La ville actuelle de Calais est, en fait, la réunion de Calais et de Saint-Pierre, deux cités unies en 1885. D'un côté Saint-Pierre, ouvrière et pauvre, dont le coeur bat au rythme des machines à tisser la dentelle, de l'autre, Calais la bourgeoise avec ses commerces florissants et un port dynamique sans usines dans le paysage. L'unification de Calais et de Saint-Pierre est symbolisée par la construction d'un hôtel de ville serti d'un traditionnel beffroi flamand placé entre les deux communes.

Mais l'histoire nous ramène bien plus en arrière, au XIIe siècle, époque de la création de Calais. Le premier passager célèbre à traverser la Manche pour débarquer dans la ville fut Richard Coeur de Lion, arrivé tout droit d'Angleterre et qui partait alors pour les croisades. Mais en 1346, un autre roi, Edouard III, débarque en France avec d'autres intentions... Ainsi, pour se venger d'avoir manqué la couronne de France au profit de Philippe VI, il décide d'envahir le pays. La guerre de Cent Ans commence. Ses troupes passeront par la Normandie puis Paris, battront les Français à Crecy pour finalement remonter jusqu'à Calais, ville stratégique par sa proximité avec les côtes britanniques. Après plusieurs assauts sans succès, la cité est déclarée en état de siège. Bordée de marécages et protégée par ses murailles, Calais tient bon. Mais après la prise du port par les Anglais, la famine s'installe vite. Quelques mois plus tard, les Calaisiens se rendent, le roi de France Philippe VI abandonne la bataille. Edouard III, désireux de marquer sa victoire, demande que six bourgeois préparés pour le gibet se rendent devant lui, les clés de la ville en main. Emmenés par Eustache de Saint-Pierre, Jean d'Aire, Jacques et Pierre de Wissant, Jean de Fiennes et Andrieus d'Andres s'avancent. La reine Philippine de Hainaut, épouse française d'Edouard III, implore son mari de les gracier. Elle sera entendue mais tous les habitants devront fuir. 211 années de présence anglaise à Calais succéderont à cette défaite. Le courage et la bravoure des six bourgeois seront mis à l'honneur par Rodin. En 1884, la ville lui commande une sculpture s'inspirant de ces événements. L'oeuvre en bronze est exposée devant l'hôtel de ville. En 1558, le duc de Guise reprend la ville aux Anglais. Calais va alors développer son activité commerciale, notamment textile et asseoir sa réputation de grand port marchand. Ironie de l'histoire, c'est avec l'Angleterre que se fait l'essentiel des échanges. En 1821, une ligne maritime régulière est ouverte à travers le détroit. Un paquebot à vapeur fait la navette. Grâce à l'industrie de la dentelle - dont les machines ont tout d'abord été importées d'Angleterre -, le trafic ne cesse de croître. Calais connaît un essor considérable, marqué d'un coup d'arrêt pendant la Seconde Guerre mondiale, car la ville sera alors presque entièrement détruite. Depuis les années 1970, l'industrie de la dentelle décline peu à peu. Il reste cependant à Calais quelques fabricants comme Noyon Dentelles. Le musée de la Dentelle et de la Mode est un passage obligé !

À voir / À faire à Calais

Organiser son voyage à Calais

Photos de Calais

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

AUTOUR DE LILLE

Guide AUTOUR DE LILLE

AUTOUR DE LILLE 2018/2019

9.95 €
2018-06-13
432 pages

Reportages & actualités de Calais

Avis