Le guide touristique La Réunion du Petit Futé

Bienvenue à La Réunion !

" Oté la Réunion ! " vous diront les gens d'ici. Loin du cliché de l'île tropicale avec son lagon, ses cocotiers, sa nonchalance et ses séduisantes métisses, La Réunion est un continent à elle seule. Certains disent même que ses paysages et ses peuples reflètent la terre entière ! Véritable montagne dans la mer , l'île est une terre de contrastes qui se décline au pluriel. Il n'y a pas une nature, une culture et une population, mais des natures, des cultures et des populations témoins d'une variété unique au monde, que l'on retrouve dans les loisirs, les sites à visiter et les lieux d'hébergement, réunissant ainsi, comme son nom l'indique (!), toutes les qualités d'un séjour réussi.
Souvent dénigrées au profit du lagon mauricien, les plages réunionnaises existent pourtant bel et bien. On en dénombre même plus de 40 ! Sable doré, sable noir, galets, avec ou sans barrière de corail... le choix est vaste et ravira les plongeurs, surfeurs, planchistes, navigateurs ou autres nageurs.
Quant aux amoureux de la montagne, qu'ils se réjouissent  : le coeur de cette île jeune, née d'un volcan il y a quelques millions d'années, n'est que pitons, gorges, cascades et bassins, offrant ainsi un vaste terrain de jeu aux amoureux de canyoning et de randonnées. Les " Hauts " (l'intérieur, par opposition au littoral, les " Bas ") sont également peuplés de forêts mystiques et embrumées. N'oublions pas le volcan, l'attraction phare, qui entre en éruption en moyenne tous les deux à trois ans.

Pour ceux qui craignent de visiter l'île dans la moiteur ou au contraire sous la pluie, nous soulignons que La Réunion abrite 180 microclimats, des vallées arrosées de l'Est aux brouillards de montagne, des chaleurs de l'Ouest à la douceur des alizés du Sud sauvage, en passant par la neige sur le piton... des Neiges, comme en témoignent les flocons d'août 2007  !

Quant à la population, elle est si bigarrée qu'on aura l'impression de découvrir le monde entier dans un mouchoir de poche ! Depuis sa conquête il y a 350 ans, l'île s'est enrichie de populations africaine, indonésienne, indienne, chinoise, européenne et malgache. Multiplicité de visages, de fêtes, d'odeurs et de couleurs, dans des grandes villes ou dans des îlets (hameaux de montagne) accessibles uniquement à pied, peuplés de Réunionnais originaires des cinq continents et pratiquant au moins 13 cultes différents... on fait le tour du globe en faisant le tour de l'île.
La Réunion, en plus d'un exotisme particulier, offre tout ce qui serait disponible dans un grand pays riche et diversifié comme... la France, car nous sommes ici en France  ! Elle n'est pas qu'au bout du monde , elle est aussi et surtout un petit bout du monde.

L'équipe de rédaction


REMERCIEMENTS.
Merci à Benjamin, Patrick, Aurélie, Colette, Laury, Camille, Julia, Pierre, Valérie, Louis-Guillaume, Alex, Gil, Eric, Jacqueline, Marie-Louise, Jean-Pierre, Denise, Mikaël, Julien D. et tous les autres.

Numéros d'urgence et adresses utiles

Pompiers : 18

Police / Gendarmerie : 17

SAMU : 15

Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne : 02 62 930 930

SNSM : 196 (numéro national d'urgence), en mer canal VHF 16

Numéro d'urgence européen : 112

Répondeur Météo France : 08 92 68 08 08 (www.meteofrance.re)

Répondeur Point Cyclone : 08 97 65 01 01 (www.meteofrance.re)

ONF : 02 62 90 48 00 (www.onf.fr/la-reunion)

Parc National : 02 62 90 11 35

Réserve Naturelle Marine : 02 62 34 64 44

Randopitons : www.randopitons.re (site non officiel des sentiers de La Réunion particulièrement bien documenté et régulièrement mis à jour : l'incontournable des randonneurs.)

Galerie photo La Réunion

Idées de séjour La Réunion

Les immanquables de La RéunionHaut de page

Le volcan est l'étape incontournable de l'île. Qu'on en fasse le tour par le bas ou qu'on y accède par le haut, c'est une excursion im-man-qua-ble  !

