Visiter l'Italie, c'est découvrir ses paysages uniques et son patrimoine d'une richesse incroyable, mais c'est aussi, et surtout, manger ! Du Piémont à la Sicile, le tourisme culinaire a de beaux jours devant lui dans la péninsule ! Qui ne raffole pas de pizza, pasta et autres burrata ? Indétrônable, la cuisine italienne ravit tous les gourmands. Elle se base sur des ingrédients simples, sublimés par un savoir-faire unique qui se transmet de génération en génération. Du nord au sud, nous avons ici sélectionné vingt spécialités culinaires à déguster lors d'un voyage en Italie. Buon appetito

©

La parmigiana, reine du Sud

Si la Sicile et la Campanie se disputent son origine, vous pourrez déguster la parmigiana dans tout le sud de l'Italie. Ce plat du dimanche composé d'aubergines gratinées au four et frites (ou non, pour un peu plus de légèreté), de sauce tomate, de basilic et de fromage (mozzarella, scamorza ou caciocavallo parmi les plus utilisés) est tout simplement divin ! Les ingrédients sont simples et le succès garanti, comme toujours en Italie ! 

©

L'incontournable tiramisù

Le tiramisù a franchi les frontières transalpines depuis longtemps, pourtant, avouons-le, il a en Italie une tout autre saveur ! Ce dessert à base de boudoirs baignés dans du café recouverts d'une crème composée de mascarpone, d'œufs, de sucre et saupoudré de chocolat amer est à l'image de la cuisine italienne : simple et gourmand ! On attribue son origine à la Vénétie ou au Frioul-Vénétie Julienne, mais pas de panique, vous le trouverez partout en Italie ! 
©

La pizza margherita, trésor napolitain

Diavola, capricciosa ou quattro formaggi ? Et bien non ! Faisons plus simple et succombons à une pizza margherita ! Sauce tomate, mozzarella, basilic, huile et le tour est joué ! Un must dans toutes les pizzerie italiennes, mais c'est à Naples que l'on mange la meilleure, incontestablement. Selon la légende, la première margherita y aurait été réalisée en 1889, en l'honneur de Marguerite de Savoie, reine d'Italie. 

©

La véritable pasta alla carbonara

On vous en prie, par respect pour la cuisine italienne, arrêtez donc de mettre de la crème dans vos pâtes à la carbonara ! Pour la vraie recette, il faut des œufs, du guanciale (de la joue de porc), du pecorino (un fromage de brebis) et un peu de poivre, rien de plus ! Pour les pâtes, spaghetti ou rigatoni sont de rigueur ! Et vous verrez, c'est mille fois meilleur comme ça ! Un plat à déguster à Rome, évidemment. 

©

Le supplì, un en-cas gourmand

Si vous avez visité Rome, vous avez certainement goûté les supplì ! Ces petites boules de riz frites et remplies de riz, de sauce tomate et de mozzarella sont un en-cas auquel on ne résiste pas dans la capitale italienne ! La tradition veut qu'ils soient ouverts en deux avant d'être dégustés, formant ainsi un fil de mozzarella entre les deux parties qui fait penser au fil du téléphone, d'où leur surnom de supplì al telefono (au téléphone) ! 

©

La pasta al pesto, subito !

Qui n'a jamais salivé devant un plat de pâtes au pesto ? Cette sauce venue de Ligurie, la région de Gênes, se compose de pignons, d'ail, d'huile, de parmesan et de basilic. Le tout est écrasé dans un mortier avant d'être mélangé au plat de pâtes (trofie, linguine ou bavette de préférence !). Sachez aussi qu'une recette plus antique veut qu'on ajoute aux pâtes des pommes de terre et des haricots verts. Un plat dont on ne se lasse pas ! 
©

L'inattendue tiella alla barese

Direction le talon de la botte et la jolie ville de Bari dans les Pouilles pour déguster sa spécialité étonnante, mais délicieuse, la tiella alla barese. Ce plat roboratif est tout simplement composé de riso, patate e cozze soit riz, pomme de terre et moules ! On ne lésine pas sur les féculents en Italie ! Le résultat est si savoureux, qu'on aurait presque tendance à croire que les Italiens peuvent sublimer n'importe quel ingrédient ! 
©

Le cannolo, douceur sicilienne

Le roi de la cuisine sicilienne est sans aucun doute le cannolo ! Ce tube de pâte frite rempli de ricotta de brebis dans laquelle on ajoute des pépites de chocolat ou des fruits confits est l'une des pâtisseries à découvrir sur l'île. Vous n'y couperez pas : chaque pasticceria en propose pour le plus grand bonheur des gourmands ! Nous, on fond totalement. 

©

La focaccia, de Gênes à Bari 

Dans les Pouilles, on mange bien, même très bien ! Après la tiella alla barese, voici la focaccia barese, un incontournable de la street-food de Bari ! Ce pain huileux recouvert la plupart du temps de tomates fraîches et un vrai bonheur à déguster dans les meilleurs panifici de Bari. Si vous faites un tour en Ligurie, n'oubliez pas non plus de goûter à la délicieuse focaccia genovese, tout autant irrésistible ! 
©

Les inimitables lasagne 

Qu'elles viennent de Naples, Bologne ou d'ailleurs, les lasagnes sont un plat incontournable de la cuisine italienne ! La lasagne bolognaise, recouverte de ragù (une savoureuse sauce tomate à la viande) est à tomber. Au sud de l'Italie, on y ajoute de la mozzarella pour la rendre encore plus savoureuse ! Le savoir-faire est inimitable. C'est le plat du dimanche par excellence !

