Le guide touristique PAU - BÉARN du Petit Futé

Carte d’identité

" Ici, les Pyrénées sont Atlantiques "Haut de page

En 1969, les Pyrénées devinrent... Atlantiques, histoire de confirmer qu'ici la montagne a rendez-vous avec l'océan ! Oubliées donc les Basses-Pyrénées, bienvenue aux Pyrénées-Atlantiques. Ainsi la première trace de changement remonte, semble-t-il, à 1963 et ce n'est officiellement le 10 octobre 1969, par décret du ministre de l'Intérieur, que le département devait changer de nom et très vite, en 1992, voir naître l'expression " Ici, les Pyrénées sont Atlantiques " destinée sans nul doute à poser clairement l'identité géographique du territoire, mais aussi à inspirer les campagnes touristiques départementales. À l'origine de cette évolution de l'image, le directeur du comité départemental de tourisme du Béarn et du Pays basque, Gérard Cazalis. C'est en étudiant ce slogan qu'on a vu apparaître un fondu de deux images, la montagne et le pic du Midi d'Ossau qui se glissent dans les vagues de l'Atlantique. Appelé " la Vague ", ce visuel incarne bien la géographie double du département et ses atouts naturels majeurs et se révèle une réussite marketing formidable que l'on voit évoluer, dans le même esprit, lors de l'énorme campagne qui a fait vibrer, il y a quelque temps, le métro parisien, " Mesurez-vous au Pyrénées-Atlantiques ", ou encore le slogan qui interpelle les foules " le 64 à 64 € ", une centaine de prestataires proposant des week-ends ou courts séjours tout compris à 64 €. Avant d'en arriver là, il est intéressant de se remémorer quelques dates clés, depuis deux cents ans, en Béarn : 1790, création du département des Basses-Pyrénées, 1856, création du golf de Billère, 1864, arrivée du chemin de fer à Pau, 1909, les frères Wright et les premiers pas de l'aviation à Pau, 1949, la révolution du maïs, 1951, la découverte du gisement de Lacq, 1967, la création du parc national des Pyrénées, et enfin 1969, les Basses-Pyrénées devinrent Pyrénées-Atlantiques !

Numéro : 64 (Pyrénées-Atlantiques).

Population : 80 000 habitants à Pau, 140 000 habitants dans la communauté d'agglomération paloise, 350 000 habitants dans le Béarn.

Densité : 73 habitants/km².

Chef-lieu : Pau.

Nombre de communes : 387.

Région d'appartenance : Aquitaine.

Point culminant : pic Palas (2 974 m).

Cours d'eau principal : le gave de Pau.

Drapeau – blason

Pourquoi y a-t-il deux vaches sur le blason béarnais ? Il semblerait que l'origine de la présence des bovidés sur le blason remonte à nos ancêtres, les Vascons. Ce peuple non latinisé est descendu des Pyrénées pour envahir toute l'Aquitaine (alors occupée par les Romains) vers 602 après Jésus Christ. Avec Dagobert Ier, au VIIe siècle, ils furent repoussés par les Francs. Les Vascons avaient une tradition de pastoralisme orientée sur l'élevage, principalement des bovidés. Une pratique qui est restée bien présente, même sous domination aquitaine à partir du VIIIe siècle. Si bien que, la vache, considérée comme richesse du Béarn, est apparue sur le blason, puis au XIIIe siècle sur les pièces de monnaie. Ces dernières étaient d'ailleurs surnommées "Baquettes".

Galerie photo PAU - BÉARN

Ailleurs sur le web

Liens utiles Pau (64000)

Toutes les bonnes adresses Pau (64000)

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté