" Et s'il n'en restait qu'une... ". Jérusalem est l'un de ces quelques lieux qui tiennent sur la planète une place à part, de par leur puissance évocatrice et leurs dimensions multiples. Ville chargée d'histoire et de spiritualité s'il en est, Jérusalem poursuit d'une certaine manière plusieurs existences parallèles qui sont aussi à la source de son faciès actuel. Ville sainte de trois grandes religions monothéistes, elle est dotée d'une portée symbolique centrale et aussi différente pour le judaïsme, le christianisme et l'islam, qui se la sont tour à tour appropriée comme lieu clé de leur géographie spirituelle.

Située au coeur des arides Monts de Judée, entre le mont Scopus, le mont des Oliviers et la vallée du Kidron, Jérusalem (Yerushalayim, la " ville de la paix " en hébreu et Al Quods, la " sainte ", en arabe) n'est qu'à une heure de la plaine côtière d'Israël, et pourtant on est déjà au coeur d'un monde totalement différent, aux portes du Désert de Judée. Les antagonismes entre les deux capitales de l'Etat hébreu sont si nets qu'on a souvent peine à croire qu'elles se situent dans le même pays. Jérusalem est aussi sèche et continentale que Tel Aviv est luxuriante et méditerranéenne ; la dernière est aussi séculière que Jérusalem est religieuse, aussi neuve que la ville sainte est antique ; et d'aucuns disent que Jérusalem est aussi austère que Tel Aviv est douce. Le fruit de son Histoire, ville d'un peuple conquis disputée ensuite des siècles durant par les grands empires de cette partie du monde, est omniprésent, car Jérusalem est une ville partagée. Dans sa vieille ville, entre les quatre grands districts religieux (quartiers arménien, chrétien, juif et musulman), mais aussi dans sa ville moderne. La nouvelle ville de Jérusalem (parfois appelée Jérusalem-Ouest) est une métropole moderne et prospère, capitale officielle mais non reconnue d'Israël ; Jérusalem-Est est une ville arabe palestinienne, annexée en 1967 suite à la reconquête israélienne sur la Jordanie, sous occupation militaire jusqu'à aujourd'hui. Cette fragmentation est des plus complexe, parfois invisible, tantôt spectaculaire.

Vous viendrez à Jérusalem pour sa force spirituelle, pour sa passionnante configuration ethnico-religieuse, pour ses superbes legs du passé, sa vieille ville, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, parsemée de lieux saints et qui a conservé sa structure, ses ruelles en escalier et ses fortifications de l'époque ottomane. Pour voir de vos propres yeux le Kotel (le mur des Lamentations), le Saint-Sépulcre et le dôme du Rocher, pour vous perdre dans ses souks et ses mystères orientaux, pour participer à la fièvre religieuse qui l'agite sans cesse ou bien pour l'observer tranquillement, dans l'empressement des juifs orthodoxes à aller à la prière de Shabbat, dans la piété des pèlerins chrétiens et musulmans accourus du monde entier pour réaliser...

Les lieux incontournables de JERUSALEM

Les circuits touristiques à JERUSALEM

De Jerusalem à Tel Aviv, une semaine en terre sainte

Si vous disposez d'une semaine pour découvrir Israël, consacrez au moins trois jours de visite à Jérusalem, ville éternelle avec ses murailles légendaires et ses lieux historiques, son atmosphère bibl...

Sur les traces du Christ

S'il est bien un lieu où l'on peut entreprendre un pèlerinage chrétien, c'est Israël, terre mythique qui vit naitre le Christ. Cet itinéraire de 5 jours est certes assez compact et peut bien entendu ê...

Photos de JERUSALEM

Découvrir JERUSALEM

Les plus de Jérusalem

Bain dans la mer Morte avec vue sur les resorts de Massada.
Bain dans la mer Morte avec vue sur les resorts de Massada.
Une ville sacrée pour tous
Devant le mur des Lamentations.
Devant le mur des Lamentations.

Jérusalem est LA ville sainte, la plus sacrée, pour deux grandes religions monothéistes, le judaïsme et le christianisme. C'est aussi l'une des trois villes saintes de l'Islam, religion pour laquelle elle abrite plusieurs lieux sacrés de l'islam. Depuis des siècles, chrétiens, juifs et musulmans se croisent et cohabitent (avec plus ou moins de paix) dans la "ville céleste". La ferveur religieuse est perceptible partout dans les rues. Chaque pierre dans la vieille ville porte les traces de son histoire millénaire et c'est ici que le voyage dans le temps est le plus émouvant. Parmi les nombreux lieux chargés de mysticisme dans la ville, les principaux sont : le Kotel (mur des lamentations), ancien mur du Temple d'Hérode, lieu central de la spiritualité juive ; l'église du Saint-Sépulcre qui contient aux yeux des chrétiens le tombeau du Christ et qui constitue le but de tout pèlerinage en Terre Sainte ; l'esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l'islam qui contient le Dôme du Rocher et el-Aqsa, d'où Mahomet s'était élevé au septième ciel après son voyage nocturne depuis La Mecque.

