Le guide touristique MARTINIQUE du Petit Futé

Bienvenue en Martinique !

" C'est la meilleure, la plus fertile, la plus douce, la plus égale, la plus charmante contrée qu'il y ait au monde... C'est la plus belle chose que j'ai vue, aussi ne puis-je fatiguer mes yeux à contempler une telle merveille " aurait clamé Christophe Colomb en débarquant sur celle qui prendrait, tour à tour, comme nom Madinina, l'île aux fleurs, ou encore la Martinique. Plages immaculées dans le sud, soleil toute l'année sur l'ensemble du territoire, nature généreuse dans le nord de l'île, ce département français a tout d'un petit paradis. Mais la Martinique est bien plus qu'une simple carte postale. Derrière cette vision idyllique se cachent mille autres facettes. Une facette historique d'abord, avec ses années de colonisation, l'abolition de l'esclavage, les guerres et la départementalisation. Mais c'est également une aventure économique avec son ère industrielle, ses crises sucrières ou bananières, son développement touristique. L'aspect sociétal est également intéressant, avec ses conflits sociaux et sa liesse populaire. Riche en couleurs, nourrie de ses traditions culinaires, musicales et culturelles authentiques, elle s'offre aussi aux amoureux de la nature avec ses nombreuses randonnées du nord au sud en passant par la Montagne Pelée, la Caravelle, la Savane des Pétrifications, etc. Mais la Martinique c'est aussi des monuments incontournables comme la Bibliothèque Schoelcher, la Pagerie, de nombreux musées ou les habitations Clément, Depaz ou Saint-Étienne. La Martinique est aussi cette terre offerte aux gourmands avec une gastronomie aux mille saveurs et son rhum légendaire, une mer ouverte aux adeptes des loisirs nautiques et aux rois du farniente.
Et c'est sans évoquer les nombreuses fêtes qui ponctuent le calendrier. Le Carnaval en début d'année, les fêtes pascales et son matoutou crabe, les Yoles, uniques au monde, l'unique et légendaire course de Yoles ou les "Chanté Noël" en fin d'année.
Un autre intérêt s'ajoute à cette île splendide : ses voisines. Vous êtes tout près de Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, splendeurs de l'arc antillais avec leurs cocotiers, leur sable blanc et leurs eaux transparentes version british ! Que ce soit pour y séjourner quelques jours ou y naviguer, le détour vous séduira sans aucun doute.
Bienvenue à la Martinique, à la découverte d'un art de vivre, d'une nature exubérante et d'un bouquet de formes et de couleurs. 1 128 km2 de bonheur vous attendent.

L'équipe de rédaction

Galerie photo MARTINIQUE

Idées de séjour MARTINIQUE

Les Antilles françaises se prêtent idéalement à des vacances en famille (avec ou sans enfants) ou entre amis. Les personnes âgées, les sportifs et les amoureux de l'écotourisme ne sont pas en reste. Il faut au minimum dix jours pour profiter entièrement de votre voyage, mais quinze jours nous semblent la formule idéale. Cependant, l'offre la plus souvent proposée reste le forfait semaine. Il faut faudra prendre en compte un décalage horaire de 5 ou 6 heures.

Le réseau de transports publics est encore insuffisant malgré la progression du projet du TCSP. Il est donc impératif de louer une voiture. L'aspect positif réside dans l'indépendance : peu importe l'hôtel que l'on choisit, on peut se déplacer au gré de ses envies, sans même être obligé d'être logé en bord de mer.

Contrairement aux destinations balnéaires traditionnelles (Maroc, Tunisie, Grèce, Turquie), la notion " d'éloignement " n'existe pas réellement. La seule grande ville est Fort-de-France. Les réfractaires à la foule peuvent facilement trouver un hébergement proche des centres balnéaires les plus fréquentés tout en étant à l'écart.

La Martinique se sépare en trois zones avec des particularités bien distinctes : le Sud, le Centre et le Nord. Le Sud correspond à l'image balnéaire tropicale que l'on s'imagine en règle générale tandis que le Nord est le symbole d'une nature intense et verdoyante. Le Centre, lui, se caractérise surtout par une forte urbanisation et une densité de population importante. C'est véritablement le poumon économique de l'île où se concentrent la plupart des zones industrielles et commerciales.

Quelle formule d’hébergement choisir ?

