Guide du Pays de Galles : Le Pays de Galles en 20 mots-clés

Châteaux

Saviez-vous que c'est au pays de Galles qu'il y a le plus de châteaux par mètre carré au monde ? Des châteaux normands du sud, imposantes ruines, témoins d'une époque tourmentée, jusqu'aux châteaux d'Edouard Ier, sur les côtes nord, érigés pour protéger ses terres, ils sont partout ! De toutes les tailles, dans toutes les régions. Fortifiés, manoirs, ruines romantiques. Géants au pied des villes, sur l'eau, au sommet des collines. Respectés, hantés, visités... L'entrée de la plupart d'entre eux est payante. Beaucoup de ruines éparpillées ponctuent aussi tout le territoire. Elles sont ouvertes au public en libre accès.

Choeurs gallois

Célèbre pour ses extraordinaires choeurs d'hommes (" Male Choirs "), le pays de Galles chante la religion et la condition ouvrière. Chaque village, ou presque, pratiquait cette tradition vocale, exclusivement masculine, et encore bien vivace de nos jours. Aujourd'hui, plus de 6 000 hommes, dont ceux du très populaire Treorchy Male Voice Choir, perpétuent (sans fausse note !) cette tradition inscrite au panthéon de la culture galloise. Plongez au coeur de l'âme celte !

David

Saint David est le patron des Gallois ; il est le seul saint celte à être canonisé. On ne sait que très peu de choses sur sa vie. Il est mort en 589 ou 601 après avoir fondé un monastère dans le Pembrokeshire qui porte aujourd'hui son nom. Il menait une vie austère, vouée à Dieu. Au IXe siècle, on lui donna le nom d' " Aquarius ", car lui et ses disciples ne buvaient que de l'eau. Ils étaient végétariens, étudiaient, travaillaient la terre et priaient. Il y a plus de cinquante églises dédiées à saint David au pays de Galles, surtout dans le sud-ouest.

Dragon

Le dragon est depuis très longtemps l'emblème du pays de Galles. Un dragon rouge est d'ailleurs présent sur le drapeau gallois, sur fond vert et blanc. Au VIIe siècle, le héros gallois Cadwaladr importe le dragon au pays de Galles. Rapidement, l'animal devient le symbole du pays. Aujourd'hui, il est partout, sur les bannières, les tee-shirts, les biceps...

Druides

Deux familles de druides subsistent au pays de Galles. Le groupe le plus nombreux se réunit tous les ans à l'Eisteddfod Royal. Il englobe un ensemble hétéroclite de Gallois ayant soit une fonction sociale importante, soit un don pour la poésie. En effet, on devient druide de deux façons : soit on est nommé après avoir rendu d'importants services à la nation, soit on participe au grand concours annuel de poésie. Au cours de leur rencontre annuelle se déroule une impressionnante cérémonie : deux ex-joueurs de rugby portent une immense épée et crient : Is there peace in the world ? (" Y a-t-il la paix dans le monde ? "). Traditionnellement, la foule répond : Yes, there is peace ! (" Oui, il y a la paix ! "). Le second groupe de druides, qui n'a rien à voir avec ceux de l'Eisteddfod, essaie de retrouver les pratiques des druides de l'époque celte. Mais suite à l'extermination des druides par les Romains, il ne reste que peu de connaissances sur leurs coutumes et sagesse.

Eisteddfod

Ces grandes fêtes qui rassemblent défenseurs et amateurs de culture galloise sont de véritables traditions au pays de Galles et remontent aussi loin que le Xe siècle, lorsque le premier Eisteddfod (prononcer " istedhvod ") est organisé à Cardigan Castle. Sept siècles plus tard, sous l'impulsion de la reine Elisabeth Ire qui veut réguler la multiplication des musiciens errants, l'Eisteddfod est officialisé et devient un événement national et annuel, accueillant bardes, conteurs, chanteurs, et ménestrels. Aujourd'hui, la manifestation attire beaucoup de visiteurs. Le Royal National Eisteddfod of Wales est le plus grand festival en son genre en Europe, tout est en gallois. Quant à l'International Musical Eisteddfod, qui se déroule à Llangollen, il attire tous les ans, début juillet, des chanteurs et artistes du monde entier.

Ennemi juré

Ne vous laissez pas méprendre par la proximité géographique avec l'Angleterre : au pays de Galles, on est gallois, et non anglais ! Gare à celui qui confondrait. Car on est ici assez pointilleux sur la chose et on aime revendiquer ses origines celtiques. La critique contre ces chers voisins Anglais va d'ailleurs bon train. Une tendre guerre qui arrive à son paroxysme, on s'en douterait, lors des soirs de mach de foot... D'ailleurs, si la France joue contre l'Angleterre, il y a de bonnes chances que les Gallois soient du côté des Français !

Great Little Trains of Wales

Les locomotives à vapeur n'ont pas disparu du pays de Galles. On croise un nombre record de trains historiques. Pas moins de quinze lignes en activité sur ce petit territoire de 20 000 km². Témoignage d'un riche passé minier, des collectivités et associations locales préservent les vieilles locomotives, aujourd'hui destinées uniquement aux vacanciers. Une excellente façon de découvrir des lieux plus isolés des routes principales.

Hospitalité

Le sens de l'hospitalité est une véritable tradition. Dans les textes anciens, il est relaté que les seigneurs du pays de Galles étaient jugés sur l'hospitalité qu'ils offraient aussi bien que sur leur puissance militaire. Manquer d'hospitalité à l'époque jetait le déshonneur sur l'hôte et sa famille.

C'est pour cela que les visiteurs sont accueillis comme des cousins de passage pour les vacances. En outre, Gallois et Français sont de lointains cousins ; cela remonte aux Ve et VIe siècles quand s'enclencha un mouvement migratoire entre l'ouest de la Grande-Bretagne et les côtes armoricaines.

Jonquille

Un des trois symboles du pays de Galles, les deux autres étant le dragon et le poireau. La légende que dévoile la célébration de la jonquille est charmante et emblématique du pragmatisme et de l'humour gallois. Le mot gallois pour poireau est Cenhinen et celui pour jonquille Cenhinen Pedr. Au fil des années, les Gallois confondirent les deux. Par conséquent, la jonquille fut adoptée comme autre symbole du pays !

Langue galloise

Le gallois, le welsh, est sans surprise la langue de coeur du pays de Galles. Le mot welsh vient de l'anglais ancien wealh qui signifie " étranger ". C'est ainsi que les Saxons désignaient leurs voisins celtes. Le gallois (cymraeg) fait partie, avec le breton, d'une des deux familles de la langue celtique, l'autre famille regroupant le gaélique irlandais, le gaélique écossais et le cornique (parlé en Cornouailles). Parlé par la moitié de la population au début du siècle, le gallois n'est plus parlé que par 25 % de la population aujourd'hui, avec des disparités importantes, puisqu'il reste très vivace dans les comtés plus ruraux de Ceredigion et Gwynedd. La langue est maintenant enseignée à l'école comme langue maternelle. En effet, la loi a reconnu à la langue galloise les mêmes droits que l'anglais en 1993 seulement (Welsh Language Bill). Pour les touristes, cela ne pose aucun problème : la signalisation est bilingue et tous les Gallois parlent bien sûr l'anglais.

Légendes

Le pays de Galles comme une terre de mythes, à la découverte de sa culture celtique venue du fond des âges. Les paysages spectaculaires ont inspiré de nombreuses légendes : Perceval, le lac Bala, le mont Cader Idris, on dit même que le Saint-Graal serait au château de Dinas Bran...
Le peuple gallois aime à se reconnaître dans un passé héroïque et mystérieux. Aujourd'hui, la " celtitude " et ses traditions perdurent (renaissent même), car elle demeure une source aventureuse, imaginative et de cohésion.

Merlin l'Enchanteur

De son vrai nom, Myrddin ou Emrys. Les Gallois affirment avec conviction que le héros de notre enfance viendrait du pays de Galles. On raconte que c'est au bout de 50 ans de marche dans la forêt, avec des animaux sauvages, qu'il a acquis ses dons de voyance. C'est également dans la forêt qu'il aurait vu un combat entre deux dragons, un blanc et un rouge, et qu'il prédit la victoire du second !

Poireau

C'est l'emblème majeur du pays de Galles. Selon la tradition, chaque 1er mars, le jour de la Saint David, patron de la nation, les Gallois sont censés arborer ce légume ! Selon la légende, le poireau est devenu l'emblème du pays de Galles suite à un combat contre les Anglo-saxons. Saint David avait conseillé aux soldats de fixer ce légume au sommet de leur casque pour se fondre dans le champ de poireaux dans lequel ils devaient livrer bataille aux Anglo-saxons. Peut-être le poète Michael Drayton (1563-1631), qui raconte la légende, l'a-t-il entièrement inventée... Toujours est-il que dès le XIVe siècle, les soldats gallois s'habillaient aux couleurs du poireau : en vert et blanc. Aujourd'hui encore, le jour de la Saint David, le poireau (ou du moins son image) s'affiche sur l'uniforme des soldats. Quant aux civils, ils troquent bien volontiers le poireau pour la jonquille, autre symbole du pays !

Prince de Galles

Ce titre est confié à l'héritier du trône de Grande-Bretagne. Flatteur pour les Gallois ? Pas si sûr, cela dépend des perceptions de chacun. Que le prince Charles ait cherché à se faire aimer des Gallois, c'est une certitude ! Il a d'ailleurs étudié la langue à l'université d'Aberystwyth. Mais le jour de son investiture au château de Caernarfon, une partie du public portait un badge mentionnant " aucun Anglais ne peut prétendre être prince de Galles ". Pour beaucoup, le dernier prince de Galles restera toujours Llywelyn, considéré comme le héros régnant sur la maison royale au XIIIe siècle et qui a défendu la patrie, jusqu'à son exécution en l'an 1283.

Pubs

Plus accueillant qu'un bistrot et plus intime qu'un grand café, le pub est bien plus qu'un endroit où l'on vient boire un verre et fait partie intégrante de la culture anglo-saxonne. On s'y retrouve, on s'y rencontre, on y discute, toujours autour d'une pint of beer. On dénombre une quantité impressionnante de pubs tout autour du pays. Ils sont hautement fréquentés, surtout le week-end ou après une longue journée de travail. Chacun a d'ailleurs son pub favori (désigné par l'expression " the local "), ses petites habitudes. La tradition du Pub Quiz (concours de culture générale), hebdomadaire dans de nombreux bars, est un incontournable tant l'ambiance y est singulière. Seul regret : les pubs ferment tôt ! A 23h, une cloche sonne : c'est l'heure de la dernière tournée !

Real Ale

Expression britannique indispensable à connaître ! Elle désigne la bière brassée de façon traditionnelle. La fermentation se fait naturellement et produit un faible gaz. Résultat : pas besoin d'ajouter du gaz artificiel. De nombreux pubs servent des real ales, souvent produites localement.

A savoir : la bière ale était, à l'origine, faite sans houblon et bue fraîche. Aujourd'hui, elle a perdu cette particularité.

Rugby

Plus qu'une institution, c'est une véritable religion qui anime le peuple gallois dans son ensemble. Le XV du Poireau ou les Red Devils, les " Diables rouges ", sont des dieux au pays de Galles et tout est occasion de faire la fête.

Tempérament national

Fierté assumée et affichée, les Gallois revendiquent la singularité de leur culture. Difficile de ne pas s'en rendre compte rapidement. Au détour d'une discussion, on vous expliquera par exemple sans doute que les Gallois sont héritiers de l'une des plus vieilles cultures européennes ! Ne vous étonnez donc pas si beaucoup de Gallois exhibent d'impressionnants dragons rouges tatoués sur leurs biceps. Il s'agit tout simplement d'une marque d'attachement au pays, à ses valeurs et à sa culture.

Terroir

Découvrez les spécialités des différentes régions, traditionnellement à base de mouton, de saumon et de truite. La recette la plus atypique que vous trouverez est le laverbread (" Bara Llawr " en gallois), un plat composé d'algues et de flocons d'avoine. The True Taste est un récent label qui récompense la restauration soucieuse de la qualité des produits locaux.

Faire – Ne pas faire

Faire

Respecter les règles de politesse : comme dans toute la Grande-Bretagne, en prenant le bus ou en faisant ses courses, on reste en ligne et on ne dépasse pas. Chacun son tour, politesse oblige.

Passer une soirée (ou plusieurs !) dans un pub et goûter aux real ales.

Au pub, on commande sa bière au bar et on paye directement. Et cela vaut aussi souvent pour les repas. Pensez bien à mémoriser le numéro inscrit sur votre table, il permet au serveur de vous repérer.

Ecouter de la musique traditionnelle (dans un pub ou dans un des nombreux festivals) et assister à un concert de choeur d'hommes.

Bien regarder quand vous traversez une rue (est-il utile de rappeler que les voitures roulent à gauche ?).

Assister à un match de rugby au Principality Stadium à Cardiff. Plus qu'une expérience, une ambiance !

Ne pas faire

Il y a une chose à ne jamais dire à un Gallois : " vous êtes anglais " ou " vous, les Anglais ! ". Certains (beaucoup) pourraient considérer de telles paroles comme un affront et rappelleraient à l'ordre : I am not ENGLISH ! I'm Welsh ! (" Je ne suis pas anglais, je suis gallois ! ")

De la même façon, il est plutôt malvenu de s'afficher au pays de Galles avec un drapeau anglais pendant les matchs de foot ou de rugby... ou tout simplement de supporter l'équipe anglaise. Question de principe !

Critiquer les stars nationales du rugby est souvent vu d'un mauvais oeil... N'oublions pas qu'ici, ce sport est sacré ! La critique se manie donc avec parcimonie, et doit être argumentée et justifiée...

Partir vous promener sans un vêtement de pluie et un pull, car le temps change très vite.

Critiquer la famille royale quand on est un étranger.

Commander un demi ! La pinte est de rigueur et vous évitera ainsi d'être taxé de " touriste " !

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées du Pays de Galles

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez votre séjour pour un Noël au pays des châteaux, en Touraine

L’Agence Départementale du Tourisme de Touraine vous offre un séjour féérique valable pour 2 adultes et 2 enfants en Touraine à Noël !