La ville de Jurançon a donné son nom au nectar de ses coteaux. Vous pourrez lire sur la façade de la mairie : " Bi dou Rey, rey dous bis " (vin du roi, roi des vins). On sait que c'était déjà un gros bourg en 1385 et qu'en 1718 il était constitué de 4 parties : le Junqué, le Bourdalat (les coteaux), le Vic du Néez et le Vicq de la Hies. A la fin du XVIe siècle, sont créés deux fiefs, par décision royale : le fief du Tapissier, près du pont sur le Gave, et le fief du Bergeret, en faveur de la famille de Gassion, sur le coteau de Guindalos. Nouvelle répartition au XVIIe siècle, avec le fief de Roques et celui des Laurets ; puis c'est au tour de Junque, Paysa et Salies sur les coteaux. Bien sûr, outre la richesse de son sol et ses vignes, il est un homme qui donna ses lettres de noblesse au jurançon, il s'agit du roi Henri IV, qui fut baptisé au jurançon.

À voir / À faire à Jurançon

Photos de Jurançon

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

PAYS BASQUE

Guide PAYS BASQUE

PAYS BASQUE 2019/2020

9.95 €
2019-06-05
528 pages
Avis