Guide de la République centrafricaine : Les personnalités célèbres : République Centrafricaine

Dominique Ganabrondji. Tout le monde l'appelle " Gana " à Bangui. Il est certainement le joueur de basket le plus connu du pays après avoir mené à la victoire l'équipe des Fauves de 1974 à la Coupe d'Afrique des nations. Bien que ne mesurant que 1,75 m, il fut le meneur de jeu et l'attraction des matches de basket endiablés du Palais des sports de Bangui, une infrastructure ultramoderne construite par Bokassa dans les années 1970 et aujourd'hui laissée à l'abandon. Il fut de l'aventure au Mondial 1974 à Porto Rico. Il a notamment été depuis directeur général arts et culture au ministère de la Jeunesse.

Gervais Lakosso. Né en 1969, Gervais Lakosso est conteur et comédien. Il est aussi connu pour être auteur-compositeur au sein du groupe Les jardiniers de dieu. Il est l'une plus belles voix de Centrafrique avec sa sonorité afro-acoustique et des chansons traitant des thèmes faisant l'actualité dans le pays. Tous ceux qui fréquentent le CREA de Bangui - le Cercle de recherche par les arts - le connaissent puisqu'il y est animateur et fait partie de l'équipe de direction depuis la fin des années 1990. Il continue sans relâche la détection de talents afin de les amener sur le devant de la scène, tout en exportant en Europe ses oeuvres et la culture de son pays.

Jérôme Ramedane. Né en 1936 et mort en 1991, il aimait beaucoup se définir comme " peintre paysan ". Originaire de Sibut, il a réalisé de nombreux tableaux représentant des scènes de la vie quotidienne. Son oeuvre permet de prendre conscience de la vie à l'époque coloniale, quand la Centrafrique n'était qu'encore que l'Oubangui-Chari : ses peintures ont notamment été compilées dans un ouvrage paru peu après sa mort. Il a notamment croqué les rencontres entre les dirigeants politiques de l'époque : entre le général de Gaulle et Barthélémy Boganda ou Georges Pompidou avec Jean-Bedel Bokassa.

Habi Touré. Cette jeune actrice et réalisatrice centrafricaine a la passion du cinéma chevillée au corps depuis l'adolescence. Elle a notamment fait plusieurs fois la couverture de la presse spécialisée africaine. Elle est aussi l'ambassadrice de marques de cosmétiques. Après avoir fait ses classes en France où elle a appris le métier de comédienne, elle vole de ses propres ailes en réalisant des films. Habi Touré représente le renouveau du cinéma centrafricain.

Mapou Yanga Mbiwa. Né en 1989 à Bangui, Mapou Yanga Mbiwa a grandi en Centrafrique avant d'arriver en France à l'âge de 8 ans où il est devenu joueur de football professionnel. C'est à Montpellier, à 17 ans, qu'il a fait ses débuts en 2006 et c'est aussi avec ce club qu'il est devenu champion de France en 2012. Une grande année pour lui puisqu'il a fait partie de la présélection française pour l'Euro 2012, n'étant écarté par l'entraîneur Laurent Blanc que quelques jours avant le début de la compétition. Il a longtemps hésité entre la Centrafrique et la France, avant de choisir l'Hexagone. Il conserve toutefois des liens très forts avec son pays de naissance.

Jimmy Zakari. Ce musicien centrafricain né au milieu des années 1920 est considéré comme être l'un des pères de la rumba. A Brazzaville dans les années 1940, il apprend à jouer de la guitare et du saxophone. Il devient rapidement une référence en Afrique centrale avec ses chansons qu'il compose lui-même. Il rejoint Kinshasa où lui et quelques autres composent les premiers morceaux qui donnent naissance à la rumba congolaise. Au début des années 1960, il retourne à Bangui où il devient dactylographe à la présidence de la République. Il ne cessera de jouer et de former de nouveaux musiciens jusqu'à sa mort en 1990.

Adresses Futées de la République centrafricaine

Où ?
Quoi ?
Avis