Idéalement située au carrefour de l'Asie du Sud-Est, le Viêt Nam est une destination de voyage qui a su rester authentique tout en connaissant depuis 20 ans une formidable transformation économique et culturelle.

Un bel atout pour le tourisme et ceux qui souhaite découvrir ce beau pays d'autant que le nouveau dragon asiatique bénéficie du nord au sud d'une extraordinaire variété de paysages et d'un précieux héritage historique, creuset de civilisations et de multiples influences. Vous pourrez alors les apprecierer pendant votre séjour au Viêt Nam en sortant des sentiers battus et en effectuant différents circuits dans le pays en choississant la meilleure péiode pour cela. Rizières en terrasse, forêts de bambous, plages de sable blanc paradisiaques, chutes d'eau vertigineuses, montagnes de marbre, temples majestueux, marchés hauts en couleur comme à Muong Khuong, le Viêt Nam sait recevoir, le tout emballé sous un soleil éclatant et dans une végétation tropicale luxuriante. Que vous partiez au Viêt Nam pour votre voyage de noces, un voyage en famille ou un voyage de luxe, les sites incontournables à découvrir avec son guide touristique du Viêt Nam sont nombreux: de la baie d'Hạlong au delta du Mékong, de Hanoï, la capitale millénaire, à Hồ Chí Minh-Ville (ex-Saigon), le poumon économique du Sud, de la cité impériale de Huê inscrite au partimoine mondial de l'Unesco aux vestiges des royaumes du Champa, de la rivière des parfums aux îles Cham. Le Viêt Nam fait la part balle à l'écotourisme et saura vous éblouir au-delà de sa cuisine traditionnelle, elle aussi très diverse d'une région à l'autre et illustrée par les nombreuses spécialités culinaire vietnamienne.

Les lieux incontournables du Viêt Nam

Quand partir au Viêt Nam ?

La meilleure période pour partir au Viêt Nam est globalement celle où n'a pas lieu la mousson. Ces pluies diluviennes, qui peuvent entraîner des glissements de terrain et, par conséquent, des coupures momentanées des routes ou des voies ferrées, touchent en général le bassin du fleuve Rouge au nord, pendant l'été, et, jusqu'en novembre, les provinces du Centre ainsi que le delta du Mékong au sud du pays. Pendant la haute saison (juillet, août et septembre, et pendant la période du Têt, le nouvel an vietnamien, en janvier-février), les prix augmentent dans certains établissements et étant donné l'étroitesse du pays, vous pourrez avoir le sentiment de suivre une autoroute pour touristes. Pendant le Têt, il est souvent difficile de se déplacer de l'étranger vers le Vietnam car les moyens de transport sont pris d'assaut par les Vietnamiens d'outre-mer de retour au pays.

Comment partir au Viêt Nam ? Nos conseils & astuces

Ce ne sont pas les tour-opérateurs et les offres qui manquent pour partir au Viet Nâm. Circuits à la carte pour parcourir le pays du Nord au Sud en passant par Hanoï et Ho Chi Minh Ville, croisières en baie d'Halong ou le long du Mékong, séjours balnéaires à Phu Quoc les pieds dans le sable et sous les cocotiers, trekking et randonnée aux confins du Tonkin... Beaucoup d'agences proposent aussi des voyages combinés avec le Cambodge pour découvrir les splendeurs du site d'Angkor.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Il existe des vols directs vers Hô Chi Minh-Ville. La plupart des touristes remontent de Hô Chi Minh-Ville à Hanoï. Nous vous conseillons de commencer par Hanoï, vous irez ainsi à contre-courant. La variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

La voiture constitue le moyen de transport le plus rapide et le plus pratique : les locations s'effectuent avec chauffeur mais si vous avez le goût de l'aventure vous pouvez conduire à condition de présenter un permis international. Le réseau routier est en bon état. Les bus, solution bon marché, relient surtout la périphérie des villes. Une vingtaine de villes sont desservies par des lignes aériennes intérieures à des prix abordables et il est aussi possible de prendre le train pour aller du nord au sud à petit prix mais à 45 km/h de moyenne.

Les circuits touristiques au Viêt Nam

Le nord du Vietnam en une semaine

Au nord, le delta du fleuve Rouge, et Hanoi, une capitale millénaire chargée d'histoire. Choisissez bien votre saison : en hiver, le climat peut y être froid et pluvieux. La ville est secrète, réservé...

Envie d'un voyage sur mesure ?

Nous vous mettons en relation
avec l'agence locale
spécialiste de votre destination !

Chemin de traverse dans le Vietnam nord

Ce circuit consacré au nord du pays propose un voyage très intense qui conduit, quelques heures seulement après l'arrivée, au coeur d'une vallée perdue, et s'achève par une croisière dans la baie d'Al...

Photos du Viêt Nam

Découvrir le Viêt Nam

Les plus du Viêt Nam

Pagode du pilier unique.
Pagode du pilier unique.
Une nature diverse et spectaculaire

De la route mandarine qui traverse le pays du nord au sud, on aperçoit la mer et les plages de sable blanc. Paysages montagneux et forestiers, reliefs karstiques plantés dans les rizières, site exceptionnel de la baie d'Along avec plus de 3 000 îles émergeant du golfe du Tonkin, immensité de la mangrove dans le delta du Mékong, le Viêt Nam déploie du nord au sud de magnifiques décors.

Un riche patrimoine culturel

Le Viêt Nam est un très vieux pays situé dans l'orbe des grandes civilisations chinoises et indiennes, mais qui a su se construire une identité originale. Il est riche d'une histoire qui a dispensé des merveilles architecturales léguées par une haute et prodigue antiquité façonnée d'héritages multiples, qui ont été réinterprétés dans une fusion inédite. Les témoignages du passé ne se limitent pas aux monuments ou à des vestiges architecturaux, mais sont la substance même des paysages parcourus par les digues, où les ciels brouillés par la mousson se coulent dans la moire des rizières. Marqué par les grandes déchirures du monde au XXe siècle, le Viêt Nam est aussi le pays de la mémoire, où des champs de bataille dévastés par une violence inouïe réclament aujourd'hui souvenir et recueillement.

Une mosaïque d’identités
Jeunes filles Hmông portant leur costume traditionnel.
Jeunes filles Hmông portant leur costume traditionnel.

Le Viêt Nam rassemble au moins 54 ethnies différentes dont les vêtements bigarrés ne sont que le moindre signe d'identités âprement préservées. Cette mosaïque ethnique est encore enrichie par la multiplicité des héritages spirituels.

Terre confucianiste où l'on rend un culte aux génies et aux ancêtres, mais qui compte aussi des adeptes du taoïsme, du bouddhisme, des sectes caodaïstes, hoa hao, binh xuyên, des fidèles de l'islam, des catholiques, des protestants. Terre de rencontres, le Viêt Nam est un fabuleux témoignage de la diversité de l'expérience humaine.

Un pays encore préservé
Delta du Mekong, barque transportant des légumes.
Delta du Mekong, barque transportant des légumes.

Visiter le Viêt Nam d'aujourd'hui, c'est comme feuilleter Le Livre des mutations. Les temps s'y superposent, s'enfuient et ressurgissent, brouillant les repères dans un chassé-croisé onirique. Un monde très ancien doit composer avec de nouvelles contraintes. Les échanges avec l'extérieur ne cessent de se développer. Le pays reste cependant fidèle à lui-même, sans rien renier de son rythme intérieur. Cette sincérité n'est pas le moindre des attraits du pays qui se donne ainsi tel qu'il est, sans faux-semblant touristique.

Farniente et/ou aventure
Plage Bai Sau.
Plage Bai Sau.

La côte vietnamienne est parsemée de plages paradisiaques, invitation à de longues siestes bercées par la mer. Des hôtels splendides offrent des havres où tout n'est que luxe, calme et volupté. A l'intérieur des terres s'enfoncent les pistes de l'aventure : treks au flanc des montagnes couvertes de jungles, randonnées cyclistes ou à dos d'éléphant, longues balades à motos...

Goût âpre de l'aventure ou volupté du farniente cohabitent sans peine au Viêt Nam. De leur alternance naissent les plus grandes joies.

Une cuisine savoureuse
Le Vieux quartier (quartier des 36 rues et corporations), marché.
Le Vieux quartier (quartier des 36 rues et corporations), marché.

Chaque région possède ses spécialités et son savoir-faire ancestral. Les ingrédients les plus modestes se marient avec imagination et révèlent de surprenants bouquets pour les papilles, la révélation de nouvelles harmonies souvent issues d'assemblages inconnus en Occident. De surcroît, la cuisine vietnamienne est dans l'air du temps : légère, elle se caractérise avant tout par son souci de l'équilibre. Cuisine royale de la cour de Huê ou cuisine du quotidien, la gastronomie au Viêt Nam est un art que chaque foyer, quelle que soit sa condition, s'attache à cultiver.

Un artisanat ancestral

Ferblantiers, bronziers, nielleurs, potiers, porcelainiers, ébénistes, sculpteurs, imprimeurs, tisserands, vanniers, cordiers, laqueurs, spécialistes de l'écaille, de l'ivoire - la corne, désormais -, tous ces métiers d'artisanat sont encore bien vivants au Viêt Nam.

La rencontre avec ces vieux métiers justifie à elle seule le voyage. Les artisans vietnamiens utilisent un savoir-faire transmis depuis des générations, mais qu'ils savent aussi mettre au goût du jour, revivifiant la tradition pour offrir des créations pleines d'imagination et de raffinement.

Reportages & actualités du Viêt Nam

Ailleurs sur le web
Avis