Les Hauts-de-France sont pluriels. Découvrez quelques éclats de cette mosaïque lors d'un séjour terre et mer entre la Côte d'Opale et le bassin minier. Au programme : 4 000 ans d'art et d'histoire, des spectacles sur scène et en plein air, une nature revivifiée et des mets à déguster en bonne compagnie.

 

De Boulogne-sur-Mer au château d'Hardelot

La richesse patrimoniale de Boulogne-sur-Mer est inestimable. Dans son centre fortifié qui couronne la ville résident des centaines d'années d'histoire, inscrites dans l'espace au travers d'édifices emblématiques. Dans ce coeur architectural, deux visites s'imposent : celle de la basilique et surtout de sa crypte ; celle du musée-château. L'histoire de la chrétienté s'expose dans les profondeurs de la basilique Notre-Dame de Boulogne. Sa crypte constitue un ensemble unique en France par sa taille et la richesse de ses fresques. À deux pas de là, la cité fortifiée cache d'autres trésors. En 1825, un musée s'installa dans les murs d'un château du XIIIe siècle classé Monument historique. Le visiter, c'est voyager de l'Antiquité au XIXe siècle et des ateliers impressionnistes aux confins des terres d'Alaska.

Douze kilomètres plus au sud, se dirigeant vers Hardelot-Plage, arrêtons-nous à Condette, au château d'Hardelot, et continuons la visite des temps passés... du Moyen Âge jusqu'aux années yéyé. Médiéval, l'édifice semble avoir de tout temps regardé vers l'Angleterre. Objet de lutte lors de la guerre de Cent Ans, lieu symbolique de la rivalité éclatante entre François Ier et Henri VIII, la forteresse fut détruite au cours du XVIIe siècle. Ce n'est qu'au XIXe que des propriétaires anglais la relevèrent en lui imprimant un style néo-Tudor. Parmi d'autres, le château passa entre les mains de John Whitley, le fondateur de la station balnéaire d'Hardelot. Depuis lors, il incarne plus paisiblement le lien éternel qui unit les deux nations. Sous la houlette du Département du Pas-de-Calais qui l'a entièrement réhabilité, il est à ce titre devenu le Centre culturel de l'Entente cordiale. Ce très bel édifice peut faire l'objet de visites libres ou guidées.

 

Cultures françaises, cultures anglaises

Fort de son histoire et de son cadre magnifique, le château d'Hardelot est devenu depuis une dizaine d'années le lieu de floraison d'une très riche vie culturelle. Celle-ci se manifeste tout au long de l'année par une programmation variée, qui inclut aussi bien expositions que spectacles, concerts pop et classiques, représentations théâtrales. Toutes ces manifestations ont pour cadre des lieux d'exception. En 2016 est sorti de terre, à la lisière des jardins, un théâtre élisabéthain inspiré des théâtres circulaires de l'époque de Shakespeare. Cet édifice est unique en France. Saisissez cette occasion de (re) découvrir l'auteur du Songe d'une nuit d'été ou de Hamlet lors des Shakespeare Nights, du 4 au 23 mai prochains. Ou vivez le solstice d'été sous les étoiles et dans les vibrations enchanteresses des musiques baroques lors du 10e Midsummer Festival. Opéras, pièces de théâtre, concerts trouvent un cadre idéal dans cette structure de bois ajourée. Dans l'espace d'expositions temporaires attenant au château, 150 m² se consacrent toute l'année à des thématiques variées. Ils seront dévolus cet été et jusqu'en novembre au groupe phare des années sixties, les Beatles. Mais tout cela est d'un autre temps. En attendant l'été, restons encore un peu au Moyen Âge. Jonquilles et crocus déploient leurs corolles à l'aube du printemps, le château et les jardins s'animent. Voici venue l'heure du conte et du spectacle vivant tel que l'aimaient nos lointains ancêtres. Au mois d'avril, vous pourrez aller de concerts en ateliers. Une exposition dédiée à la mode et aux coutumes sous les comtes de Boulogne au XVe siècle prolongera l'immersion jusqu'au mois de juin.

