A l'époque romaine, toute la région est envahie par la mer. Le territoire de Gravelines n'existe donc pas encore ! Il faut attendre le retrait des eaux pour voir s'y former un petit hameau portant le nom des Huttes et voir débuter l'histoire de la ville ! Située entre Calais et Dunkerque, Gravelines n'a rien à envier à ses voisines, tant elle a de richesses à offrir, notamment naturelles et architecturales. La ville est officiellement créée par Philippe d'Alsace, Comte de Flandre, entre 1159 et 1163. Mais à cette époque, la ville est simplement protégée par une enceinte en bois ! Il faut rapidement remédier à cela, d'autant qu'avec la Guerre de Cent ans et la prise de Calais par les Anglais, Gravelines devient une place stratégique. Passant sous le joug espagnol, la ville va être remodelée par Charles Quint qui en renforce les fortifications et en reconstruit le château entre 1528 et 1535. Désormais, la ville est protégée par une muraille de briques. Finalement rattachée à la France en 1659, avec le Traité des Pyrénées, Gravelines va se modifier sous l'impulsion du plus célèbre des ingénieurs de Louis XIV : Vauban. Sur plusieurs décennies, il va repenser l'urbanisme de la ville, en créant un plan de fortifications en étoile, suivant le tracé d'une enceinte bastionnée, elle-même renforcée de demi-lunes et contre-gardes. Il ajoute également digues et écluses. L'épaisseur de l'enceinte prouve bien que Vauban voulait en faire une véritable forteresse, pièce maîtresse de son Pré-Carré. S'il a marqué la ville de son empreinte, l'aspect défensif de cette dernière a continué à évoluer au fil des siècles. Au XVIIIe siècle, la ville se dote de deux belles casernes, témoins exceptionnels de la vie des soldats de l'époque, d'un corps d'infanterie et d'une imposante citerne aux élégants robinets en bronze classés, et qui pouvait contenir plus de 1,4 million de litres d'eau ! Classées aux Monuments Historiques, ces fortifications constituent aujourd'hui un entrelacs de sentiers de randonnées très appréciés des promeneurs.

Dès le Moyen-Âge, Gravelines profite de sa situation géographique pour développer une activité commerçante prospère. Port de pêche au hareng et à la morue, port de transit de sel et de vin, Gravelines est un passage obligé pour le commerce national et international. Au XIXe siècle, alors qu'elle fait du commerce de denrées et matériaux venus des colonies, elle développera même un célèbre réseau de contrebandiers pour contourner les blocus ! La pêche, et surtout la "pêche à Islande" comme on le dit dans le Dunkerquois, reste l'activité principale des marins gravelinois jusque dans les années 1940. Gravelines, avec Grand-Fort-Philippe et Dunkerque, étaient en effet le point de départ des campagnes morutières vers les eaux froides de l'Islande. Malheureusement, après la guerre et les crises économiques, l'activité décline fortement à la faveur de l'arrivée des bateaux à moteur. Gravelines est aujourd'hui jumelée avec Fáskrúðsfjörður, où sont enterrés des marins flamands (et bretons !). La "pêche à Islande" est célébrée lors du carnaval et au moment de la fête des Islandais. Avec le développement du port commercial de Dunkerque, Dunkerque se tourne vers l'industrie et notamment l'industrie nucléaire. En 1974, elle accueille le plus grand centre nucléaire de production d'électricité en Europe. Mais si cet imposant complexe peut effrayer, il ne doit en rien faire oublier que Gravelines est une ville touristique chargée d'histoire qui a beaucoup à offrir. La ville est par ailleurs une cité de labels : Association des espaces fortifiés, Ville fleurie, mais elle a aussi été élue parmi les plus beaux détours de France et a décroché à plusieurs reprises le label Pavillon Bleu.

À voir / À faire à Gravelines

Organiser son voyage à Gravelines

Photos de Gravelines

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LILLE MÉTROPOLE

Guide LILLE MÉTROPOLE

LILLE MÉTROPOLE 2019

5.95 €
2019-03-06
224 pages
Avis