Saint-Malo, la cité corsaire en fête

Saint-Malo, où naquirent Chateaubriand, Jacques Cartier, Robert Surcouf est sans conteste la perle de la Côte d'Émeraude. Juchée sur un rocher granitique, à l'embouchure de la Rance, la ville enserrée dans ses remparts dresse fièrement sa haute silhouette de granit et d'ardoise. Et propose de nombreux évènements à ne pas manquer, comme " La Route du rock ", son festival phare, son salon international du livre et du film " Etonnants Voyageurs ", celui de la bande dessinée et de l'image projetée " Quai des Bulles ", ou encore la mythique Route du Rhum qui a lieu tous les 4 ans. Et qui fêtera ses 40 ans en 2018. Une occasion unique de partir à la découverte de la cité corsaire.

 

A l'origine, Saint-Malo est une île, reliée à la terre par l'isthme étroit du Sillon. Le rocher ne sera rattaché à Paramé qu'au XVIIIe siècle. Cette position en a fait un bastion naturel qui décida sans doute d'un destin marqué par des luttes incessantes et une farouche prétention à l'indépendance. Il existe sans conteste une âme malouine, façonnée par des siècles de luttes sur terre et sur mer. Les Malouins voudront toujours prendre en main leur propre destin, forgeant très tôt une devise qui clame haut et fort leur belle indépendance : " Ni français, ni breton, malouin suis... "

Le meilleur moyen de commencer la visite de la cité corsaire, après s'être offert une galette bien sûr, est de découvrir le musée d'histoire de la ville. Labellisé " Musée de France ", le il a pris ses quartiers dans le donjon et la tour générale du château. Il retrace la vie de la cité, son patrimoine et ses traditions, et celles des grandes personnalités malouines qui ont participé à son histoire. Le musée s'intéresse plus particulièrement à l'histoire maritime de la cité corsaire : l'art de la navigation, la construction navale et le port, la pêche à la morue à Terre-Neuve, les explorations et les routes commerciales à travers le monde, la guerre de course... Pas moins de 8 500 objets constituent les collections actuelles (collections d'archéologie, ethnologie, sciences et techniques, arts graphiques et décoratifs, imprimés et manuscrits, photographies, numismatique...). Incontournable. Côté musée, on pourra aussi faire un tour au musée Jacques Cartier. Ancêtre des malouinières, ce manoir est l'unique lieu qui témoigne de la présence de Jacques Cartier à Saint-Malo. Restauré et aménagé, il présente au public le quotidien et les voyages de l'homme qui a découvert le Canada en 1534. Régulièrement, des expositions temporaires y sont organisées, ainsi que des animations en été. Dans la librairie, vous trouverez des éditions françaises et canadiennes, ainsi que des ouvrages consacrés à Jacques Cartier, au XVIe siècle, aux Grandes Découvertes, aux Amérindiens, à la Nouvelle France et l'histoire du Canada ou encore aux produits canadiens.

Pour continuer sa visite de la ville, direction l'hôtel Magon. Les Magon de la Lande, grande famille d'armateurs malouins, furent aussi de grands bâtisseurs. C'est au XVIIIe siècle qu'un de ses riches membres, François-Auguste Magon de La Lande, armateur et corsaire sous Louis XV puis directeur de la Compagnie des Indes orientales, fit construire cette magnifique demeure de soixante pièces classée Monument Historique - dont trente avec cheminées intérieures -, à la façade discrète et sobre malgré ses hautes fenêtres, son perron en hémicycle et son toit aigu surmonté de cheminées monumentales (dont la plus grande de Saint-Malo !). En son intérieur, un imposant escalier à rampe en fer forgé dessert les superbes pièces ornées de boiseries, cheminées en marbre... une belle terrasse offre une vue imprenable sur le port. Aujourd'hui, la demeure est composée de plusieurs appartements et d'escaliers secrets. A noter, une chambre d'hôtes est ouverte à la location aux particuliers pendant tout le mois de juillet depuis cette année.

Enfin, la cité de Saint-Malo a été fortement touchée par les bombardements de la Seconde guerre mondiale. Pour s'en souvenir, la ville a inauguré en 1994 le Mémorial 39-45 dans le blockhaus de la défense anti-aérienne allemande, à l'intérieur de la cour du fort d'Alet. 500 m², en une dizaine de pièces sur trois niveaux, replonge le visiteur dans cette sombre période de la région malouine. Photos, mannequins, armements, documents, sont là pour recréer l'atmosphère de cette époque et développer les thèmes suivants : L'invasion de 1940 - L'utilisation du port - La construction des blockhaus - La Cité d'Alet - La bataille pour la Libération avec en exclusivité le drapeau Nazi de la Cité d'Alet signé par les Américains - Cézembre... C'est nouveau, maintenant, deux visites guidées thématiques vous sont proposées : l'une sur l'histoire et l'autre à la découverte des fortifications.

 

Des emblèmes exceptionnels

On pourra ensuite prendre la direction du Fort national. Le fort est ouvert à la visite lorsque le drapeau français est dressé. L'accès s'effectue à marée basse. Jours et horaires consultables sur le site Internet et à l'office du tourisme. Situé sur la plage de l'Éventail, face au château de Saint-Malo, le Fort national, ancien fort royal érigé en 1689 par Garangeau sur les plans de Vauban et sur les ordres du Roi Soleil, est accessible à marée basse depuis la cale Saint-Vincent au pied du château de Saint-Malo. Classé au titre des Monuments historiques depuis 1906, le Fort national est restauré dans les règles de l'art avec l'appui des Bâtiments de France. Depuis 2000, de gros travaux ont été entrepris : la restauration du pont-levis, du bastion, le rejointoiement des murs d'enceinte, une grille en fer forgé, une porte " à l'espagnole " de la poudrière, le capot de la citerne. Sa situation exceptionnelle vous promet de purs moments d'éternité.

Puis, on passe derrière le Grand Bé, petite île accessible à pied sur laquelle repose l'écrivain malouin Chateaubriand, pour aller admirer le fort du Petit Bé. Erigé par Vauban et Garangeau entre 1689 et 1707, il est d'après Vauban, " le meilleur et le plus beau de tous nos forts ". Après un siècle et demi d'abandon, un passionné s'est lancé, voilà plusieurs années déjà, dans la restauration du fort dans le but de lui redonner ses lettres de noblesse et retrouver l'authenticité qui fut la sienne. Des visites guidées vous permettront de partir à la découverte de l'histoire des lieux. Et le fort offre une vue panoramique à 360° à couper le souffle.

 

Un aquarium unique

Partez ensuite à la découverte des fonds marins et venez à la rencontre des 10 000 poissons de l'Aquarium de Saint-Malo. Des mers froides abyssales aux mers chaudes tropicales, plus de 600 espèces de toutes les formes et de toutes les couleurs vous attendent pour émerveiller et surprendre petits et grands. Découvrez l'anneau des mers, un aquarium à 360°, où les requins vous feront tourner la tête ; le bassin tactile pour entrer en contact direct avec les animaux ; et plongez à bord du sous-marin Nautibus pour admirer 5 000 poissons à travers la restitution d'un univers marin naturel. Voyagez au coeur des profondeurs à bord de l'Abyssal Descender, simulateur plus vrai que nature, et attraction unique au monde.

 

La Route du Rhum fête ses 40 ans !

Et tous les 4 ans, Saint-Malo sert de coulisses aux préparatifs des skippers engagés sur la traversée de l'Atlantique de la mythique Route du Rhum. Cette année, la corne de brume sifflera le départ de cette course vers la Guadeloupe le 4 novembre 2018. Mais sur terre, la fête commencera bien plus tôt, dès le mercredi 24 octobre et pour 11 jours cette année. Pendant que les 120 bateaux (Ultime, Imoca, Class 40, Multi 50, Rhum Mono et Rhum Multi) et leurs barreurs se mettront en condition, la fête battra son plein et plus de 2 millions de curieux sont attendus. Quelque 300 exposants s'étaleront du Quai Duguay-Trouin à la chaussée Eric Tabarly et la Gare Maritime de la Bourse, en passant par l'esplanade Saint-Vincent. On espère un bon coup de vent pour souffler les 40 bougies de l'événement cette année. Une édition à ne pas manquer !

 

Infos futées

 

Quand ? On peut évidemment se rendre à Saint-Malo toute l'année, même si l'arrivée des beaux jours est évidemment plus agréable. Pour assister au lancement de la Route du Rhum, le village départ ouvrira ses portes le 24 octobre pour un grand départ le 4 novembre prochain.

 

S'y rendre. La gare SNCF est à une quinzaine de minutes à pied de l'entrée des murs. L'aéroport le plus proche, Saint-Malo-Dinard-Pleurtuit, est situé à 10 km de la ville.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade malouine.

OFFICE DE TOURISME DE SAINT-MALO - Plus d'informations sur le site

ROUTE DU RHUM - DESTINATION GUADELOUPE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

38e édition de Quai des Bulle...

En attendant l'effervescence de la Route du Rhum qui fera vibrer la cité corsaire dès le 24 octobre, Saint-Malo ...
Lire l'article

124 bateaux au départ de la R...

La Transatlantique qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre fête cette année ses 40 ans. Pour cette 11e édition de la ...
Lire l'article
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Guide SAINT-MALO 2018/2019

Acheter le guideExtrait gratuit
Avis