Guide du Chili : Le Chili en 20 mots-clés

Andes

Référence géographique et émotionnelle pour tous les Chiliens, frontière naturelle et culturelle avec le voisin argentin, la majestueuse cordillère des Andes semble imprégner toute la vie du pays et la conditionner. Point d'orientation irremplaçable, elle symbolise la grandeur, la générosité, l'altitude, " l'union entre le ciel et la terre ". Comme le chante Amaury Pérez (compositeur cubain), " andes lo que andes, ándate por los Andes " (" peu importe combien tu marches, fais un saut du côté des Andes ").

Artisanat

Le Chili n'est pas le Pérou, mais dans toutes les villes, on découvre des centres d'artisanat où l'on peut acheter des productions locales. Ainsi l'île de Chiloé est spécialisée dans les produits tissés en lainage, la région des Lacs dans le travail du bois, celle de Pomaire dans la céramique...

Asado

Le barbecue chilien. Dès que les beaux jours arrivent (septembre-octobre), il ne se passe pas une semaine sans qu'on vous invite à déguster chorizos, ailes de poulet, viande de boeuf ou côte de porc accompagnés de vin rouge, de pisco ou de rhum pour les plus endurcis.

Cachai

C'est l'une des expressions les plus utilisées par les jeunes Chiliens. En faisant un petit effort de réflexion, on peut en saisir le sens et l'origine. De très nombreux mots anglais ont fait leur apparition dans le vocabulaire des Chiliens, que ces derniers reprennent à leur sauce. Ainsi, to catch (attraper) a donné cachar, qui veut dire " comprendre " (littéralement : " attraper un sens, un mot ", etc.). Cachai veut donc dire " tu comprends ? " ou " tu vois ? ". On se demandera alors pourquoi ce n'est pas cachas, en bon espagnol. Eh bien... tout simplement parce que les Chiliens ne sont pas trop portés sur le " s " de la deuxième personne du singulier ; ils préfèrent remplacer cette désinence par la diphtongue [ai] (prononcer " aïe ").

Chilenismes

Tous ceux qui parlent relativement bien espagnol risquent d'être surpris en entendant les Chiliens : ils usent et abusent de termes qui n'existent que chez eux, regroupés sous l'expression " chilenismos ". En outre, tout le monde parle très vite, ce qui n'est pas fait pour faciliter la conversation, et certains " mangent " les " s " en fin de mot, à la manière cubaine. On s'habitue à mesure, mais ce n'est pas commode au début.

Completo

C'est le hamburger local. Le mot est une abréviation de hot-dog completo (complet) et désigne un hot-dog avec des tomates et des oignons (voire de la purée d'avocats, ou palta, et de la mayonaise). Très bien pour les petits budgets (entre 400 et 1 000 $), moins pour les calories emmagasinées.

Condor

Le symbole des Andes, l'emblème de la culture inca, qui représente le pouvoir guerrier, celui des hauteurs, de la sagacité et de l'astuce, équivaut au lion de la terre : c'est le roi des nuées sauvages, qui habite la lumière et les limbes.

Copihue

Cette fleur endémique qui pousse dans les forêts humides et obscures du Sud est la fleur nationale du Chili. Elle a besoin de dix ans pour fleurir et symbolise la beauté, la passion et le sang mapuche.

Cueca

Danse nationale symbolisant l'amour, les courtisans, la conquête et le refus, l'érotisme, la sensualité... Des traits de caractère que l'on retrouve dans la population chilienne, une fois les premiers masques tombés. Elle met en scène un homme et une femme et parodie le jeu de séduction entre un coq et une poule.

Drogue

Aucune drogue n'est dépénalisée au Chili. La proximité de pays gros producteurs fait que les substances stupéfiantes (cocaïne et marijuana notamment) y circulent en quantités importantes. Le nombre de consommateurs de pasta base (cocaïne non traitée extraite des feuilles de la plante de coca) est de plus en plus grand. L'impact social est important et la résolution de ce problème est l'un des enjeux auxquels doit faire face le gouvernement.

Huemul

Ce petit cervidé, endémique à la région andine (du nord au sud), est traditionnellement mis en relation avec l'arbre de la vie. Symbolise la rénovation et la croissance cyclique (changement de cornes). C'est le messager des dieux, agile et harmonieux.

Fjords

Contrairement à l'idée qu'en ont souvent les Français, les fjords ne sont pas uniquement des formations géologiques de Norvège. Les provinces du sud du Chili (Aisén, Magellan et Terre de Feu), où terre et mer s'interpénètrent, abritent de nombreux fjords.

Football

Comme dans la plupart des pays d'Amérique du Sud, c'est le sport national. Malgré un championnat local de niveau moyen, les Chiliens sont de véritables fanatiques et les meilleurs joueurs qui s'exportent dans les championnats étrangers sont des gloires nationales. Les deux stars du football chilien sont bien sûr Salas et Zamorano. Aujourd'hui, Valdivia, Suazo, Alexis Sánchez et Matias Fernández...

Géoglyphes et pétroglyphes

Ces deux types de témoignages des civilisations préhistoriques chiliennes constituent un exemple de la richesse archéologique du pays. On les rencontre dans le Nord du pays, dans le désert d'Atacama. Les géoglyphes sont des assemblages de pierres de grandes dimensions qui représentent des animaux ou des signes géométriques. Ils sont souvent disposés à flanc de montagnes, visibles de loin. Les pétroglyphes sont des signes gravés sur des pierres.

