Les Dolomites sont au nombre des 50 sites italiens inscrits au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Leur territoire se déploie sur 141 000 hectares et trois régions italiennes : le Trentin-Haut-Adige, la Vénétie et le Frioul-Vénétie Julienne et cinq provinces : Trente, Bolzano, Belluno, Pordenone et Udine. Les Dolomites comptent 18 sommets de plus de 3 000 mètres d'altitude.

Des forêts, des pâturages, des mas bien entretenus aux balcons fleuris, une succession de bourgs dont on ne distingue souvent que le clocher qui surplombe les toits et les plus belles cimes des Dolomites : l'ensemble constitue un environnement exceptionnel. Cette chaine montagneuse se joue des frontières régionales et passent de l'une à l'autre, d'un versant à l'autre. Les dolomites se font frioulanes entre Pordenne et Udine, croisent des parcs naturels régionaux qui empruntent leurs noms et d'autres celui des Alpes. Même le parc naturel des Dolomites est pluriel : du Frioul, de Sesto, de Belluno... Tout dépend d'où on se place !

Les Dolomites doivent leur nom au géologue français de la fin du XVIIIe siècle, Déodat de Dolomieu, qui perça leur mystère en 1788 et les définit comme des roches sédimentaires blanches faites de carbonate, de calcium et de magnésium. Leurs déchirures résultent des bouleversements climatiques subis depuis des siècles. Ces montagnes blanches teintées de rouge au coucher de soleil donnent à la région un charme inégalé.

Les Dolomites présentent également un intérêt ethnographique : dans les vallées de Gardena et de Badia subsiste le dialecte ladin, troisième groupe linguistique du Haut-Adige. Aujourd'hui, cet idiome néolatin, qui remonte au temps des Romains, est encore enseigné à l'école. De même des journaux, radio et programmes TV locaux ont leurs rubriques en ladin.

Des vallées fleuries au printemps et en été, des bois dorés en automne, de la neige et des pistes pour les épreuves du championnat du monde en hiver, des traditions centenaires encore vivantes ; le caractère d'exception que présente la chaîne des Dolomites a conduit l'Unesco à les classer au patrimoine mondial de l'humanité en juin 2009.

Mais vous l'aurez compris, pour vous retrouver dans les Dolomites et comprendre le territoire, le mieux est de vous repérer sur une carte générale. Pas celle de chaque région qui tire les Dolomites à elle et vous embrouille ! Les offices de tourisme bien conscients de la difficulté de prendre du recul peuvent vous fournir des cartes et des plants de l'ensemble du territoire, des fascicules et des documents qui permettent d'y voir plus clair. Version hivernale avec les domaines skiables, version des beaux jours avec les sentiers de randonnée et ceux de VTT, et même version routière pour passer les cols sans s'essoufler !

Pour découvrir ce chapelet de massifs et de parcs naturels, vous arriverez très certainement par Venise ou Tréviso, qui offrent des vols très intéressants. Une occasion de visiter la ville aux 118 îlots !

Les lieux incontournables de la Vénétie

Organiser son voyage en Vénétie

Photos de la Vénétie

Reportages & actualités de la Vénétie

Ailleurs sur le web
xiti
Avis