 

De la pierre à la terre... et à la mer

Rayonnant autour du château, les jardins évoquent le même esprit transfrontalier. Comme lui, ils font voyager entre les siècles. oeuvres d'artiste, les jardins du château commencent aux douves pleines, qui mènent nos pas vers un parc à l'anglaise, d'inspiration Tudor, romantique et foisonnant. Au-delà, c'est la réserve naturelle régionale des marais de Condette. Lieu de grande diversité biologique, cette zone de milieux humides s'est formée au fil du temps et de l'activité humaine. De multiples sentiers aménagés au départ du château d'Hardelot permettent de s'y promener. Selon la saison, vous verrez peut-être un héron cendré, ou bien vous remarquerez une osmonde royale dans le bois tourbeux. Et cela ne s'arrête pas là. La richesse naturelle de cette Côte d'Opale est infinie. Bien plus au nord, il y a encore à voir le site des Deux Caps. Revenez donc sur vos pas, vers Boulogne-sur-Mer. Pour peu que vous ayez judicieusement choisi votre date de séjour, vous y tomberez en pleine festivité !

 

La Côte d'Opale fête la mer à Boulogne

Terre de culture, d'histoire et d'art, la Côte d'Opale est aussi un littoral. Le centre Nausicaa ne s'y est pas installé par hasard. C'est donc tout naturellement qu'on fête la mer à Boulogne, tous les deux ans depuis 2003, durant quatre journées du mois de juillet. Laissez-vous emporter par la liesse de cet intermède festif. De la découverte des savoir-faire à la dégustation des produits, du spectacle vivant aux balades sur les flots, il y a de tout. Invitée du quai Gambetta au bassin Napoléon, la mer reprend ses droits sur la terre des hommes, elle qui les accueille depuis toujours à l'heure de la pêche. Car c'est par cette activité née dans la nuit des temps que tout a commencé. Artisanale d'abord, la pêche faite sur frêles esquifs est devenue une industrie puissante. Elle a fait de Boulogne un port de pêche renommé et le premier pôle européen de transformation des produits de la mer. Profitez des festivités pour découvrir ces métiers. Allez voir comment l'on travaille dans un atelier de saurisserie-salaison reconstitué, puis mettez la main à la pâte pour une séance de cuisine avant une dégustation. Au menu : du frais et du local !

Au milieu des villages qui évoquent chaque aspect de ce patrimoine maritime, vous serez happé par les danses traditionnelles, les concerts, les jeux divers réservés aux plus jeunes, alors que stationnent dans le port quelques-uns des plus beaux navires des trois siècles derniers. Là est peut-être le clou du spectacle, l'attraction qui draine à la Fête de la Mer 300 000 visiteurs par an : ce défilé fastueux de voiliers, frégates, thoniers, goélettes... Certains d'entre eux sont ouverts à la visite, d'autres vous emmèneront voguer sur les flots pour quelques heures. Au-delà des festivités, l'événement est un trait d'union qui fédère toute une population. On en retrouve l'esprit dans le programme du Sailing Voyage, qui rassemble sur un vaisseau pendant plusieurs jours tout un équipage de jeunes Français et Britanniques partis en mer.

 

Lens, battements de coeur

Le nom de Lens évoque bien des images à celui qui l'entend. Peut-être vous souviendrez-vous d'une foule en liesse dans les tribunes du stade Bollaert ? Peut-être les scènes du film Germinal vous reviendront-elles en tête ? Le nom du Louvre flottera aussi aux abords de vos pensées. Plus prosaïquement, vous pourriez avoir l'envie irrésistible de commander une bonne bière ! Lens, c'est tout cela, et bien plus encore. Ville phare d'une industrie, celle de la mine, aux alentours d'un territoire marqué par la Grande Guerre, Lens invite naturellement à l'introspection historique et humaine. C'est tout naturellement sur un ancien site minier que le Musée du Louvre-Lens s'est installé.

Voici donc Lens, façonnée par près de deux siècles d'extraction du charbon et par la Première Guerre mondiale qui a détruit 90 % de la ville. La concentration de cimetières militaires des environs est exceptionnelle : que l'on songe seulement à Notre-Dame-de-Lorette, où reposent 42 000 soldats français morts durant la guerre 14-18. Non loin, à Vimy, la grande Histoire s'est écrite aussi, car c'est là que fut fondée la nation canadienne. Comme les Britanniques traversent la Manche, des milliers de Canadiens traversent chaque année l'Atlantique pour perpétuer la mémoire de leurs ancêtres morts ici. Émotion aussi en ce bassin minier classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2012. Quelque chose se noue dans le ventre des visiteurs au spectacle des terrils et des anciens corons, qu'ils aient ou non, quelque part dans le passé, un ancêtre qui plongeât dans ses 100 000 kilomètres de galeries. Le circuit " Lens, mine d'Art déco " permet d'admirer ce riche patrimoine, des façades Art déco du centre-ville jusqu'à la cité ouvrière où vécurent les mineurs. La consécration de leur labeur se trouve là, dans ce musée du Louvre-Lens qui s'est installé sur un carreau de fosse.

 

D'Homère aux travailleurs du fond

Édifice de verre implanté en bordure d'une ancienne mine de charbon, le Musée du Louvre-Lens invite à découvrir 4 000 ans d'histoire. La Galerie du Temps est le coeur du musée. Le visiteur y remonte le fil de l'histoire depuis 3 500 ans av. J.-C. jusqu'en 1850. Sans cloisonnement, mêlant les aires géographiques et les cultures en une vaste symphonie, les 205 oeuvres présentées permettent de mesurer la grande créativité artistique et technique de l'homme. Le Louvre-Lens, c'est aussi une galerie d'expositions temporaires, deux par an, qui mettent en lumière des artistes, foisonnent autour d'un symbole ou d'une idée, éclairent sur une période ou un lieu. Plus fascinante que jamais, l'exposition Homère, de mars à juillet 2019, plonge dans les racines de notre mythologie, de notre littérature, de notre culture occidentale.

Et pourquoi ne pas prolonger la visite jusqu'à la nuit ? Toujours dans cet esprit de respect et de régénération du patrimoine industriel minier, un hôtel 4 étoiles a pris ses quartiers dans plusieurs maisons de corons de la Cité 9. L'hôtel du Louvre-Lens, tout proche du musée, accueille ses hôtes dans une atmosphère unique, qui sublime les matériaux anciens que sont le chêne, la pierre bleue brute, le métal des anciens chemins de fer.

Et entre deux visites, goûtons à la saveur des choses. Asseyons-nous autour d'une table, chez un hôte atypique, et partageons un apéro bière/fromage, produits symboles de la région. Offrons-nous une planche à déguster et allons faire le tour des producteurs locaux, torréfacteurs, brasseurs, chocolatiers... pour autant de moments de rencontres culinaires et humaines. Cette humanité, on la rencontre aussi dans les joies du stade Bollaert-Delelis. Deux fois par mois, vous pourrez vibrer lors d'un match. Il faut ouvrir grand les yeux dans le bassin minier : rien n'est moins plat que ce pays-là. Les terrils des gueules noires sont devenus des paradis verts voués à la faune et à la flore. Partez à l'ascension du 11/19 en cordée avec le CPIE, une association de passionnés. Escalades, trails, ULM, tous les moyens sont bons pour découvrir les alentours de Lens. N'oubliez pas d'admirer le paysage !

 

Infos futées

 

S'y rendre. Boulogne-sur-Mer et Lens sont distantes de 130 kilomètres. 1h45 de route via la RN 42 et l'A26. Le château d'Hardelot se situe à 18 minutes de Boulogne-sur-Mer via la RD 119.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains, Bus, Covoiturage - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DE LENS-LIÉVIN - Plus d'informations sur le site

VILLE DE BOULOGNE-SUR-MER - Plus d'informations sur le site

CHÂTEAU D'HARDELOT - Plus d'informations sur le site

MUSÉE DU LOUVRE-LENS - Plus d'informations sur le site

HÔTEL DU LOUVRE-LENS - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez