Le guide touristique Finlande du Petit Futé

Tervetuloa Suomeen !

64° N, 26° E... C'est toujours comme cela que commence un pays. Des coordonnées géographiques, une latitude, une longitude, et le mystère de simples chiffres qui ne disent rien de la poésie des lieux, mais qui pourtant signalent déjà qu'une fois certaines bornes dépassées, vous approchez des pôles... La Finlande, c'est un peu ça. Une terre éloignée, vaste et méconnue, où les hommes ont dû apprendre à vivre avec une nature qui ne plaisante pas, une nature qui dicte très clairement sa loi. Une mémoire collective pleine de légendes et de fracas, une langue quasi unique en Europe, dont la complexité résonne comme une énigme indéchiffrable, et la beauté d'un univers où les espaces semblent vouloir s'étirer presque au-delà de l'entendement. A croire que toutes les eaux du monde se seraient déversées là, dans la centaine de milliers de lacs disséminés dans tout le pays. A croire que les arbres, les bouleaux, les sapins et les forêts ont trouvé sur cette terre l'une des dernières contrées où l'extension humaine sait admirablement conjuguer nécessité vitale, impératifs économiques et respect de l'environnement.

Les Finlandais ont ainsi emprunté aux Scandinaves leur remarquable sens de l'organisation et de la collectivité. Ni Slaves, ni Scandinaves, les Finlandais inventent à leur manière un monde dont on aurait bien tort de se gausser ailleurs. Indépendant depuis 1917, pris en étau durant plusieurs siècles entre la Suède et la Russie, le pays fait preuve d'une énergie et d'une détermination peu commune. Aujourd'hui, la Finlande, membre de l'Union européenne, est l'une des nations les plus riches et les plus avancées au monde. Simples, efficaces, fiables et créatifs, les Finlandais ne se contentent pas de produire, ils savent vivre, vont au sauna toutes les semaines ou tous les soirs, sortent tôt du travail, lisent, dansent, s'instruisent, skient, patinent, construisent et entreprennent. Bref, ils avancent envers et contre tout. 64° N, 26° E... Un rêve ? Non, une réalité.

Un grand remerciement à Erkki, Nicole et Turo.

L'équipe de la rédaction

Galerie photo Finlande

Idées de séjour Finlande

Séjour courtHaut de page
Itinéraire 1 : Helsinki en un week-endHaut de page

Jour 1. Commencez par découvrir la place du Sénat et la cathédrale luthérienne Tuomiokirkko. Flânez ensuite sur la place du Marché (Kauppatori) et faites une halte au café Kappeli sur l'esplanade. Dirigez-vous vers la presqu'île Katajanokka pour découvrir la cathédrale orthodoxe Uspenski et son point de vue sur la ville. Après le déjeuner, visitez le musée d'Art contemporain, le Kiasma.

Jour 2. Prenez un bateau pour la forteresse de Suomenlinna. Après la visite, vous pourrez pique-niquer sur les remparts. De retour à Helsinki, allez au parc de Sibelius pour admirer le monument Sibelius et rentrez par la Mannerheimintie, ses commerces et ses restaurants. Vous pourrez aussi vous arrêter à l'Ateneum, le musée des Beaux-Arts pour découvrir l'influence du Kalevala sur l'art finlandais.

Jour 3. Visitez le musée de plein air sur l'île de Seurasaari, un parc ludique pour découvrir l'architecture en bois typique des provinces de Finlande. Au retour, passez par Temppeliaukion (le temple du Rocher) pour écouter un concert.

Jour 4. Découvrez la vieille ville de Porvoo sur la route du Roi, à 30 minutes de train d'Helsinki. Choisissez le vieux train à vapeur ou l'excursion en bateau. La vieille ville médiévale et pittoresque vous séduira : ne manquez pas la cathédrale de Porvoo et les musées.

La Finlande en une semaineHaut de page

Ayez en tête, avant d'organiser votre séjour, que les distances sont grandes. Impossible donc de tout faire en une semaine. Vous trouverez néanmoins quelques options indicatives ci-dessous.

Jour 1. Visite d'Helsinki. La ville regorge de musées et les balades urbaines sont légion. Les plus sportifs sillonneront la ville en été à vélo sur les nombreuses pistes cyclables d'Helsinki et dans les parcs, sur les pistes de ski de fond en hiver. Les adeptes des visites culturelles s'imprégneront de la ville en bus (voir bus touristiques) ou en tramway (3B ou 3T). Après la place du marché, Kauppatori, et la place du Sénat dominée par la cathédrale luthérienne, une visite du musée Kiasma permet de découvrir l'audace des Finlandais en matière d'art contemporain. L'histoire finlandaise n'aura plus de secrets pour vous après un passage au Musée national (Mannerheimintie). Le soir venu, n'hésitez pas à réserver des places pour l'opéra ou, selon les goûts, pour un match de hockey sur glace.

Jour 2. Helsinki. Il faut compter deux jours pour visiter la ville, notamment pour visiter l'incontournable île-forteresse de Suomenlinna. Visite guidée particulièrement intéressante, à condition que vous soyez en Finlande aux beaux jours car en plein hiver, les visites sont compliquées avec la neige et certains musées fermés. Vous pique-niquerez ensuite sur l'une des plages avec, au choix, vue sur la capitale ou sur l'archipel. De retour à Helsinki, visitez la cathédrale orthodoxe à proximité. Le soir, les amateurs de sensations fortes se rendront au parc d'attractions de Linnanmäki. Prenez un peu de temps pour consulter les horaires du bus pour Lappeenranta. Essayer également de réserver un chalet (mökki) pour les jours suivants.

Jour 3. Lappeenranta. Départ le matin pour Lappeenranta à 225 km au nord-est d'Helsinki (3 heures 50 minimum de bus), à la découverte de la Finlande des lacs. Embarquez le plus tôt possible pour une croisière de quelques heures sur le lac Saimaa, le plus grand des 190 000 lacs de Finlande. Vous découvrirez l'un des systèmes lacustres les plus spectaculaires d'Europe, très caractéristique du pays. La forteresse de Lappeenranta avec ses ruelles pavées, ses musées et ses vieilles maisons méritent également un détour.

Jour 4. Nuit en chalet. Essayez de louer un chalet (mökki) avec sauna au bord d'un lac, location de vélo ou de canot, auprès de l'office de tourisme de Finlande et passez la nuit à profiter du calme et de la solitude, un plaisir bien finlandais... baignade dans le lac avant un bon sauna pour se réchauffer, et pêche à bord du canot pour faire griller son poisson le soir au barbecue ! Après ce premier contact avec la nature finlandaise, direction Porvoo.

Jour 5. Porvoo. Deuxième plus ancienne ville de Finlande et merveilleusement conservée, vaut largement une visite pour son ancienne église, sa vieille ville, ses rues pavées sinueuses et ses maisons en bois rouge... Porvoo compte également de nombreux musées dont ceux de Runeberg, et d'Edelfelt-Vallgren. Rejoignez Helsinki sur un bateau-croisière comme le Runeberg (consulter les horaires à l'office de tourisme). L'archipel de la capitale est en effet de toute beauté.

Jour 6. Région d'Helsinki, forêt de Nuuksio. Prenez le bus pour visiter le parc naturel le plus proche d'Helsinki et sa dense forêt typiquement finlandaise. Le site propose plusieurs sentiers aux distances variables. Emmenez de quoi vous désaltérer et éventuellement de quoi pique-niquer. Soyez attentifs aux festivals ou aux concerts de musique qui seraient programmés ce jour-là !

Séjour longHaut de page
Le grand tour de la Finlande (24 jours)Haut de page

Jour 1. Helsinki. Capitale en kaléidoscope. Visite de la ville et de ses monuments. La place du marché avec l'aigle bicéphale, symbole de l'époque russe, puis la place du Sénat dominée par l'imposante cathédrale luthérienne au dôme vert et ceinturée par les bâtiments Empire de l'architecte Engel. Visite de la cathédrale orthodoxe Uspenski sur la butte de Katajanokka, le parc Kaivopuisto avec sa marina, l'église Temppeliaukion Kirkko bâtie sous la roche, le monument Sibelius en l'honneur du grand compositeur finlandais, le palais Finlandia en marbre blanc italien, et l'allée Esplanadi avec la statue de Havis Amanda.

Jour 2. Helsinki, culture, shopping et nature. Visite du musée Kiasma pour découvrir l'art contemporain finlandais, et l'audace des Finlandais en la matière, puis visite de l'Ateneum qui abrite les trésors des plus grands peintres romantiques finlandais : Gallèn-Kallela, Edelfelt, Rissanen... Shopping à Stockmann, le plus grand magasin des pays nordiques, et excursion incontournable sur l'île-forteresse de Suomenlinna classée au patrimoine mondial de l'humanité.

