La " capitale " oubliée, l'ancien " Petit Paris " des Antilles, la rivale de Fort-de-France, la ville du mont Pelé... Les appellations ne manquent pas pour qualifier Saint-Pierre, fondée en 1635, ancien centre de l'activité économique et culturelle de la zone caraïbe, dont l'existence s'est brutalement arrêtée le 8 mai 1902. Durablement marquée par l'éruption de la montagne Pelée, répertoriée comme l'une des catastrophes naturelles les plus meurtrières du XXe siècle, Saint-Pierre, classée Ville d'Art et d'Histoire, semble sortir doucement de sa longue torpeur, notamment grâce au tourisme et aux plongeurs qui sillonnent sa magnifique baie. 

La statue de Frank Perret, vulcanologue américain, vous accueille à l'entrée de Saint-Pierre. En face, la montagne Pelée domine majestueusement la contrée, à condition que le soleil soit au rendez-vous. Elle affirme son autorité et sa puissance, terrible sentinelle que les Antillais d'aujourd'hui savent respecter. Coincée entre la montagne et la mer turquoise au-delà du sable gris, Saint-Pierre se présente sous l'allure fleurie d'un bourg martiniquais comme un autre : des bougainvillées, des cocotiers, une animation insouciante dans les rues. Seules quelques ruines rappellent un lourd passé, aujourd'hui englouti. Il flotte un parfum de nostalgie ici. La circulation se fait par deux routes distinctes, en sens unique. Les touristes, qui investissent le bourg par myriades d'autocars, contemplent, entre deux verres de jus frais, cette ville qui leur sourit en cherchant vainement ce qu'il n'y a plus à voir. Le marché aux poissons, entièrement refait récemment, donne sur le front de mer, adossé au marché couvert. Sur les hauteurs de la ville, de très belles villas jouissent d'un panorama d'exception. A proximité du 8 à Huit, des bouis-bouis où l'on trouve un peu de tout.

Pour retrouver l'histoire locale et se familiariser avec le monde des volcans, rendez-vous au Mémorial de la Catastrophe de 1902 pour une visite guidée personnalisée de la célèbre éruption meurtrière de la montagne Pelée. Pour les vestiges, la visite de l'ancien théâtre s'impose. Dans les ruines, une superbe statue semble interroger le ciel et symboliser Saint-Pierre renaissant de ses cendres à la manière du Phénix. A quelques mètres de là, derrière vous, l'ancienne prison de Saint-Pierre avec le cachot du prisonnier Cyparis qui fut protégé miraculeusement du souffle de l'enfer. A cause d'une bagarre avec un ami, il se retrouva enfermé dans la prison de Saint-Pierre lorsque la catastrophe survint. Il fut le seul rescapé reconnu, le seul à ne pas avoir respiré le gaz mortel. Il aurait pu figurer dans le Livre des Records. Comme cela n'existait pas, il entra au cirque Barnum, où on l'exhibait comme une bête curieuse.

Que visiter à SAINT-PIERRE ?

Organiser son voyage à SAINT-PIERRE

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de SAINT-PIERRE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2021-01-27
0 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de ski dans les 3 Vallées pour 2 personnes !

Un séjour d'hiver dans le Domaine des 3 Vallées avec l'Office du Tourisme de Brides-les-Bains