La première chose qui frappe lorsqu'on atterrit ici, ce n'est pas la ville, mais ses alentours. Entourée de montagnes enneigées d'un côté, baignée par des eaux glaciales de l'autre et parsemée de nombreux parcs, cette ville ne ressemble à aucune autre. Sa beauté lui a valu de nombreux prix américains. Le mérite en revient à son environnement, pas à son architecture, parfaitement américaine. Anchorage est une ville couvrant une superficie supérieure à l'Etat du Delaware et compte plus de 300 000 habitants soit plus de 40 % de la population alaskienne. C'est la capitale économique de l'Etat, même si Juneau a toujours conservé son rôle de capitale administrative. La ville a été fondée en 1914, lorsque la construction de la voie de chemin de fer, reliant Fairbanks à Seward, fut amorcée. Les ouvriers installèrent d'abord des camps de toile, puis des premiers bâtiments en dur. A cette époque, la communauté d'Anchorage ne réunissait que 6 500 personnes.

Située au milieu de l'Alaska, au bord du bras de mer du Cook Inlet, Anchorage est la principale porte d'entrée dans le pays et c'est de là que s'organise la majorité des séjours. On y reste donc le temps de faire quelques achats, visiter le musée et de préparer la suite de son voyage. Car la ville ne possède pas un charme extraordinaire. Hormis deux avenues bordées de magasins vendant des souvenirs, le reste se caractérise par d'interminables avenues rectilignes et impersonnelles. En revanche, une grande animation règne dans la ville, l'été. Certaines grandes surfaces sont ouvertes 24h/24, les terrains de foot accueillent des joueurs toutes les nuits, les concerts font danser les parcs noirs de monde. En effet, la nuit se résumant, en cette saison, à une simple pénombre, le temps perdu durant les longues nuits d'hiver est ici vite rattrapé.

Les lieux incontournables d'Alaska

Photos d'Alaska

Découvrir l'Alaska

Les plus de l'Alaska

Un lieu chargé d'histoire

Le passé et le présent du 49e Etat américain sont intimement liés. Il fut occupé pendant des siècles par les Indiens, découvert et colonisé par les Russes, exposé aux massacres, puis racheté en 1867 par les Américains qui se lanceront à corps perdu dans la ruée vers l'or ! Voilà un bien rapide résumé de l'histoire de l'Etat. Et c'est pourtant ce passé chaotique que l'on retrouve derrière chaque mur, chaque nom de rue ou exposé dans les musées. L'Alaska présente un profil singulier et attachant où la nature est omniprésente et où la présence humaine est fortement ancrée dans le passé et la tradition.

Une population diversifiée

La population d'un pays reflète son histoire. Ici, en Alaska, elle témoigne de différentes vagues d'immigration. Les plus anciens habitants, les Esquimaux et Indiens, tentent de maintenir par tous les moyens leurs traditions, leurs langues et leurs coutumes. Les Russes, toujours présents au travers de leurs descendants, entretiennent la pérennité de leur langue dans quelques communautés. De nombreuses églises orthodoxes sont là pour rappeler la venue de leurs ancêtres au XIXe siècle. Les Américains de souche arrivèrent avec la ruée vers l'or. Aujourd'hui, l'Alaska reste très ouvert aux nouveaux arrivants ; les colonies asiatiques prennent de l'importance. Cette population diversifiée vit, aujourd'hui, en parfaite harmonie !

Un environnement exceptionnel

Ce qui frappe en arrivant dans cet Etat grand comme trois fois la France, c'est la puissance de l'environnement. Des montagnes aux neiges éternelles, des forêts à perte de vue, des glaciers par centaines et des rivières dont les eaux sont parfaitement pures font de la " grande terre " un endroit préservé qui passionne, enchante, éblouit celui qui la traverse. Cet environnement exceptionnel abrite de nombreux parcs nationaux, réserves naturelles et autres lieux qui permettent d'apprécier la diversité des milieux naturels.

Une faune unique

L'Alaska est considéré comme un des derniers sanctuaires animaliers de la planète même si seul un faible nombre d'espèces a su s'adapter aux rigueurs climatiques.
Cette présence animale se manifeste à tout instant lorsqu'un ours croise votre chemin ou qu'un élan ne prend pas la peine de traverser sur les passages piétons en plein centre-ville d'Anchorage. L'élément liquide abrite lui aussi une faune unique avec les baleines, les orques, les phoques, les loutres et bien sûr les saumons. Saumons dont la principale espèce s'appelle king (roi), car c'est bien lui le roi de l'Alaska puisqu'il fait vivre les animaux et les hommes de cette contrée du bout du monde.

L’entraide

Un tel milieu naturel ne pardonne pas les erreurs. Les Alaskiens restent toujours aux aguets et font preuve d'une solidarité sans faille. S'ils voient des personnes semblant être en difficulté, ils accourent pour s'assurer que tout va bien. C'est très palpable et cela donne un sentiment de sécurité incroyable, même en dehors des sentiers battus (s'ils existent ici !).

Mais le moins : « money is money » !

L'Alaska est une destination chère, très chère. Le ticket d'entrée à cette nature préservée, cette faune remarquable et ces hommes au coeur gros comme ça est élevé. Pourquoi ? Nous avons tourné le dos à la nature, avons renoncé à son entretien et paradoxalement nous sommes prêts à dépenser des sommes folles pour aller nous frotter à cette faune sauvage, forte, indomptable. Les Alaskiens l'ont parfaitement compris et veulent tirer le maximum de profits de ces touristes sous le charme. En échange, ils leur réservent un vrai accueil et des prestations de qualité. Le portefeuille se vide, mais les yeux se remplissent ...d'images inoubliables...

Reportages & actualités d'Alaska

Ailleurs sur le web
Avis