En persan, Band-e-Amir signifie le lac de l'émir. La plupart des voyageurs affirment que Band-e-Amir est le site le plus merveilleux d'Afghanistan. Chacun se rappelle de ce qu'il a éprouvé en arrivant devant ces étendues d'eau bleu turquoise entourées de murailles rocheuses, imposantes et magnifiques. Les six lacs de Band-e-Amir apparaissent comme un trésor caché en plein désert. Si, en septembre 1973, la région est devenue parc national, ce n'est pas un hasard.

Malheureusement, cette loi n'est jamais passée au bulletin officiel et, depuis ces 30 dernières années, le pays a d'autres priorités que la protection de sa nature. Fin 2007, le gouvernement afghan a ordonné la destruction de tous les commerces qui bordaient les lacs. Il n'est donc plus possible de s'y restaurer. Prévoyez un casse-croûte si vous pensez y passer la journée, car la tchaikhana la plus proche se trouve à une heure et demie de route... En 2008, Band-e-Amir est devenu le premier parc national d'Afghanistan.

La légende de Band-e-Amir. Le sanctuaire situé au bord du lac Haïdat a été construit il y a 90 ans. Il est connu sous le nom de Qadamjoy Shah-I-Aulia, c'est-à-dire l'endroit où Ali a été. La naissance de ces lacs magnifiques dans un paysage si désertique est attribuée à Hazrat Ali, cousin du prophète Mahomet. Cette création fait l'objet de plusieurs versions. Toutes cependant mentionnent la rencontre entre Barbar, roi infidèle qui régnait d'une main de fer sur les terres de l'Hindu Kush, et Hazrat Ali, auteur de miracles sur les territoires de ce roi. Un jour, le roi Barbar voulut bâtir un barrage en aval de sa capitale. Il envoya plus de 1 000 esclaves pour s'en occuper, mais en vain... Il était impossible de contenir la rivière. Enervé d'avoir raté son projet et déjà irascible, il devint encore plus insupportable et son peuple en souffrit. Parmi ses victimes, un jeune homme qui ne pouvait pas payer une somme exorbitante injustement réclamée se vit enlever sa femme et ses enfants. Désespéré, il partit à la recherche d'Hazrat Ali, qu'il trouva près de Samangan. Ensemble, ils élaborèrent un plan selon lequel le jeune homme devait attacher Hazrat Ali et, sans révéler sa vraie identité, proposer de le vendre à Barbar comme esclave. Barbar fut intéressé et accepta de l'acheter en payant son poids en or, mais cela sous trois conditions. La première stipulait que l'esclave devrait construire le barrage tant désiré par le roi. La seconde, qu'il devait tuer le dragon de Bamiyan. Et la troisième, qu'on lui amène l'esclave (Hazrat Ali) enchaîné. Toutes ces tâches devaient être accomplies en une seule journée. A la cour du roi, on n'en crut pas un mot. Mais, Hazrat Ali, vexé, grimpa jusqu'en haut de la montagne, en donnant de grands coups de pied qui firent tomber des roches : c'est ainsi que le lac Band-e-Haïbat fut créé. Ensuite, il prit son sabre et, d'un seul coup, découpa un autre grand morceau de la montagne : le lac Band-e-Zulfiqar fut créé. Au même moment, Qambar, l'assistant d'Ali, donna un coup de main à son maître en créant le Band-e-Qambar. Et, grâce à la présence d'Ali, les mille esclaves qui avaient tant travaillé réussirent à mener à bien leur tâche : Band-e-Gholaman fut créé. Une femme qui avait observé ces miracles spectaculaires s'avança vers Ali et lui présenta un fromage qu'elle venait de fabriquer. Hazrat Ali plaça ce fromage dans la rivière et cela devint le Band-e-Panir, près duquel pousse de la menthe parfumée, sur le lac Band-e-Pudina. On dit que la femme qui offrit le fromage à Hazrat Ali est l'ancêtre de la famille qui prend soin aujourd'hui du sanctuaire de Band-e-Amir.

Géographie. Situé à 45 km à l'ouest de Bamiyan, dans le district de Yakawlang, Band-e-Amir est un regroupement de six lacs en plein Hindu Kush, la grande chaîne de montagnes qui traverse l'Afghanistan d'est en ouest. On pourrait presque croire à des lacs artificiels, et pourtant tout ici est absolument naturel. Ces étendues d'eau proviennent de sources riches en dioxyde de carbone nées des crevasses des montagnes. Peu à peu, un dépôt de calcium s'est constitué, donnant lieu aux cascades que l'on connaît aujourd'hui. De grands roseaux bordent ces lacs. Ici, l'altitude va jusqu'à 3 800 m pour les montagnes. Quant aux lacs, ils sont à 2 900 m environ.

Dès que le printemps arrive, les neiges commencent à fondre pour se déverser dans les lacs. On assiste alors à des crues importantes. Dans la région de Band-e-Amir, le climat est continental. Les écarts de température sont énormes, tant dans le cadre d'une journée qu'entre les diverses saisons. En été, il peut y faire très chaud et le soleil tape fort puisque nous sommes en altitude.

Les lieux incontournables de BAND-E-AMIR

Organiser son voyage à BAND-E-AMIR

Photos de BAND-E-AMIR

Afghanistan

Guide Afghanistan

Afghanistan 2013

18.95 €
2013-01-30
264 pages
Avis