Blotti au fond d'un vallon tapissé de vignes, le village de Riquewihr est considéré, à juste titre, comme l'un des joyaux les plus précieux d'une région pourtant peu avare en merveilles ! Surnommée " la perle du vignoble ", cette cité fortifiée plonge ses origines dans le Haut Moyen Âge. Elle séduit le promeneur avec ses magnifiques demeures des XVIe et XVIe siècles, ses oriels, ses maisons Renaissance en pierres de taille, ses bâtisses bourgeoises à pans de bois, ses belles cours intérieures, ses vieux puits, fontaines et pavés séculaires... Propriété du comte de Horbourg, Riquewihr s'entoure de murailles dès 1291. En 1397, le comté de Montbéliard passe, par mariage, à la maison de Wurtemberg. Moyennant quoi, Montbéliard (où est alors installée la régence) et Riquewihr vont rester unis jusqu'à la Révolution de 1789 ! De 1526 à 1529, place à la domination autrichienne. La Réforme est introduite en 1534 par le comte Georges de Wurtemberg. Deux ans après, l'école latine est ouverte, et en 1540, le château étant reconstruit, Riquewihr devient résidence seigneuriale. Au XVIIe siècle, les habitants connaissent une période de prospérité, léguant de belles demeures à leurs descendants. Riquewihr, qui embrasse avec ardeur les idées révolutionnaires, est rattaché à la France en 1796. Lors de la dernière guerre, alors que plusieurs localités des environs sont entièrement détruites au cours de l'hiver 1944-1945, Riquewihr est relativement épargné malgré la proximité du front et des tirs d'artillerie. Riquewihr demeure riche d'un patrimoine dont le coeur bat toujours plus fort grâce à l'activité viticole introduite voici 2000 ans et qui, aujourd'hui encore, fait la prospérité de la cité, avec l'appui non négligeable bien évidemment du tourisme !

La situation géographique et le refus d'introduire des cépages de qualité moindre expliquent la grande valeur des crus du terroir : muscat envoûtant, noble gewurztraminer ou encore riesling au bouquet insolemment parfumé proviennent de divers coteaux ensoleillés. Riquewihr compte deux grands crus : le Sporen et le Schoenenbourg, dont les parcelles sont visibles en parcourant le sentier viticole des grands crus. Ce sentier (qui commence près de la tour des Voleurs), ainsi qu'un chemin d'exploitation viticole traversant ces deux coteaux d'ouest en est, permettent d'embrasser du regard le vignoble et la vieille cité dans son entier, avec ses tours et ses pignons. Véritable bijou que l'on visite exclusivement à pied en flânant dans les rues pavées, le village est à découvrir dans son ensemble tant il est harmonieux et attrayant. La rue du Général de Gaulle (artère principale) ainsi que la rue Saint-Nicolas, la rue du Cheval, la rue Latérale et la rue des Remparts comportent de superbes maisons anciennes. La rue des Juifs débouche sur la cour des Juifs, ancien ghetto, d'où l'on accède à la Tour des Voleurs et son musée. Impossible de faire l'inventaire de toutes les richesses séculaires de la cité, mais sachez toutefois que chaque élément architectural ou historique est décrit brièvement par des plaques en verre apposés sur les murs. Par ailleurs, l'Office de Tourisme propose des visites gratuites de la vieille ville de fin juin à début septembre.

Les lieux incontournables de Riquewihr

Organiser son voyage à Riquewihr

Photos de Riquewihr

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

5.95 €
2019-06-26
160 pages

Reportages & actualités de Riquewihr

Avis