Fondée en 1779 sur un isthme entre deux lacs (Näsijärvi et Pyhäjärvi). Avec 225 118 habitants en 2016, Tampere figure au troisième rang des villes de Finlande après Helsinki et Espoo. L'insertion, au coeur du centre-ville, des usines de briques rouges aux hautes cheminées, des rapides de Tammerkoski et de ses berges forment un ensemble architectural original, tranchant avec les canons urbains habituels. Pour le reste, l'aspect somme toute très orthogonal des rues n'est pas forcément du meilleur goût. Le développement industriel de la cité n'a pas nui au superbe environnement et au charme évident des 200 lacs alentour. Universitaire et dynamique sur le plan économique et culturel, Tampere accueille également de nombreuses manifestations, qui, l'été venu, se tiennent le plus souvent en plein air au milieu de ses nombreux parcs (400 hectares). Le lac de Näsijärvi, s'étendant de Tampere à Virrat, et le lac Pyhäjärvi, reliant Hämeenlinna à Tampere, déclinent leurs possibilités pour les amateurs de croisières lacustres. Dans ce cas, deux itinéraires à privilégier : la route du Poète et la Ligne d'Argent (Hopealinjat).

Une ville qui fut le bastion des " Rouges "

Le tsar Alexandre Ier, dans la première partie du XIXe siècle, encourage l'essor de l'industrie forestière et sidérurgique. L'ouverture des marchés russes à la production nationale favorisera parallèlement la croissance de l'industrie du coton. Les rapides de Tammerkoski fourniront l'énergie hydroélectrique nécessaire. Des industries textiles s'implantent. La société britannique Finlayson est ainsi la première à installer des filatures de coton en Finlande. Tampere amorce alors son décollage industriel. La dureté des conditions de travail au tournant du XIXe et du XXe siècle couplée à l'émergence d'un mouvement contestataire puissant dans toute l'Europe agitent la main-d'oeuvre locale. Les usines seront le théâtre de très violents affrontements entre ouvriers et forces de l'ordre. La population de la ville, majoritairement ouvrière, prendra fait et cause pour le socialisme à l'époque de la Révolution russe de 1917. Lénine y séjourna notamment au cours de ses années de clandestinité. Tampere s'impose alors comme la capitale des " Rouges " durant la guerre civile, qui oppose progressistes et conservateurs suite à la déclaration de l'indépendance du pays. Mannerheim, à la tête des " Blancs ", ordonnera le siège de la ville qui capitulera trois jours plus tard. Tampere demeure une ville un peu à part dans l'histoire de la Finlande, au même titre que Barcelone lors de la guerre civile espagnole entre républicains et franquistes.

Les lieux incontournables de TAMPERE

Organiser son voyage à TAMPERE

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de TAMPERE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

FINLANDE

Guide FINLANDE

FINLANDE 2019/2020

13.95 €
2019-04-24
408 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .