Autant le dire tout de go : Lisbonne va vous charmer, vous enchanter et vous émerveiller tout à la fois ! La capitale du Portugal est une cité attachante qui a fait des contrastes sa singularité. Mélange d'époques et de styles, populaire et bobo, tantôt nostalgique, tantôt joyeuse, elle rayonne du plaisir qu'elle procure à ses visiteurs. Car Lisbonne est une capitale gastronomique européenne, richesse dont il serait dommage de se priver. Avec des plats ensoleillés accompagnés en majorité de crustacés et de poissons, vous allez savourer votre séjour autant avec les yeux qu'avec le ventre ! On se plaît aussi à arpenter ses collines et différents quartiers, à longer les rives du Tage, à visiter son patrimoine et ses musées, à s'attabler et vivre ses festivités, mais plus que tout, on se plaît dans cette ambiance si particulière qui fait l'âme lisboète. De jour comme de nuit, dans une ambiance typique créée par le son du Fado, vous vous plairez à déambuler dans les rues de Lisbonne, la ville où il fait bon vivre.

© Ljupco - iStockphoto

Alfama et le Castelo São Jorge

Enlacé à une colline, l'Alfama fait vibrer l'âme de la ville dans un décor aussi désuet que charmant. Son lacis de vieilles ruelles entremêle des façades dépareillées, de petites placettes et passages voûtés qui s'ouvrent sur des balcons fleuris où sèche du linge. On y trouve de nombreux magasins, cafés, restaurants et clubs de fado qui animent le quartier de jour comme de nuit. C'est également ici que siège l'imposant Castelo São Jorge en place dès l'époque médiévale : depuis ses hautes murailles, vous jouirez d'une vue à 360 degrés sur Lisbonne et le Tage. Vous pouvez aussi y découvrir l'histoire de Lisbonne grâce à l'exposition permanente. Le temps fort de la visite sera certainement lorsque vous serez dans la Chambre Noire. Grâce à un instrument optique,vous observerez Lisbonne à 360º en temps réel. Un lieu unique et dynamique.

© Arseniy Krasnevsky - Shutterstock.com

Bairro Alto

A côté du Chiado, Bairro Alto est le quartier alternatif de Lisbonne : tout ce qui se crée d'avant-gardiste prend source ici. Galerie d'arts, concept stores et petits bistrots animent les journées du Bairro qui s'enflamme dès la nuit tombée. C'est le lieu où tous les fêtards se pressent pour faire la tournée des bars plus la plupart bondés, au point de déborder sur les trottoirs. Un joyeux bordel s'empare alors des ruelles : ça papote, ça rigole, ça trinque, ça " s'ambiance " avant de rejoindre les discothèques de la ville.

© StockPhotosArt - Shutterstock.com

Tram n° 28

Le Tram n° 28 balade l'image emblématique de Lisbonne au travers de la ville, dans son unique wagon jaune en service depuis 1928. Ce vieil " electrico " affronte vaillamment les pentes raides des collines en traversant les principaux quartiers, depuis de la place Martim Moniz jusqu'à Campo Ourique. Via ses 35 arrêts, vous passerez devant le château Saint-Georges, l'Alfama, la cathédrale, le Chiado, la basilique de l'Estrela et l'Assemblée nationale. Une visite pittoresque, mais prise d'assaut par les touristes l'été : embarquez alors au plus tôt !

© Mapics - Shutterstock.com

Tour de Belém

À l'ouest du pont du 25-Avril, Belém, contraction de Bethléem, est un quartier certes excentré de Lisbonne, mais qui compte de nombreux lieux touristiques. La tour de Belém est son monument phare, les volutes de son architecture manuéline sont dédiées à la gloire des conquêtes maritimes. Édifiée entre 1515 et 1521, cette tour servait alors à la défense du port, puis elle devint prison avant d'être restaurée en 1840 et classée monument national cinquante ans plus tard. Prêtez attention aux détails de sa façade d'inspiration africaine, vous découvrirez de nombreux animaux sauvages sculptés. Autre symbole du quartier de Belém, l'incontournable Mosteiro dos Jerónimos. Cet ensemble constitué d'une église, d'un cloître et d'un couvent, qui sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, est une perle de l'architecture manuéline ! Chaque détail mérite qu'on y porte attention. D'une blancheur immaculée à l'extérieur, la luminosité intérieure est mystique, surtout dans l'église où dort le corps de Vasco de Gama.

© Ljupco - iStockphoto

Monastère des Hiéronymites

Classé au patrimoine de l'Unesco, le Mosteiro dos Jerónimos est le monument le plus impressionnant de la ville et un exemple magistral de l'architecture manuéline. Sa construction débuta sous le règne de Manuel 1er, elle fut financée par les profits du commerce des épices lors des Grandes Découvertes. A l'intérieur de cet immense édifice religieux, vous découvrirez un cloître de toute splendeur où règne une ambiance quasi-mystique. Le monastère des Hiéronymites abrite également le musée de la Marine et le musée de l'Archéologie.