Les visiteurs qui séjournent pour la première fois en Martinique s'orientent de moins en moins vers l'hôtellerie classique malgré les packages vol/hébergement. La résidence hôtelière avec des petites cuisines équipées constitue une des formules les plus prisées. Enfin, la location saisonnière complète la gamme de possibilités, du studio à la villa familiale. Les gîtes et chambres d'hôtes sont également en pleine expansion. Le respect de l'environnement et la promotion du tourisme vert sont les fers de lance de ce nouveau type de location dont les prestations ont un niveau de qualité en forte hausse.

Séjour courtHaut de page

Si vous faites appel à une agence de voyages (ou à des offres sur Internet), la formule de séjour le plus souvent proposée est le forfait semaine (comprenez sept nuits sur place, parfois même six, ce qui est assez court). Les expérimentés vous le confirmeront, une semaine sur place n'est guère suffisante. Le vol dure environ 8 ou 9 heures et il y a 5 à 6 heures de décalage horaire. Le calcul est vite fait. Vous partez par exemple un samedi de Paris, vous arrivez en fin d'après-midi ou en début de soirée le même jour. Vous devez reprendre l'avion le samedi d'après, afin d'arriver en métropole le dimanche (le plus souvent aux aurores, nuit dans l'avion). Si l'on estime que le lendemain de l'arrivée, c'est la phase de prise de connaissance et que le dernier jour est réservé aux préparatifs, il ne vous reste que cinq jours complets pour découvrir l'île.

En prenant en compte ces paramètres, nous vous conseillons de bien cibler vos envies et de choisir une zone géographique de séjour en conséquence. Si vous aimez la plage, les anses calmes et les activités nautiques, préférez le Sud de l'île. Si vous aimez la randonnée, la montagne et l'écotourisme, le Nord (ou l'intérieur) est préférable. La Martinique est certes une petite île, mais vous allez tout de même parcourir beaucoup de kilomètres. Qui plus est, la route qui dessert le nord-sud est souvent embouteillée aux environs de Fort-de-France, ce qui augmente de façon conséquente vos temps de déplacement.

Voici un exemple de séjour qui vous permet de profiter au mieux de la Martinique. Nous partons du principe que vous séjournez dans le Sud de l'île (Sainte-Luce ou Le Diamant).

Vous arrivez à l'aéroport du Lamentin. Vous êtes peut-être épuisé par le voyage et vous n'avez qu'une idée en tête : filer vers votre lieu de villégiature. Une bonne douche, un ti-punch de bienvenue, et au lit. Cinq ou six heures de décalage horaire selon la saison, il vous faut récupérer. Vous y verrez plus clair demain.

Réveil au lever du soleil (5h30-6h), décalage horaire oblige. Après une nuit de sommeil, vous êtes en pleine forme et vous goûtez déjà au plaisir du bien-être tropical. Le ciel est bleu, avec une forte luminosité. Nous vous suggérons de profiter de l'hôtel (farniente, piscine, plage), de prendre vos repères et d'organiser votre semaine.

Vous commencez à vous accoutumer au décalage horaire. Profitez-en pour partir à la découverte de l'île. Les départs matinaux sont vivement conseillés : ici on se lève tôt, car le soleil se couche vers 18h. Nous vous proposons deux itinéraires :

Circuit 1 : la côte Ouest, dite " sous le vent ". Remontez la côte Sud caraïbe, arrêtez-vous le matin au bourg des Anses d'Arlet pour prendre un petit déjeuner. Puis direction Fort-de-France pour le shopping et le marché. Faites route vers le nord par la côte caraïbe pour remonter jusqu'au Prêcheur. Visitez le jardin botanique de Balata (Fort-de-France) et déjeuner sur la plage au Carbet (allez boire un verre au restaurant Petibonum sur la plage). Dans l'après-midi, un arrêt à Saint-Pierre (ville historique). Vous repartez en bifurquant par la route de Morne-Rouge et traversez la route de la Trace (forêt tropicale) qui descend vers Fort-de-France. Tout simplement grandiose.

Note pour ceux qui logent sur la Pointe-du-Bout ou à l'Anse-à-l'Ane : une demi-journée à Fort de France est possible, car des navettes maritimes vous y amènent et l'aller-retour en bateau est très agréable. Avec un départ vers 8h30/9h, vous serez logiquement de retour vers midi, sauf si vous restez déjeuner.

Circuit 2 : la côte est dite " au vent ". Vous commencez par Le Vauclin, adorable village de pêcheurs authentique. Poursuivez par Le François (arrêt quasi obligatoire à l'habitation Clément), Le Robert, la presqu'île de la Caravelle. Déjeunez à Tartane chez Mamy Nounou par exempke. Puis attaquez le Nord atlantique. A Sainte-Marie, visitez le cimetière, le musée du Rhum ou de la Banane. Le Marigot, Le Lorrain, Macouba où vous découvrirez la Distillerie JM. Et enfin, Grand-Rivière et ses falaises. Là-bas, goûtez la glace coco vendue par une vieille Antillaise charmante. C'est le bout du monde, l'île de la Dominique pointe son nez au-delà des falaises. La route s'arrête là. Revenez sur vos pas et prenez après Le Lorrain la route qui part vers Morne-des-Esses, Saint-Joseph... Et retour vers votre lieu de résidence.

Deux conseils : vous ne pouvez pas vous arrêter sur tous les lieux cités, faites donc un choix. Les routes sinueuses de l'intérieur (entre Rivière-Salée et Rivière-Pilote) offrent des paysages formidables !

Trois grands classiques pour une journée thématique :

Une journée day charter, ce qui signifie une balade en mer à bord d'un bateau, souvent des " maxi-catamarans ". Départs proposés depuis Les Trois-Ilets, Le Marin ou Sainte-Anne. Le circuit le plus classique est la côte Sud caraïbe et, pour les amoureux de la mer, la journée à Sainte-Lucie (île anglophone située au sud). Départ vers 9h et retour au coucher du soleil. Déjeuner à bord, arrêts baignade avec possibilité de snorkeling (plongée palmes-masque-tuba).

Une journée aux " fonds blancs ". Tout est dans le nom : ce sont des fonds sablonneux et peu profonds, situés tout le long de la Côte atlantique entre Le Robert et Cap-Chevalier. Quitter la Martinique sans avoir bu son verre (de rhum, de préférence) assis dans l'eau et loin de la côte... est du gâchis ! De nombreuses sociétés organisent cette excursion : départ le matin vers 9h, découverte des îlets, commentaires sur la végétation, arrêt baignade et baptême du rhum aux fameux " fonds blancs ", déjeuner et retour en fin d'après-midi.

Excursion à bord d'un 4x4. Grâce à la topographie et au climat de l'île, de nombreux prestataires organisent des balades en 4x4. C'est une façon assez originale d'explorer l'île. Appréciée par la grande majorité de nos lecteurs, la formule plaît. Deux circuits et deux concepts forts différents sont proposés : le Nord ou le Sud. Pour l'authenticité et la forêt tropicale, préférez le Nord.

Jours 5 et 6Haut de page

Si vous n'êtes pas trop épuisé, vous pouvez consacrer ces deux journées à des activités sportives : plongée sous-marine (demi-journée), balade en scooter des mers (demi-journée) ou en canoë-kayak (du côté du Robert, du François, des Trois-Ilets ou de Cap-Chevalier), planche à voile (plage de Cap-Chevalier), survol touristique en avion ou en hélicoptère, canyoning... Pour les amateurs de la culture locale, la visite d'une distillerie, d'un musée (La Maison de la Canne par exemple) ou l'option combat de coqs dans un pitt (Rivière-Pilote) s'imposent.

C'est déjà le départ. La plupart des vols sont fixés en fin d'après-midi. Petite note sympa, certaines structures d'hébergement vous permettent de vous changer avant le départ à l'aéroport en mettant à votre disposition une bagagerie et des douches. C'est un avantage, car vous pouvez ainsi profiter pleinement de vos derniers instants dans l'île.

Séjour longHaut de page

Il existe deux Martinique. La verte et la bleue. La première, au nord, est ponctuée de mornes et de pitons, recouverte de forêt primaire, de fougères arborescentes et d'arbres gigantesques. La seconde, plus balnéaire, s'étend de la presqu'île de La Caravelle à la pointe sud et remonte paisiblement le long de la côte caraïbe. Si vous avez la possibilité de rester deux semaines à la Martinique, on ne saurait que trop vous conseiller de partager votre séjour entre ses deux visages et d'y ajouter, si vous en avez envie, une petite croisière du côté de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent ou des Grenadines.

Quinze jours à la Martinique est une formule qui vous permet de profiter pleinement de vos vacances. Le temps de vous " poser " et de ne pas tout visiter au pas de course. Quatre ou cinq jours dans le Nord pour la découverte de l'île, côté nature. Six jours dans le Sud pour profiter pleinement du côté balnéaire. Quelques jours dans les îles des alentours. Une bonne idée pour éviter de faire des kilomètres inutiles.

4/5 jours dans le Nord de l'île. Rayonnez autour de la montagne Pelée pour découvrir la végétation luxuriante, la flore chatoyante, les rivières et les cascades et bien évidemment escalader la montagne ! Les mordus de nature ne seront pas déçus en empruntant la route de la Trace au coeur de la forêt tropicale. A noter que la Martinique propose de plus en plus d'écotourisme. Au programme : canyoning, randonnées à cheval, sentiers balisés. Pour cette exploration du nord, vous pourrez séjourner du côté de La Trinité et profiter de la beauté de la presqu'île de La Caravelle. A visiter absolument : Grand-Rivière, Basse-Pointe, Sainte-Marie, son musée du Rhum et celui de la Banane. La côte " sous le vent " (caraïbe, de Schoelcher à Saint-Pierre) offre des plages de sable noir et de petits villages de pêcheurs... Tranquillité et authenticité assurées. Les étapes incontournables, du nord au sud : l'anse et l'habitation Céron, Saint-Pierre, Fond-Saint-Denis...

6 jours dans le Sud de l'île. La côte qui s'étend de la Trinité à Cap Chevalier est un vrai joyau. Les îles du Robert, les fonds blancs de la Pointe Faula, Le Vauclin et ses marchés aux poissons. Et Sainte-Anne évidemment, avec ses célèbres plages, dont les Salines. Le village a conservé son aspect traditionnel, un cliché carte postale à conseiller aux amoureux de la plage. Ici, la mer est partout, toujours plus belle. On plonge pour découvrir des poissons multicolores, on se prélasse à l'ombre des cocotiers et l'on déguste des langoustes les pieds dans le sable au Cap Chevalier. Un peu plus loin, côté caraïbe, visitez Sainte Luce, Le Diamant et faites une pause dans le joli bourg des Anses d'Arlet. Découvrez également les deux anses jumelles (l'une de sable blanc, l'autre de sable noir) que sont Anse Dufour et Anse Noire. Ici, on a l'avantage d'être au bord de l'eau, tout en bénéficiant du pittoresque et du calme. Pour ceux qui aiment l'animation, rendez-vous du côté de la Pointe-du-Bout : restaurants, bars, nombreux excursionnistes (surtout nautiques), navettes pour Fort-de-France, marina...

3/4 jours dans les îles Grenadines ou à La Dominique. Pour finir les vacances en beauté, embarquez au départ de Le Marin dans un voilier avec skipper pour découvrir les Grenadines (l'avion est également possible pour ceux qui ont le mal de mer). Il n'est pas rare de croiser des dauphins dans ces eaux ensorcelantes. Là-bas, place aux plages de rêve. La formule se décline à la journée pour ceux qui sont pressés. Il faut se présenter vers 7h-7h30 à l'aéroport pour un retour vers 18h. L'avion (entre neuf et dix-neuf places) vous permet avant tout d'admirer pendant une heure les plages paradisiaques de la Caraïbe. Arrivé à Union, vous êtes pris en charge par le capitaine d'un voilier. Cette balade permet d'avoir un aperçu rapide des plus beaux sites : Union, les fameux Tobago Cays et la petite île charmante de Palm Island. Vous pouvez également vous échapper à Sainte-Lucie. Les prestataires proposent deux formules (une journée) pour se rendre à Sainte-Lucie : transport maritime à bord de la navette rapide l'Express des îles (de Fort-de-France) ou à bord d'un maxi-catamaran (départ du Marin). Une fois là-bas, les guides locaux vous font découvrir l'île. Déjeuner sur place et retour en Martinique vers 18h (possible en avion ; 20 minutes de vol seulement). N'oubliez pas vos passeports !

Séjours thématiquesHaut de page

Les adeptes de la randonnée, du 4x4, du vélo ou de la plongée découvriront la grande diversité de la Martinique, loin des foisonnantes cités balnéaires. Pour les férus de sport nautique, les Antilles sont aussi célébrées pour leur climat et leur régime de vents. Les amateurs de séjours golfiques peuvent se renseigner auprès du golf des Trois-Ilets ou de tour-opérateurs spécialisés.

CroisièresHaut de page

Si vous optez pour une croisière dans les Antilles, voici une petite idée de parcours. Vous pouvez consacrer deux ou trois jours à l'une des îles limitrophes... et vous avez le choix. Par exemple, les îles voisines de la Dominique et de Sainte-Lucie présentent un visage contrasté par leur cadre anglophone.

L'archipel des Grenadines (situé entre l'île de Saint-Vincent et l'île de la Grenade) offre tout simplement des plages de rêve. Vous pouvez organiser votre escapade seul (en prenant contact avec les compagnies d'aviation ou maritimes), mais nous vous conseillons de passer par une agence. Elles offrent un package à la journée complet : le tarif public est identique, sauf si vous tombez dans une période exceptionnelle (promos...).

