Florac-3 Rivières est désormais commune nouvelle issue de la fusion avec la Salle-Prunet. A la confluence de la Mimente, du Tarnon et du Tarn, son nom tombait sous le sens !

Florac

Ville de contact entre Causses et Cévennes, Florac est aujourd'hui une petite capitale administrative, sous-préfecture (la plus petite de France) de la Lozère et siège du parc national des Cévennes. Sa situation au confluent de la Mimente et du Tarnon et sur une ancienne voie de circulation importante favorisa son rayonnement et lui permit d'être le siège de marchés et de foires réputées. La source du Pêcher est sans doute à l'origine de la cité. Elle tient son nom du domaine de Florus, qui existait à l'époque romaine. Selon Stevenson, qui passa ici en 1878, Florac était réputée pour la beauté de ses femmes ; elle l'est aussi pour avoir été l'une des capitales des camisards. Dès la belle saison, la ville s'anime et prend des airs méridionaux. On peut arpenter la grande esplanade ombragée de platanes (on y verra le buste de Léon Boyer, enfant du pays qui fit les premiers plans du viaduc de Garabit) et y prendre un verre à l'une des terrasses de café. L'église Saint-Martin, dont l'emplacement a fait l'objet de longues disputes entre catholiques et protestants, reconstruite en 1833 dans un style néoclassique, tient à la fois du temple grec et de l'église pseudo-gothique. Par contre, on peut admirer, non loin, la façade d'un ancien hôtel particulier (visites en été) du XVIe siècle, classé aux Bâtiments de France, qui abrite aujourd'hui une école. Le portail, richement ouvragé, est encadré de deux grosses colonnes renflées. Il est frappé de ce vers optimiste d'Horace : " Beaucoup de choses renaîtront qui jadis sont tombées ".

À voir / À faire à Florac Trois Rivières

Organiser son voyage à Florac Trois Rivières

Photos de Florac Trois Rivières

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-06-20
240 pages
Avis