Jour 3. Sur les pas du tsar à Porvoo. Départ d'Helsinki pour Porvoo, la deuxième ville la plus ancienne de Finlande. Située au bord d'une rivière, la vieille ville est célèbre pour son bel ensemble de maisons de bois rouge, ses boutiques artisanales et ses pâtisseries. C'est dans la cathédrale médiévale de Porvoo, en 1809, que le tsar Alexandre Ier (1777-1825) intègre officiellement le grand-duché de Finlande au sein de l'Empire russe. L'autonomie dont il jouira alors est un premier pas vers l'indépendance acquise en 1917. Arrêt dans le pittoresque village de Ruotsinpythää pour y admirer les forges datant de 1695. Sur la route d'Imatra, attardez-vous sur les beaux rapides de Langinkoski. Le tsar Alexandre III (1845-1894) y possédait une résidence de pêche aujourd'hui convertie en un musée qui retrace ses parties de pêche entouré de sa cour. Voir notamment les souvenirs de la famille impériale et le drapeau des Roumanov. A Imatra, admirez les rapides de la Vuoksi, que le tsar Nicolas Ier (1796-1855) décide immédiatement de protéger tant il les trouve grandioses. L'hôtel Valtionhotelli mérite également un coup d'oeil. Vous pourrez y passer la nuit (spa et discothèque).

Jour 4. Trésors de Carélie et de Savonlinna. On atteint Punkaharju par la célèbre route qui serpente sur un isthme haut de 25 m entre deux grands lacs, occupant seulement la largeur de la route. Puis direction Savonlinna : au centre de la ville s'élève le château médiéval Olavinlinna fondé en 1475. Il accueille chaque été, en juillet, l'un des plus vieux festivals de musique d'Europe : le festival d'Opéra de Savonlinna.

Jour 5. Canoë sur le lac Saimaa. Départ en canoë d'Oravi pour l'île Linnansaari. Le lac Saimaa est le plus grand lac de Finlande et le quatrième lac d'Europe. Il s'étend de Lappeenranta à Mikkeli et Puumala. Pureté des paysages, originalité du cadre entre pineraies et plages de sable fin propices à la baignade, petits îlots aux formes arrondies ou falaises plongeant dans les profondeurs du lac. Au rythme de la pagaie, prenez le temps de goûter aux joies et aux délices du Saimaa. En accostant à Linnansaari, dégourdissez-vous les jambes sur les chemins de randonnée. Grillez vos saucisses (makkara) au feu de bois et détendez-vous dans le sauna. La vie est parfois si simple. Vous voilà devenu finlandais ! Bonne nuit de sommeil mérité dans l'un des petits chalets.

Jour 6. Canoë sur le lac Saimaa. Si vous n'avez pas encore vu l'espèce de phoque protégée (phoque saimaa), évoluant à proximité des îles du lac, c'est le moment (au printemps). Offrez-vous un petit périple dans la réserve naturelle de Linnansaari avant de regagner tranquillement Oravi, ravi...

Jour 7. Croisière vers Kuopio. Vous quittez maintenant la Carélie pour vous rendre au coeur de la région des lacs, dont le pays a largement su faire la promotion à l'étranger. L'ensemble de ces lacs équivaut à peu près à la superficie de la Belgique. Ce labyrinthe de lacs, de rivières et de canaux relie les villes de la région comme Mikkeli, Savonlinna, Jyväskylä et Kuopio. Le moyen le plus agréable de se rendre à Kuopio est donc d'emprunter le canal Saimaa. A partir de Savonlinna, vous embarquez sur un authentique bateau à vapeur qui remonte le canal. Asseyez-vous confortablement et contemplez le spectacle. Vous arriverez à Kuopio dans la soirée.

Jour 8. Vers Kuusamo. Avant de prolonger sur Kuusamo, attardez-vous à Kuopio. Fondée par le gouverneur général Peter Brahe en 1653, elle n'acquiert ses droits de cité qu'en 1775 sur décision du roi Gustav III de Suède. Elle est considérée, à partir du XIXe siècle, comme l'un des centres de la culture finnoise. Musique, littérature et art émergent effectivement dans le Kuopio de la fin du XIXe siècle. La ville abrite alors des figures intellectuelles et artistiques majeures. Commencez par l'exceptionnel Musée orthodoxe consacré à l'art religieux (malheureusement fermé jusqu'à l'été 2014) avec ses superbes icônes. Autre site intéressant : la place du Marché, centre névralgique de Kuopio. Goûtez sur place aux poissons comme le muikku. Enfin, rendez-vous sur les hauteurs de la ville à la tour Puijo qui culmine à 75 m. Panorama époustouflant une fois en haut sur la région des lacs. Dans le bus pour Kuusamo (6 heures 50 de trajet), un conseil de lecture, les Lettres de Finlande de Philippe Guicheteau.

Jour 9. Kuusamo-Ruka. La ville de Kuusamo, à 800 km au nord-est d'Helsinki, est proche de la frontière russe. En quelques années, la région s'est imposée comme l'un des sites touristiques majeurs. La saisissante beauté de la nature explique cet engouement. Bois et forêts s'étendent à perte de vue, entrecoupés çà et là par des lacs, des rivières, des rapides et autres torrents. Les voies d'eau, stratégiques pour l'économie finlandaise jusqu'au milieu du XXe siècle pour le transport du bois et des matériaux, s'étendent sur 799 km². Elles attirent canoéistes, nageurs, pêcheurs, et tous sportifs amoureux de la nature. Assisté de professionnels, tentez l'expérience d'une descente en rafting. En été, les rapides sont bouillonnants et assourdissants. La catégorie des parcours diffère selon votre niveau. Durant la belle saison, c'est l'une des activités les plus prisées dans la région. Si vous préférez la terre ferme aux eaux tumultueuses, Kuusamo propose également des safaris en moto-cross. Vous suivrez les pistes qui s'enfoncent au coeur des forêts et s'étirent dans les ruisseaux. Pour faire le plein d'émotions fortes avant de quitter Kuusamo, élancez-vous sur le toboggan Runis sur le mont Ruka. La descente, longue d'1 km, vous propulse à 60 km/h. Un ascenseur transporte au sommet du mont. S'il fait soleil, profitez-en pour admirer le paysage jusqu'en Russie.

Jour 10. Le " circuit de l'Ours ", vers Savilampi. La nature est belle et sauvage dans cette partie de la Finlande. Partez donc en randonnée pour vous immerger au coeur de ce magnifique biotope. Le parc national d'Oulanka (nom sâme signifiant littéralement " rivière tumultueuse ") est connu pour la pureté de ses paysages. Il abrite également le célèbre circuit de l'Ours (80 km), un rêve pour tout randonneur. Les refuges sur le parcours vous permettront d'organiser au mieux votre séjour. Certains sites sont impressionnants. Voir notamment le rocher Rupakivi dans la rivière Savinajoki, le canyon d'Oulanka, les rapides de Taivalköngäs et de Kiutaköngäs et les chutes de Jyräävää. Du centre d'information d'Hautajärvi au refuge de Savilampi. Ne négligez pas les brochures et les cartes du centre d'information, elles vous seront utiles. En route ! Après quelques kilomètres dans la taïga finlandaise vous faites face au site le plus impressionnant du parc : le canyon d'Oulanka. Pour profiter encore un peu plus du site, descendez au fond du canyon. Prolongez ensuite le long de la rivière Savinajoki jusqu'à Savilampi. Nuit au refuge de Savilampi.

Jour 11. " Circuit de l'Ours " de Savilampi à Taivalköngäs. Passez le pont suspendu de Savilampi, longez l'Oulankajoki, longez les falaises de Ristikallio et profitez d'une bonne nuit de sommeil à Taivalköngäs.

Jour 12. " Circuit de l'Ours " de Taival-köngäs à Kiutaköngäs. Après quelques heures de randonnée le long de l'Oulankajoki, le deuxième grand temps fort de ce périple : l'arrivée à Kiutaköngäs. Vous admirerez les rapides avant de profiter du sauna du camping. Un délice après trois jours de marche. Nuit en bungalow.

Jour 13. " Circuit de l'Ours " de Kiuta-köngäs à Retkietappi. Le chemin longe toujours l'Oulankajoki au coeur d'un cadre calme et doucement boisé. Le terrain est désormais beaucoup moins accidenté. Nuit au refuge de Retkietappi.

Jour 14. " Circuit de l'Ours ", fin du parcours. Plus qu'une quinzaine de kilomètres pour admirer la faune et la flore. Vous passerez devant le lac Porontimajäärvi et contournerez les chutes de Konttainen, de Valtavaara et de Ruka. Préservez vos forces jusqu'au bout. Le chemin s'achève par un dénivelé très important. Le terrain est par ailleurs accidenté. Une fois les centaines de marches avalées, vos efforts sont récompensés par un magnifique panorama. Le circuit de l'Ours se termine au centre touristique de Ruka.

Jour 15. Rovaniemi. Bus réguliers à partir de Ruka, situé sur la liaison Kuusamo-Rovaniemi. Sur le trajet, arrêtez-vous au zoo de Ranua, qui regroupe une soixantaine d'espèces arctiques (lynx, élans, ours bruns, loups...). Hormis les ours polaires, tous ces animaux vivent encore en Finlande. A votre arrivée sous ces nouvelles latitudes, laissez-vous porter par le charme des longues journées d'été lapones et la magie des couleurs. La Laponie reste la terre rêvée des explorateurs, à l'image de l'époque où les chasseurs, les bûcherons et les chercheurs d'or se retrouvaient à Rovaniemi sur la route du Grand Nord. Ne manquez pas le passionnant centre Artikum centré sur la nature et les peuples arctiques. Outre son architecture résolument moderne (belle verrière), le bâtiment abrite un centre de recherche scientifique sur l'Arctique. Avant la fin de la journée, admirez les environs des hauteurs du mont Ounasvaara, et n'hésitez pas à prendre le chemin le plus rapide pour en descendre : la piste de luge d'été.

Jour 16. Visite au Père Noël. Le village du Père Noël, situé à 8 km au nord-est de Rovaniemi, est au niveau du cercle polaire arctique. Sa maison se situe " en réalité " non loin, sous la montagne de Korvatunturi. Mais, respectant la tranquillité de ce brave homme, son village, avec elfes et ses lutins, a été bâti sur le cercle polaire. Santa Claus peut ainsi aisément imposer ses horaires de visite. Arrivée toujours surprenante. L'esprit de Noël et de ses chansons est au rendez-vous... même en plein été. Vous pourrez également visiter le centre postal ! Eh oui, toutes les lettres adressées au pôle Nord arrivent ici et sont triées par les elfes. Passez donc également dire bonjour à ses rennes, qui attendent la grande nuit de Noël à proximité. Après la traditionnelle photo dans les bras de M. Noël, vous franchirez enfin la ligne du cercle polaire arctique et pourrez même obtenir un diplôme.

Jour 17. Village de l'or de Tankavaara. Après quelques heures de trajet vers Sodankylä, le bus vous dépose au musée de l'Or de Tankavaara. Ce musée, perdu au milieu des forêts arctiques, mérite vraiment le coup d'oeil. De l'histoire des chercheurs d'or finlandais aux travaux pratiques d'orpailleur grandeur nature ouverts au public, vous pourrez vous initier aux techniques de l'univers de l'or. Alors retroussez vos manches et ouvrez bien les yeux.

Jour 18. Le parc national UKK. Du nom du président finlandais Urho Kaleva Kekkonen (UKK), ce parc est l'un des plus vastes de Finlande et certainement le plus sauvage. N'oubliez pas votre boussole. Après un café dans un joli chalet de Laanila, contournez la tente sâme (kota) et entrez dans le parc national. En comparaison des forêts bien entretenues du parc d'Oulanka, ici, la nature a presque un côté brutal. C'est le début de la toundra nordique. Les arbres sont rabougris, les ruisseaux rares et le terrain légèrement vallonné. Faites l'ascension des tunturis (" monts " en finnois). Dirigez-vous ensuite sur 10 km jusqu'au centre de Kiilopää où vous pourrez passer la nuit.

Jour 19. Le parc national UKK. Après cette bonne nuit de sommeil, retour à la vie sauvage. Descendez le mont de Kiilopää, longez les enclos de rennes, suivez les rivières, contournez des étangs. Vous voici revenu au centre d'information de Tankavaara.

Jour 20. Inari. Centre de la culture sâme, Inari mérite que l'on s'y attarde pour découvrir la culture de ces peuples arctiques. Le centre culturel (SIIDA) présente leur histoire et leur style de vie. Profitez également de l'immense lac d'Inari, le troisième du pays par sa superficie. Le survol en hydravion est un peu la cerise sur le gâteau avant une nuit passée dans le bus pour rejoindre Rovaniemi.

Jour 21. Kemi. Départ pour l'ouest en direction de Kemi (golfe de Botnie). Compter une heure trente en train et deux heures en bus depuis Rovaniemi. C'est l'une des villes de l'industrie papetière finlandaise, à la frontière de la Suède et de la Laponie, et située sur les rivages du golfe de Botnie. Allez donc traîner les pieds dans le sable du bord de mer et visitez le brise-glace Sampo avant de reprendre le train de nuit pour Tampere.

Jour 22. Tampere. Tampere, fondée en 1779 sur les bords des rapides Tammerkoski, s'imposera au XIXe siècle comme l'un des centres industriels. C'est aujourd'hui la troisième ville du pays et la plus grande cité des pays nordiques, située dans les terres. Après avoir visité le quartier Finlayson, le musée de l'Espionnage et le célèbre musée Lénine ainsi que la cathédrale, attardez-vous dans le parc d'attractions de Särkanniemi. Au programme : découverte des environs du haut du belvédère de Näsinneula, qui culmine à 168 m, Planétarium, Delphinarium et attractions, dont le Tornado à lui seul pèse son pesant de sensations.

Jour 23. Turku. Au départ de Tampere (une heure et demie en train, deux heures en bus minimum), cap au sud-ouest pour rejoindre Turku, l'ancienne capitale de Finlande devenue une ville moderne et étudiante. Visite de la cathédrale, du musée de plein air dans le quartier ancien et de son château.

Jour 24. Retour à Helsinki. Après toutes ces découvertes, c'est la tête pleine de souvenirs que vous regagnerez l'aéroport d'Helsinki-Vantaa.

Séjour thématiqueHaut de page
La route du Roi (7 jours)Haut de page

La route du Roi longe la côte sud de la Finlande. Cette voie, qui était empruntée par les rois et les marchands circulant entre Bergen en Norvège et Saint-Pétersbourg en Russie, date du Moyen Age. De nombreux sites historiques se succèdent le long du parcours. Suivez les traces du roi, entrez dans les églises et les manoirs, promenez-vous dans les ruelles des vieilles villes, et émerveillez-vous devant la beauté de l'archipel. Suivre la route du Roi, c'est avoir l'assurance de s'immerger au coeur de la tumultueuse histoire d'un pays situé depuis toujours à la croisée des chemins entre l'est et l'ouest.

Jour 1. Kotka. Kotka (à deux heures et quart en bus à partir d'Helsinki) est situé sur le golfe de Finlande, au sud-est d'Helsinki. Le centre de cette ville, fondée en 1878, compte des monuments intéressants, comme l'hôtel de ville sur la place du marché, l'imposante église orthodoxe Saint-Nicolas et le Sunila Pulp Mill construit par le grand architecte finlandais Alvar Aalto. Les parcs Isopuisto et Sibelius, poumons au coeur de la ville, associés aux jardins de Sappoka, avec leurs petits ponts de bois, leurs cascades, leurs chutes d'eau et leurs fontaines feront le bonheur des âmes romantiques. Autre curiosité, le brise-glace Tarmo converti en musée. Grande cité maritime - c'est le plus grand port d'exportation finlandais -, Kotka peut également s'enorgueillir de son vaste archipel. Embarquez donc pour une croisière sur les îles-forteresses de Kukouri et d'Elisabeth, haut lieu de la guerre de Crimée. A ne pas manquer non plus le village de pêcheurs de Kaunissaari (" belle île " en Finnois). Beau panorama sur la ville et l'archipel depuis le mont Patorni ou du haut de la tour d'observation de Haukkavuori. Terminez la journée par la visite du pavillon de pêche impérial du tsar Alexandre III, sur les berges de la rivière Langinkoski. Un lieu incontournable.

Jour 2. Loviisa (via Ruotsinpyhtää : Kotka - Ruotsinpyhtää, trente-cinq minutes ; Ruotsinpyhtää - Loviisa, quinze minutes ; bus toutes les heures). A une demi-heure de Kotka, attardez-vous à Ruotsinpyhtää. A mi-chemin sur la route de Loviisa. Ruotsinpyhtää est un village de vieilles forges (1695) situé sur la rivière Kymijoki. Loviisa, fondée en 1745, tire, quant à elle, son appellation du nom de l'une des reines du royaume de Suède. Petite ville pleine de charme sur le golfe de Finlande, elle abrite notamment trois forteresses destinées à l'époque à contenir et à repousser les incursions russes. Des navettes vous déposent ainsi sur l'île-forteresse Svartholma, construite sur le même modèle que la forteresse de Suomenlinna à Helsinki. Les forts de Rosen et d'Ungern, à proximité du centre-ville, sont facilement accessibles à pied. Dîner éventuel au Degerby, installé dans un beau bâtiment XVIIe de Loviisa.

Jour 3. Porvoo (Loviisa-Porvoo, quarante minutes en bus, toutes les vingt minutes). La deuxième ville la plus ancienne de Finlande, à cinquante kilomètres à l'est d'Helsinki, fut fondée dans la première moitié du XIVe siècle. Les belles maisons de la vieille ville dominant la rivière, les étroites ruelles pavées et la cathédrale méritent bien les nombreux hommages des poètes et des artistes qui s'y sont attardés. Le poète national Johan Ludvig Runeberg, le sculpteur Ville Vallgren et le peintre romantique Edelfelt ont tous résidé à Porvoo qui ne les a pas oubliés en leur consacrant deux musées : la maison de Runeberg et le musée historique Edelfelt-Vallgren. La créatrice des Moomins, Tove Jansson, habitait également une île de l'archipel voisin. Autre curiosité : le musée de la Poupée et du Jouet.

Jour 4. Helsinki. Croisière de Porvoo à Helsinki à bord du M/S J.L. Runeberg (deux heures et demie). Un bon moyen d'arriver dans la capitale en traversant le bel archipel d'Helsinki. Fondée en 1550, Helsinki ne devient capitale qu'en 1812 au détriment de Turku. Marquée par une coexistence insolite de styles et de cultures, la capitale mêle en effet allégrement les genres. La place du Sénat, dessinée par l'architecte prussien Engel, est de style Empire, quand la cathédrale luthérienne de facture néoclassique impose sa densité et ses volumes non loin de la cathédrale orthodoxe Uspenski (1868) d'inspiration russe. Temppeliaukion Kirkko, surprenante et superbe église bâtie sous la roche, bénéficie de son côté d'une acoustique exceptionnelle et d'un intérieur absolument unique. Sur le plan culturel, le musée d'Art contemporain Kiasma, à l'architecture résolument moderne, se dresse non loin de l'Ateneum, très classique, qui regroupe les plus grands chefs-d'oeuvre de l'art finlandais (Gallèn-Kallela, Edelfelt...). A proximité du Kiasma, voyez le palais Finlandia élaboré par Alvar Aalto en 1971. L'enceinte a notamment accueilli la signature des accords d'Helsinki en 1975. Ses marbres italiens résistent en revanche assez mal aux températures hivernales : ils se déchaussent... Aux beaux jours, visite incontournable de l'île-forteresse de Suomenlinna, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Des bateaux-bus font la navette entre le port (place du marché) et ce superbe site. La forteresse édifiée en 1748 constitue certainement le monument d'Helsinki le plus représentatif de la période suédoise.

Jour 5. Ekenäs (Helsinki - Ekenäs, une heure trente-cinq en bus). Dans l'une des villes les plus méridionales du pays, mer et terre se rencontrent sur fond d'archipel. Une balade dans les hauts lieux d'Ekenäs s'impose : l'église Snappertuna, les ruines du château Räseborg et la vieille ville. Partez ensuite à la découverte du parc de Teijo.

Jour 6. Turku (Ekenäs - Turku, une heure et demie en bus). Fondée au XIIIe siècle autour d'un grand port, Turku a toujours constitué un carrefour important entre l'est et l'ouest. Voir son superbe archipel, son château sur la rivière Aura, sa cathédrale médiévale et son ancienne université qui, jadis, était le centre intellectuel du pays avant le transfert de la capitale à Helsinki en 1812. Prenez le temps de déjeuner sur l'un des nombreux bateaux-restaurants ou de boire un verre dans une vieille banque ou encore une pharmacie désaffectée... La journée se termine par une balade passionnante au musée de plein air de Luostarinmäki.

Jour 7. Naantali (Turku - Naantali, quinze minutes, bus toutes les quarts d'heure). A 15 km au nord-ouest de Turku s'étend la petite station balnéaire de Naantali. La journée peut débuter par la visite de Kultaranta, la résidence d'été de la présidente de la République. La roseraie compte plus de mille variétés... Dans un autre registre, le couvent des Brigittines conserve des reliques intéressantes. On traversera la vieille ville et sa marina pour retomber en enfance sur l'île des Moomins avec tous les personnages de Tove Jansson. Pour achever ce périple sur la Route du Roi, pourquoi ne pas profiter d'un massage dans l'un des plus beaux hôtels Spa des pays nordiques. (Retour en bus à Helsinki, via Turku, durée deux heures quarante).

Week-end lapon (2 jours)Haut de page

Jour 1. Rovaniemi. La ville du Père Noël, rasée par l'armée allemande en 1944, n'a rien d'enthousiasmant sur le plan architectural. Les édifices d'Alvar Alto, bien seuls, sauvent un peu la mise. L'intérêt est donc ailleurs, et notamment dans le centre passionnant Arktikum consacré à la nature et aux peuples arctiques. Les lieux regroupent un musée et un centre de recherche arctique. L'hiver, vous pourrez vous adonner à la pratique du golf sur glace sur le lac de la ville et vous relaxer en soirée au sauna de l'hôtel. C'est aussi le moment ou jamais d'expérimenter l'avanto (plongeon dans un trou prévu à cet effet au coeur du lac gelé).

Jour 2. Le cercle polaire arctique. A 8 km au nord de Rovaniemi, sur la route d'Ivalo (bus n° 8), vous franchissez le cercle polaire arctique et pénétrez dans le village du Père Noël. Après lui avoir confié votre liste de cadeaux, rendez visite à ses rennes et aux lutins affairés dans le bureau de poste. Un diplôme de passage officiel du cercle polaire arctique (marqué au sol) vous sera également délivré. Le village du Père Noël est un excellent point de départ pour les excursions en motoneige ou en pulka (traîneau attelé à des rennes).

Séjour insulaire : l'archipel de Turku et les îles d'Åland (6 jours)Haut de page

La Finlande bénéficie d'un patrimoine naturel unique au monde : une ceinture d'îles exceptionnellement dense protège en effet les côtes de l'extrémité du golfe de Finlande à la mer Baltique. Le réseau routier s'immisce en partie dans ce gigantesque amas d'îles grâce à un ingénieux système de ferries, qui relient les îles entre elles.

Jour 1. De Turku à Korpo. Le voyage débute à Turku, ancienne capitale de la Finlande. Le plus simple consiste à faire le trajet en voiture. Liaisons régulières entre les îles, particulièrement entre les trois grandes îles de Parainen (Pargas), Nauvo et Korpo. Pour y aller depuis Turku, prendre la E18 en direction d'Helsinki. A Kaarina, bifurquez vers Parainen (Pargas). La route 180 se prolonge jusqu'à Korpo, à soixante-dix kilomètres, via deux bacs gratuits. Vous avez également la possibilité de traverser l'archipel en bus ou bien en vélo. Dans ce cas, naturellement, prévoyez beaucoup plus de temps.

Jour 2. De Korpo à Kökar. Depuis l'île de Korpo, un petit ferry sillonne l'archipel en partant de Galtby jusqu'à Kökar, au sud-ouest, une petite île perdue au milieu de la mer. Exotisme assuré si vous passez la nuit sur place. Le lendemain, effectuez le tour de l'île en vélo.

Jour 3. Cap sur les îles Åland. Depuis Kökar, prenez la direction de l'archipel d'Åland ou des îles de granit rose qui comptent 6 500 îles. Visite incontournable de la capitale, Mariehamn, avec le voilier Pommern, l'un des plus grands quatre-mâts du monde, transformé en musée. Ici encore, le mieux consiste à louer des vélos et à sillonner l'archipel en combinant avec les ferries.

Jour 4. Découverte des îles d'Åland. Une visite incontournable consiste à emprunter le chemin de randonnée entre le château médiéval de Kastelholm et des ruines de la forteresse de Bomarsund, les deux grands sites historiques de l'île.

Jour 5 : Brandö. Départ en ferry pour l'île perdue de Brandö et nuit en chalet pour canoter entre les îles. Les canots sont généralement inclus dans le prix des chalets.

Jour 6. Retour vers Turku par la route nord. Une fois sur la terre ferme, repiquez au nord pour visiter Uusikaupunki. Vous serez à Turku plus au sud dans la soirée.

La Finlande des 1 000 lacs (4 jours)Haut de page

Le Pays des Mille Lacs, appellation générique marketing erronée désignant également la Finlande, en compte en fait près de 190 000 ! Si vous n'avez que peu de temps, alors n'hésitez pas, c'est certainement l'un des plus beaux systèmes lacustres d'Europe et peut-être même du monde. En voiture, en bus ou en bateau, plongez dans un univers où l'eau et la terre sont inextricablement liées.

Jour 1. À la découverte de Lappeenranta. Depuis Helsinki, prenez le bus pour Lappeenranta et de là visitez le lac Saimaa sur l'un des nombreux bateaux ouverts aux touristes. Le circuit passe par l'écluse du canal de Saimaa. Si la chance est au rendez-vous, peut-être apercevrez-vous des phoques, symboles de la Région des Lacs. Autre curiosité à Lappeenranta, la forteresse construite en 1649 et dominant la ville depuis les hauteurs.

Jour 2. Imatra. Ville frontière avec la Russie. Voyez l'hôtel Valtion Hotelli, chef-d'oeuvre architectural de style Art nouveau à ne pas rater. A faire également : les rapides de Imatrankoski, le parc à proximité et l'usine hydroélectrique d'Imatran Voima (" la force d'Imatra ").

Jour 3. Punkaharju. On y accède par une route impressionnante : la roche devient falaise et cette moraine finit par ne laisser place qu'à la route goudronnée avec une vue surplombant le lac de chaque côté.

Jour 4. Savonlinna. La ville est célèbre pour son château d'Olavinlinna, construit en 1475, restauré et intelligemment mis en valeur par les célébrations qui s'y tiennent chaque année. C'est ici que se déroule en juillet le grand festival d'opéra. Balade également sympa sur le lac de Pihlajavesi et dans la vieille ville. Retour dans la soirée sur Helsinki.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Finlande

Toutes les bonnes adresses Finlande

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté