Enregistrée en 2008 au Patrimoine Mondial de l'Unesco, cette petite ville recèle d'incroyables richesses historiques. C'est Sébastien Le Prestre de Vauban, grand spécialiste en poliorcétique (technique de siège des villes) qui supervisa la construction de Neuf-Brisach entre 1698 et 1703. À cette époque, l'objectif était de fortifier la rive française après la restitution par la France à l'Autriche de la cité de Breysach, selon les termes des accords signés lors du traité de Ryswick en 1697. Pour mener à bien sa mission, Vauban jeta son dévolu sur un terrain plat un peu marécageux. Il y engagea la construction d'une forteresse en grès en forme d'octogone parfait doté de huit bastions et d'un triple rempart en forme d'étoile. Le rempart intérieur était dédié à la défense, les deux autres à l'attaque. Quant aux imposantes portes d'accès, elles furent conçues par Hardouin-Mansart, architecte de Versailles. Un canal fut creusé pour l'acheminement de 90 000 m3 de grès depuis les carrières vosgiennes. Neuf-Brisach s'organisa ensuite en quarante-huit îlots d'habitation au sein d'un plan en damier, la Place d'Armes formant le coeur de cette organisation. En 1870, puis en 1945, la ville fut presque entièrement détruite, sauf... l'oeuvre de Vauban qui résista vaillamment aux bombes ! Jusqu'en 1992, une garnison fut stationnée sur le site. À l'heure actuelle, les remparts se visitent à pied : comptez trois quarts d'heure pour faire cette balade inédite de 2,4 km qui vous mènera de la Porte de Colmar à celle de Belfort. À noter : un système d'éclairage vous invite à une promenade nocturne !

Les lieux incontournables de Neuf-Brisach

Organiser son voyage à Neuf-Brisach

Photos de Neuf-Brisach

5.95 €
2019-06-26
160 pages
Avis