©

La sfogliatella, l'immanquable napolitaine

Qu'elle soit riccia, à base de pâte feuilletée, ou bien liscia, avec de la pâte brisée, la sfogliatella est une pâtisserie emblématique de la Campanie ! Ce gâteau en forme de coquillage rempli de ricotta et de fruits confits se déguste à tous les coins de rue à Naples, dès le petit déjeuner, accompagné d'un très bon café. Attention, c'est addictif ! 
©

Le risotto alla milanese, une valeur sûre

Cette fois-ci, direction le nord de l'Italie pour goûter au risotto de Milan ! Nommé ris giald en dialecte local, ce risotto parfumé au safran est un plat réconfortant lorsque l'hiver vient frapper la capitale lombarde ! Il peut aussi être servi comme accompagnement du célèbre osso buco, plat typiquement milanais lui aussi.  

©

La pappa al pomodoro, un plat réconfortant

La cuisine italienne est souvent qualifiée de povera (pauvre), pour les ingrédients qu'elle utilise. Voici l'emblème de cette cucina povera : la pappa al pomodoro ! Pour préparer ce plat simple, mais délicieux, il faut du pain dur, de la tomate, du basilic, de l'ail, de l'huile d'olive et un savoir-faire toscan inégalable ! Cette célèbre bouillie a même été mise à l'honneur dans la chanson de Rita Pavone : « Viva la pappa col pomodoro ».  

©

La piadina romagnola, déjeuner sur le pouce

La piadina est l'assurance d'un déjeuner rapide, pratique et réussi ! Cette crêpe de farine de froment, saindoux et huile d'olive farcie de jambon, fromage ou légumes et un délice qui vient tout droit d'Émilie-Romagne, la région de Bologne. Cuite sur un plat en terre cuite de forme ronde, on la déguste dans les piadinerie ou chez soi (vous en trouverez dans tous les supermarchés italiens à farcir vous-même). 

©

La pizza bianca romaine, immanquable

Bien sûr, vous trouverez à Rome toutes sortes de pizza : pâte napolitaine, haute et moelleuse, ou romaine, fine et croquante. La pinsa, la pizza de Rome est aussi à découvrir. Mais celle qui conquiert le cœur de tous les Romains est bel et bien la pizza bianca ! Plus particulièrement celle avec de la mortadelle, la pizza e mortazza. Au déjeuner, au goûter ou à l'apéritif, succombez à ce pain pizza savoureux et croquant !

©

Les gnocchi alla sorrentina, une recette à découvrir

Les gnocchi, vous en avez déjà entendu parler, mais connaissez-vous cette recette de Campanie qui consiste à cuisiner ces savoureuses petites boules de pomme de terre au four avec de la mozzarella et de la sauce tomate ? Un primo piatto délicieux et gourmand, à déguster de Naples à Sorrente, bien sûr ! 

©

La cialledda materana, spécialité de la ville des sassi

Capitale de la culture européenne 2019, Matera a été mise en lumière et il était grand temps ! Cette ville de Basilicate est l'un des joyaux du sud de l'Italie. Elle est réputée notamment pour ses sassi (littéralement « caillou »), des habitations troglodytes uniques en leur genre. Si vous visitez Matera, il ne faut pas manquer sa spécialité : la cialledda materana, un mélange de pain dur, tomates, oignons et origan. Gourmand et surprenant ! 

©

La pasta al ragù bolognese, le plat original

Quand vous aurez goûté à la vraie pasta al ragù bolognese, on est sûr et certain que vous ne vous contenterez plus jamais de l'habituelle sauce bolognaise du supermarché du coin ! En Italie, à Bologne particulièrement, le ragù est une institution et n'a très franchement rien à voir avec tout ce que vous pourrez goûter ailleurs. Il est généralement servi avec des tagliatelle et se compose de viande hachée, de pancetta, de carotte, de céleri, d'oignon de tomates et de vin rouge.  Un must !
©

Les arancini, un concentré de saveurs

Qu'on le nomme arancino, comme à Catane, ou arancina, comme à Palerme, cette boule de riz frite et traditionnellement remplie de ragù, petits pois et fromage, met tout le monde d'accord : c'est un délice ! Elle doit son nom à sa forme ronde rappelant une orange même si dans la partie orientale de la Sicile, on tend à lui donner une forme conique qui symbolise l'Etna. À déguster absolument lors d'un voyage en Sicile ! 

©

Les orecchiette cime di rapa, les Pouilles dans l'assiette

Il y a tellement de spécialités dans les Pouilles, qu'on a eu beaucoup de mal à n'en choisir qu'une (il y en a d'ailleurs trois dans cet article !). Les orecchiette sont les pâtes typiques de cette région. Si vous visitez Bari, vous croiserez sûrement d'adorables cuisinières en train de les préparer devant chez elle dans la vieille ville. Leur coup de main est incroyable ! Accompagnées de cime di rapa (des légumes difficilement trouvables en France, semblables à des brocolis-raves), c'est un coup de cœur ! 

©