Au grand sud, les Grenadines : la plupart des agences de voyages locales proposent cette excursion à la journée par transport aérien, distance oblige. Il faut se présenter vers 7h-7h30 à l'aéroport ; vous êtes de retour vers 18h. L'avion (neuf ou dix-neuf places) vous permet avant tout d'admirer pendant une heure les plages paradisiaques de la Caraïbe.

Vous arrivez ensuite à Union où vous êtes pris en charge par le capitaine d'un voilier. Cette balade offre un aperçu rapide des plus beaux sites : Union, les fameux Tobago Cays et la petite île charmante de Palm Island. L'expédition justifie les tarifs élevés (prévoir entre 250 € et 400 €/personne) : toute la journée, vous naviguez dans un archipel, d'île en île !

Au sud, Sainte-Lucie : indépendante depuis 1979, cette petite île connaît un essor touristique intéressant. Les prestataires proposent deux formules (une journée) pour se rendre à Sainte-Lucie : transport maritime à bord de la navette rapide l'Express des îles (de Fort-de-France) ou à bord d'un maxi-catamaran (départ du Marin). Une fois là-bas, les guides locaux vous font découvrir l'île. Déjeuner sur place et retour en Martinique vers 18h. Vous pouvez également vous rendre à Sainte-Lucie en avion (30 minutes de vol seulement). Si vous voyagez de façon indépendante, sachez que les locations de voitures sont relativement onéreuses. Les petits futés préfèreront les bus collectifs, moins chers et plus atypiques.

RandonnéesHaut de page

Paradis du randonneur, la Martinique est bien loin d'être une destination uniquement " plages et transats ". Au nord comme au sud, les marcheurs ont de quoi s'occuper.

Le nord de l'île : comptez entre deux et trois jours pour découvrir les hauteurs de l'île et ses sentiers qui serpentent à travers la forêt tropicale. Incontournable, l'ascension de la montagne Pelée peut se réaliser par plusieurs sentiers de niveaux différents. Au départ du Morne-Rouge, le sentier de l'Aileron (6 heures aller-retour, niveau moyen) offre de magnifiques panoramas. Par le Prêcheur (6 heures l'aller, niveau moyen/difficile), vous aurez le moyen d'observer des traces encore tangibles de l'éruption de 1902. En descendant vers la côte orientale, les alentours de Fonds-Saint-Denis regorgent de randonnées intéressantes. Plus facile, mais à éviter si vous souffrez de vertiges, le canal des Esclaves (4h aller-retour, niveau facile) suit le cours du canal de Beauregard, avec de très beaux panoramas sur les pitons du Carbet. Plus difficile, le long de la route de la Trace, l'ascension des pitons du Carbet (8 heures aller-retour, niveau difficile) permet de découvrir la forêt tropicale. Attention ! La randonnée est difficile et comporte beaucoup de dénivelés car les six pitons s'étendent sur 16 km et atteignent parfois les 1 000 m de hauteur.

La presqu'île de La Caravelle : une journée vous suffira pour découvrir les beautés naturelles de la réserve de La Caravelle. Le grand ou le petit sentier sont ombragés en grande partie et de niveau facile. Le petit sentier (2 heures environ) serpente entre la mangrove et la forêt sèche en passant par le château Dubuc. Quant au grand sentier (4 heures environ), il arrive jusqu'au phare de La Caravelle et permet de profiter de très belles vues sur la Baie du Trésor. Attention, certains traits sont en plein soleil.

Le sud de l'île : quittez les montagnes pour rejoindre les plages. Le chemin des Anses d'Arlet (6 heures, niveau facile) vous permettra de faire le tour de la presqu'île de Sainte-Anne et de découvrir ainsi ses plages et ses paysages. Côté Atlantique, la randonnée de la Trace des Caps est l'une des plus pittoresques, à parcourir à pied ou à vélo, en une ou plusieurs étapes. Du côté du Vauclin, vous parcourrez le domaine du Grand Macabou en longeant le littoral de la Petite à la Grande Anse Macabou. Mais l'une des randonnées les plus originales reste celle qui traverse la Savane des Pétrifications (5 heures aller-retour, niveau facile), dans la presqu'île de Sainte-Anne. Dans cette étendue désertique qui doit son nom aux arbres fossilisés, on pourra tout de même apercevoir quelques cactus et acacias pousser. Le paysage est saisissant.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Martinique

Toutes les bonnes adresses Martinique

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté