Avant d'être la capitale impériale des Nguyên au XIXe siècle, la ville a subi de multiples pillages et fait l'objet de nombreuses convoitises. C'est précisément sa position par rapport à la mer et aux autres pays d'Asie du Sud-Est qui a valu à Huê ces fréquentes manifestations d'intérêt.

Les annales montrent que sa fondation est liée à la route suivie par les caravanes de marchands.

Histoire. Fondée au IIIe siècle par les Chinois, la ville portait à l'origine le nom de Tây Quyen. Capitale de la commanderie du Nhat Nam, elle fut rebaptisée Kin Son lorsque les Cham s'en emparèrent et la transformèrent en un centre religieux shivaïste en 250. Mise à sac par les Chinois en 450, la future Huê retrouva sa splendeur au Xe siècle, quand le roi cham Plokong y installa sa capitale, la ville des sapins. Au XIVe siècle, la ville fut rattachée au royaume d'Annam et aux régions de O et de Ly, situées au nord du col des Nuages. Installés à Binh Dinh, les rois cham donnèrent aux Vietnamiens devenus indépendants la possibilité d'occuper Phu Xuan (Printemps), l'actuelle Huê, où s'installa, à partir de 1558, une principauté fondée par Nguyên Hoang, ancêtre de la dernière des dynasties vietnamiennes. Cette principauté inféodée au pouvoir de Hanoi s'étendait jusqu'à la Cochinchine. La ville fut occupée par les seigneurs Trinh en 1775, puis vingt ans plus tard tomba aux mains des Tây-Son.

En 1802, Nguyên Anh, futur empereur Gia Long, vainquit les Tây-Son et fonda la dynastie des Nguyên dans cette ville qui devint capitale impériale du Viêt Nam unifié. Il l'appela Huê et entreprit la construction de la ville impériale et de la cité interdite.

A 16h, le 30 août 1945, au palais de Ngo Môn, l'empereur Bao Dai remit l'épée de son ancêtre Gia Long au représentant du pouvoir révolutionnaire, Trân Huy Liêu. Après les accords de Genève, Huê servira de cible à l'armée du Nord, bien consciente que la prise de la ville était la condition de la victoire sur le Sud.

La sanglante offensive du Têt, en 1968, se révéla particulièrement tragique pour l'ex-cité impériale. Selon Bui Tin, ancien journaliste du Nhân Dan, le journal du Parti communiste, désormais réfugié en France, " à Huê, où les combats se poursuivirent plus d'un mois, des milliers de civils furent massacrés. Personne ne sait exactement combien il y eut de victimes, car elles furent enterrées en différents endroits. Ce fut sans doute le plus important massacre de la guerre - un massacre bien plus important que celui de My Lai qui obséda tant les Américains. " (Bui Tin, 1945-1999, Vietnam ; La Face cachée du régime, éditions Kergour, 1999).

Les habitants épargnés, entassés dans la citadelle où ils pensaient être à l'abri des combats, subirent les bombardements américains. Le général Westmoreland fit bombarder la cité impériale, et seul le palais de l'Harmonie suprême échappa miraculeusement au déluge de feu déclenché par l'oncle Sam. On estime que pendant les mois de siège 10 000 personnes ont péri sous les bombes, grenades ou mines. La ville passa finalement aux mains des Viêt-congs en 1971.

Huê aujourd'hui. La ville garde encore la trace de ses tribulations passées. Trop souvent assaillis, conquis et pillés, les habitants de Huê ont chaque fois dû rebâtir leur vie, leur ville. Et l'on peut s'étonner qu'une cité aux monuments si majestueux, s'étirant le long d'une rivière si sereine, n'ait pas fait reculer ceux qui se battaient pour des causes éphémères. Près du fleuve, princes et empereurs reposent pour l'éternité.

La vallée est calme ; les pins, les chênes et les frangipaniers, les lotus et le jasmin embaument les promenades sur les allées dallées et ombragées. Les pagodes, non loin des rives du Sông Huong (la rivière des Parfums), le marché de la ville dont l'agitation contraste avec la plénitude paisible des sites, tout concourt à faire de Huê un séjour enchanteur.

Les lieux incontournables d'HUE

Organiser son voyage à HUE

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos d'HUE

13.95 €
2020-07-08
552 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .