Pays de contes et de légendes, le Bénin fait partie de ces contrées mal connues et sous-estimées. A tort. Fouler la terre de l'ancien royaume du Dahomey, qui jadis régnait sur toute la région, équivaut à remonter le cours de l'histoire. Pourtant Ouidah, le port d'embarquement des esclaves, est aujourd'hui un nom qui, à la différence de l'île de Gorée au Sénégal, n'évoque rien ou si peu. C'est là tout le paradoxe du Bénin. Aller au Bénin, c'est donc aller au-devant de découvertes. C'est découvrir les beaux paysages lagunaires du littoral, glisser sur les eaux mêlées du fleuve et de la mer, entourées d'une végétation luxuriante, et se promener dans les villages environnants que protègent d'innombrables fétiches. C'est là, dans le Sud, que l'on peut approcher le vaudou, ce culte mystérieux tellement puissant qu'il a pu franchir l'Atlantique. A Abomey, ancienne ville royale, les palais se visitent pieds nus, pour capter l'aura du roi qui a voyagé et ne pas froisser les ancêtres. Le Bénin est également ce pays au relief montagneux, dans le Nord, où l'eau dévale sur des roches plates et où l'on peut observer antilopes, éléphants et, dit-on, des lions. La visite des parcs nationaux est donc une aventure dont on ne peut prévoir ce qu'elle nous réserve, si ce n'est le spectacle de paysages plus secs qui annoncent le Sahel tout proche. Dans cette région où les femmes peules stupéfient le quidam par leur esthétique colorée et raffinée, où les bergers vêtus de bleu électrique portent un sac Chanel blanc, où les Bariba organisent encore de somptueuses parades équestres... En allant vers le Burkina, l'Atakora ayant longtemps été une région isolée, on a parfois aussi l'impression de découvrir des villages encore vierges où le tourisme est chose presque inconnue. Là, comme ailleurs, l'accueil est simple et chaleureux. Certes, à Cotonou, le rythme de vie est tout sauf paisible. Mais l'on peut toujours trouver un coin calme au détour d'une rue ou à la terrasse d'un maquis, pour deviser tranquillement ou participer à une discussion animée. Ainsi va la vie au Bénin, petit paradis pour qui sait prendre le temps de s'intéresser à ses multiples facettes.

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. Un immense merci à l'incontournable Hermann Lokossou, à Alain Assogbakpe, à Roger, à Claude, à la charmante équipe du Livingstone, à Pedro, Razakh, Alain et tous les passionnés du Nord, aux associations 1,2,3 Déclics et Eco-Bénin, à Pierrot, à l'Inspecteur, à Titou Jr aka Léon bien sûr, et à tous ceux que j'ai croisés sur ma route... A bientôt !

Les lieux incontournables du Bénin

Préparer son voyage au Bénin

Les circuits touristiques au Bénin

Découverte du littoral du Bénin

Compter 7 jours minimum. Un séjour d'une semaine ne permettant pas la visite du nord du pays, c'est le Bénin du littoral qui sera privilégié, notamment pour sa riche histoire. Avec plusieurs moments f...

Trèsors du Bénin

Il faut compter au moins deux bonnes semaines pour pouvoir appréhender le pays dans son ensemble. La période idéale s'étend de décembre à mai. Il faudra impérativement prévoir un 4x4 pour les trajets ...

Photos du Bénin

Découvrir le Bénin

Les plus de Bénin

Cérémonie vaudou.
Cérémonie vaudou.
La diversité

La mer, la lagune, les fleuves. L'eau domine dans le Sud avec son relief plat, tandis que les roches de l'Atakora forment une chaîne de petites montagnes dans le Nord, région au climat sec. A la diversité des paysages se superpose une diversité ethnique et culturelle. Le retour des " Brésiliens ", des esclaves affranchis, a mis en évidence une capacité d'adaptation certaine, et le phénomène du métissage se retrouve ailleurs.

Le berceau du vaudou

Le vaudou est la religion traditionnelle des communautés adja-fon et yoruba. Catholiques ou musulmans, tous les Béninois restent adeptes du vaudou. Né en Afrique de l'Ouest, il a ensuite été exporté par les esclaves en Amérique du Sud et centrale (Caraïbes, Brésil, Haïti). Et c'est notamment au Bénin que vous pourrez approcher de plus près ce culte mystérieux, en particulier dans les villages qui bordent le lac Ahémé.

L’aventure

Le tourisme se développe doucement au Bénin et la moindre visite peut se transformer en véritable aventure. Comme ce n'est pas le genre d'endroit où les itinéraires sont balisés, il faut souvent avoir l'esprit en alerte, parfois aussi se hasarder sur des pistes inconnues, et partout aller à la rencontre des gens.

L’histoire

Le royaume du Dahomey, l'un des plus importants de l'Afrique de l'Ouest, a laissé des traces toujours visibles dans les palais d'Abomey, et, si les Béninois sont aujourd'hui républicains, ils n'en continuent pas moins à révérer leurs rois.

La traite des esclaves est une autre page de l'histoire du pays, moins reluisante certes, car les rois d'Abomey notamment y ont collaboré activement, mais elle occupe une place essentielle qui marque l'installation des Européens sur les côtes du pays. Une visite de Ouidah est essentielle pour comprendre cette sombre période.

Le village
Femmes revenant du puits.
Femmes revenant du puits.

Le Bénin est un pays encore très rural, où la vie continue dans les villages et où chacun perpétue le sien. Même les Cotonois urbanisés de longue date gardent un lien fort avec leur village, endroit emblématique s'il en est, d'où vient la famille, où l'on va peut-être rarement mais où l'on voudra revenir auprès de ses ancêtres quand l'heure sera venue.

La stabilité politique du pays

Le Bénin est l'un des premiers pays d'Afrique venus à la démocratie, en réunissant autour d'une table ronde tous les acteurs de la vie politique, sans exclusivité, et c'est aussi le premier pays d'Afrique de l'Ouest où l'alternance politique s'est réalisée en douceur, par la voie des urnes. Un processus démocratique qui s'est confirmé en 2006 avec l'élection de Yayi Boni. Réélu en 2011, il commence cependant à évoquer dès la fin de l'année un changement constitutionnel. En effet, la Constitution lui empêche de briguer un troisième mandat. S'il se défend de vouloir modifier le texte en ce sens, la méfiance reste de mise dans le pays. D'autant que les élections municipales prévues au printemps 2013 ont été annulées pour problèmes administratifs. Elles n'avaient toujours pas eu lieu à l'été 2014. Affaire à suivre...

Reportages & actualités du Bénin

Ailleurs sur le web
Avis