Le guide touristique SICILE du Petit Futé

Bienvenue en Sicile !

La Sicile c'est d'abord la respiration d'un volcan emblématique : l'Etna. Le plus haut d'Europe et l'un des plus actifs au monde. On le voit fumer et cracher depuis Catane et de toute la région, depuis l'avion et depuis la mer, marquant le paysage à la manière d'un mont Fuji. La Sicile c'est surtout les Siciliens, leur hospitalité et leur manière spontanée de vous indiquer le chemin, de vous accompagner et de partager leur amour de l'île. Ici, les produits du terroir, côté terre et côté mer, s'expriment dans une multitude de recettes typiques qui font de chaque repas un vrai bonheur. En Sicile, la slow food est encore plus slow, plus authentique, plus savoureuse que dans le reste du pays.

Et puis il y a les perles et les merveilles : la vallée des Temples qui témoigne de l'époque grecque, la cathédrale et la ville de Palerme, la presqu'île de Syracuse, Taormine la belle, la douce Catane. Il y a toutes ces civilisations qui ont laissé leurs traces sur l'île, vestiges qui racontent une histoire plusieurs fois millénaires. Il y a ces savants et ces artistes que nous a donnés la Sicile, d'Archimède à Bellini, de Franck Capra à Pirandello, sans oublier quelques héros mythologiques.

Cette île a plus d'un tour pour vous ensorceler de palais en monuments historiques, de villages perchés en plages sauvages. Ainsi la Sicile peut-elle satisfaire les passionnés de vulcanologie et de fonds marins, les randonneurs et les adeptes du farniente au bord de l'eau, les amoureux du patrimoine et les amateurs d'opéra. Pour preuve de sa richesse, sept sites archéologiques ou naturels ont été classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Alors même le drame des migrants de Lampedusa et la persistance de la mafia sur l'île ont du mal à ternir son image. Une certitude pour conclure, à l'issue de votre séjour, vous n'aurez qu'un seul désir vite revenir.

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS : toute ma reconnaissance à notre caro amico Manlio de Catane pour son accueil à la sicilienne, ses incomparables spaghetti al nero di seppia, ses bonnes adresses et sa volonté indéfectible de défendre son île et de la faire apprécier. Un grand merci aussi à Margot et Alphée pour leur aide.

Les principales destinations SICILE

Galerie photo SICILE

Idées de séjour SICILE

Si vous optez pour un séjour court, inutile de louer une voiture. Palerme se visite à pied, Monreale et Milazzo (points de départ des îles Eoliennes) sont accessibles en bus, et les îles se parcourent également à pied.

Pour un séjour long en Sicile, il est préférable d'opter pour les bus interurbains, le train (il relie, par exemple, Palerme et Catane en 3 heures) ou de disposer d'une voiture : on peut aller d'un bout à l'autre de l'île en une journée.

Attention cependant, si les distances sont relativement courtes sur le papier, on a parfois la mauvaise surprise de mettre beaucoup plus de temps que prévu pour effectuer un trajet : les routes côtières sont assez sinueuses, et les travaux fréquents ralentissent régulièrement la circulation, les embouteillages en ville (particulièrement à Palerme) augmentent très sensiblement les trajets d'un point à un autre. D'une manière générale, quelques jours à Palerme suffiront pour que vous ayez un bel aperçu du mode de vie sicilien. Néanmoins, il est préférable de séjourner sur l'île durant une ou plusieurs semaines, tant les sites à visiter sont nombreux, les plages accueillantes et le climat chaleureux. Sachez aussi que la Sicile se prête à différents séjours thématiques : baroque, période arabe, viticole, gastronomique, géologique, sportif...

Séjours courtsHaut de page
Trois jours à PalermeHaut de page

Jour 1 : Palerme. Allez visiter le petit joyau de Palerme : la Galerie régionale de Sicile située dans le quartier Kalsa. Puis profitez des ruelles lors d'une déambulation dans cet ancien quartier riche du Palerme arabe. Cheminant, rejoignez le quartier Albergheria et découvrez la superbe chapelle Palatine située sur la piazza Independanza. A quelques centaines de mètres, vous pourrez rejoindre la splendide cathédrale de Palerme et son parvis-jardin. L'une des perles de la Sicile. Pour finir la journée en détente, on vous recommande la visite du musée international de la Marionnette. Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être profiter d'une représentation dans la salle de théâtre du musée (généralement le samedi).

Jour 2 : Cefalù. Situé à seulement une heure de train de la capitale, la belle Cefalù mérite une escale. Allez visiter la cathédrale qui se dresse sur la place principale. Puis continuez votre balade en descendant en direction du front de mer. Arrêtez-vous via Mandralisca pour visiter le musée du même nom. Contemplez l'oeuvre d'Antonello da Messina, le fabuleux Ritratto d'ignoto. Vous pourrez finir votre journée en vous baladant sur le front de mer...

Jour 3 : Monreale. Allez à la rencontre du Christ Pantocrator de la cathédrale, puis visitez le cloître qui s'offre à vous sur le flanc gauche de l'édifice. Une visite à ne surtout pas manquer ! Un incontournable de la région.

Si l'on vous avez plus de temps, vous pouvez aussi vous rendre à Catane par le train, et visiter les villes de Syracuse et de Taormina, comme proposé dans le séjour de 7 jours.

7 jours dans le sud et l'est baroqueHaut de page

Jours 1 et 2 : Syracuse. Visitez la ville nouvelle avec son parc archéologique magnifique. Plongez dans l'histoire et venez admirer les vestiges du théâtre grec creusé dans la roche et l'amphithéâtre romain entouré de sa tribune. N'oubliez pas de visiter les catacombes de San Giovanni. Pour finir la journée, laissez-vous envoûter par les objets et les pièces exceptionnelles du musée Paolo Orsi. Baladez-vous dans Ortygie, laissez-vous tenter par une glace que vous dégusterez sur la place principale (celle de la cathédrale).

Jour 3 : Noto. Laissez-vous envoûter par la capitale baroque de la Sicile. Cette ville-théâtre, surnommée " le jardin de pierre ", est une incontournable de la région. Le centre baroque se situe autour de l'artère principale du Corso Vittorio Emanuele. Vous pourrez admirer la cathédrale et sa large façade décorée, mais aussi le palais Landolina di Sant' Alfano aux lignes plus sobres. La piazza Municipio est le site le plus animé de la ville, laissez-vous tenter par une balade !

Jour 4 : Ragusa et Modica. Ragusa et Ragusa Ibla sont moins touristiques que les voisines que nous venons d'évoquer. Vous serez néanmoins surpris par la richesse de Ragusa Ibla, petit village aux ruelles étroites accroché au rocher et paradis des gourmands. Visitez la basilique de San Giorgio sur la piazza del Duomo, puis découvrez les 33 églises de la cité. Ne manquez pas la charmante ville baroque de Modica et son église monumentale.

Jour 5 : Caltagirone. La ville, autrefois appelée " la colline des vases ", doit sa réputation à sa production de céramique. Son architecture mélange à la fois le gothique, le baroque et l'Art nouveau. Visitez le musée de la Céramique : un vrai bonheur !

Jours 6 et 7 : Catane. La belle Catane ! Profitez de la situation géographique de la ville pour admirer l'Etna et le front de mer. Baladez-vous sur la Piazza del Duomo et découvrez la surprenante fontaine de l'Eléphant (réalisée en 1735). Visitez aussi la cathédrale consacrée à sainte Agathe, la patronne de la ville. Profitez de l'ambiance très très vivante et typée du marché aux poissons.

Séjours longsHaut de page
Une dizaine de joursHaut de page

Jours 1 et 2 : Palerme, capitale de la Sicile. Avec son atmosphère si particulière et si fascinante, elle reste l'une des villes les plus authentiques d'Italie. Parmi les incontournables, on vous conseille de visiter la chapelle Palatine qui fut édifiée par le souverain Roger II entre 1130 et 1140. Le bâtiment est entièrement tapissé de marbre et de mosaïques. Passez voir, au moins de l'extérieur, le Palais Normand et, à trois minutes à pied, la cathédrale.

Le plafond en bois d'influence arabe constitue un des chefs-d'oeuvre de la chapelle. On ne peut pas séjourner à Palerme sans visiter la Galerie régionale de Sicile. Situé dans le très beau palais Abatellis, ce musée cache de nombreux trésors.

Comme, par exemple, le buste d'Eléonore d'Aragon réalisé par le sculpteur Francesco Laurana. La plus belle pièce reste la superbe peinture d'Antonello da Messina, Annonciation. Dans cette toile, le visage de la Vierge rayonne. Pour les plus jeunes et les curieux, une visite du musée international de la Marionnette s'impose. Vous comprendrez un peu mieux l'histoire de ces pupis (marionnettes) et leur tradition populaire.

Découvrez également les marchés populaires, les trésors cachés et inestimables tout nouvellement restaurés (comme l'église San Giovanni degli Eremiti et son influence arabe), à la rencontre aussi des habitants eux-mêmes. Si généreux de leur temps, ces derniers vous proposeront de vous accompagner au fil de vos errances, afin de partager l'amour qu'ils portent à leur ville et d'en changer l'image ternie par la mafia.

Jour 3 : Monreale. De Palerme (à moins de 10 km de la capitale), excursions au cloître et à la cathédrale de Monreale. Le site magnifique surplombe la vallée d'Or, le noyau urbain de la cité s'est créé autour du dôme. La cathédrale de Monreale marie magnifiquement tous les styles. Vous serez ébloui par la beauté des mosaïques qui ornent son intérieur.

Le récit des mosaïques reprend le plan divin du salut universel et commence par une scène représentant la création du monde et de l'homme. Le cloître, situé juste à côté, est l'un des symboles de l'architecture inspirée de l'art musulman. Regardez les chapiteaux, une pure merveille !

Jour 4 : Solunto. La ville se situe à une vingtaine de kilomètres à l'est de Palerme. Un très beau site de vestiges gréco-romains s'étend sur les pentes du promontoire du mont Catalfano qui domine la mer. Empruntez l'artère principale et marchez dans les ruelles pavées pour visiter les ruines de la ville et admirer les sols en céramique. Ne ratez pas le théâtre taillé dans la roche qui date de la période hellénistique.

Jour 5 : Agrigente. La zone archéologique est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Le site regroupe un ensemble de temples et de vestiges extraordinairement bien conservés qui témoignent de l'existence de l'ancienne cité d'Akragas.

La vallée vous fait voyager dans ce que pouvait être une des cités les plus luxueuses de l'île. Le temple de la Concorde, construit en 430 av. J.-C, est l'un des seuls de cette époque grecque restés intacts. A quelques mètres du site, se trouve le Musée archéologique. Une jolie collection d'objets d'art y est exposée. Après avoir visité la vallée des temples, laissez-vous tenter par une petite balade dans la vieille ville.

Jour 6 : Selinunte. L'ancienne cité de Selinunte est une escale importante lorsqu'on désire découvrir les vestiges antiques de l'île. Cette ancienne cité vous livre les ruines de ses temples dans une étendue semi-désertique. Les temples pour la plupart effondrés tentent de maintenir leurs colonnes vers le ciel. Un magnifique spectacle ! Le premier temple est celui qui est consacré à la déesse Héra (Ve siècle av. J.-C.), puis vous pourrez admirer celui qui était vraisemblablement consacré à Athéna. Prenez le temps de visiter l'Acropole. Vous découvrirez de superbes murailles et de nouveaux temples.

Jour 7 : Castelvetrano. Ce petit village est très connu pour son magnifique site archéologique. Après la visite, n'oubliez pas de visiter le museo Civico de la ville. L'établissement abrite une superbe statue d'Ephèbe découverte dans un champ de la région.

Jour 8 : Segeste. Erigé en 430 av. J.-C., le temple de Segeste est un superbe édifice très harmonieux. Les 36 colonnes de l'édifice sont restées presque intactes malgré le temps qui passe. A 2 km du temple, on vous conseille de visiter le théâtre construit au IIIe siècle av. J.-C. et constitué d'un hémicycle parfait de 63 m. Les soirs d'été, au coucher de soleil, on y donne des représentations de classiques. C'est ainsi que vous découvrirez l'importance de son emplacement : si le spectacle ne vous plaît pas, pas moyen de se distraire, car la vue sur la mer est inouïe.

Jour 9 : Erice. La ville est située à 750 m d'altitude. Le site est un " incontournable ", la mystérieuse ville autrefois appelée Eryx remonte à la nuit des temps. Le temple (encore visible aujourd'hui) servait à vénérer le culte de Vénus. La déesse protégeait les marins et les pèlerins qui venaient lui faire des offrandes.

Jour 10 : Retour à Palerme. S'il vous reste du temps, on vous conseille une balade dans les ruelles du quartier de Capo, ainsi qu'une petite séance shopping dans la très commerçante avenue de la Via Roma.

Entre 2 et 3 semaines de séjourHaut de page

Jours 1 à 3 : Palerme. Avec son atmosphère si particulière et fascinante, elle reste l'une des villes les plus authentiques d'Italie, encore préservée du tourisme.

Parmi les incontournables, on vous conseille de visiter la chapelle Palatine, la Galerie régionale de Sicile, mais aussi le musée international de la Marionnette. N'oubliez pas également d'aller visiter la cathédrale et le Palais des Normands d'influence arabe ! Baladez-vous dans les ruelles du marché del Capo et retrouvez les couleurs et les saveurs de la Sicile traditionnelle.

Jour 4 : Monreale. A ne surtout pas manquer ! La cathédrale de Monreale marie magnifiquement tous les styles. Le cloître, situé juste à côté, est l'un des symboles de l'architecture inspirée de l'art musulman. La légende veut que les femmes qui se lavent les mains dans la fontaine du cloître se voient rajeunir de 10 ans... Adieu les liftings !

Jours 5 et 6 : Agrigente. La zone archéologique est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. La vallée des temples vous offre un spectacle grandiose. N'oubliez pas de visiter le Musée archéologique par la même occasion. Une balade dans les ruelles de la vieille ville s'impose. Le soir, vous pouvez aller danser dans un des bars au bord de la plage !

Jour 7 : Enna. La vue que l'on a en arrivant de la ville, accrochée sur sa montagne juste en face de celle de Calascibetta, vaut le détour. Baladez-vous dans la via Roma qui est remplie de petites surprises. La cathédrale construite dans un style baroque au XVIIe siècle a conservé ses absides de style dorique. Superbe ! Visitez le musée Alessi qui s'abrite dans le palais Varasano.

Jours 8 et 9 : Syracuse. Visitez la ville nouvelle avec son parc archéologique magnifique. Plongez dans l'histoire et venez admirer les vestiges du théâtre grec creusé dans la roche et l'amphithéâtre romain entouré de sa tribune. Laissez votre peur de côté et allez visiter les catacombes de San Giovanni. Pour finir la journée, laissez-vous envoûter par les objets et les pièces exceptionnels du musée Paolo Orsi. Baladez-vous dans Ortygie, laissez-vous tenter par une glace que vous dégusterez sur le port. Profitez de la beauté des paysages qui s'offrent à vous !

Jours 10 à 12 : Catane. Laissez-vous guider par les monuments de la ville. Faites-vous plaisir avec une séance de shopping dans la via Etnea. Puis allez vous détendre et écouter un concert au ZO, le lieu le plus alternatif de la ville !

Jours 13 à 15 : Etna et sa région. Etes-vous plutôt sportif du dimanche ou véritablement à la recherche de sensations fortes ? Vous n'aurez que l'embarras du choix pour découvrir le volcan et son cratère. En parapente, en 4x4, à pied, en quad ! Que demander de plus ! L'ascension du cratère restera un souvenir gravé à jamais dans votre mémoire. La région propose pléthore d'activités sportives.

Jours 16 à 18 : Taormina. Le " red carpet " de la Sicile. La belle et coquette Taormina vous emmènera dans son Corso Umberto et ses centaines de boutiques ! Vous pourrez admirer le superbe théâtre antique qui vous offre une vue surprenante sur l'Etna et la mer. Un vrai régal ! Profitez des eaux turquoise pour plonger et découvrir les splendeurs des fonds marins...

Séjours thématiquesHaut de page
Une route du patrimoineHaut de page

La Sicile a vu passer, d'époque en époque, de nombreuses civilisations parmi les plus prestigieuses de leur temps. Moyennant quoi son patrimoine architectural est d'une grande richesse et d'une grande diversité. On peut articuler leur découverte autour de trois axes thématiques : la Sicile grecque et romaine (voir long séjour) ; la Sicile arabo-normande ; la Sicile baroque (voir court séjour). La découverte de la Sicile arabo-normande, si elle reste assez confidentielle, est particulièrement originale. La Sicile a accueilli plusieurs dynasties islamiques dont celles des Aghlabides et des Kalbides, elles-mêmes dominées par la grande dynastie des Fatimides. La succession politique des Normands a imposé ce style unique arabo-normand que l'on peut observer dans différentes cités de l'île et nulle part ailleurs. On peut notamment admirer à Palerme les canaux de drainage souterrains des Fatimides, la chambre de Roger au palais royal de Palerme, la cuba de Palerme, la chapelle Palatine. La région de Catane n'est pas en reste, avec son château Ursino, le château Maniace de Syracuse, le pont des Sarrasins d'Adrano, la tour arabe de Taormina. C'est au moins une lecture différente à faire des monuments rencontrés, en rupture avec les oppositions classiques.

Nouvelles routes du vinHaut de page

La viticulture sicilienne offre désormais de beaux nectars. Longtemps les vins siciliens étaient de qualité modeste, aujourd'hui des vignerons passionnés (dont l'actrice Carole Bouquet) relancent des vignobles de qualité en se souciant de vinification et d'assemblage qui haussent les vins de Sicile au rang de grands crus. L'île compte trois zones viticoles (180 000 ha de vignobles) : la plus importante couvre les provinces de Trapani et de Palermo, avec également les productions d'Agrigento, Enna et Caltanisetta, la seconde se situe sur les pentes de l'Etna, la troisième s'étend sur les provinces de Siracusa et Ragusa. S'ajoutent les productions des îles de Pantelleria et de l'archipel des Îles Eoliennes connues pour leurs vins doux et de paille. L'Institut régional de la vigne et du vin (www.vitevino.it) propose des circuits autour du vin et des vignobles. Des terres volcaniques aux coteaux de Marsala de grandes découvertes à marier avec celle de la gastronomie sicilienne. Le pétillant Frappato, le robustre Nero d'Avola, le fruité Nerello Mascalese, le divin Marsala. Le seul circuit du Marsala, par exemple, vous emmène de Marsala à Gibellina en passant par Erice, Trapani ou Salemi. Il faut prendre le temps de visiter les caves. Coups de coeur garantis. Les restaurateurs de l'île jouent le jeu en valorisant la production locale sur leur carte des vins. Salute !

Outdoor : terrain de sports et natureHaut de page

Pour ceux qui ont le goût de l'aventure, les fameux volcans Etna et Stromboli sont des attraits majeurs. Ils offrent aux randonneurs des paysages fantastiques. En embarquant à Milazzo, vous pouvez découvrir les jaunes soufrés de Vulcano et vous baigner dans les sources chaudes. Vous poursuivrez ensuite jusqu'au Stromboli et ferez l'ascension du cône pour observer les fameuses éruptions stromboliennes. Un moment magique ! Vous pourrez ensuite vous prélasser à Panaréa, l'île-fleur des stars. Et reprendre votre souffle pour l'ascension de l'Etna et la découverte de ses cratères sommitaux, les bouches de l'enfer. Pour cela vous devez faire appel à un guide. Tout est bien organisé, aucun risque.

Les plus sportifs redescendront de l'Etna pour profiter d'une multitude d'offres : de la voile au windsurf, du parapente à la plongée... Quant aux amoureux de la nature, ils partiront à la découverte des différents parcs naturels et des réserves au sein de différents biotopes : outre les volcans, les forêts, les gorges, les fonds marins...

Stratégique : programme chargé et... farnienteHaut de page

Pour un séjour authentique, gourmand et paisible, la formule de l'agritourisme (agriturismo) est idéale. Vous êtes au coeur même de la vie rurale, dans un cadre écologique et idyllique. De même avec les B&B chez l'habitant. Vous n'aurez plus envie de bouger. Il faudra pourtant partir à l'assaut de l'île. Votre camp de base est parfait pour vous ressourcer avant de plonger dans l'agitation frénétique et passionnante qui anime les rues de Palerme ou de Catane, leurs marchés éclatants d'odeurs et de saveurs. Vous avez le choix des adresses pour un expresso, une pizza, un granite, la pasta, une pâtisserie, l'apéritif et ses anti pasti... Mais déjà sonne l'appel du farniente sous le soleil, sur les transats des lidos ou à même le sable, les galets ou le rocher. Puis vient l'heure de la passeggiata et du shopping à Taormina... Retour à la ferme et le lendemain : grasse matinée !

Sur la route gourmande Slow foodHaut de page

Ce n'est pas un hasard si la Sicile est savoureuse. Cela vient de sa terre riche et du soleil qui donnent aux fruits et aux légumes de belles couleurs et de sublimes saveurs. S'ajoutent les produits de l'élevage et ceux de la mer. Alors si vous voulez partir sur la route des vraies saveurs siciliennes rien de tel que de vous mettre à l'affût des saveurs et des savoir-faire culinaires menacés, ceux estampillés Slow food, cette merveilleuse invention italienne de sauvegarde de ce patrimoine gourmand. Il y en a 26 made in Sicilia : l'âne de Ragusa, le câpre de Salina, les lentilles de Ustica, les haricots " a badda " de Polizzi Generosa, la fève de Leonforte, le fromage majorquin, la mandarine de Ciaculli, les amandes de Noto, la manne des Madonies, le pain noir de Castelvetrano, les pêches de Leonforte, la pistache de Bronte, la provola des Monts Nébrodes et des Madonies, les prunes de Monreale, le fromage Vastedda del Belice, le pain de Lentini, les olives minuscules, le melon " porceddu " d'Alcamo, les anchois " masculines ", l'oignon de Giarratana, la chèvre Agrigentine, l'ail rouge de Nubia, l'abeille noir sicule, le " cuddridedda " de Delia (rouleaux de pâtes), le citron interdonato de la côte ionienne et le chocolat de Modica. De quoi faire un vrai festin à la sicilienne !

Le circuit arabo-normandHaut de page

Inscrit en 2015 au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, le circuit arabo-normand vous mène de Palerme à Cefalù en passant par Monreale à la découverte de cette architecture arabe-normande, qui n'existe qu'en Sicile, " classée pour le syncrétisme socio-culturel entre les cultures occidentales, islamique et byzantine de l'île qui fut à l'origine de nouveaux concepts d'espace, de construction et de décoration. Ils témoignent également de la coexistence fructueuse de peuples d'origines et de religions diverses (musulmanes, byzantines, latines, juives, lombardes et françaises) ". Le circuit compte neuf monuments civils et religieux, dont sept à Palerme, qui sont : le Palais Royal avec la Chapelle Palatine, l'église de San Giovanni degli Eremiti, l'église de Santa Maria (appelé Martorana), l'église de San Cataldo, le " Palazzo della Zisa ", le pont de l'Ammiraglio, la Cathédrale. S'ajoutent la cathédrale de Cefalù et celle de Monreale.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Sicile

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté