Située au débouché de la vallée de la Nivelle et au fond d'une rade ouverte en amphithéâtre entre deux promontoires, Saint-Jean-de-Luz occupe une place privilégiée, au sud de la côte basque, à proximité de la frontière espagnole, le long de l'océan, sur 7,5 km de côte. En basque, Donibane Lohitzune (Saint-Jean-des-Marais) classée station balnéaire et climatique depuis 1912, avec ses cinq plages, offre une belle diversité, avec ses 30 000 lits touristiques (13 000 lits en hébergement commercial et 17 000 lits en résidences secondaires). Proche de l'Espagne, à quelques kilomètres seulement de la frontière espagnole, 25 km de Saint-Sébastien et 140 km de Bilbao, elle affiche un présent plein de dynamisme sans pour autant occulter un passé riche. Saint-Jean-de-Luz a obtenu en 2016 le label " Pays d'Art et d'Histoire ".

 

Les dates clés de l'histoire de Saint-Jean-de-Luz

A partir du XIe siècle. La ville est mentionnée sous le nom de Sanctus Johannes de Luis dans les écrits, c'est alors une baronnie appartenant à la vicomté du Labourd qui fut donnée au chapitre cathédrale de Bayonne vers 1150. Episode malheureux, en 1558, toute la ville est incendiée, seules la maison Ezkerenea et les fondations de l'église sont épargnées. La baronnie est alors rachetée par les Luziens en 1570 avec les droits afférents (droits de justice, de péage, de pêche) mais aussi une immunité commerciale. Ces privilèges, confirmés par tous les rois de France, font de Saint‑Jean‑de‑Luz une ville libre et franche, la plus importante et la plus riche du Labourd et ce malgré les conflits quasi permanents avec l'Espagne. Sans garnison ni enceinte fortifiée, Saint-Jean-de-Luz vit en permanence sous la menace des invasions et des pillages, fréquents aux XVIe et XVIIe siècles.

Les soeurs ennemies. A peine reconstruite après l'incendie de 1558, la cité connaît un nouveau conflit avec sa voisine, Ciboure. Longtemps quartier de la paroisse d'Urrugne, Ciboure, forte de 3 000 âmes, est déclarée indépendante en 1603 et à ce titre réclame ses droits sur le port. Juridique en premier lieu, le conflit dégénère en rixes sanglantes entre les deux communautés. Pour apaiser les esprits, les bayles (maires) des communes sollicitent l'appui de l'ordre des Récollets et leur bâtissent, en 1611, un couvent sur l'île séparant les villes. Une accalmie et une date marqueront le XVIIe siècle, le 9 juin 1660, le mariage de Louis XIV. Car il faut savoir que le 7 novembre 1659, le traité des Pyrénées négocié par le cardinal Mazarin, met fin à une interminable guerre entre la France et l'Espagne.

Le mariage de Louis XIV. Parmi les cent vingt-quatre points du traité, notamment l'union du roi de France, Louis XIV (1638-1715) à l'infante Marie-Thérèse d'Autriche (1638-1683), fille aînée du roi d'Espagne, Philippe IV. Et c'est Saint-Jean-de-Luz, ville de 12 000 habitants, au sommet de sa prospérité grâce à son activité maritime, est choisie pour accueillir la cérémonie de mariage. Le siècle suivant un autre épisode éprouvera cette fois l'économie de la commune, le traité d'Utrecht signé en 1715, dépossédant la France de ses droits de pêche à Terre-Neuve, ruinera l'activité portuaire. De 58 bateaux que comptait le port en 1741, il n'en reste plus qu'un seul en 1748 et la population chute des deux tiers en moins de 25 ans. Une forte tempête au XIXe siècle qui balayera une fois de plus un quart de la cité amènera à la fermeture de la baie avec la construction des digues de Socoa.

Le succès des bains de mer. C'est alors devant le succès des bains de mer et ses vertus thérapeutiques que se construit le premier établissement en 1843, une réussite que l'on retrouve aujourd'hui. Saint-Jean-de-Luz devient la station à la mode. On y croise Alphonse XIII d'Espagne, le prince de Bavière, le prince de Galles, le maharadjah de Kapurtala, les grands-ducs Boris et Paul de Russie... En 1912, la ville est classée station thermale et climatique et le casino de La Pergola, conçu par Mallet-Stevens, est inauguré en 1929.

Les lieux incontournables de Saint-Jean-de-Luz / DonibaneLohizune

Organiser son voyage à Saint-Jean-de-Luz / DonibaneLohizune

Photos de Saint-Jean-de-Luz / DonibaneLohizune

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

PAYS BASQUE

Guide PAYS BASQUE

PAYS BASQUE 2019/2020

9.95 €
2019-06-05
528 pages
Avis