Kiosko

Petite boutique qui vend des cigarettes, des friandises et autres menues marchandises (la presse notamment). Certains kiosques restent ouverts très tard, notamment à Santiago ou Valparaíso.

Lapis-lazuli

Vient du latin lapis qui signifie " pierre " et lazuli, " azur ". Pierre semi-précieuse d'un bleu intense qui tient son origine dans la formation de la cordillère des Andes. Cette pierre rare a été déclarée " pierre nationale " en 1984.

Pisco

Ce sont avant tout les vignobles localisés au nord de Santiago qui produisent le fameux pisco, suite à la distillation de vin de muscat (moscatel d'Alexandrie). Le pisco est l'eau-de-vie nationale (c'est en quelque sorte du brandy ou la grappa italienne, même si, à la différence de cette dernière, on n'utilise pas que les restes des grappes de raisin après la distillation du moût, mais bien la grappe entière) et se déguste aussi en cocktail, plus connu sous le nom de pisco sour : pisco, citron, sucre et blanc d'oeuf, le tout légèrement battu pour lui donner une texture plus onctueuse. On le boit aussi avec du coca-cola : c'est la fameuse piscola. Santé !

Sécurité

Comparé à certains pays d'Amérique du Sud, le Chili est un pays très sûr. Si vous ne vous aventurez pas dans les quelques quartiers réputés dangereux et si vous adoptez les mesures de sécurité de base (pas de comportements provocateurs, pas de réponse à certaines sollicitations...), vous ne connaîtrez aucun problème. Il est toutefois recommandé de faire des photocopies de ses papiers et billets d'avion ainsi que de se renseigner auprès de la population locale avant d'entreprendre des incursions dans des zones réputées risquées. La petite délinquance est un peu plus présente ces dernières années, mais on compte très peu d'agressions sur les personnes.

Smog

Il s'agit d'un mélange de fumée et de brouillard qui prend en otage la capitale chilienne, Santiago, prisonnière d'une cuvette comme l'est Mexico. La principale source de pollution est due à la circulation intense des bus et autres véhicules particuliers qui sillonnent les rues de la capitale. De nombreux cas de maladies respiratoires ont été décelés, ce qui a conduit le gouvernement à appliquer une " restriction véhiculaire " quotidienne, surtout d'avril à septembre.

Tremblement de terre

Le Chili est situé sur la couronne de feu du Pacifique : il compte environ 2 900 volcans, dont 450 à 500 considérés comme géologiquement actifs, et environ 70/80 ayant déjà eu une activité éruptive. Cette situation explique la fréquence (entre 500 secousses légères et 7 séismes graves par an) et l'amplitude des tremblements de terre qui affectent l'ensemble du territoire et plus particulièrement les zones côtières. Ne vous affolez pas si vous sentez de temps à autre des petites secousses qui ébranlent les murs, c'est monnaie courante, et la plupart des constructions ont adopté une armature antisismique. Le tremblement de terre le plus meurtrier fut celui de Chillán en 1939, avec 30 000 morts ; en 1960, la terre trembla pendant près de deux jours et le pic sismique atteignit 9 sur l'échelle de Richter. Le dernier grand séisme, d'une magnitude de 8,8 sur l'échelle de Richter s'est produit le 27 février 2010 près de Cobquecura (région du Bío Bío) et a dévasté la ville de Constitución, faisant 521 morts et 2 millions de sinistrés.

Le 17 septembre 2015, un séisme, d'une magnitude de 8,3 sur l'échelle de Richter, a de nouveau frappé le centre nord du Chili, à 177 km au nord de Valparaiso faisant 13 morts.

Faire – Ne pas faire

Les Chiliens sont hospitaliers et ouverts mais certains sujets sont plus sensibles et peuvent irriter votre interlocuteur. Par exemple, évoquer la guerre du Pacifique et l'appropriation par le Chili de territoires boliviens et péruviens (proclamer que la Bolivie doit avoir accès à la mer n'est pas une attitude très judicieuse !).

Ne parlez plus trop du passé et de Pinochet : certes il s'agit d'une période historique très forte et pas encore si éloignée, mais aujourd'hui les Chiliens ont d'autres sujets de préoccupation et certains ne se sentent plus vraiment concernés.

Prétendre que le pisco est exclusivement d'origine péruvienne ne va pas vous attirer que des amis !

Ne chantez pas sans cesse les louanges de l'Argentine (en disant qu'ils sont plus ouverts, etc.), et d'une manière générale ne comparez pas les Chiliens et les Argentins.

Ne refusez pas une invitation à un asado, surtout à la campagne, et préparez-vous à manger énormément !

Si vous avez rendez-vous, n'oubliez pas l'heure chilienne ! Compter souvent une demi-heure à une heure de retard. Mais ne faites jamais remarquer à votre interlocuteur qu'il n'est pas arrivé à l'heure...

Soyez poli et courtois en toute occasion, et vous ne devriez rencontrer aucun problème dans ce pays qui apprécie les gens posés et réfléchis.

Adresses Futées du Chili

Où ?
Quoi ?
Avis