Visitez au moins l'un des trois cirques  : Salazie est le plus facile d'accès si le temps est compté, Cilaos peut se faire (avec un conducteur aguerri) en une journée, et il faut au moins deux jours pour Mafate (en y passant la nuit) ou bien en une journée mais en se levant aux aurores. Si le temps manque quand même, essayez au moins d'aller voir le panorama, depuis le Maïdo ou la Fenêtre des Makes.

Les plages, histoire de bronzer, se détendre et faire du sport. Idéale pour le farniente, Boucan-Canot, plage de sable blanc aux jolies vagues, fief de La Réunion hype et m'as-tu-vu, l'est aussi pour sauter dans la houle, faire bronzette et casser une croûte dans un snack-bar. La plage des Roches-Noires à Saint-Gilles est plus sportive, avec ses cliques de surfeurs tout droit sortis du collège. Quant à l'Ermitage et Saint-Leu, elles sont protégées par une barrière de corail et jouissent d'une plus grande tranquillité. Ce sont les préférées des familles.

Une virée dans ces stations balnéaires de l'Ouest est aussi l'occasion de s'essayer au parapente, à la plongée ou au surf, et de sillonner les restaurants, bars, casinos, théâtres, discothèques de Saint-Gilles.

Quant aux plages du Sud, elles sont tout aussi variées et séduisent familles et surfeurs (l'Etang-Salé, avec son sable noir, ses vagues, son bassin protégé, est à la fois sportive et familiale : son tempérament houleux et ses immenses étendues en font l'une des plages préférées des Créoles), les pique-niqueurs (Grand'-Anse, Manapany) ou les pêcheurs (Terre-Sainte, Langevin).

Montez dans les Hauts bucoliques et faites une baignade dans une cascade ou dînez à une table d'hôtes.

Parcourez le Sud sauvage en voiture et remontez jusqu'à Sainte-Rose pour voir les anciennes coulées de lave et la côte aux falaises déchiquetées par la houle.

Le vendredi, découvrez la baie du " meilleur ancrage " en visite guidée sur le front de mer et le marché de Saint-Paul.

Visitez le centre-ville de Saint-Denis avec un guide Péi. Flânez dans les ruelles commerçantes, visitez les temples, une mosquée ou un musée, découvrez les belles cases créoles et coloniales du début du siècle.

Bon à savoir…

La Réunion est parsemée de microclimats : sachez que si le temps est mauvais dans le Nord, il peut être superbe dans l'Ouest. Si il fait trop chaud dans les Bas, montez dans les Hauts. N'hésitez pas à bouger.

Pour profiter pleinement de La Réunion, il faut se lever très tôt, presque avec le chant du coq. Le matin le temps est généralement dégagé, mais le ciel a tendance à se couvrir au fil de la journée. Ceci est d'autant plus valable en été austral.

N'oubliez pas de réserver, l'île connaît un problème de manque d'hébergement touristique en haute saison (novembre à janvier et juillet-août) d'autant plus que les locaux font aussi du tourisme sur leur île  !

La période idéale pour la randonnée est l'intersaison (mai/juin et septembre/octobre), les Hauts de l'île sont bien découverts, il pleut très peu et la climat est relativement doux.

Attention aux courants et aux fortes houles, principalement entre avril et octobre (puissantes houles d'hiver). Ce conseil reste valable toute l'année.

Vrais et faux dangers de la Réunion

Les JT nationaux, connus pour leur tendance au sensationnel, présentent souvent la Réunion comme un lieu meurtri par ses dangers naturels et ses problèmes sociaux. Ce qui est très partial et nuit fortement à l'image de l'île et au secteur du tourisme. En effet, les drames médiatisés sont bien plus spectaculaires que statistiquement nombreux. C'est vrai qu'en métropole personne ne décède croqué par un requin ou en tombant dans la lave, mais ces cas restent rarissimes. Quels sont les fantasmes et les réels dangers ? Aucun ne doit vous empêcher d'aller à la Réunion, où vous serez autant en sécurité qu'en métropole !

Les cyclones : ils causent des milliers de morts dans les pays pauvres, mais moins de 5 en 10 ans à la Réunion, dont aucun touriste. La plupart sont des imprudents ayant tenté de traverser un radier submergé. Les tempêtes et inondations en métropole font des dizaines de morts par an.

