Remportez un séjour à Majorque pour 2 personnes ! Je participe

La route sinueuse qui part de Panormos, sur la côte jusqu'à la bourgade d'Anogia (prononcer " Anoya "), est particulièrement pittoresque et traverse en une trentaine de kilomètres des paysages différents à mesure qu'on s'élève en altitude. Quelques villages (Advelas, Kalivos, Agias Mamas, Axos...) méritent un arrêt pour leur charme particulier. À Axos (à 44 km de Rethymnon), un temple dédié à Aphrodite a été localisé et sur le haut de la colline se trouve une construction polygonale dont la structure est similaire aux temples découverts à Troie. Perché à flanc de montagne à une hauteur de 800 m, Anogia pourrait symboliser à elle seule l'esprit et l'essence de la Crète. Il y perdure un sentiment inexpugnable d'attachement aux traditions culturelles et rebelles crétoises. Le grec parlé par les anciens est enrichi de mots et expressions issus du grec ancien.

La ville a été fondée au XIIIe siècle par des éleveurs de bétail et les premiers membres à être initiés dans la Filiki Eteria (société secrète dont le but était de préparer la révolution grecque) étaient originaires d'ici. C'est à Anogia également que, pendant la Seconde Guerre mondiale, les kidnappeurs du général allemand Kreipe trouvèrent refuge. En guise de représailles, les nazis assassinèrent la plupart des hommes et détruisirent une grande partie du village.

Dès l'arrivée dans la partie basse du village, l'atmosphère est posée : des kafeneia où sont attablés les hommes habillés et chaussés de noir et une succession de boutiques vendant des articles tissés par les femmes, prêtes à tout pour écouler leur production. De nombreux musiciens crétois sont par ailleurs originaires d'Anogia, aussi fêtes spontanées et mariages sont des moments forts de la vie sociale du village. Rester à Anogia une nuit ou quelques jours et se laisser gagner par cette atmosphère authentique est une expérience que vous ne regretterez pas si vous disposez de temps. En été, le village constitue un refuge à la chaleur accablante du bord de mer. La plupart des commerces et facilités se trouvent dans la partie haute du village qui s'est développé en direction du plateau de Nida et d'Héraklion : banque (avec distributeur automatique), poste et boutiques.

Le mouton est la principale ressource de la région (produits laitiers, viande et laine) et la vie ici, été comme hiver, tourne autour de l'élevage ovin. À l'un des angles de la place Agios-Giorgos en haut du village (qui est aussi le centre d'activité diurne et nocturne d'Anogia), une fromagerie vend du très bon graviera en tome et du psicoudia local (raki). Sur cette place, vous trouverez également le meilleur galactoboureko de Grèce, préparé à base de lait frais de chèvre. Un intéressant musée, en bas du village, présente des sculptures de personnages en bois brut ainsi que des peintures de style naïf.

Anogia est aussi le point de départ d'excursions vers le mont Psiloritis, point culminant de la Crète, et vers Ideon Andon, la grotte où Zeus serait né... À vos chaussures de marche donc !

À voir / À faire à ANOGIA

Adresses Futées d'ANOGIA

Rechercher par catégorie :

Photos d'ANOGIA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2020-01-15
408 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour à Majorque pour 2 personnes !

Un séjour unique à Majorque pour 2 ! Logitravel vous offre un séjour de rêve à Majorque (vols+ hébergement inclus).