Encore une destination dont le seul nom fait rêver ! Entre la Floride et Cuba, les Bahamas sont synonymes de farniente chic, voire chicissime, de plage de sable fin, eau turquoise et cocotiers. Cet archipel de récifs coralliens dédié au tourisme égrène dans l'océan Atlantique plus de 700 îles et îlots, certains inhabités d'autres bordés de complexes hôteliers tous plus luxueux les uns que les autres. Grand Bahama et Paradise Island abritent les plus célèbres d'entre-eux. Si vous atterrissez à Nassau, la capitale, peu de chance pour que vous y demeuriez. En voyage organisé, vous êtes rapidement acheminé vers votre propre île de rêve. Seul, vous aurez envie de voir des îles plus sauvages. Dédiées au tourisme, les Bahamas se soucient de leur environnement riche d'une biodiversité exceptionnelle. Le Bahamas National Trust protège désormais près de 260 000 hectares marins et terrestres. Les amateurs de plongée prisent particulièrement la barrière de corail d'Andros, la plus grande des îles, les jardins de corail noir situés au large de Bimini, sans oublier la grotte Thunderball, rendue célèbre pour avoir servie de décor à certaines scènes de films de James Bond. Attention à l'addition ! Des vacances aux Bahamas coûtent une petite fortune, même si l'on choisit des hôtels modestes. Mais des plages désertes, des eaux cristallines, un aquarium à ciel ouvert, des activités spectaculaires et un service impeccable, cela n'a pas de prix ! Un peu de littérature sur le transat ? Ouvrez votre guide touristique préféré.

Les lieux incontournables des Bahamas

Quand partir aux Bahamas ?

Les Bahamas sont une destination agréable en toute saison. Néanmoins, deux périodes ont la faveur des visiteurs. La période la plus fréquentée, qui correspond à la haute saison touristique et aux tarifs les plus élevés, est l'hiver (de mi-décembre à mi-avril) ; les fêtes de fin d'année représentant le pic de la fréquentation majeure. Durant la saison sèche, d'avril à décembre, les vents sont plus présents et la température de l'eau plus fraîche ; d'avril à décembre, c'est la période estivale : la température est sensiblement plus élevée (jusqu'à 33°C), ainsi que le taux d'humidité ; la fréquence et l'intensité des pluies quotidiennes augmente. Cette période a également la faveur des touristes d'Europe et du Canada. La basse saison touristique s'étire de septembre à mi-octobre, saison des ouragans. De nombreux établissent ferment. Pour ceux qui restent ouverts, les tarifs hôteliers baissent de 20 à 40%.

Comment partir aux Bahamas ? Nos conseils & astuces

Les Bahamas sont largement proposés par les voyagistes. Vous avez des formules les pieds dans l'eau, avec le vol jusqu'u Nassau, l'acheminement vers votre île de paradis et le séjour balnéaire en hôtel plus ou moins luxueux. Généralement plus ! Mais les tarifs de vos vacances de rêve sont, bien entendu, en conséquence.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Pour aller d'île en île, concocter votre itinéraire en toute liberté, vous devrez casser votre tire-lire ! Sinon faites comme les locaux, embarquez pour la nuit sur un bateau-poste en jouant des coudes (les premier arrivés sont les premiers embarqués). Les grands complexes hôteliers sont plus habitués aux groupes qu'aux individuels mais vous feront un bon accueil et hors saison vous pourrez négocier de petits prix dans les plus luxueux. La formule chez l'habitant est une bonne option.

L'avion est le moyen de transport privilégié entre les îles. La majorité des vols intérieurs rayonnent depuis Nassau. L'option d'affréter un avion charter (à partir de trois passagers) peut s'avérer économique. Des ferrys relient les îles depuis Nassau. Les bateaux-poste (mail-boats) peuvent également embarquer à bas prix des passagers. Des autobus, les jitneys, circulent sur l'île de New Providence et de Freeport. Les tarifs des taxis sont fixes. Et sachez-le, on roule à gauche aux Bahamas.

Les circuits touristiques aux Bahamas

Bahamas, sept jours pour une ou deux îles

Voyage transatlantique avec changement d'avion (le plus souvent), décalage horaire et voyages inter-îles longs, compte tenu des distances, sont trois bonnes raisons qui incitent à être raisonnable pou...

14 jours pour combiner deux à trois îles bahamiennes

Les séjours combinés obligent le plus souvent à transiter par Nassau, car les liaisons inter-îles sont rares et les transports rayonnent depuis Nassau. On pourra par exemple envisager un couplage Nass...

Photos des Bahamas

Découvrir les Bahamas

Les plus des Bahamas

Plage des Bahamas.
Plage des Bahamas.
Des plages à l'infini

Elles ont fait à elles seules la réputation des Bahamas. Elles déploient leurs idylliques franges de sable fin, blanc, doré ou rose, le long d'une mer aux eaux incroyablement claires et translucides. Blondes, dorées, roses, blanc immaculé, inondées de soleil et rafraîchies de brises légères, ombragées de pins ou ourlées de cocotiers, sauvages et secrètes, cachées au fond d'anses profondes, bercées par le clapotis des lagons ou balayées par les vagues fougueuses de l'océan Atlantique, intimes et nonchalantes ou vibrantes d'activités et arpentées par des sportifs de tout poil, les plages bahaméennes possèdent mille visages... A vous de choisir le vôtre !

Avis de beau temps

Un climat idéal toute l'année, voilà ce que proposent les Bahamas qui se targuent, à juste titre, d'être les îles de l'éternel printemps. Une température moyenne de 26 °C au fil du calendrier a de quoi ravir les habitués des climats continentaux que nous sommes. Il existe bien une période d'hiver (de fin novembre à mars) théoriquement plus fraîche (notamment la nuit) et moins humide, mais elle ne marque pas de différence flagrante avec l'été, chaud et un peu plus humide. Ces conditions climatiques exceptionnelles attirent des visiteurs tout au long de l'année.

La Mecque de la plongée

Grottes secrètes, failles abruptes, cavernes gigantesques, tunnels étroits, ravins encaissés, tombants vertigineux, épaves de bateaux et d'avions, le catalogue des plongées sous-marines des Bahamas est encore à compléter, car les possibilités sont si nombreuses que de nouveaux sites sont découverts chaque semaine. Si l'on ajoute à cette géographie sous-marine tourmentée une faune sous-marine fantastique et des conditions de plongée optimales, on comprend que les îles se soient taillé une réputation de centre de plongée international incontournable.

Un aquarium à ciel ouvert

Ils s'appellent clown, demoiselle, picasso, ange, empereur, chirurgien, ils portent des costumes rayés de bleu, d'orange, des habits de lumière à pois, des livrées d'apparat, des robes jaunes, noires, argentées ou fluorescentes... Ce sont les danseurs d'un fascinant ballet sous-marin aux rythmes ondulants et aux rituels étranges. Les poissons tropicaux offrent en permanence un spectacle féerique dans les eaux bahaméennes. Nul besoin de retenir sa place, il suffit de se présenter armé d'un masque et d'un tuba pour profiter d'une représentation qui ne connaît pas d'entracte. Plus loin et plus profond, les gros poissons pélagiques évoluent paresseusement sans prêter attention aux drôles de visiteurs, palmés et chargés de bouteilles, qui viennent observer leurs moeurs. Les Bahamas offrent à tous une mer aquarium à portée de masque, quel que soit le niveau d'expertise du plongeur.

Au gros, à la traîne, à la mouche, à la palangrotte...

Si la tradition de la pêche est depuis longtemps établie dans les Bahamas, " Papa " Hemingway n'est pas étranger à cette réputation. De très nombreux tournois de pêche internationaux ponctuent le calendrier et attirent dans les eaux bahaméennes des embarcations venues de toutes les côtes et îles voisines, permettant aux pêcheurs de se mesurer. Chaque type de poisson a sa période privilégiée de pêche dans l'année. Marlin, espadon voilier, mérou, barracuda, thon, daurade, albula (bonefish), maquereau, tarpon... la liste exhaustive en serait trop longue, mais il serait bien étonnant que les fines lignes n'en reviennent pas avec de beaux trophées.

Paradis des golfeurs

Les Bahamas comptent certainement plus de voiturettes de golf que de véhicules classiques. Celles-ci en plus de servir de moyen de locomotion aux riches propriétaires dans les résidences de luxe ou aux clients et personnels des grands ensembles hôteliers, permettent aussi de se déplacer sur des golfs à la limite de la perfection. Les grands noms du golf ont dessiné pour vous sur des toiles de vert émeraude entre forêt et plage idyllique des parcours de classe mondiale. Le climat très favorable de l'archipel permet de jouer toute l'année. Tout cela invite à l'exploit !

Une hospitalité sans faux pli

Souriants, débonnaires, aimables, serviables, simples et pas stressés pour deux sous (ou plutôt pour deux cents !), les Bahaméens, d'un naturel accueillant, sont les dignes héritiers d'une tradition d'hospitalité chaleureuse. Avec le touriste, ils engagent volontiers la conversation et se lient facilement. Ils ne harcèlent pas le visiteur qui se sent en sécurité, lui proposant au contraire volontiers leur aide. Leur niveau de vie, bien supérieur à celui des habitants des îles voisines, leur permet sans doute un certain détachement.

Les Bahaméens ont également bien compris à quel point le touriste est une poule aux oeufs d'or à bichonner, mais leur attitude est totalement désintéressée. En bref, les Bahaméens sont d'une gentillesse désarmante à laquelle on succombe très vite !

La sécurité, no problem

Aux Bahamas, il n'y a pas de problème d'insécurité. Ici, tout le monde se connaît, et la moindre infraction est vite repérée. Les différends qui existent reposent le plus souvent sur des querelles domestiques ou des problèmes de voisinage, et ne concernent pas les visiteurs étrangers.

Pas de problème d'hygiène ou de santé, pas d'insectes ou de serpents venimeux. La plus grande menace reste sans doute les moustiques voraces et les puces de sable qui hantent le bord de mer en fin de journée, au coucher du soleil sur certaines îles !

Un charme caraïbe mâtiné de tradition anglaise

Les Bahamas sont une toute jeune nation dont la culture est pourtant séculaire, métissage d'influences africaines et de traditions venues de la vieille Europe. L'héritage britannique se lit partout, dans le goût des jardins bien ordonnés et de la botanique, dans la pratique du rugby et du cricket, dans la conduite à gauche, dans le sacro-saint five o'clock tea... Néanmoins les Bahamas n'en possèdent pas moins une identité forte et une culture riche et originale qui s'expriment dans la musique, le junkanoo (carnaval), la cuisine et bien d'autres choses encore...

Le programme " People to People "

Prendre un thé ou un repas dans une famille, assister à un office religieux, dialoguer avec une personne qui exerce le même métier que vous ou qui vibre pour la même passion, visiter une école primaire... autant de choses possibles grâce au programme People to People. Mis en place par le ministère du Tourisme, le programme est gratuit pour tous. Il permet au visiteur de découvrir le mode de vie local en favorisant les rapprochements entre les touristes et certains habitants volontaires et bénévoles.

Les rencontres sont orchestrées sur mesure, en fonction des centres d'intérêt du visiteur qui rencontre, dans son intimité, son " correspondant " bahaméen. Plus de 1 200 personnes participent à ce programme sur les îles de Nassau/Paradise Island, de Grand Bahama Island, The Abacos, The Exumas, Eleuthera/Harbour Island, Bimini, Andros, Cat Island, et attendent les visiteurs étrangers.

Shopping coûte que coûte

Accros du shopping, prenez garde aux tentations ! Les Bahamas offrent une large palette de produits venus de toutes les parties du monde. Bijoux, parfums, cosmétiques, maroquinerie, horlogerie, vêtements, alcools, arts de la table... les tentations sont permanentes. Longtemps détaxés, tous ces produits sont aujourd'hui sujet à la TVA, instaurée et fixée à 7,5 % en janvier 2015. Il n'empêche, certains produits rencontrés sur place ne sont parfois même pas disponibles en Europe. De quoi attiser bien des convoitises !

Reportages & actualités des Bahamas

Ailleurs sur le web
Avis