Les éruptions volcaniques : un mort recensé en 375 ans, un touriste qui s'était malheureusement écarté du sentier balisé. Le volcan n'est pas dangereux, le principal risque étant de se fouler la cheville en l'escaladant.

Les requins : en recrudescence depuis quelques années, ils ont tué 5 fois entre 2011 et 2013. Ces morts, extrêmement médiatisées, concernent principalement des surfeurs. Une baigneuse de 15 ans est morte à 1 m du bord en juillet 2013, mais dans une zone où la baignade est interdite. Le dernier baigneur mort précédemment était en 1999 à l'Etang-Salé. Aucun risque pour les baigneurs à l'intérieur des lagons, ni pour les plongeurs. Depuis 2013, le surf est interdit dans toute l'île... mais encore pratiqué. La dernière attaque date de juillet 2014. A chacun de prendre les meilleures précautions.

Les noyades en mer : une cause importante de décès. Elles surviennent généralement sur certaines plages aux courants très puissants, comme l'Etang-Salé qui emporte des vies régulièrement, ou les plages interdites à la baignade, ou encore avec des promeneurs et pêcheurs en bord de mer happés par une vague plus forte que les autres. Rien à craindre à l'intérieur des lagons et aucun risque en dehors, tant qu'on respecte les drapeaux ! Attention aussi par gros temps en sortie pêche ou plongée. Déjà 6 morts sur les 6 premiers mois de 2014 !

Les noyades en rivière : elles arrivent aussi fréquemment pour diverses raisons : emporté par les courants puissants d'une cascade (comme à la cascade Niagara), assommé en plongeant (comme dans les bassins de Saint-Gilles), ou surpris par la montée subite des eaux (en cas d'orage en amont). Les touristes, qui ne connaissent pas les dangers du coin, doivent redoubler de prudence.

Les maladies : le chikungunya a fait 250 morts en 2006, ce qui est beaucoup, mais c'était en 2006. Aucun cas recensé depuis 2007 et il y a aussi des grippes en métropole. Vous êtes même mieux protégé du chikungunya à la Réunion qu'ailleurs puisque la majorité de la population a été contaminée et est donc désormais immunisée ! Le paludisme a été éradiqué dans les années 1960.

Les chutes de pierres : causant plus de morts que les requins, mais beaucoup moins médiatisées, elles tuent principalement sur la route du Littoral en raison du fort trafic, mais aussi ailleurs : sur les petites départementales ou même les sentiers de randonnée. En 2014, deux touristes décèdent sous un éboulis lors d'une sortie canyoning.

Les émeutes : elles font l'actualité depuis 2011 et opposent, comme en métropole, manifestants et forces de l'ordre, mais sont plutôt moins violentes : aucun décès depuis 1991. Mais franchement, que viendrait faire un touriste sur un rond-point bloqué dans une cité sensible ?

La délinquance : pas plus qu'ailleurs, plutôt moins. Si certains chiffres sont élevés, comme les homicides, il s'agit plus souvent de crimes passionnels que crapuleux. Comme partout, évitez quartiers mal famés, sorties de discothèques et groupes d'hommes alcoolisés. Le touriste n'est pas spécialement visé.

La route : avec une quarantaine de morts par an, dont quelques touristes, vous pourriez faire partie du lot, même si la Réunion est dans la moyenne française. Louez plutôt une voiture, moins d'une vingtaine d'automobilistes décèdent chaque année. Sur les voies rapides, évitez le vélo (bien qu'autorisé !), de traverser à pied (interdit) ainsi que le scooter à contresens avec alcool et médicaments, sans casque ni lumières...

Séjour courtHaut de page

Jour 1 : arrivée à Saint-Denis. Transfert vers un hôtel sur les plages de l'Ouest. On pose sa serviette et on étale la crème solaire. Apéro soleil couchant.

Jour 2 : journée détente dans la région des plages. Visite de la station balnéaire de Saint-Gilles. Déjeuner en terrasse avec une vue sur le port ou la plage. Sortie plongée, croisière catamaran, safari dauphin, sortie en mer ou visite de l'aquarium.

Jour 3 : location de voiture et déjeuner sur le port de Saint-Pierre. Balade dans les rues de la ville puis en voiture dans le Sud sauvage, sur la route des épices. Baignade au bassin de Manapany. On peut pousser plus loin, voire faire le tour du volcan par la route des Plaines (si faire de la route ne vous effraie pas). Retour et nuit dans l'Ouest ou le Sud.

Jour 4 : départ tôt le matin vers La Plaine-des-Cafres, puis sur la route du Volcan. Pause photo au cratère Commerson, puis au pas de Bellecombe. Enfin, descente au Formica Léo pour les raisonnables, ascension du volcan pour les sportifs. Retour à l'hôtel dans l'Ouest ou dans le Sud.

Jour 5 : montez par les Hauts de Saint-Paul à la canalisation des Orangers, à Ilet des Orangers, Mafate s'ouvre à vous. Dîner et nuit dans un gîte de montagne. Descente par la rivière des Galets (navettes pour regagner le Port, puis Saint-Paul).

Jour 6 : flânez avec un guide autour de la Mare à Poule d'Eau ou dans les ruelles du village de Hell-Bourg.

Jour 7 : shopping et visite de la ville de Saint-Denis (se renseigner sur les visites guidées auprès de l'office du tourisme du Nord).

Séjours longsHaut de page
Le tour de l'île en deux semainesHaut de page

Jour 1 : Arrivée à Saint-Denis, transfert vers un hôtel de la côte ouest. Journée libre - bain de soleil, plage et détente. Apéro soleil couchant suivi d'un repas créole dans un restaurant pieds dans l'eau à l'Ermitage.

Jour 2 : journée plage et activités sportives - plongée, ski nautique, pêche au gros, parapente à Saint-Leu, sortie baleines (en saison) ou dauphins (toute l'année), balade en catamaran, sortie en bateau-bulle... Le soir, dîner au bord de l'eau.

Jour 3 : location de voiture et exploration de l'Ouest. Départ tôt le matin vers le point de vue du Maïdo. Petite baignade dans les bassins de Saint-Gilles. Visite du musée de Villèle, du Jardin d'Eden ou de l'Aquarium. Balade sur le port de Saint-Gilles en fin d'après-midi.

Jour 4 : départ pour Saint-Pierre avec déjeuner sur le port de plaisance. Balade dans les rues de la ville, visite de temples, puis en voiture dans le Sud Sauvage, sur la route des épices. Baignade au bassin de Manapany. Traversée du Grand Brûlé. Nuit à Sainte-Rose ou dans le Sud.

Jour 5 : départ tôt le matin vers la Plaine-des-Cafres, puis sur la route du volcan. Photos depuis le pas de Bellecombe pour les paresseux, descente au Formica Léo pour les raisonnables, ascension du volcan pour les sportifs. Nuit en chambre d'hôtes et repas en table d'hôtes dans la région des Plaines. Ou marche de Grand-Bassin et nuit en gîte dans le fond de la rivière.

Jour 6 : journée nature et randonnée. Visite de la forêt de Bélouve et du Trou de Fer, puis descente en randonnée sur le village de Hell-Bourg ou de celui de Salazie. Visite du village et du cirque.

Jour 7 : départ de Salazie pour Mafate par le col de Fourche. Trajet en bus jusqu'au col, puis descente à pied et nuit en pleine nature, à Marla (2h30 de marche) ou à la Nouvelle (3h de marche). Nuit en gîte de montagne.

Jour 8 : départ de Mafate pour Cilaos par le col du Taïbit, 3h de marche. Transfert en bus jusqu'au village de Cilaos, visite du village et des artisans, achat de produits du pays. Nuit à Cilaos ou descente sur la côte. Les plus courageux s'attaqueront au piton des Neiges dans la foulée, et pendant la nuit.

Jour 9 : journée à Cilaos, petite randonnée (Bras-Rouge, Trois-Sources) ou bien fortes sensations comme canyoning ou escalade. Le soir, table d'hôtes copieuse et roborative de type civet de canard aux lentilles pour se remettre de ses pérégrinations.

Jour 10 : direction l'Est ou Salazie pour une journée "  eaux vives  ". Pique-nique/baignade à côté d'une cascade ou barbecue au bord d'un rempart.

Session de canyoning, rafting ou hydrospeed dans les rivières. Les intellectuels préféreront visiter le village de Hell-Bourg, l'un des plus beaux villages de France, l'écomusée et la maison Folio. Dîner dans un resto indien et nuit dans l'Est.

Jour 11 : exploration de la région Est - visite d'un temple tamoul, fabrication de vanille, sucrerie. Retour sur l'Ouest ou le Nord.

Jour 12 : journée shopping et sorties, de préférence un week-end. Visites guidées du cimetière marin, du front de mer de Saint-Paul et du marché forain. Shopping aussi dans les marchés de Saint-Denis. Visite de la ville de Saint-Denis. Le soir, ambiance plus festive dans un bar à cocktails ou soirée théâtre, casino ou boîte. De préférence à Saint-Gilles.

Jour 13 : retour du côté des plages, afin de bien bronzer avant le retour. Promenade à cheval au bord du lagon, baignade, sports d'eau. Possibilité de survol de l'île en ULM ou en hélicoptère (si vous avez gagné au casino la veille), sans oublier l'appareil photo.

Jour 14 : retour vers la métropole.

Trois semaines : le combiné La Réunion - Océan IndienHaut de page

En 2010, un concept a vu le jour pour renforcer l'attrait touristique de la zone océan Indien " Les îles Vanille ", la vanille étant un élément végétal commun à la Réunion, l'île Maurice, Madagascar, Mayotte, les Seychelles et les Comores. L'objectif est de renforcer les combinés inter-îles.

La compagnie régionale Air Austral a lancé en 2014 le " Pass Ile Vanille ", proposant des tarifs spéciaux sur les vols au départ de Paris, comprenant minimum deux escales sur ces différentes îles. La compagnie a également repris sa ligne aérienne Réunion-Seychelles en juin 2014.

L'île Maurice, Madagascar et Mayotte sont particulièrement bien désservies au départ de la Réunion.

Au-delà de deux semaines, nous vous proposons un combiné de deux îles  : Maurice, l'île soeur, ou Mayotte, l'autre île française de l'océan Indien, en plus de La Réunion.
Si vous partiez à Madagascar ou en Afrique, une telle durée ne serait pas suffisante, mais pour deux îles de cette taille, c'est tout à fait correct.

Jours 1 à 9 : arrivée à Saint-Denis de La Réunion. Même programme que précédemment, avec peut-être un peu moins de plages, car vous en trouverez de plus belles dans les autres îles. Egalement, moins de shopping à La Réunion, car vous trouverez moins cher ailleurs. Vous achèterez ce que vous n'avez pas trouvé ailleurs au retour sur Saint-Denis. Puis départ en bateau (du Port) pour Maurice (à partir de 180  €) ou en avion (depuis les aéroports de Saint-Denis ou Saint-Pierre, ce qui laisse le choix) pour Maurice (160 €), Mayotte (400  €), ou une autre destination de l'océan Indien.

Jour 10 à l'avant-dernier : séjour dans l'île de votre choix. Sachez qu'il existe un Petit Futé Country Guide sur toutes les destinations au départ de La Réunion (sauf les Comores).

Dernier jour : retour sur Saint-Denis. Shopping, visite de la ville. Nuit à Saint-Denis et départ le lendemain pour Paris.

Séjours thématiquesHaut de page
Séjour sportifHaut de page

Jour 1 : arrivée à Saint-Denis. Transfert à Saint-Leu. Parapente dans la station réputée de l'Ouest, ou au Dimitile.

Jour 2 : plongée sous-marine au tombant de la Pointe-au-Sel à Saint-Leu.

Jour 3 : marche pour rejoindre Mafate (depuis Rivière-des-Galets, Sans-Souci ou Dos-d'Âne). Camping et barbecue sous les étoiles.

Jour 4 : départ de Marla (dans Mafate) pour franchir le col du Taïbit et rejoindre le cirque de Cilaos. Repas dans la ville de Cilaos. Transfert pour le sentier qui mène au piton des Neiges. Nuit au gîte du piton des Neiges.

Jour 5 : réveil à 4h et montée au sommet du piton des Neiges pour le lever du soleil. Descente et nuit sur Salazie.

Jour 6 : descente sur Saint-Benoît pour une journée "  eaux vives  " - canyoning et raft dans la rivière des Marsouins. Retour et nuit dans l'Ouest.

Jour 7 : sortie pêche au gros au large de Saint-Gilles. Repas du soir, de poisson forcément.

Jour 8 : journée sans efforts - tour de l'île en ULM ou en hélico. Plage et baignade pour terminer.

Jour 9 : retour sur Saint-Denis et départ pour la métropole.

Pour les fondus de randonnée. Il est possible de faire 5 à 13 jours de trekking et de parcourir ainsi les trois cirques, le volcan, sans oublier le piton des Neiges. Pour plus d'informations sur les itinéraires possibles (certains sentiers sont régulièrement fermés en raison des intempéries), il est préférable de se renseigner directement auprès de la Maison de la montagne et de la mer.

Séjour culturelHaut de page

Jour 1 : arrivée à Saint-Denis. Transfert dans les Hauts de Sainte-Suzanne ou Saint-André. Visite des temples tamouls de Saint-André, de la sucrerie de Bois-Rouge et de la distillerie de Savanna. Essayez de voir une procession comme le Dipavali ou un mariage. Nuit en gîte ou chambre d'hôtes.

Jour 2 : départ pour Hell-Bourg. Visite du Circuit des Cases Créoles dans le village de Hell-Bourg et de la maison Folio. L'après-midi, visite de l'usine de canne à sucre de Bois-Rouge. Nuit dans l'Est.

Jour 3 : visite d'une coopérative de vanille de l'Est le matin puis départ pour Saint-Denis, circuit architectural autour des cases créoles, des monuments historiques de l'avenue de la Victoire et des musées de la rue de Paris, ou balade dans le jardin de Cendrillon. Dîner dans un restaurant classé. Nuit à Saint-Denis, La Montagne ou La Possession.

Jour 4 : visite du musée de Villèle dans l'Ouest et départ pour Cilaos. Arrêt éventuel à l'Eperon ou l'Entre-Deux pour l'artisanat. Nuit à Cilaos.

Jour 5 : remise en forme à la station thermale de Cilaos. Petites randonnées dans le cirque, visite du village, ses artisans, ses musées... Nuit à Cilaos.

Jour 6 : descente sur Saint-Pierre, en passant par Saint-Louis pour une escale à la sucrerie du Gol. Visite historique de la ville puis du Sud sauvage suivant les conseils d'un guide PEI. Visite d'une plantation d'épices ou d'un jardin botanique. Repas en table d'hôte dans les Hauts. Nuit à Saint-Pierre.

Jour 7 : virée jusqu'au volcan par le pas de Bellecombe. Arrêt photo près des points de vue et circuit dans les Hauts bucoliques du Tampon. Nuit sur Saint-Pierre ou dans l'Ouest.

Jour 8 : visite du conservatoire botanique de Mascarin. Détente et baignade dans la région des plages.

Jour 9 : transfert à Saint-Denis et départ pour Paris.

Séjour « gastronomie et fête »Haut de page

Jour 1 : arrivée sur Saint-Denis. Transfert sur Saint-Gilles. Jacuzzi dans la chambre, restaurant de poissons sur le port le soir. Cocktails et rencontres dans les bars de la rue du Général-de-Gaulle jusqu'au bout de la nuit.

Jour 2 : beach-volley et baignade toute la journée. Dîner dans un restaurant de la plage de l'Ermitage et soirée en discothèque.

Jour 3 : location de voiture et expédition dans les Hauts de l'Ouest. Pique-nique barbecue près des cascades ou au bord d'un gouffre. Retour sur Saint-Gilles. En soirée, concert séga-maloya au théâtre de plein air ou kabar sur la plage.

Jour 4 : expédition à Cilaos, Salazie ou au volcan. Petite randonnée, pique-nique tardif et repos bien mérité dans un gîte en pleine nature.

Jour 5 : journée tour de l'île en voiture - arrêt dans un restaurant indien ou créole de l'Est ou Saint-Denis, aux cascades de Takamaka et sur les laves de Sainte-Rose. Dîner à une table d'hôtes du Sud et nuit sur place.

Jour 6 : Saint-Pierre. Balade dans la ville, shopping, flânerie notamment sur le port et aux terrasses de café du front de mer. La soirée se termine dans un des nombreux bars ou discothèques du Sud.

Jour 7 : départ vers le Tévelave en voiture pour faire un petit tour aux jardins, découverte de quatre sites magnifiques, et après-midi quad ou canyoning dans les Hauts. Le soir, table d'hôtes copieuse avec gratin chouchous, cabri au feu de bois, boucané saucisses, rhum arrangé... Nuit dans l'Ouest.

Jour 8 : retour sur Saint-Denis. Shopping puis repas gastronomique dans une bonne table du chef-lieu. Soirée à une terrasse du Barachois. Concert et/ou discothèque de la " capitale ". Départ pour Paris le lendemain.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Réunion

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté