Émergeant de la méditerranée, à 6 km au sud d'Ibiza, cette île a des allures de lagon polynésien ! Pas d'aéroport. Vous arrivez en bateau et c'est déjà un autre rythme qui s'installe... Cap sur les dunes, les pinèdes et les eaux turquoise. Avec ses 19 km de long, l'étroite Formentera est la plus petite des quatre îles de l'archipel espagnol des Baléares. De nombreux petits îlots lui sont rattachés. Accessible par ferry depuis Ibiza, Formentera est une destination réputée pour la plongée sous-marine et la voile. On y pratique aussi la randonnée. En été, les locaux viennent y passer la journée, en fin de semaine. À elles deux, Ibiza et Formentera composent le sous-archipel des îles Pityuses.

Cette île est un joyau de nature méditerranéenne préservée. Deux routes, deux phares, un port avec sa marina, deux marais, des salines, un moulin, des vignes, des oliviers et quatre villages structurent Formentera. De Savina, où se situe le port, part la " grande " route de l'île qui relie le principal village, au centre, et donne accès aux autres villages en passant entre les deux grands étangs salés. La route secondaire conduit au sud de l'île et au cap de Berberia doté d'un puissant phare, repère pour tous les navigateurs qui arrivent du détroit de Gibraltar. Un autre phare marque le cap de la Mola, à l'extrémité est, là où se termine la route principale. Et pendant qu'à Ibiza, les pistes de danse sont en effervescence et les décibels au maximum, on s'installe tranquillement sur une terrasse du port en grignotant des tapas...

Les lieux incontournables de Formentera

Quand partir à Formentera ?

La petite île qui resta longtemps confidentielle n'échappe plus à l'affluence touristique de la très haute saison du 15 juillet à fin août. Toutefois, la pression n'est pas aussi forte qu'à Majorque ou Ibiza. Le printemps et l'automne, voire l'hiver où les températures restent douces, mais l'eau devient plus fraîche, restent les meilleures saisons pour profiter de l'île. Deux temps forts sur l'île : Sant Joan, le 24 juin à La Mola, et la grande fête du saint patron de l'île Sant Jaume, le 25 juillet, à San Francisco. S'ajoute Santa Maria, le 5 août, vénérée comme partout ailleurs en Espagne.

Organiser son voyage à Formentera

Les circuits touristiques à Formentera

Photos de Formentera

Découvrir Formentera

Les plus de Formentera

Quand partir ?

En 2017, les Baléares ont été la troisième destination touristique la plus visitée d'Espagne, derrière les Canaries et la Catalogne qui se place en tête de peloton. L'Espagne est d'ailleurs passée au deuxième rang des pays les plus visités au monde. Cette même année, les îles Baléares ont accueilli 13,8 millions de visiteurs, soit une hausse de plus de 6 % par rapport à 2016.

La population de Formentera explose pendant la période estivale (notamment en juillet et en août). Pour ceux qui sont à la recherche de tranquillité et de détente, il est conseillé de réaliser son séjour entre mai et juin ou à partir de septembre. Les températures seront plus douces, les prix beaucoup moins élevés et les plages moins bondées. C'est la période idéale pour jouir pleinement de la beauté préservée de l'île. Pour ceux qui sont obligés de prendre leurs vacances, en évitant les sites les plus touristiques, il sera tout de même possible de trouver un coin tranquille où poser sa serviette.

Un climat divin

Formentera bénéficie d'un climat méditerranéen subdésertique relativement doux en hiver et affichant le taux de précipitations le plus faible des Baléares. En moyenne, le soleil brille sur l'île près de 300 jours par an, ce qui lui vaut de porter le doux surnom de " l'île du soleil ". Un atout non négligeable !

Des plages paradisiaques

Voilà un paradis incontesté pour les amoureux de plages paradisiaques : bordé de landes semi-désertes, le littoral de Formentera dévoile plus de 20 kilomètres d'étendues de sable fin. Une eau cristalline d'un bleu turquoise irradiant enveloppe l'île tout entière, donnant à ses plages des faux airs de lagon polynésien. Elle se targue même de battre les records de visibilité sous-marine propice à l'observation de sa faune méditerranéenne. Mais cette beauté préservée ne serait appréciable sans l'absence de grands ensembles hôteliers et sans la faible urbanisation des côtes de l'île où les constructions sont désormais interdites.

Un écrin hors du temps

On n'y accède que par bateau. Est-ce là une des raisons qui fait qu'à Formentera, le temps semble s'être arrêté ? Sans doute ! L'évolution conjointe des îles Baléares n'a pas effacé leur singularité respective et la plus petite d'entre elles cultive une ambiance du bout du monde. Les hippies et les esprits créatifs, plus discrets que dans les années 70, certes, n'ont pas encore abandonné leur petit bout de terre promise, malgré l'explosion du tourisme et l'augmentation fulgurante du coût de la vie. Paradoxalement, l'île est aussi devenue une terre bénie pour les célébrités en quête de confidentialité, fuyant pour beaucoup la fièvre festive d'Ibiza. Quoi qu'il en soit, Formentera demeure une destination hors du temps où les secondes semblent défiler au rythme des grains de sable balayés par le vent.

Une gastronomie méditerranéenne

Si les spécialités culinaires de Formentera sont à l'image de son passé rural, simple et à base de produits locaux, à l'instar de la fameuse salade paysanne, elle propose aujourd'hui une offre culinaire diversifiée. Les bonnes tables se sont multipliées sur la petite île et les restaurants y rivalisent d'inventivité, à condition bien sûr de mettre la main au porte-monnaie. On y trouve encore quelques adresses abordables en bord de mer, mais les tarifs pratiqués sont tout de même bien plus élevés comparés aux autres îles des Baléares, et encore plus à l'ensemble de l'Espagne. L'importante communauté italienne installée sur l'île a par ailleurs apporté à une typique cuisine de la mer, riche en poissons frais arrosé d'huile d'olive, des airs d'Italie et une ambiance Dolce Vita. Les adresses inventives côtoient les restaurants traditionnels et les occasions de se régaler ne sont pas rares.

Avis