The Last Frontier , sauvage et hostile, c'est ainsi que l'on surnomme l'ultime territoire accaparé lors de la grande conquête de l'Ouest. Gigantesque État des États-Unis du Grand Nord bordé par l'océan Arctique au nord et Pacifique, l'Alaska est une terre où la nature règne en maître. Ceux qui y vivent se considèrent bien plus alaskiens qu'américains : ils ont su développer un mode de vie fait de multiples traditions pour s'adapter au climat, la certitude au ventre bien accrochée qu'après les rudes hivers polaires succèdent toujours une resplendissante explosion de couleurs et de vie. Le guide touristique de l'Alaska propose des pistes d'orientation au coeur de ce bout du monde vierge et majestueux. On trouve Anchorage au sud, d'où les routes filent vers Valdez ou vers la péninsule de Kenai émaillée de ports de pêche, avec au large de la baie la péninsule d'Alaska et le parc Katmai, sanctuaire de l'ours brun. Dans le centre, jaillissent les 6 190 m du mont Denali, surveillant Fairbanks et ses cabanes de trappeurs. En franchissant le cercle arctique, on voit se dessiner d'hallucinantes aurores boréales et évoluer baleines, phoques et ours blancs. Sur la plage de Nome, on repense aux premières peuplades américaines traversant le détroit de Bering, puis aux aventureux orpailleurs, tandis qu'au sud-est, l'architecture sacrée orthodoxe nous ramène au lointain passé russe. À Juneau enfin, les fjords sublimes tracent le chemin de croisière au coeur de Passage Intérieur...  L'Alaska, c'est une malle aux trésors, dont la nature a les clés.

Les lieux incontournables d'Alaska

Quand partir en Alaska ?

Quand partir en Alaska ? Les quelques passionnés de conditions extrêmes apprécieront certainement la saison hivernale, lorsque la neige s'étale à perte de vue et en abondance sur les reliefs alaskiens : c'est le moment d'aller skier, de patiner sur les lacs gelés, d'entreprendre des randonnées en raquettes ou des courses à motoneige et en traîneau à chiens. Mais aussi d'observer les aurores boréales ! Les températures pouvant descendre à -35 °C en janvier à Fairbanks, la meilleure période pour se rendre en Alaska sans avoir à affronter un climat trop difficile se situe entre la fin mai et la fin septembre, l'été se concentrant sur les seuls mois de juillet et août. Dans cet intervalle, le temps est relativement clément (entre 10 et 20 °C en juillet) même s'il faut bien savoir que la pluie, la neige et le froid peuvent toujours survenir en fonction de l'endroit où l'on se trouve. Certains lieux ou activités ne sont pas accessibles avant fin juin en raison de la neige et de la glace toujours présents. Durant la belle saison, c'est l'occasion de pratiquer le camping, la randonnée à pied ou les sports nautiques en immersion totale dans cette nature sauvage et grandiose. Sachez enfin qu'avant de partir découvrir la " dernière frontière ", il convient de prendre soin d'emporter des vêtements chauds mais légers, de quoi vaincre la pluie et le vent. Quand partir en Alaska donc ? Lors de la haute saison touristique, de mai à septembre, en prenant soin de réserver ses logements longtemps à l'avance. 

Comment partir en Alaska ? Nos conseils & astuces

  • Voyages organisés
  • Partir seul(e)
  • Se déplacer

Organiser un voyage en Alaska n'est pas une mince affaire, si bien que recourir aux services d'agences spécialisées peut être une solution, qui a certes un coût (un séjour en Alaska coûte cher, et il faudra mettre la main à la poche pour s'assurer de vivre des expériences inoubliables !), mais qui facilitera grandement vos démarches. Les circuits thématiques varient énormément, et il est possible de concocter avec l'agence qui vous convient le mieux un voyage sur mesure.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Le prix d'un vol au départ de la France va de 700 € pour les prix les plus bas et jusqu'à 2 000 €. L'été, certaines compagnies proposent des vols directs au départ de l'Europe à travers le pôle Nord. Sinon il vous faudra passer par une, voire deux escales dans une autre ville des États-Unis. Pour ce qui a trait au logement et activités, le fait d'organiser votre voyage bien avant le départ vous permettra de faire des économies. Campings et auberges étant des options bon marché.