© saiko3p - Shutterstock.com

Musée national de l'Azulejo

Installé dans le cloître de l'ancien couvent de Madre de Deus, le Museu do Azulejo retrace l'histoire des carrelages et carreaux de faïence, les azulejos, que l'on voit dans tout le Portugal. Il présente plus de 7 000 pièces couvrant depuis la Renaissance jusqu'au XXe siècle. On y découvre des oeuvres venues du monde entier avec un bel éclairage sur les carrelages d'Afrique du Nord. La pièce maîtresse du musée est un panneau de 23 mètres de long, couvert de 1 300 azulejos représentant une vue de Lisbonne avant le séisme. À l'intérieur du musée, on trouve l'accès à l'église de la Madre de Deus. Dotée d'un portail manuélin, de parquets de bois brésiliens précieux, d'azulejos et de peintures flamandes, c'est un véritable concentré de styles à ne pas manquer pendant la visite du musée.

© Mapics - Shutterstock.com

Oceanarium

Inauguré pour l'Exposition universelle de 1998, l'Oceanarium est le plus grand d'Europe et le troisième plus grand au monde. Construit sur un bassin d'eau fermé donnant sur le Tage, il s'agence en plusieurs espaces qui représentent les différentes écosystèmes de tous les océans de la planète. Il rassemble en tout 10 000 plantes et 8 000 animaux de 500 espèces différentes : autant vous dire qu'on en prend plein les mirettes tout en prenant conscience de la préciosité de nos océans et de l'urgence de les protéger. 

© Mikadun - Shutterstock.com

Monument des Découvertes

A quelques encablures du monastère et de la tour de Belém se trouve le monument de Découvertes, érigé en 1960 sur ordre du dictateur Salazar pour commémorer la mort d'Henri le Navigateur. Cette immense proue de caravelle s'élance vers le Tage et les 32 personnages sculptés qui la surmontent ont tous participé à l'ère des Grandes Découvertes. Un ascenseur permet d'accéder au sommet pour admirer la vue sur le quartier de Belém et sur sa petite esplanade, on peut admirer la magnifique rose des vents en marbre offerte par l'Afrique du Sud.

© pinggr - Shutterstock.com

Musée Berardo

Ouvert en 2007, le musée Berardo a installé les 900 oeuvres issues de la collection de José Berardo au centre culturel de Belem. Ce collectionneur avisé a acquis des pièces maîtresses provenant de 70 courants artistiques différents avec de célèbres signatures telles que Marcel Duchamp, Pablo Picasso, Salvador Dali, Andy Warhol ou encore Francis Bacon pour ne citer qu'eux. L'art moderne prédomine avec des oeuvres de Fluxus, du néo-constructivisme, du Body Art, de l'Arte Povera... On y admire également de l'Art déco, des céramiques portugaises et des oeuvres numériques.

© saiko3p - Shutterstock.com

Le Fado

Pour saisir l'âme lisboète, il y a deux choses à faire : goûter aux pasteis de nata et assister à un spectacle de fado dans une petite tascas comme le Parreirinha de Alfama, le Clube de Fado ou O Pereira. Le fado est hymne à la saudade de l'âme portugaise, une musique grave accompagnée par des solistes qui pleurent l'exil, la nostalgie ou l'amour... Ces chants, inscrits au patrimoine de l'Unesco, vous envoûteront par la vibration profonde de la voix des fadistes et toute l'émotion qu'ils transmettent.

© Filipe B. Varela - Shutterstock.com

Convento do Carmo

Le tremblement de terre de 1755 causa de nombreux dommages à Lisbonne, dont la chute de la principale église gothique de l'époque, l'église du Carmo. Pourtant, ces vestiges à ciel ouvert en plein coeur de la ville sont incroyables ! Avec une voûte s'élançant dans le ciel et une rosace intacte sur les restes de la nef, on se sent au coeur d'une aventure digne d'un livre fantastique. L'originalité du lieu réside dans le fait qu'il abrite aussi le musée archéologique de Lisbonne. Outre les magnifiques pierres tombales sculptées, la grande surprise de ce musée, ce sont les deux momies précolombiennes en position foetale. Ces restes humains bien conservés nous fascinent et nous angoissent avec leurs peaux desséchées. Ces momies sont aussi accompagnées de nombreuses statuettes d'Amérique latine et d'autres artefacts tout aussi captivants.

Ruines du convento do carmo© John Frechet - Iconotec

Des pauses gourmandes

Le Portugal est un pays gastronomique où la nourriture est bonne et pas chère. Lisbonne, sa capitale, regorge de restaurants où tous les budgets trouveront de quoi se remplir qualitativement la panse ! Le mets à l'honneur est la morue. Surnommée " l'amie fidèle ", c'est le plat national à ne pas manquer. Plus de 365 recettes avec de la morue sont préparées, y compris pour Noël. Les amateurs de soupe trouveront aussi leurs petits bonheurs. D'un montant maximal de 5 €, elles peuvent être aux légumes ou au poisson, mais si vous cherchez la soupe typique, demandez une açorda. Cette soupe née au Moyen Âge était bien souvent préparée par les paysans. Pour le dessert, l'un des plus grands écrivains portugais, Eça de Queiroz, disait que " Paris est une ville intellectuelle, Lisbonne une ville pâtissière ". On vous aura prévenu, la pâtisserie est excellente ! L'incontournable est le pastel de nata, une sorte de tarte au flan saupoudrée de cannelle... Un délice !

Pastéis de nata© Abeleao - iStockphoto