ROME - guide touristique du Petit Futé

Benvenuti a Roma !

Rome. Une ville qui fait ressurgir quelques paroles d'une mélodie religieuse : " Dans la nuit, j'ai lâché ta main qui me guidait. [... ] Ton nom de père, je l'avais oublié. [... ] Je ne suis pas digne d'être appelé ton enfant. [... ] Oui, je me lèverai et j'irai vers mon père " (tropaire, CFC ©CNPL TdD 1980). Curieuse manière de vous présenter ainsi cette ville, direz-vous ?

Mais souvenez-vous ! Rémus et Romulus sont les fils de la vestale Rhea Silvia et de Mars, dieu paternel qui ne s'occupe guère d'eux, et c'est grâce à une louve providentielle que leur vie est sauvée. Leur père avait lâché leur main, une mère adoptive les élève et ils bâtissent une cité à nulle autre pareille. Ces deux hommes se levèrent et érigèrent Rome.

Souvenez-vous encore ! Un autre père, un autre fils : César et Brutus. Le pouvoir est assoiffé de sang. Le fils adoptif se détourne de son père. Il s'élève contre lui. Sa main lève son glaive et s'abat : Tu quoque mi fili ! Pas digne d'être appelé son enfant. Le nom de César, il l'avait oublié.

Souvenez-vous enfin ! Un dernier Père, un dernier Fils, célébrés sur le mons Vaticanus, par des millions de pèlerins allant sur la tombe des apôtres Pierre et Paul. Pierre, sur lequel l'Église est fondée, qui avait pleuré parce que le nom de Jésus, il l'avait renié, oublié, et pourtant voilà qu'on vient jusqu'à lui.

Rome est faite de toutes ces histoires, de tous ces mythes, ces légendes et ces religions. Rome se fait chaque jour de vos histoires, de celles des Romains et des Romaines qui vous accueillent en racontant les leurs avec animation.

Que votre histoire avec Rome soit belle !

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS : Mes voeux sincères vont à Laurent Mannari et à tous ceux, trop nombreux, qui facilitèrent le travail d'enquête et de rédaction. " Oui, je me lèverai. "

Idées de séjour ROME

Une visite approfondie de Rome et de ses alentours demande au minimum deux semaines. Si vous êtes des passionnés d'histoire de l'art ou d'archéologie, plusieurs semaines s'imposent. Les itinéraires proposés ci-après sont chargés. A vous de piocher dedans en fonction de vos intérêts, de votre endurance et du temps dont vous disposez sur place. L'itinéraire de 10 jours a été conçu de façon à garder une approche par zone et proximité des lieux touristiques. Par contre, si vous n'avez que 3 jours à disposition, il vaudrait mieux revoir l'itinéraire en parcourant dans les grandes lignes la ville et en sacrifiant quelques sites.

Séjours courtsHaut de page
Rome le temps d'un week-end prolongéHaut de page

La visite de Rome peut s'articuler autour de trois axes temporels (Antiquité, Renaissance et baroque romain) qui, en plus de constituer des points de repère, permettent de remonter le temps, car ils respectent une certaine chronologie. Attention, Rome épuise vite les jambes.

Jour 1 : la Rome antique et les fondements de la civilisation romaine. Commencez votre visite par le symbole de la ville : le Colisée. Ensuite, attelez-vous à la découverte des forums romains et impériaux, ainsi que du mont Palatin. Une promenade dans ce site grandiose vous plongera au coeur des origines de Rome (Romulus et Rémus seraient nés sur le Palatin), puis de sa grandeur antique. Un billet combiné vous permet de visiter le Colisée, les forums et le Palatin. Si vos réserves d'énergie ne sont pas encore épuisées, rendez-vous à Santa Maria in Aracoeli. Vous pourrez autant y admirer une splendide perspective de Rome, et saisir quelques instants de soleil sur les marches menant à l'église, que profiter des splendeurs menant à Santa Maria, au frais. Après une petite pause bien méritée, dirigez-vous vers le campo Marzio. Evitez le corso Vittorio Emanuele II et prenez plutôt les ruelles qui s'enfoncent dans le quartier, de part et d'autre du Teatro Marcello. Vous pourrez rejoindre le campo dei Fiori en suivant des allées piétonnes bordées de boutiques d'habits, d'artisanat et de cafés. En fonction de l'heure, vous pourrez d'abord vous installer pour profiter de l'apéritif ou directement choisir l'endroit où vous irez dîner.

Jour 2 : retour au campo Marzio avec une promenade dans les rues et ruelles Renaissance de la vieille Rome. L'itinéraire part de la piazza Navona pour terminer à la piazza Farnèse. Vous verrez ainsi le Sénat, la Sapienza, le campo dei Fiori, ainsi que les plus belles églises de la Renaissance. L'après-midi, visite du Ghetto, de l'île Tibérine et du Trastevere. Le soir, vous pourrez rester dans le quartier et profiter de son ambiance.

Jour 3 : découverte du baroque romain. Pour débuter la journée, admirez la place Saint-Pierre et poursuivez par une visite du Vatican et de ses musées, notamment de la chapelle Sixtine. Dans l'après-midi, découverte de la fontaine de Trevi, en passant par la piazza di Spagna et la basilique Santa Maria dei Monti, puis passage par la via Condotti, la Mecque des boutiques de luxe à Rome. Pour ceux qui ne pourraient s'adonner au shopping, les vitrines peuvent offrir de belles mises en scène. Pour les amateurs d'art contemporain, le MAXXI (chef-d'oeuvre architectural de Zaha Hadid inauguré en 2010 et Musée national des arts du XXIe siècle) constitue une étape obligatoire. Pour le soir, vous retournez du côté de Trevi, car l'ambiance de la fontaine, quand elle est illuminée, est extraordinaire, tout autant que la foule d'ailleurs. Sinon, allez donc finir votre séjour du côté de la piazza del Popolo.

Un week-end dans la Rome antiqueHaut de page

Jour 1 : visite du Colisée, des forums et du Palatin. Partez ensuite à la découverte des thermes de Caracalla. Si l'opéra présente un intérêt pour vous, renseignez-vous au préalable quant à la programmation car, durant l'été, les thermes servent de scène à ciel ouvert. Dans l'attente d'une telle soirée, vous devriez encore avoir le temps d'un petit tour le long du Circo Massimo avant d'aller découvrir la " bouche de la vérité " déposée sous le porche de l'église Santa Maria in Cosmedin, et peut-être même vous risquer à mettre votre main dans la fameuse bouche - gare aux menteurs, la bouche leur mangera la main (!), d'après la légende. En longeant la via del Teatro Marcello, vous verrez ce qu'il reste de ce théâtre antique, avant d'emprunter l'escalier qui mène à la piazza del Campidoglio. La visite se terminera devant le forum de Trajan et la superbe colonne de Trajan, dont la fresque qui se déroule sur toute sa longueur relate la victoire de l'empereur Trajan sur les Daces. Si l'opéra ne vous attend pas, dirigez-vous vers le Panthéon. Le quartier qui entoure l'édifice foisonne de cafés et de restaurants, idéal pour terminer la journée.

Jour 2 : visite des musées capitolins avant une petite pause digestive à la cafétéria de ces institutions ; le panorama vaut le coup d'oeil. Pour finir, promenade sur la via Appia Antica et visite des catacombes. Ces lieux de dernier repos des chrétiens primitifs sont saisissants.

Un week-end dans la Rome baroqueHaut de page

La Rome baroque est quasiment sans rivale, si ce n'est Venise. Chacune des deux villes a eu sa part de maîtres. En ce qui concerne Rome, Bernin, Borromini et le Caravage, pour ne citer qu'eux, ont marqué la ville de leur empreinte et de leur âme virtuose.

Jour 1 : commencez votre visite par la place Saint-Pierre qui constitue une merveilleuse construction architecturale et urbaine aves ses grandes colonnades. Poursuivez dans l'un des centres du baroque qui se trouve être la piazza Navona, avec les fontaines de Bernin et l'église sant'Agnese in Agoni de Borromini. Dans l'église de Saint-Louis-des-Français, il ne faut pas rater le cycle de saint Mathieu peint par Le Caravage. Quelques autres églises baroques sont disséminées tout autour de ce centre. Dans l'après-midi, la visite d'une galerie, celle de Doria Pamphili de préférence, ainsi que celles de Spada ou de Colonna, permettra de découvrir des oeuvres typiques et, pour certaines, des chefs-d'oeuvre de la peinture et de la sculpture baroques. Terminez la journée par une visite de l'église du Gesù qui est souvent considérée comme le premier exemple d'architecture baroque, lequel influencera l'architecture religieuse pour le siècle suivant.

Jour 2 : la piazza Barberini et le palazzo Barberini, oeuvres où Bernin et Borromini ont participé, seront l'autre centre du baroque après la Piazza Navona. La pinacothèque contenue par le palazzo Barberini est aussi à voir. Après la découverte de la grandeur de cette illustre famille, partez visiter les églises baroques qui environnent ce centre : San Andrea al Quirinale et San Carlo alle Quattro Fontane. Ne manquez pas l'église Sainte-Marie-de-la Victoire dans laquelle vous pourrez admirer la Transverbération de sainte Thérèse, de Bernin. C'est ensuite la piazza di Spagna et l'église de La Trinité-des-Monts qu'il vous faudra rejoindre, pour terminer votre périple à la villa Borghèse et ses trésors. Pour le soir, privilégiez un repas autour de la fontaine de Trevi : joyau du baroque romain et image d'Epinal par excellence (si les légendes vous tentent, n'oubliez pas de jeter une pièce dans la fontaine, vous serez assuré de revenir dans la Cité éternelle).

Séjours longsHaut de page
Rome en une semaineHaut de page

Les séjours précédents peuvent être différemment décomposés pour monter un séjour d'une semaine à Rome.

Jours 1 et 2 : Rome antique.

Jours 3 et 4 : Rome baroque.

Jour 5 : visite du Vatican, de la basilique Saint-Pierre et des musées. Continuez cette journée par le château Saint-Ange. Ne ratez pas le pont Umberto I avec ses rangées de statues, il est splendide, piéton il vous mène droit sur le campo Marzio qui saura vous accueillir dignement pour la soirée et vous dévoiler encore quelques trésors.

Jour 6 : visite de deux des basiliques majeures de Rome, Santa Maria Maggiore et San Giovanni in Laterano. Ne prenez pas de voie directe entre les deux. Profitez de la journée pour aller faire un tour du côté du quartier Monti et de la colline de l'Esquilin. Outre les tours médiévales, ne manquez pas San Pietro in Vincoli et le Moïse de Michel-Ange, la Domus Aurea (l'ancienne demeure de Néron), San Clemente et ses cryptes.

Jour 7 : visite de la Galerie Borghèse le matin puis balade dans le parc de la villa Borghèse. Descendez les jardins du Pincio jusqu'à la piazza del Popolo où vous ne manquerez pas de visiter l'église Santa Maria del Popolo. Déjeuner dans le Tridente avant de prendre un tram pour le MAXXI. Visite du musée et de ses collections puis balade le long du Tibre pour dîner et prendre un verre soit au nord, dans le quartier de Ponte Milvio, soit au sud, dans le Trastevere.

Rome et sa région en 10 joursHaut de page

Les séjours précédents peuvent être différemment décomposés pour monter un séjour de dix jours personnalisé.

Jours 1 et 2 : Rome antique.

Jours 3 et 4 : Rome baroque.

Jour 5 : le Vatican

Jour 6 : les basiliques majeures

Jour 7 : bien que la Domus Aurea, le splendide palais de Néron, soit encore fermée pour travaux, ne manquez pas une promenade sur le Colle Oppio pour admirer encore une fois le Colisée. Partez ensuite à la découverte des thermes de Trajan et de la piazza Vittoria avec son quartier ethnique. Ensuite vous pouvez choisir le quartier de la gare Termini et de la place de la République avec les restes des thermes de Dioclétiens et le Museo Nazionale Romano, riche de statues et peintures antiques. Avec le même billet d'entrée, vous pourrez aussi visiter la crypte Balbi. Dans l'après-midi, dirigez-vous au Quirinal, où se trouve la résidence du président de la République italienne. Descendez l'escalier sur la gauche du palais vers la fontaine de Trevi. Ensuite, atteignez la piazza di Spagna. Entre via dei Condotti et via Frattina se trouvent les boutiques les plus chics et élégantes de Rome. Pas loin vous allez traverser la via del Corso, qui se termine par la piazza del Popolo, depuis laquelle l'on peut monter à la terrasse du Pincio, d'où l'on a une superbe vue sur Rome. Si vous êtes bon marcheur, traversez ensuite les jardins de la villa Borghèse, passez à la Galleria d'Arte Moderna pour vous faire une idée de l'art italien du XXe siècle, et descendez ensuite le long de la via Veneto.

Jour 8 : commencez votre journée par les thermes de Caracalla. A l'extrémité des thermes débute la via Appia Antica, où subsistent encore aujourd'hui de nombreux pavés d'époque. Après la visite des catacombes, où les premiers chrétiens se réfugiaient, immergez-vous dans la tranquillité du quartier Garbatella, zone populaire née dans les années 1920. Perdez-vous dans les ruelles boisées de ce quartier aux immeubles très typiques, vous aurez l'impression d'être dans un village italien. En revanche, si vous aimé l'archéologie, vous ne pouvez manquer le site archéologique d'Ostia Antica. Il est mieux conservé car il a été moins pillé et détient des joyaux admirables. Ensuite, vous pouvez passer une fin d'après-midi sur la plage d'Ostia ou Fregene. N'hésitez pas à rester jusqu'au coucher du soleil et vous serez enchanté par les petits restaurants bâtis directement sur la plage !

Jour 9 : Tivoli est un écrin contenant deux joyaux : les villas Hadriana et d'Este et Gregoriana, chef-d'oeuvre pour la première de l'Antiquité romaine, et de la Renaissance pour la seconde. Ensuite, allez vous restaurer à Tivoli et profitez d'une balade dans ses ruelles afin de découvrir les quelques autres trésors existants. Profitez de l'occasion pour déguster des spécialités dans un agritourisme. Si vous préférez retourner sur Rome et qu'il vous reste du temps, jetez un coup d'oeil au quartier EUR, initié par Mussolini en 1937 et jamais terminé : juste de quoi vous faire une idée de l'architecture fasciste de l'époque.

Jour 10 : si vous avez une voiture, profitez-en pour profiter d'une excursion dans les Castelli Romani dans la région des monts Albains, où vous trouverez des lacs d'origine volcanique. Choisissez vos visites parmi de nombreux villages comme Grottaferrata, Rocca di Papa, Castel Gandolfo, Albano Laziale, Nemi, Frascati ou encore Ariccia pour, enfin, vous restaurer dans l'une des nombreuses fraschette (tavernes) de la zone. En revenant sur Rome, pourquoi ne pas vous lancer à la découverte des lieux tendance dédiés à l'art contemporain, tels que le MAXXI (musée des arts du XXIe siècle hébergé dans un monument épuré aux formes spectaculaires et chef-d'oeuvre de Zaha Hadid), le MACRO (musée d'art contemporain de Rome qui s'étend sur trois sites distincts) et les nombreuses galeries d'art. Le soir, une sortie dans le quartier Testaccio (le quartier des anciens abattoirs) s'impose. Cet ancien quartier industriel et ouvrier, très populaire, est aujourd'hui l'un des lieux préférés des noctambules. N'hésitez pas à entrer dans l'un des nombreux restaurants typiques où vous pourrez déguster des spécialités de la cuisine romaine à base d'abats.

Séjours thématiquesHaut de page
Rome contemporaineHaut de page

Rome s'est dotée ces dernières années d'atouts majeurs pour séduire les amateurs d'art, d'architecture contemporaine et de design.

MAXXI. Ce musée, hébergé dans un chef-d'oeuvre architectonique de Zaha Hadid, est la première institution nationale italienne dédiée à l'art contemporain et à l'architecture.

MACRO. Le musée d'art contemporain de Rome jouit, grâce à son intense programme d'expositions temporaires et d'événements, d'une forte renommée internationale. Ce pôle de la création artistique contemporaine s'articule autour de deux sites : le site principal dans le quartier Trieste et le Macro Future situé dans les anciens abattoirs de Testaccio.

Galleria d'arte moderna. Du côté de la villa Borghèse, ce très beau musée, surnommé GNAM, familiarise le visiteur avec l'art italien des XIXe et XXe siècles et ses courants principaux comme le futurisme, l'art métaphysique et autres, ainsi qu'avec les artistes des années 1950 et 1960.

Museo Carlo Bilotti. L'orangerie dans la villa Borghèse accueille dans une ambiance chargée d'histoire la généreuse donation d'oeuvres d'art contemporain du collectionneur passionné Carlo Bilotti.