Le ciel de l'Alaska fait partie des plus fréquentés du monde, en raison d'un vaste territoire. De nombreux trajets se font en hydravions (bushplane), et même si les courses ont un prix, il vous sera facile de trouver des places. Côté mer, la compagnie d'État couvre toutes les connexions possibles, tandis qu'un train (pittoresque certes, mais lent et cher) relie Anchorage à Fairbanks (au nord) et à la Péninsule de Kenai (au sud). La voiture assure quant à elle une plus grande liberté.

Organiser son voyage en Alaska

Photos d'Alaska

Découvrir l'Alaska

Les plus de l'Alaska

Un lieu chargé d'histoire

Le passé et le présent du 49e Etat américain sont intimement liés. Il fut occupé pendant des siècles par les Indiens, découvert et colonisé par les Russes, exposé aux massacres, puis racheté en 1867 par les Américains qui se lanceront à corps perdu dans la ruée vers l'or ! Voilà un bien rapide résumé de l'histoire de l'Etat. Et c'est pourtant ce passé chaotique que l'on retrouve derrière chaque mur, chaque nom de rue ou exposé dans les musées. L'Alaska présente un profil singulier et attachant où la nature est omniprésente et où la présence humaine est fortement ancrée dans le passé et la tradition.

Une population diversifiée

La population d'un pays reflète son histoire. Ici, en Alaska, elle témoigne de différentes vagues d'immigration. Les plus anciens habitants, les Esquimaux et Indiens, tentent de maintenir par tous les moyens leurs traditions, leurs langues et leurs coutumes. Les Russes, toujours présents au travers de leurs descendants, entretiennent la pérennité de leur langue dans quelques communautés. De nombreuses églises orthodoxes sont là pour rappeler la venue de leurs ancêtres au XIXe siècle. Les Américains de souche arrivèrent avec la ruée vers l'or. Aujourd'hui, l'Alaska reste très ouvert aux nouveaux arrivants ; les colonies asiatiques prennent de l'importance. Cette population diversifiée vit, aujourd'hui, en parfaite harmonie !

Un environnement exceptionnel

Ce qui frappe en arrivant dans cet Etat grand comme trois fois la France, c'est la puissance de l'environnement. Des montagnes aux neiges éternelles, des forêts à perte de vue, des glaciers par centaines et des rivières dont les eaux sont parfaitement pures font de la " grande terre " un endroit préservé qui passionne, enchante, éblouit celui qui la traverse. Cet environnement exceptionnel abrite de nombreux parcs nationaux, réserves naturelles et autres lieux qui permettent d'apprécier la diversité des milieux naturels.

Une faune unique

L'Alaska est considéré comme un des derniers sanctuaires animaliers de la planète même si seul un faible nombre d'espèces a su s'adapter aux rigueurs climatiques.
Cette présence animale se manifeste à tout instant lorsqu'un ours croise votre chemin ou qu'un élan ne prend pas la peine de traverser sur les passages piétons en plein centre-ville d'Anchorage. L'élément liquide abrite lui aussi une faune unique avec les baleines, les orques, les phoques, les loutres et bien sûr les saumons. Saumons dont la principale espèce s'appelle king (roi), car c'est bien lui le roi de l'Alaska puisqu'il fait vivre les animaux et les hommes de cette contrée du bout du monde.

L’entraide

Un tel milieu naturel ne pardonne pas les erreurs. Les Alaskiens restent toujours aux aguets et font preuve d'une solidarité sans faille. S'ils voient des personnes semblant être en difficulté, ils accourent pour s'assurer que tout va bien. C'est très palpable et cela donne un sentiment de sécurité incroyable, même en dehors des sentiers battus (s'ils existent ici !).

Mais le moins : « money is money » !

L'Alaska est une destination chère, très chère. Le ticket d'entrée à cette nature préservée, cette faune remarquable et ces hommes au coeur gros comme ça est élevé. Pourquoi ? Nous avons tourné le dos à la nature, avons renoncé à son entretien et paradoxalement nous sommes prêts à dépenser des sommes folles pour aller nous frotter à cette faune sauvage, forte, indomptable. Les Alaskiens l'ont parfaitement compris et veulent tirer le maximum de profits de ces touristes sous le charme. En échange, ils leur réservent un vrai accueil et des prestations de qualité. Le portefeuille se vide, mais les yeux se remplissent ...d'images inoubliables...

Reportages & actualités d'Alaska

Avis