La visite de Kaboul ne nécessite pas que l'on s'y attarde longuement, car les sites importants à visiter ne sont pas très nombreux. Mais on peut bien y passer deux jours tant son atmosphère est particulière. Et puis, il est plus simple, pour n'importe quelle destination, de partir de Kaboul.

Kaboul est une ville marquée par la guerre et, aujourd'hui, en pleine reconstruction. Avec ses 2 millions d'habitants, elle se relève, peu à peu, de ses cendres. Tout y est à reconstruire et parfois à construire : les routes, les immeubles, les bâtiments, les systèmes d'électricité, les lignes téléphoniques. Située à 1800 m d'altitude, au bord de la rivière Kaboul, la capitale afghane a perdu beaucoup de son charme suite aux vingt-cinq années de guerre. Théâtre des batailles pour le pouvoir entre les divers chefs de guerre, elle a été considérablement détruite entre 1992 et 1996. Bon nombre de ses habitants en sont encore traumatisés et le souvenir de cette période leur donne des frissons. Aujourd'hui cependant, la capitale afghane se relève et se développe à une grande vitesse. Même si les rues ne sont pas toutes bitumées, beaucoup ressemblant plutôt à des chemins, plusieurs chantiers ont été ouverts.

Pas très belle, Kaboul est pourtant une ville très attachante et dont le charme s'accroît plus on apprend à la connaître. Un de ses nombreux attraits réside dans le contraste qu'elle offre entre une tradition qui persiste et une certaine modernité qui cherche à s'installer dans le pays. Ainsi, il est fréquent de voir passer dans les rues de la capitale un troupeau de moutons ou un homme monté sur son âne, à côté d'un 4x4 blindé. Tout comme des jeunes en jean avec des coiffures branchées, à côté de femmes en burqa ou de vieillards enturbannés. La tenue traditionnelle est encore très présente à Kaboul : les hommes portent la shalwar kamiz, les femmes sont couvertes de la tête aux pieds. Parfois, on a du mal à croire qu'on se trouve dans une capitale d'Asie. Kaboul, c'est aussi une ville poussiéreuse, polluée et bruyante, aux ruelles étroites et sinueuses, pleines de détritus. Remplie de bazars, où les morceaux de viande pendent jusqu'au trottoir, la capitale est une ville commerçante. C'est une ville agréable, entourée de montagnes. Blanches en hiver, ocre en automne et parfois roses en été, sous le soleil couchant, elles encerclent la ville et, où que l'on se trouve, on aperçoit, au loin, leurs pics. En hiver, Kaboul est recouverte de neige, la poussière fait alors place à la boue. Kaboul est une ville aux tons ocre et marron. Les habitants de Kaboul sont très accueillants et très habitués à voir des étrangers. Beaucoup d'entre eux se sont d'ailleurs exilés pendant la guerre.

Dans l'ensemble, les Kaboulis aiment à discuter avec les nouveaux venus. Evidemment, vous ne pourrez échapper aux regards curieux des autochtones. Kaboul est une ville jeune (et...

Les lieux incontournables de KABOUL

Organiser son voyage à KABOUL

Photos de KABOUL

Afghanistan

Guide Afghanistan

Afghanistan 2013

18.95 €
2013-01-30
264 pages
Avis