Un patrimoine historique et culturel unique
Souk dans le quartier chrétien de Jérusalem.
Souk dans le quartier chrétien de Jérusalem.

Avec ses trois mille ans de grande histoire, Jérusalem présente un patrimoine culturel absolument unique. Malgré plusieurs destructions, la plus récente étant celle du quartier juif en 1948, elle a conservé une grande partie de ses trésors d'art, d'histoire et d'architecture accumulés au fil des siècles. Ville d'une beauté éclatante, objet de réalisations de prestige par ses différents maîtres (monarques hébreux, romains, arabes, croisés, ottomans), elle possède un patrimoine absolument unique, en un concentrésublime que constitue sa Vieille Ville fortifiée. Ses remparts sont à eux seuls une réalisation incroyable. Ses ruelles en escalier, ses palais ottomans ou croisés, ses souks, ses vestiges antiques telle la tour de David ou le Cardo sont un monde où fusionnent l'art et la pierre de manière tout à fait hallucinante. Les trois confessions pour qui Jérusalem constitue un enjeu formidable y ont construit des ouvrages religieux de premier plan : le mont du Temple, le Dôme du Rocher, le Saint-Sépulcre, l'église arménienne Saint-Jacques, des dizaines de synagogues... Le visiteur, quelle que soit sa sensibilité religieuse, ne peut être que fasciné par tant de vestiges historiques, de lieux saints et de symboles mystiques. On y sera sur les traces de David, de Salomon, d'Hérode, de Jésus, de Mahomet, des croisés et des sultans, dans un foisonnement qui rend sa portée spirituelle plus actuelle que jamais.

Un carrefour de cultures et de langues
Souk dans le quartier musulman.
Souk dans le quartier musulman.

Un voyage en Israël est un voyage à la rencontre des quatre coins du monde, plus encore qu'ailleurs à Jérusalem. Primo, parce que Jérusalem est la patrie historique de différentes communautés : Juifs, Arabes chrétiens et musulmans, Druzes, Arméniens, Grecs ou encore Éthiopiens. Secundo, parce que comme ville sainte, de nombreuses organisations religieuses, notamment chrétiennes, y tiennent ambassade, détenant monastères et confréries dans la Vieille Ville : hospice autrichien, monastères catholiques de différents ordres, paroisses protestantes... Tertio, parce qu'en tant qu'ancienne ville coloniale anglaise, Jérusalem a gardé des " oasis " d'expatriés de différents pays, à l'image de la Colonie américaine ou de la Colonie allemande. Enfin, parce que la population juive qui contribue à former le peuple israélien est issue de communautés juives des quatre coins du monde ; chacun a ramené ses traditions, sa culture, ses influences linguistiques. À Mea Shearim, on sera plongé dans le mode de vie ancestral des Juifs de Pologne et d'Ukraine, les Falashas, Juifs éthiopiens, ont développé un quartier à eux, les Juifs séfarades (du Maghreb) et mizrahim (du Machrek) imposent leurs couleurs orientales sur le marché Mahane Yehuda, tandis que les Ashkénazes européens et américains sont au fondement du mode de vie occidental de Jérusalem-Ouest. En somme, les religions, les cultures et les langues du monde se rejoignent à Jérusalem où des milliers d'années d'histoire convergent. Des juifs du monde entier, en plus de pèlerins chrétiens et musulmans pleins de ferveur, s'y retrouvent et constituent le plus grand melting pot d'Israël et une étonnante babel de langues.

Si près, si loin

Israël est un petit pays et Jérusalem y occupe sur le plan géographique une position centrale. Contrairement à ce qu'on peut souvent imaginer de loin, tout est très proche et rapidement accessible : il faut une heure de voiture entre Tel-Aviv et Jérusalem, le même temps entre la ville sainte et la mer Morte... On peut donc très aisément envisager des excursions. Parmi les immanquables : la mer Morte et la forteresse de Massada en territoire israélien, en Cisjordanie, Bethléem aux portes de la ville, et Ramallah, au coeur des Territoires. Il ne faudra pas beaucoup plus de deux heures de trajet pour rejoindre Haïfa et le superbe nord d'Israël avec Nazareth, Acre ou le lac de Tibériade. Jérusalem est aussi bien située pour aborder le Néguev et rejoindre le grand Sud. La magie d'Israël, c'est le changement étonnant des paysages, des atmosphères, à quelques kilomètres à peine d'écart ; comme par enchantement, une profusion et une diversité formidables nous sont offertes en un concentré de temps et de distance.

Reportages & actualités de JERUSALEM

Ailleurs sur le web
Avis