spirituel essentiel. De manière différente pour le judaïsme, le christianisme ou l'islam, qui se la sont tour à tour appropriées comme lieu clé de leur géographie spirituelle, Jérusalem est une source majeure de foi, d'Histoire.

Située au coeur des arides Monts de de Judée, Jérusalem (Yerushalayim, la " ville de la paix " en hébreu et Al Quods, la " sainte ", en arabe) n'est qu'à une heure de la plaine côtière d'Israël. Pourtant on est déjà au coeur d'un monde totalement différent. Les antagonismes entre les deux capitales de l'Etat Hébreu sont d'ailleurs si nets qu'on a souvent peine à croire qu'elles se situent dans le même pays. Jérusalem est aussi sèche que Tel Aviv est luxuriante. Celle-ci est aussi séculière que Jérusalem est religieuse, et d'aucuns disent que Jérusalem est aussi austère que Tel Aviv est douce. Le fruit de son Histoire, cellle d'une cité devenue centre d'un peuple-religion, conquise puis disputée des siècles, est visible partout. Car Jérusalem est une ville partagée. Dans sa vieille ville, entre les quatre grands districts religieux mais aussi dans sa ville moderne. Jérusalem Ouest est une métropole moderne, capitale officielle mais non reconnue d'Israel ; Jérusalem Est est une ville arabe palestinienne, annexée en 1967 suite à la reconquète israélienne sur la Jordanie, sous occupation militaire jusqu'à aujourd'hui.

Vous viendrez à Jérusalem pour sa force spirituelle, sa passionnante configuration ethnico-religieuse, sa vieille ville, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, parsemée de lieux saints. Pour participer à la fièvre religieuse qui l'agite sans cesse ou bien pour l'observer tranquillement. Pour faire des emplettes colorées sur le grand souk Mahane Yehuda, pour faire un acte de mémoire au mémorial de l'holocauste, pour découvrir un quartier de juifs ultra-orthodoxes qui vivent comme dans un shtetl du XIXe siècle en Ukraine, pour profiter du flair moderne, des cafés de la rue Yafo ou pour entreprendre une excursion au bord de la mer Morte...

Nicolas Landru

Un grand merci à Céline, Salomé et Yoannès pour tout. Merci tout particulièrement à Yoan, Shir, Josyane, Margueritte, Yvette et Maoz.

JÉRUSALEM : les adresses futées

JÉRUSALEM : Idées de séjour

Jérusalem en deux jours
Jérusalem en deux jours

Deux jours, c'est peu pour découvrir toutes les beautés que Jérusalem peut offrir à ses visiteurs. Il faudra donc être sélectif. Néanmoins, c'est suffisant pour faire la connaissance de cette ville splendide et saisir son atmosphère unique.

Jour 1. Passez la fameuse porte de Jaffa et partez dans la Vieille Ville à la découverte des lieux saints : le Mur occidental, la basilique du Saint-Sépulcre, l'esplanade des Mosquées, la cathédrale Saint-Jacques, tout en vous promenant par les ruelles et les souks de la vieille ville. Pour la pause-déjeuner faites une halte falafel-houmous dans une des nombreuses échoppes, qui abondent dans la vieille ville, en particulier dans le quartier musulman. Pour un apperçu global de la configuration de la ville, vous pouvez faire le tour des remparts entre la porte de Jaffa et la porte des Lions, qui offre une vue magnifique sur tout Jérusalem.

Jour 2. Consacrez-le à la découverte de la nouvelle ville en privilégiant une visite au mémorial de l'Holocauste Yad Vashem et au musée d'Israël. Ensuite faites un tour au marché de Mahane Yehuda avec son ambiance très orientale. À proximité, le quartier de Nahalot a gardé toute son authenticité des fondateurs du XIXe siècle. Pour la soirée, prévoyez un dîner dans le quartier entre Yafo, Ben Yehuda et Rivlin street, en plein coeur de l'effervescence moderne de Jérusalem Ouest.

Jérusalem en une semaine

On dit souvent qu'il faut prévoir une semaine pour visiter les sites majeurs de Jérusalem. Et pourtant, au bout de sept jours, vous aurez peut-être la sensation de ne pas avoir eu suffisament de temps à disposition tant la ville est riche, complexe, dense, pleine de surprises... D'autant que la Judée est une région fascinante et qu'il serait dommage de négliger d'entreprendre une ou deux excursions aux alentours de la ville.

Jour 1 : Prenez connaissance avec la Vieille Ville. Pénétrez-y par la porte de Jaffa et découvrez dans un premier temps le quartier chrétien, son animation, sa ferveur. Flânez sur le Mouristan, visitez le Saint-Sépulcre et le monastère éthiopien. Rejoignez les souks centraux dans le quartier musulman, vous pouvez y manger un bout sur le pouce pour déjeuner. Prenez ensuite la direction du quartier juif pour rejoindre l'esplanade du Mur occidental (Kotel), haut lieu de la spiritualité juive. Si l'esplanade des Mosquées est ouverte aux non-musulmans (ce qui est souvent le cas), n'hésitez pas à faire la queue pour y monter et découvrir le Dôme du Rocher et al-Aqsa. Depuis le Mur occidental, montez ensuite au sein du quartier juif et imprégnez-vous de l'ambiance de la place Hurva. En passant par le Cardo, avenue principale de l'époque d'Auguste, vous rejoignez la rue David, le quartier chrétien et la porte de Jaffa. Le soir, dîner dans Jérusalem-Ouest, sur Yafo ou Ben Yehuda.

Jour 2 : Entrez dans la Vieille Ville, de nouveau par la porte de Jaffa. Mais montez directement sur les remparts pour en faire le tour côté nord, direction la porte de Damas. Sortez à cette dernière, qui donne accès au quartier musulman. Évoluez sur le souk Khan el-Zeit et découvrez la Via dolorosa avec toutes les stations du chemin de croix, ainsi que les différents monastères qui la bordent. Trouvez un magnifique havre de paix à l'Hospice autrichien, où vous pouvez vous restaurer. Ne manquez pas de monter sur le toit pour trouver une vue merveilleuse sur la ville. Puis direction le Mur occidental pour la visite des tunnels (pensez à réserver à l'avance). Dans le quartier juif, visitez le parc archéologique de Jérusalem, puis enchaînez sur le musée archéologique Wohl. Rendez-vous ensuite dans le petit quartier arménien, visitez la cathédrale Saint-Jacques, puis dînez dans l'un des délicieux restaurants arméniens de la rue du Patriarcat arménien.

Jour 3 : Le matin, commencez par la visite de l'éloigné musée d'Israël. La visite terminée, trouvez de nouveau l'immanquable porte de Jaffa ! Cette fois, visitez la citadelle-musée de l'Histoire de Jérusalem, avec la tour de David. Puis enfoncez-vous dans le quartier arménien - après y avoir de nouveau déjeuné ! - en direction de la porte de Sion. Accédez au mont Sion, avec la tombe de David et ses multiples édifices. Sortez de la Vieille Ville et rendez-vous en transports au mont des Oliviers. Panorama sublime, visite de l'immense cimetière juif et de l'église de Toutes les Nations. En descendant, visitez la vallée du Cédron, avec les tombeaux d'Absalon et de Zacharie, et la cité de David. Le soir, nouvelle exploration gastronomique et nocturne dans le centre de Jérusalem-Ouest.

Jour 4 : Exploration de Jérusalem-Ouest, riche en quartiers contrastés. Remontez la rue de Jaffa jusqu'au marché Mahane Yehuda, où il faut prendre son temps entre les épices et les gâteries. À roximité, arpentez le quartier de Nahalot, qui a conservé son architecture des premiers colons juifs européens au XIXe siècle et son atmosphère authentique. Déjeunez sur le marché. Via Nahalat Shiva, un autre quartier ancien, partez découvrir, avec discrétion, le quartier ultra-orthodoxe Mea Shearim qui vit au rythme de ses règles bien particulières. Après avoir découvert le quartier éthiopien, déjeunez le soir dans le quartier de la Colonie allemande.

Jour 5 : Prenez la route vers la mer Morte et dirigez-vous vers Massada. Ici, empruntez le chemin du Serpent dès le lever du soleil, pendant qu'il fait encore assez frais, ou bien prenez le funiculaire pour arriver jusqu'à la forteresse construite par Hérode le Grand. Rejoignez ensuite Ein Guedi pour le déjeuner, pour vous enduire de boue et pour flotter dans les eaux de la mer Morte. Si vous avez envie d'une baignade refraîchissante, profitez des chutes d'eau dans la réserve naturelle d'Ein Guedi.

Jour 6 : Le matin, découvrez le centre de Jérusalem-Est, la moitié arabe de la ville. Depuis la porte de Damas, arpentez les rues Sultan Suleiman, Salah ed-Din et la route de Naplouse, animées et pleines de marchés. Visitez le superbe jardin du Tombeau, puis le musée archéologique Rockefeller. Déjeunez sur le pouce dans l'une des rues du centre. Puis marchez jusqu'à la Colonie américaine, un lieu mythique de la Jérusalem coloniale et postcoloniale. L'après-midi, pour mieux saisir les contrastes, direction les quartiers éloignés de Jérusalem-Ouest. Visitez le mont Herzl et Yad Vashem, le mémorial de l'Holocauste.

Jour 7. Faites une excursion à Bethléem pour visiter les lieux saints du christianisme, dont l'église de la Nativité, et vous familiariser avec la culture palestinienne. Baladez-vous dans le pittoresque vieux Bethléem. Si vous ne rentrez pas trop tard, visitez dans Jérusalem-Ouest le musée d'Art islamique qui offrira une bonne conclusion à votre journée. Dîner sur Ben Yehuda ou Yafo.

Séjours thématiques
Jérusalem, sanctuaire du judaïsme

Jérusalem est la capitale que s'est choisie Israël, car c'est la capitale historique du peuple juif et de la spiritualité juive. Ville des deux temples, de Salomon et d'Hérode, à l'époque antique, capitale desroyaumes hébreux de la grande époque, elle est vue par toute la diaspora juive comme le centre absolu du peuple et de sa foi. L'idéal pour ce séjour est d'être présent pendant le shabbat, occasion magnifique d'observer la ferveur juive : les croyants se déplacent dans la ville à pied de chez eux aux synagogues et convergent vers le Mur occidental pour la grande prière du vendredi soir.

Jour 1 : Arriver le vendredi. Shabbat " entre " en fin d'après-midi, à la tombée du soir. Passez votre début d'après-midi sur le marché Mahane Yehuda : tout le monde s'y affaire pour se dépêcher de faire les courses avant que shabbat ne débute. En fin d'après-midi, trouvez-vous dans le centre de Jérusalem-Ouest, sur la rue de Jaffa. Quand les religieux en costumes noirs - les ultra-orthodoxes ashkénazes portent des costumes spécifiques et le fameux schtreimel, toque des juifs d'Europe de l'Est - commencent à converger massivement vers la porte de Jaffa, joignez-vous à ce grand défilé silencieux. En traversant le quartier arménien puis le quartier juif de la Vieille Ville avec les milliers de fidèles, vous déboucherez sur le Mur occidental (Kotel) où a lieu la grande prière du vendredi soir. Ce jour-là, pas de photos ni de démarche " touristique " vis-à-vis du Mur. Le soir, il ne vous restera que quelques établissements dans Jérusalem-Ouest pour vous restaurer, sinon tout est fermé, ou alors, privilégiez les quartiers chrétien et arménien (le quartier musulman est souvent tendu le vendredi).

Jour 2 : Le samedi est jour de shabbat, quand les croyants n'entreprennent aucune autre activité que la prière, la méditation et les rassemblements et promenades en famille. En étant très discret, respectueux et en adoptant un comportement adéquat, vous pouvez faire une promenade dans lequartier ultra-orthodoxe, Mea Shearim, où les habitants se consacrent aux prières et aux rassemblements. L'après-midi, visitez le musée d'Israël consacré à l'histoire du peuple juif.

Jour 3 : Retour au Mur occidental sous un jour plus touristique. Visite du tunnel (il faut réserver à l'avance). Puis prenez votre temps dans le quartier juif de la Vieille Ville. Arpentez la place Hurva, visitez différentes synagogues, le musée archéologique Wohl et le musée de l'Ancien Yichouv, consacré à la vie juive dans le Jérusalem des XIXe et XXe siècles. Puis direction le mont des Oliviers pour visiter le plus ancien cimetière juif encore utilisé, qui domine la ville. En descendant, il faut visiter la vallée duCédron, jalonnée de tombes juives antiques, et le parc archéologique de la cité de David. Terminez votre journée au mont Sion, pour voir la tombe de David.

Jour 4 : Visitez Yad Vashem, le mémorial de l'Holocauste, monument incontournable d'Israël et de l'histoire juive, lieu de compréhension et de recueillement. Vous verrez aussi le cimetière national du mont Herzl. Ensuite, partez découvrir le quartier Mishkenot Sha'ananim, qui fut construit dès 1857 et fut le premier quartier du renouveau de la vie juive hors des murs de la Vieille Ville, et son extensionYemin Moshe, fondé par le sioniste britannique du même nom, qui vécut en autosuffisance à ses premières décennies. Nahalot et Nahalat Shiva sont d'autres témoignages du tout premier Jérusalem juif hors les murs, aussi appelé " Nouveau Yichouv ", par opposition à la Vieille Ville, " Ancien Yichouv ".

Jérusalem, Terre Sainte des pélerins chrétiens

Dans cette contrée qui fut l'enjeu des croisades occidentales pendant des siècles, des pèlerins chrétiens de tous les coins du monde sillonnent les ruelles de la vieille ville à la découvertes des lieux saints du christianisme. Le quartier chrétien compte à lui seul quelque quarante édifices religieux entre églises, monastères et hostelleries pour pèlerins. Non loin en Judée, Bethléem, Nazareth et la mer Morte sont d'autres lieux saints et mythiques de la vie de Jésus et sont vus comme des sanctuaires de première importance aux yeux des chrétiens.

Jour 1 : Le pèlerinage d'un chrétien à Jérusalem commence à la porte des Lions. C'est dans le quartier musulman que commence la Via Dolorosa, le chemin de la croix que, selon la tradition chrétienne, Jésus parcourut du tribunal au Golgotha, où il fut crucifié. De la porte des Lions à l'église du Saint-Sépulcre, érigée à l'emplacement supposé du Golgotha où se situerait le tombeau du Christ, il y a quatorze stations. Vous pourrez peut-être observer la ferveur de certains pèlerins qui revivent intégralement le chemin de croix. Consacrez du temps à la visite du Saint-Sépulcre, église immense et chargée de reliques. La pierre de l'onction et le tombeau du christ en sont le summum, il faut souvent faire une longue queue pour y accéder. Après autant de ferveur, profitez de l'ambiance animée du quartier chrétien, habité par des Arabes chrétiens et qui est le plus touristique de la ville, pour ne pas dire qu'il ne consiste pratiquement que d'églises, de monastères d'ordres religieux et de souks. Le Mouristan, agréable place, est son centre. Idéalement, logez dans une pension religieuse de la Vieille Ville : l'Hospice autrichien, la Pension maronite...

Jour 2 : Visitez les nombreuses églises des différents ordres chrétiens de la Vieille Ville, qui quadrillent pratiquement tout le nord-ouest de la Vieille Ville : dans le quartier chrétien (monastère éthiopien, église Saint-Jean-Baptiste, église protestante du Christ, Saint-Basile, Sainte-Catherine), mais aussi dans le quartier musulman (Dom Polski, Sainte-Anne, église catholique arménienne, couvent des Dames de Sion). Ne manquez pas le havre de paix que constitue l'Hospice autrichien, dirigé par un ordre catholique autrichien, où l'on peut se restaurer. L'après-midi, ne manquez pas le quartier arménien, dédié spécifiquement à l'Église apostolique arménienne, seule communauté chrétienne à avoir un quartier de Jérusalem intégralement consacré. Visitez sa cathédrale Saint-Jacques et le Musée arménien. Puis faites un détour jusqu'au mont Sion, site de la Cène qui abrite aussi l'église de la Dormition consacrée à la Vierge Marie, qui s'y serait retirée après la mort de Jésus.

Jour 3 : Excursion à Bethléem (si la situation sécuritaire le permet) en territoire palestinien, incontournable des pèlerinages chrétiens en Israël où Jésus serait né. Il faut voir la superbe église de la Nativité (à ne pas manquer pour Noël orthodoxe, le 6 janvier), classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Il faut voir aussi la grotte du Lait où Marie et Joseph se seraient retirés avant de donner naissance à Jésus. De retour à Jérusalem, passez par le mont des Oliviers, lieu du Jugement dernier pour les trois religions monothéistes, lieu du calvaire du Christ où se trouvent plusieurs lieux majeurs du christianisme : l'église de Toutes les Nations, le jardin de Gethsémani, où Jésus reçut le baiser de Judas, et l'église Sainte-Marie-Madeleine, principale église orthodoxe russe en Terre sainte.

Jour 4 : Plusieurs excursions peuvent être entreprises depuis Jérusalem sur des lieux capitaux de l'histoire du Nouveau Testament. La mer Morte et le Jourdain sont des noms mythiques pour un croyant, des paysages à associer aux lectures bibliques même s'ils n'abritent pas de site commémoratif majeur. Jéricho, la plus ancienne ville du monde, située aujourd'hui en Cisjordanie, fut le lieu attribué à la Tentation du Christ. On peut y gravir le mont de la Tentation et visiter le monastère orthodoxe grec de la Quarantaine, sur le lieu supposé où Jésus se retira quarante jours. En Galilée, vous pouvez effectuer une excursion jusqu'à Nazareth, lieu de l'Annonciation où aurait Marie aurait reçu l'Annonce et où Jésus aurait passé son enfance. On peut y visiter l'église de l'Annonciation qui abrite la grotte de l'Annonciation, l'église grecque de l'Annonciation et l'église-synagogue, et aussi profiter de l'ambiance très orientale de la vieille ville arabe.

Islam et culture arabe à Jérusalem

Depuis la conquête arabo-musulmane en 637, Jérusalem est passée sous domination musulmane et arabe jusqu'à la conquête des croisés au XIe siècle. Suit une alternance de domination franque puis arabo-égyptienne, avant que les Ottomans ne prennent la ville en 1516. Sous administration ottomane pendant quatre siècles, la ville reste de culture essentiellement arabe. Malgré une présence juive constante et un renouveau de la vie juive sous l'impulsion des sionistes à partir de la moitié du XIXe siècle, Jérusalem a passé une part importante de son histoire récente comme ville arabe et musulmane. C'est aussi l'une des trois villes saintes de l'islam. Pour les non-musulmans, il sera difficile d'accéder aux lieux saints dont les visites sont soit interdites, soit très restreintes et difficiles d'accès (l'esplanade des Mosquées est très difficile à voir et les mosquées sont interdites aux non-musulmans). Nous proposons ici un parcours que chacun pourra entreprendre pour connaître au mieux le Jérusalem des musulmans.

Jour 1 : Entrée dans la Vieille Ville par la porte de Damas, qui donne un accès direct au quartier musulman. Immersion dans le souk Khan ez-Zeit. Puis prendre l'artère el-Wad, au coeur du quartier. Admirer les façades mamelouks des rues Alla ed-Din et Aqabat et-Takia, leurs madrasas et palais. El-Wad aboutit aux portes qui donnent accès à l'esplanade des Mosquées aux musulmans : Bab en-Nadhir, Bab el-Hadid, Bab el-Qattanin. Les non-musulmans ne peuvent accéder au troisième lieu saint de l'islam que depuis l'esplanade du Mur occidental dans le quartier juif, par une passerelle soumise à un contrôle. Les autorités musulmanes ne laissent l'accès libre qu'à des horaires très précis (entre 7h30 et 10 ou 11h et entre 12h30 et 13h30) ; il faut compter au minimum 1 heure de queue. Souvent pour des raisons politiques, l'accès est tout simplement fermé pendant des semaines entières. Il faut se renseigner sur place sur la situation. Si vous êtes chanceux, vous pourrez accéder à l'esplanade et voir de près (mais de l'extérieur) le Dôme du Rocher, la mosquée el-Aqsa. Vous pourrez visiter le Musée islamique. À votre sortie, vous pourrez rejoindre les souks centraux (el-Attarin, el-Khawaïat et el-Lahhamim) toujours effervescents en journée. Si vous résidez dans Jérusalem-Est, selon la période, soyez prudent pour d'éventuelles sorties nocturnes.

Jour 2 : Visite de Jérusalem-Est. Depuis la porte de Damas, explorez les artères centrales de la ville moderne : Sultan Suleiman, route de Naplouse, Salah ed-Din. On y trouve toutes les couleurs et toute l'effervescence d'une ville arabe. Puis retournez à la Vieille Ville via la porte d'Hérode, qui donne accès à la partie la plus authentique du quartier musulman. Vous rejoindrez par des ruelles tortueuses les abords de l'esplanade des Mosquées, où vous pourrez passer plus de temps sur le souk el-Qattanin, le souk des marchands de coton. L'après-midi, direction Jérusalem-Ouest pour visiter le merveilleux musée d'Art islamique.

Jour 3 : Si la situation politique le permet, rendez-vous à Ramallah en Cisjordanie à une demi-heure de Jérusalem. C'est la capitale de l'Autorité palestinienne et l'un des principaux centres de culture arabe de la région. Elle possède des rues animées et agréables, pleines de boutiques et de restaurants, ainsi qu'une vieille ville petite mais jolie. Arpentez la place al-Manara, voyez la Mouqata'a (ancien palais de Yasser Arafat). Après déjeuner, de Ramallah, vous pouvez rejoindre Jéricho, plus ancienne ville du monde et autre ville importante palestinienne. Vous pourrez y voir le palais d'Hicham, vestige d'un magnifique palais omeyyade du VIIIe siècle. Enfin, à quelques kilomètres de Jéricho, il ne faut pas manquer Nabi Musa, un lieu de pèlerinage important de l'islam, où se trouve pour les musulmans le tombeau de Moïse.

Jour 4 : Nouvelle immersion dans le quartier musulman de Jérusalem, cette fois par la porte des Lions, au pied nord de l'esplanade des Mosquées. Descendez la Via Dolorosa jusqu'à l'artère majeure des souks du quartier, souk Khan ez-Zeit. Descendez-la jusqu'aux souks centraux, jusqu'au bout du quartier à la jonction avec les quartiers juif et chrétien. Là, vous pouvez accéder à la promenade sur les toits qui donne une vue des plus pittoresques et des plus authentiques sur Jérusalem, notamment sur le quartier musulman. L'après-midi, excursion au petit village d'Abu Gosh, à 15 minutes au nord-ouest de la ville. Il a gardé son charme de petit village arabe, tout en ayant une population mélangée de juifs et d'Arabes chrétiens et musulmans. Le village fait figure de modèle et d'exception car les habitants ont continué à vivre en bonne harmonie à travers tout le conflit israélo-arabe.

Voir plus d'idées de séjours

Israël : Les villes remarquables

Jerusalem
Nazareth
Tel Aviv

JÉRUSALEM : Galerie photo

Jerusalem : Actualité et reportage

Les incontournables de Jérusalem

Jérusalem est l'un des lieux les plus rares de notre planète. Spirituelle, la ville est considérée comme sainte pour plus de 4 milliards d'êtres humains ! En effet, les 3 grandes religions monothéistes d'Orient et d'Occident y ont vu ici un parfait écrin spirituel où y puiser l'essence de la foi. Centre historique et religieux, sa configuration...

Les 10 plus belles mosquées dans le monde. La 11e, vous ne pouviez pas la manquer...

Croyants, non croyants, pratiquants ou non. Qui que vous soyez, vous ne pourrez résister face à la beauté de ces mosquées qui avant même d'être des lieux de culte, sont des joyaux architecturaux. Le Petit Futé vous emmène en Orient mais pas seulement pour un émerveillement garanti avec une sélection de sublimes mosquées du Maroc au Pakistan...

Jérusalem va briller de mille feux

A l'instar de Lyon, Glasgow ou Lisbonne, Jérusalem va briller de mille feux à l'occasion de la 4e édition de sa Fête des Lumières. Du 5 au 11 juin prochain, rendez-vous autour de la Vieille Ville (entre 20h et 23h) qui se transformera en véritable théâtre à ciel ouvert. Spectacles de sons et lumières, shows artistiques, performances d'art...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Jerusalem

Liens utiles Jerusalem