Galeries d'art moderne. Rome offre aussi un nombre croissant de galeries d'art moderne et contemporain, parmi lesquelles Gagosian, une des plus connues. Pour la première fois, une foire d'art contemporain a été organisée lors de l'exposition annuelle de la Quadriennale de 2010 en partenariat avec le Road to Contemporary Art.

L'auditorium Parco della Musica est une vaste structure moderne dans le quartier de Parioli, conçue par Renzo Piano accueillant trois salles de spectacles indépendantes aux formes de scarabée de diverses dimensions.

Balades vertesHaut de page

Des idées de balades toutes simples pour découvrir la ville sous tous ses aspects.

Villa Borghèse. En se laissant porter par son instinct, on découvre ce beau parc, l'un des plus connus de Rome, ombragé et frais en été, et doté de superbes vues sur la ville.

Villa Doria Panphili. Le plus grand jardin de Rome, avec une étendue de 184 hectares.

Villa Ada. Le deuxième plus grand jardin de Rome, avec une étendue de 182 hectares, était à l'origine une réserve de chasse du roi Vittorio Emanuele III. Il offre de vastes prés, des lacs et des bois. Pendant l'été, le lac principal situé à l'extrémité accueille des concerts et des festivals.

Jardin botanique. S'étendant sur 12 hectares, ce jardin est situé à Trastevere et appartient à l'université. Vous trouverez l'une des plus importantes collections botaniques d'Italie.

Villa Sciarra. En plein centre du Trastevere, ce joli parc, dominé par la villa Sciarra, présente près de 122 espèces végétales. Vallonné, ce joli parc est le lieu rêvé pour une petite promenade aux accents Belle Epoque.

Villa Aldobrandini. Situé à côté de l'un des carrefours les plus empruntés de Rome (Piazza Venezia), ce jardin d'un hectare, fait l'effet d'un petit jardin suspendu. La vue panoramique offerte par le lieu est remarquable.

Jardins du Vatican. Créés au XIIIe siècle, ces jardins sont parmi les plus anciens d'Europe. D'une surface de 16 hectares, ils représentent le tiers de la superficie de la cité tout entière. Ils sont accessibles sur visite guidée uniquement et après réservation.

Parc Savello. Un petit jardin romain, également appelé Giardino degli Aranci, jardin des Oranges. Une superbe terrasse offre une vue grandiose sur l'ensemble monumental de San Michele a Ripa et sur l'île Tibérine.

Rome avec les enfantsHaut de page

Villa Borghèse. Ce vaste parc au coeur de la ville propose différentes attractions pour les enfants, dont le parc zoologique et la Casina di Raffaello. Pour les plus jeunes, il y a aussi une aire de jeux près du champ de courses, le théâtre des guignols San Carlo, et vous pouvez également louer une barque ou offrir un tour de poney à vos enfants.

Explora (Museo dei Bambini) et Technotown (Villino medievale di Villa Torlonia). Ces deux institutions dédiées exclusivement aux enfants offrent de nombreuses activités ludiques.

Les catacombes. Il n'y a rien de plus fascinant à Rome que de se promener dans ces labyrinthes aux corridors étroits et mal éclairés, flanqués par des niches avec des tombes.

Le Colisée. Complétez votre visite du Colisée avec un petit cours d'histoire romaine illustré par des faux gladiateurs en costume.

Santa Maria in Cosmedin et la Bocca de la Verita. En plongeant leurs mains dans la bouche de la vérité, les enfants peuvent tester leur audace.

Terrasse du Pincio. Ne manquez pas le théâtre des guignols (spettacolo dei burratini), le dernier de cette ancienne tradition, qui est autant fréquenté par les adultes que par les enfants.

Panthéon. Lors de la visite du Panthéon, vous pouvez encourager vos enfants à reconnaître les divinités romaines.

Piazza di Minerva. Passez sur cette place pour voir une étonnante statue d'éléphant portant un obélisque.

Fontaine de Trevi. Amusez vos enfants en leur proposant de jeter une pièce par-dessus leur épaule en faisant un voeu.

Un week-end ad limina apostolorum (sur la tombe des apôtres)Haut de page

Il est possible de se donner un premier aperçu du Vatican en deux jours. Les lignes aériennes permettent d'arriver le vendredi soir ou très tôt le samedi matin et de repartir le dimanche soir, alors que sur la place Saint-Pierre ne brille plus que la lampe du bureau du troisième étage du palais apostolique : le bureau du pape.

Jour 1. Les musées du Vatican étant fermés le dimanche, c'est donc le samedi qu'il faut s'y rendre. À 7h, vous êtes devant la porte des musées, avec un bon livre et de la musique, car vous allez attendre l'ouverture à 8h30. C'est le prix à payer pour éviter une file d'attente de plus de 500 mètres.

Faites alors le tour complet proposé dans le chapitre " Visiter " et coupez votre visite par un déjeuner pris au restaurant des musées. Vous pouvez d'ailleurs ne pas visiter le musée Pio-Clementino le matin et le réserver pour l'après-midi, avec la Pinacothèque, le Musée grégorien profane, le musée Pio-chrétien et le Musée missionnaire ethnologique. Ceci vous permettra de prendre votre temps dans les chambres de Raphaël et à la chapelle Sixtine le matin. Vous pouvez rester jusqu'à 18h dans les musées, alors profitez-en !

Le soir, malheureusement, le quartier du Vatican n'est pas le plus animé de la ville. Il faut soit rester sur la même rive et dégoter un restaurant romain dans le quartier du Trastevere, soit vous rendre sur l'autre rive du Tibre, par exemple du côté du Campo Fiori.

Jour 2. Le lendemain matin, vous pouvez commencer la journée par une visite du château Saint-Ange, ancienne propriété des papes, et admirer les fondations antiques du bâtiment principal qui abrite le mausolée de l'empereur Hadrien. Sur les toits, le lever du soleil sur Rome est splendide et, à l'ouest, vous avez une vue admirable sur la place et la basilique Saint-Pierre reliées au château par le passetto.

Vous avez alors deux possibilités, selon que vous assistez à la messe de 10h30, dans la basilique, dans l'abside de la chaire de Saint-Pierre.

Si vous participez à l'office, vous en sortirez à 11h45, juste à temps pour attendre, avec la foule, place Saint-Pierre, l'angélus présidé par le pape, de sa fenêtre. Cela dure une trentaine de minutes. Après quoi vous pouvez vous restaurer dans les environs.

Après le déjeuner, retournez dans la basilique pour visiter les trois nefs, les absides et le musée historique et artistique de Saint-Pierre. Ensuite, montez au sommet de la coupole pour admirer les jardins tels qu'ils sont décrits dans le chapitre " Visiter " et terminez votre visite par la crypte des papes, où est notamment enseveli Jean-Paul II. Vous sortirez de la Cité du Vatican par l'arc des Cloches, salué par des gardes suisses pontificaux, ce dont vous aviez toujours rêvé.

Si vous ne participez pas à l'office, montez sur la coupole et visitez la crypte des papes ensuite. Mais surtout, assistez à l'angélus, qui est un grand moment de joie, même pour les non-croyants.

L'après-midi, vous pouvez vous rendre soit dans les deux basiliques majeures de Saint-Jean-de-Latran et Sainte-Marie-Majeure, soit du côté de la Trinité-des-Monts.

Voir plus d'idées de séjours

ROME, les adresses futées

Galerie photo ROME

Actualité et reportage - ROME

10 sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO en Europe à voir de toute urgence !

Chaque année, la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO s'enrichit. Ces biens culturels ou naturels représentent tous un intérêt de taille pour notre héritage commun et méritent d'être préservés. Cette année, ce sont exactement 1073 sites qui sont inscrits sur cette liste. L'Italie reste le pays qui possède le plus grand nombre de biens...

Où partir en novembre ? Le top des destinations du Petit Futé

Alors que l'hiver approche à grands pas et que vous avez ressorti les manteaux, vous rêvez d'ailleurs ? Rien de tel qu'un petit voyage pour recharger les batteries. Voici quelques idées d'escapades pour faire le plein d'énergie ! Partez au soleil Si vous avez envie de soleil a prix doux, les îles Baléares sont un bon choix car il fait encore...

Les 10 meilleures villes pour étudier en Europe

Le programme Erasmus fête ses 30ans cette année. Depuis 1987, il a permis à de nombreux étudiants de partir à l'étranger pendant un ou deux semestres dans le cadre de leur cursus. Plus qu'une expérience universitaire, c'est souvent l'occasion de se confronter à une nouvelle culture, de nouvelles méthodes d'enseignement tout en développant...

Les villes remarquables : Italie

TURIN
HERCULANUM - ERCOLANO
SIENNE - SIENA
Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses ROME

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté