AFGHANISTAN - guide touristique du Petit Futé

Khosh Amadid !

Faire du tourisme en Afghanistan ? Autour de vous, l'idée risque de surprendre, voire d'agacer. Ce pays, pourtant, a longtemps fait rêver. Situé sur la route de la soie, aux confins de l'Asie centrale, il a attiré marchands, écrivains, aventuriers, sans oublier les hippies qui aimaient s'y arrêter avant d'arriver à Kathmandou. Mais trente années de conflits, depuis la fin des années 1970, ont remis en cause l'image du pays dans l'imaginaire collectif.

Il serait pourtant dommage de réduire l'Afghanistan à la guerre, aux attentats, à l'opium ou aux femmes portant la burqa. Si de nombreux monuments et sites archéologiques ont été détruits par les combats, le pays n'a rien perdu de sa majesté. Mi-2012, en prenant d'importantes précautions, il était encore possible de le découvrir.

Le choc intervient dès l'arrivée à l'aéroport international de Kaboul : les montagnes, majestueuses, entourent la capitale tel un écrin. Elles ne vous quitteront plus de tout le séjour. Kaboul n'est pas très belle, mais elle a une âme, une atmosphère propre qui vous transporte dès que vous mettez un pied dehors. C'est une capitale de paradoxes où les charrues côtoient, sur les routes goudronnées, les Toyota Corolla flambant neuves, où les camps de réfugiés coexistent avec les villas clinquantes du quartier de Sherpoor. Kaboul ne se visite pas : la ville vous happe.

Chaque ville a son identité propre. Mazar la moderne, au nord, Jalalabad et ses effluves de fleurs d'orangers à l'est et puis Hérât la magnifique, à l'ouest, dont les sites historiques sont encore les mieux préservés. De ville en ville, on est charmé par l'ocre des maisons, par la saveur d'un palao dégusté dans une petite tchaikhana, par la mosaïque d'ethnies, de cultures, croisées au cours du séjour.

Difficile d'expliquer précisément ce qui fait que l'on s'attache à ce pays, mais c'est, à de rares exceptions, toujours un coup de coeur. Peut-être, tout simplement, parce que ce que l'on découvre sur place tranche totalement avec l'idée que l'on s'était faite en lisant les journaux. Peut-être grâce à cet accueil, toujours chaleureux, des Afghans que vous rencontrerez. Autour d'une tasse de thé, ils vous raconteront avec fierté l'histoire de ce pays qui, de Gengis Khan aux Soviétiques, a toujours su repousser l'envahisseur. Ils vous confieront sûrement leurs doutes quant à l'avenir de leur pays après le retrait des troupes de l'OTAN en 2014. Ce pays qui mérite tant de vivre - enfin - en paix et de se laisser pleinement découvrir...

Marie Normand

AFGHANISTAN : les adresses futées

AFGHANISTAN : Idées de séjour

L'Afghanistan est un grand pays, où il est très difficile de voyager. Le climat est rude, les routes sont souvent abîmées ou inexistantes. Les distances sont donc encore très longues à parcourir : prévoir de partir très tôt le matin, car il n'est pas conseillé de rouler la nuit. De nombreuses zones ne sont accessibles qu'à pied ou à cheval. Les lignes aériennes relient aujourd'hui les grandes villes entre elles, mais en hiver la neige peut retarder les vols de plusieurs jours !

Si vous vous déplacez en voiture, il est grandement recommandé d'être accompagné par un chauffeur afghan. D'une part, parce que la difficulté des pistes exige une bonne connaissance du terrain ; d'autre part, parce qu'en cas d'accident un étranger au volant est très mal vu et risque d'avoir des ennuis.

Pour les séjours courts, on privilégiera la visite des merveilleux sites de Bamiyan et de Band-e-Amir ainsi que de Kaboul et de ses environs. Toutefois, pour qui veut découvrir le pays plus en profondeur et dans sa diversité, il est conseillé d'y consacrer au moins deux ou trois semaines.

Séjours courtsHaut de page

En cas de séjour court, il faut privilégier la visite de Bamiyan et de Band-e-Amir, ce qui demande déjà une petite semaine en comptant les trajets (plus court si vous trouvez une place dans un avion !). Le reste des excursions aura pour objet Kaboul et les environs de la capitale.

Kaboul et le centre de l'AfghanistanHaut de page

Jour 1. Kaboul. Le matin, promenade sur les remparts de Kaboul pour admirer la vue sur toute la ville, et descente vers les jardins de Babur. Arrêt pique-nique. L'après-midi, visite du Musée national et du quartier de Darulaman. Coucher du soleil sur la colline aux cerfs-volants.

Jour 2. Au départ de Kaboul, excursion d'une journée à Istalif et déjeuner sur place. L'après-midi, faire la promenade qui surplombe le village. Ne pas oublier de rapporter des poteries, spécialité du coin. Nuit à Kaboul.

Jour 3. Départ en voiture pour Bamiyan si vous n'avez pas la possibilité de prendre l'avion. Il faut partir très tôt car une panne sur la route est toujours possible. On compte 7 heures de route. Faire une pause déjeuner à Goohrband, petit village pachtoune, si les conditions de sécurité sont suffisantes. Si l'on arrive dans l'après-midi, il faut en profiter pour marcher sur les hauteurs de Bamiyan. Nuit dans un des hôtels de Bamiyan.

Jour 4. Bamiyan. Visite, à pied, du site des bouddhas ; 1 heure 30 suffira. Puis, prendre la voiture pour se rendre à Shar-e-Zohak, la cité rouge, détruite par les hommes de Gengis Khan lors de leur passage dévastateur. Du centre de Bamiyan, compter 30 minutes de trajet. Grimper tout en haut de l'ancienne citadelle afin d'admirer la vallée de Bamiyan. Si l'on a le temps, faire un tour dans la vallée des dragons, Daria Adjahar, à 8 km de Bamiyan sur la route de Band-e-Amir. Dîner au restaurant Silk Road.

Jour 5. Départ à l'aube de Bamiyan pour les lacs de Band-e-Amir. Il n'est pas possible de dormir là-bas ni d'y déjeuner, prévoir un pique-nique. A Band-e-Amir, faire le tour des lacs, se baigner si cela est possible. Retour le soir à Bamiyan. Nuit à Bamiyan.

Jour 6. Retour à Kaboul. Shopping d'artisanat et dîner à la Taverna du Liban pour se remettre des heures de route !

Jour 7. Partir le matin, assez tôt, de Kaboul pour la vallée du Panjshir. 3 heures de route. Visite du mausolée d'Ahmad Shah Massoud, chef de la résistance afghane contre les Soviétiques. Déjeuner dans une tchaikhana au bord de la rivière Panjshir. L'après-midi, marche à pied dans les petits villages accrochés aux montagnes. Nuit à Kaboul.

Jour 8. Kaboul. Derniers achats de souvenirs dans Chicken Street, la rue où l'on trouve toutes sortes de cadeaux à rapporter de son voyage. Flâner dans le bazar grouillant de Kaboul. Verre au bar Le Divan (L'Atmosphère).

Kaboul le temps d'un week-endHaut de page

Attention, le week-end afghan n'est pas " samedi-dimanche ", mais " jeudi-vendredi ". La semaine commence le samedi et le " samedi soir ", jour de sortie, est donc à Kaboul le jeudi soir.

Jour 1. Se lever tôt. Direction le quartier de Darulaman, le plus symbolique des années de guerre. Faire le tour du palais en ruines et visiter le Musée national. Déjeuner d'un kebab ou d'une assiette de palao dans une tchaikhana typique. Filer ensuite faire une promenade digestive le long des remparts de Kaboul pour admirer la vue sur toute la ville, et descendre vers les jardins de Babur. Visite de Bala Hissar, l'ancienne citadelle. Dîner dans un restaurant de Shar-e-Now. S'arranger pour se procurer le petit magazine Afghan Scene ou se renseigner auprès des expatriés pour connaître l'endroit où sortir ce soir... Un bon basique pour boire un verre : Le Divan (L'Atmosphère) ou, plus chic, le Gandamack.

Jour 2. Brunch au Bistro ou au Jardin. Flaner dans Chicken Street et dans le bazar pour dénicher quelques souvenirs. En profiter pour faire le tour de la mosquée de Shah-do-Shamshira, toujours recouverte de pigeons. Rendre une visite au lycée français Esteqlal et à la mosquée d'Abdur Rahman, juste en face. S'il reste encore un peu de temps, passer rapidement au City Center, pour voir à quoi ressemble un centre commercial à l'Afghane. Coucher de soleil sur la colline aux cerfs volants (Teppe Maranjan).

Séjour longHaut de page

Si vous voulez avoir un bon aperçu de l'Afghanistan, il faut au moins y passer trois semaines.

Comme nous l'avons déjà précisé, voyager en Afghanistan nécessite beaucoup de temps. Dans cet itinéraire de trois semaines, seuls les sites et villes encore épargnés par l'insécurité en 2012 sont indiqués.

Jour 1. Kaboul. Le matin, visite du bazar, du marché aux oiseaux et de Chicken Street. L'après-midi, balade sur les remparts de Kaboul, en terminant par les jardins de Babur.

Jour 2. Excursion d'une journée dans la vallée du Panjshir. Il est préférable de partir assez tôt de Kaboul pour avoir le temps de s'y promener. A Bazarak, visite du mausolée d'Ahmad Shah Massoud. Pique-nique au bord de la rivière Panjshir. Balade et retour à Kaboul le soir. Nuit à Kaboul.

Jour 3. Départ, en voiture, tôt le matin, pour le Nord. Il faut compter 6-7 heures de route (il est possible de prendre l'avion, mais certains sites seraient forcément omis). Sur la route, arrêt au tunnel du Salang, construit en 1963 et qui a joué un rôle mythique dans la résistance afghane. Déjeuner au village de Dochi. Arrêt au site bouddhique de Sukh Kotal, près de Pul-e-Khumri, puis à Takht-e-Rostam, également un site bouddhique près de Samangan. Arrivée le soir à Mazar-e-Charif. Nuit dans l'un des hôtels de la ville, de préférence proche de la Mosquée bleue.

Jour 4. Journée à Mazar-e-Charif. Visite de la Mosquée bleue. Balade dans le grand bazar de la ville. Shopping de tapis et de foulards dans les nombreuses boutiques autour de la mosquée. Dîner puis sortie à la fête foraine (sauf hiver).

Jour 5. Excursion d'une journée à Balkh et à Sheberghan (arrangez-vous pour y être un vendredi). Visite de la cité antique et de la mosquée d'Haji Piyada. Balade autour du site. Déjeuner à Sheberghan. Petit tour dans la ville dédiée au seigneur de guerre Dostom. Assister à un bouzkachi à l'entrée de la ville. Retour puis nuit à Mazar-e-Charif.

Jour 6. Départ très tôt pour Maïmana si la sécurité le permet. De Mazar, compter une journée de route. Arrêt à Andhoy, la capitale du tapis, proche de la frontière turkmène. Traversée du désert de Dasht-e-Laïla. Nuit à Maïmana.

Jour 7. Visite du bazar de Maïmana. Promenade en taxi-cheval. Grimper sur les collines qui surplombent la ville. Nuit à Maïmana.

Jour 8. Retour à Mazar-e-Charif par la même route. Nuit à Mazar.

Jour 9. Avion pour Kaboul. Visite du quartier de Darulaman et du Musée national. Coucher de soleil sur la colline aux cerfs volants.

Jour 10. Petite excursion d'une journée au village d'Istalif. Pique-nique au bord de la rivière. Shopping de céramiques. Promenade bucolique sur les hauteurs du village. Nuit à Kaboul.

Jour 11. Départ pour Hérât en avion (2 heures de vol). Il y a beaucoup de sites à visiter à Hérât. Si l'on arrive assez tôt, ne pas hésiter à prendre la température de la ville et commencer à se l'approprier. On y trouve une qualité de vie qu'on chercherait en vain partout ailleurs en Afghanistan.

Jour 12. Se lever tôt, une journée bien remplie vous attend. Dans Hérât, il est possible de tout faire à pied. Visite de la mosquée du Vendredi, de préférence tôt le matin, puis de la citadelle et du musée national d'Hérât situé à l'intérieur. Balade dans le bazar couvert de la ville. Se rendre ensuite sur le site du Musalla pour admirer les minarets et le mausolée de la reine Gowhar Shad.

Jour 13. En route pour le minaret de Jam. Au total, 15 heures de route pour rejoindre une des plus grandes merveilles d'Afghanistan. Pour votre sécurité, il vaut mieux faire étape pour la nuit sur le trajet, à Christ-e-Charif, à 4 heures de route d'Hérât, dans un des hôtels du bazar.

Jour 14. Partir à l'aube pour le minaret de Jam. La route est escarpée et en mauvais état. Malheureusement, vous n'aurez que peu de temps pour admirer la merveille. Car il faut rentrer pour la nuit à Christ-e-Charif.

Jour 15. Retour d'Hérât par la route. Vol pour Kaboul.

Jour 16. Une journée de repos bien mérité à Kaboul. Baladez-vous dans Shar-e-Now, arrêtez-vous dans un café, allez jouer au bowling, faire du shopping, pour voir comment vit la jeunesse de la classe moyenne afghane.

Jours 17 à 20 : 4 jours à Bamiyan et à Band-e-Amir, en incluant le trajet. Même programme que les jours 3 à 6 du séjour court.

Jour 21. Retour à Kaboul. Si le temps est clément, pique-nique au bord du lac de Carghea. Dernières courses. Prendre un verre dans l'un des bars pour étrangers de Kaboul, pour découvrir le milieu des expatriés...

N. B. Si l'on veut réduire ses temps de parcours, il est possible de prendre l'avion et de ne visiter que les grandes villes d'Afghanistan (Kaboul-Mazar-Hérât, voire une extension à Bamiyan si l'on peut bénéficier d'un vol onusien ou Pactec). Ainsi, en une dizaine de jours, on se rendra à Mazar-e-Charif (de là, il est possible d'aller passer une journée à Balkh et éventuellement à Sheberghan). Puis, on prendra un vol pour Kaboul, puis Kaboul-Hérât, où l'on restera 2 jours. Au retour à Kaboul, des excursions sont faisables en une journée.

Séjours thématiquesHaut de page
Sur la route des sites archéologiquesHaut de page

La plupart de ces sites sont bouddhiques. On trouvera également des ruines de cités grecques antiques. Dix jours sont nécessaires pour faire le tour de principaux centres d'intérêt. Les mordus d'archéologie pourront essayer de rencontrer, à Kaboul ou sur les sites, les archéologues français de la DAFA (Délégation française de l'archéologie en Afghanistan), dont les bureaux se trouvent dans la capitale afghane.

Jour 1. Départ en voiture vers le nord, sur la route de Mazar-e-Charif. Premier arrêt à Sukh Kotal, site bouddhique datant de la dynastie des Kushan. Vestiges du grand temple religieux fondé par le roi Kanishka. Poursuivre la route, toujours en direction de Mazar-e-Charif. Second arrêt à Takht-e-Rostam, un des sites bouddhiques les plus intéressants d'Afghanistan. Visite du stupa, du monastère et des grottes troglodytiques. Nuit à Mazar-e-Charif.

Jour 2. Départ tôt le matin pour la ville de Balkh, une des plus vieilles cités d'Afghanistan. Grand centre bouddhique. Fondations kushan. Ville islamique. Se rendre à la mosquée d'Haji Piyada, du IXe siècle. Nuit à Mazar-e-Charif

Jour 3. Après une visite à la mosquée du vendredi tôt le matin (il est possible d'y entrer dès 5h), retour en avion ou en voiture à Kaboul.

Jour 4. Départ pour le site gréco-bouddhique de Hadda, à 11 km de Jalalabad. Partir à l'aube. Il faut compter 3 heures de route pour rejoindre Hadda. Les fouilles archéologiques ont mis au jour, sur ce centre majeur du bouddhisme, plusieurs milliers de sculptures et de nombreux stupas. Retour le soir à Kaboul.

Jour 5 à 8. (un jour pour y aller, un autre pour rentrer et deux journées sur place). Visite du site bouddhique de Bamiyan : cellules monacales, vestiges des fameux bouddhas et fouilles sur le site de la ville antique de Bamiyan.

Si les conditions de sécurité s'améliorent à Kunduz, possibilité de prolonger ce séjour thématique de deux jours. Depuis Mazar-e-Charif, départ pour Kunduz et nuit sur place. Le lendemain, route vers le site d'Aï Khanum, à 3 heures 30 de route. Ville antique bâtie entre la fin du IVe siècle et le début du IIe siècle avant J.-C., il n'en reste plus grand-chose. C'est la plus ancienne cité de la Grèce orientale dans le monde. Nuit à Kunduz, puis retour à Mazar-e-Charif.

Vacances sportivesHaut de page

Découvrir l'Afghanistan par la marche, le trek et le ski ! Un séjour modulables selon vos capacités physiques et surtout à faire évoluer en fonction de la situation sécuritaire. Il est par exemple possible de prolonger votre séjour par de grandes randonnées dans le corridor du Wakhan, à partir d'Ishkashim.

Jour 1. Départ de Kaboul vers Istalif avec un paquetage léger. Promenade dans le village, puis à partir du bazar monter au sommet des collines en traversant plusieurs hameaux. Puis redescendre vers la rivière (compter une heure). Déjeuner dans l'une des tchaikhana. Remonter ensuite la rivière jusqu'à la guesthouse The Lodge, où l'on passera la nuit.

Jour 2. Journée de trekking le long des multiples chemins utilisés par les villageois pour se rendre dans les pâturages. Prévoir un pique-nique et profiter des vues grandioses sur la plaine de la Chamalie.

Jour 3. Retour à Istalif, puis en voiture jusqu'à Kaboul. Repos ou excursion jusqu'au lac de Carghea pour jouer quelques trous de golf !

Jour 4. Départ pour Bamiyan par la route ou par avion. Visite du site des bouddhas si vous arrivez assez tôt. Location de skis. Se coucher assez tôt, car à partir de maintenant, il faudra aussi se lever tôt !

Jour 5-9. Départ pour une traversée d'est en ouest du massif de Koh-e-Baba, une traversée " qol ba qol " (de villages en villages). Objectif : grimper puis dévaler les pistes ! La plupart des expéditions imaginées par la Fondation Aga Khan prennent cinq jours (vous pouvez vous procurer un guide gratuit avec des cartes précises à Bamiyan), mais il est bien sûr possible de prolonger l'aventure. Pour les débutants, préférer des excursions d'une journée depuis Bamiyan. Demander conseil au Bamiyan Eco-tourism Programme.

Jour 10. Retour pour Kaboul et dernières emplettes avant le départ.

Voir plus d'idées de séjours

Afghanistan : Les villes remarquables

HERÂT
KABOUL
BAMIYAN

AFGHANISTAN : Les principales destinations

AFGHANISTAN : Galerie photo

Ailleurs sur le web

Liens utiles Afghanistan

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Afghanistan