Guide de Saint-Vincent-et-les-Grenadines : Les personnalités célèbres : Saint-Vincent-Et-Les-Grenadines

Nicolas Anelka. Le talentueux garçon de Trappes qui quitte un jour le PSG pour l'Arsenal... C'est ainsi que l'on pourrait résumer la carrière tumultueuse d'Anelka, que l'on appelle le " mal-aimé... ". En effet, ce joueur de football que l'on décrit comme un homme de conflit pour ses relations plutôt tendues avec le milieu professionnel du ballon rond, sera, lors de la coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, à l'origine d'un scandale qui a fait le tour du monde. Ayant tenu des propos injurieux à l'encontre du sélectionneur Raymond Domenech, Anelka sera exclu de la sélection nationale 2010. Pour protester contre cette décision, les joueurs vont se lancer dans une grève de l'entraînement inédite en soutien à leur coéquipier renvoyé. Même les politiques vont se mêler de l'affaire à l'instar du président de la République qui va annoncer des Etats généraux du football... L'affaire se conclut avec malheureusement le retour peu glorieux de l'équipe de France à Paris. Le bilan de la saison 2010-2011 reste cependant positif pour Anelka, qui termine avec 32 matchs de championnat et 6 buts. Il s'est surtout fait remarquer dans la campagne européenne des Bleus en marquant 7 buts en 9 matchs.

Joby Bernabé. Né en 1945 en Martinique à Saint-Pierre, Joby Bernabé est un poète devant l'éternel. Les mots et sonorités de la langue créole sont sa passion ; il les déclame à la façon d'un slameur dont on dit qu'il est le précurseur, à l'instar des Lasts Poets. Joby Bernabé est chevalier de l'ordre national du Mérite, officier de l'ordre des Arts et des Lettres, et a obtenu le prix SACEM 2009 pour l'ensemble de son oeuvre. Son album sorti en 2001, Il était une voix, est une compilation de ces titres les plus connus.

Hector Charpentier. Enseignant, peintre et sculpteur, Hector Charpentier né en 1950, peint sa première toile à l'âge de seize ans. Il se définit comme le fondateur de la " figurabstraction ", association du figuratif et de l'abstrait. Il a exposé en Europe, dans la Caraïbe et au Japon.

Tony Delsham. Né en 1946 à Fort-de-France, Tony Delsham, de son vrai nom André Pétricien, est un écrivain et journaliste martiniquais. Il a mis en place des structures d'édition indépendantes de la métropole et a créé ses propres journaux avec pour objectif de parler au plus grand nombre. Provocateur, les thèmes traités par l'auteur sont toujours puisés dans les blessures des Antilles. En 1990, il est le rédacteur en chef d'Antilla, hebdomadaire d'information générale. Tony Delsham est l'auteur d'une vingtaine de romans parmi les plus lus des Antilles.

Marcel Fabre. Fondateur du groupe Fabre-Domergue, premier promoteur immobilier de la Caraïbe, premier producteur et exportateur de bananes des Antilles et acteur principal de l'économie martiniquaise (banques, H.L.M., B.T.P., assurances, communication, radio, industrie alimentaire, agriculture, tourisme, immobilier).

Bernard Hayot. Industriel et homme d'affaires, officier du Mérite national. Son groupe, le GBH (Groupe Bernard Hayot), est implanté dans les Antilles françaises, la Caraïbe, l'océan Indien et la métropole. En 2010, il est placé 146e dans le classement des plus grandes fortunes de France.

Thierry Henry. D'origine guadeloupéenne par son père et martiniquaise par sa mère, Thierry Henry, dit Titi, est une star du football. Après avoir brillé, tour à tour à Monaco, à l'Arsenal, à la Juventus et au FC Barcelone, il évolue depuis juillet 2010 au Red Bull de New-York suite à l'annonce de sa retraite de l'équipe nationale française au sein de laquelle il a disputé quatre Coupes du monde (le seul joueur français à en avoir joué autant) et trois Euros. Auteur de la désormais célèbre main à l'origine de la qualification française pour le mondial 2010, il détient depuis 2007 le record du nombre de buts inscrits (51) en sélection nationale détrônant ainsi l'ancien international Michel Platini ; et, depuis décembre 2009, celui du meilleur buteur français de l'histoire, toutes compétitions confondues. Avec sa sélection pour la Coupe du monde 2010, Thierry Henry devient le premier jouer français à avoir disputé quatre Coupes du monde. Le 15 juillet 2010, il décide cependant de mettre fin à sa carrière internationale.

Lucien Jean-Baptiste. Acteur et réalisateur, après des études en publicité, Lucien Jean-Baptiste quitte la Martinique pour rejoindre Paris. Après un début de carrière dans l'évènementiel, il commence à fréquenter le cours Florent et se découvre un véritable talent de comédien. Il doit sa célébrité principalement aux doublages de grands films comme Ocean's Eleven, Big Mamma et Wild Wild West. A partir de 1999, Lucien Jean-Baptiste tente de percer à l'écran en jouant dans plusieurs courts-métrages. En 2008 il s'offre enfin le premier rôle dans sa première réalisation, La Première Étoile, récompensée par le Grand Prix et le prix du Public au Festival de l'Alpe d'Huez.

Simon Jean-Joseph. A baigné très jeune dans le sport automobile et est devenu champion de Martinique dès 1990. Ses qualités attirent l'attention de Malcolm Wilson, patron de l'écurie Ford Racing, à la recherche d'un deuxième pilote aux côtés de Colin Mc Rae. Palmarès : en 1989, débuts en rallye en Martinique (R5 GT Turbo Groupe N), champion de Martinique (1991, 1992), quatrième du volant Peugeot et membre de l'équipe de France espoir (1993), champion de France amateur sur Subaru Impreza Groupe A (1997), vice-champion de France des rallyes 1998 (Subaru), 3 victoires lors du championnat de France des rallyes sur terre en 2000. Après une saison en tant que pilote privé au sein de l'équipe Automeca, il devient pilote officiel à partir de 2003. Il remporte le championnat de France en 2003 et le championnat d'Europe en 2004. Simon poursuit sa collaboration avec Renault jusqu'à la fin de la saison 2006. Pour la saison 2007, Simon reçoit le soutien de Citroën Sport, qui lui confie le volant d'une C2 Super 1600 avec laquelle il va décrocher un second titre européen. Depuis 2009, Simon Jean-Joseph, déjà responsable de la compétition clients de Citroën Racing, assure la direction de la compétition clients de Peugeot Sport incluant les formules de promotion, Racing Shop et l'assistance technique dédiée aux clients.

Kassav. Le kassav à l'origine est une galette de manioc mélangée à de la noix de coco. L'histoire commence en 1979 quand Pierre-Edouard Décimus, musicien guadeloupéen dans un orchestre de danse depuis les années 1960, décide avec Freddy Marshall, autre musicien antillais, de renouveler et de moderniser la musique qu'ils ont toujours jouée. Jacob Desvarieux s'ajoute et le groupe se forme. Il donne naissance à un nouveau genre musical avec leur premier album Love and Ka dance : le souk. Avec le second album, Lagué mwen, entre en piste Jocelyne Beroard, martiniquaise de naissance. Le groupe s'agrandit et Kassav est couronné de succès. Bercy, Cap Vert, New York, le groupe, dont la popularité est intacte, sort son 15e album en 2007. En 2009, le groupe a fêté avec succès son trentième anniversaire à travers des méga-concerts donnés un peu partout à travers le monde.

Philippe Lavil. Son vrai nom est Philippe Durand de La Villejégu du Fresnay, il est né à Fort-de-France, le 26 septembre 1947, de parents " béké " (Martiniquais blancs), propriétaires et exploitants d'une bananeraie. C'est dans les années 1960, après son arrivée en métropole, qu'il découvre le rock à travers l'un de ses professeurs de musique. Il enregistre son premier tube en 1969 et le succès est au rendez-vous jusque dans les années 1975. Puis il connaît une période de passage à vide malgré des collaborations avec Alain Souchon et Didier Barbelivien. Il faudra attendre 1982 et le tube Il tape sur des bambous pour renouer avec le succès.

Il collabore avec Goldman, chante avec Jocelyn Beroard (membre du groupe Kassav) en 1987, puis Edith Lefel. Il revient sur le devant de la scène en avril 2002 avec un nouvel album, Retour à la case créole, très attaché à ses racines martiniquaises, suivi de Calypso (2007).

Pascal Légitimus. Né le 13 mars 1959 à Paris, il est le fils d'une famille d'artistes : son père était jazzman et sa mère jouait aux côtés de Joséphine Baker. Comédien de théâtre et de cinéma, il reste pour tous l'un des membres du groupe Les Inconnus. Ces derniers ont réalisé leur premier film en 1995 (Les Trois Frères) et ont poursuivi l'aventure cinématographique avec Les Rois Mages en 2001. Il mène, depuis, une carrière solo bien remplie, en tant que comédien et scénariste.

Serge Letchimi. Né le 13 janvier 1953, il est urbaniste de profession et ancien directeur général de la Société mixte d'aménagement de Fort-de-France. Elu Maire de Fort-de-France sous la bannière du Parti progressiste martiniquais (PPM), il succède à Aimé Césaire en 2001. Serge Letchimy a été élu officiellement président du conseil régional de la Martinique le 26 mars 2010, après avoir conduit sa liste, Ensemble pour une Martinique nouvelle, à la victoire lors des élections régionales de 2010.

Claude Lise. Claude Lise, président du conseil général (1992) et sénateur de la Martinique (1995), est né le 31 janvier 1941 à Fort-de-France. Après des études de médecine à la faculté de Bordeaux, il rentre en Martinique. Avec des amis militants socialistes, il crée le parti politique la Fédération socialiste de la Martinique (FSM). Après des candidatures infructueuses aux cantonales de 1973 et aux municipales de 1977 au Marigot, il forme le Parti socialiste martiniquais en 1976. Il en est le secrétaire général jusqu'en 1978, date à laquelle le Parti socialiste martiniquais fusionne avec le Parti progressiste martiniquais d'Aimé Césaire. Il quitte le PPM en 2003 avec d'autres élus (Madeleine de Grandmaison et Pierre Suédile) pour fonder le Rassemblement démocratique martiniquais (RDM).

Alfred Marie-Jeanne. Fondateur et leader charismatique du Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM), Alfred Marie-Jeanne est né le 15 novembre 1936 à Rivière-Pilote. Défenseur des idées indépendantistes de la Martinique, il est aujourd'hui député à l'Assemblée nationale. L'instituteur s'engage en politique en 1971 en se présentant pour la première fois aux municipales de sa ville natale Rivière-Pilote sans appartenir à aucun parti politique. Alors conseiller municipal, il doit attendre 1983 pour devenir le maire de la ville, poste qu'il occupera 18 ans. Il a été président du conseil régional de 1998 à 2010 où il a été remplacé à ce poste par le maire de Fort-de-France, Serge Letchimy.

Dédé Saint-Prix. André Saint-Prix, Dédé, élevé par ses grands-parents, aux côtés de son frère aîné Maurille, a évolué très jeune dans la tradition populaire de l'île. A 7 ans, il pratiquait la " mizik bonm " en tapant sur des instruments de récupération, les barattes en fer blanc ayant contenu du beurre ou du lait. Dans les années 1970, il forme le groupe Pakatak, dont le premier album, Céphise, va sortir en 1978. L'album est accueilli avec engouement par le public qui voit tout de suite dans le musicien un sorte de griot des îles. Dédé Saint-Prix s'est établi en banlieue parisienne en 2000. Son dernier album, Mélanj, date de 2007.

Ralph Tamar. Né à Fort-de-France dans une famille de musiciens, Ralph Tamar a choisi de jouer les crooners entre biguine et calypso, merengué et salsa. Cet employé de banque qui a dû attendre 1987 pour se faire connaître comme chanteur du groupe Malavoi, a participé à de nombreux disques du groupe mythique Kassav. En 1988, il se lance dans une carrière solo et reçoit, cette même année, le Karib d'or décerné par l'association française du même nom à un artiste d'outre-mer. Grand défenseur de la culture et de la langue créoles, Ralph Thamar tient à rester éclectique et chante indifféremment en anglais, espagnol ou portugais. En 2006, il joue et remporte un grand succès dans la célèbre salle parisienne le New Morning.

Pancho Vilain. Les Antillais se tordent de rire en lisant ses bandes dessinées. Installé en Martinique où il a débarqué par hasard en 1980, Bruno Vilain (si ! c'est son vrai nom) s'est fait connaître par une chronique dessinée dans le Télé 7 Jours local et un billet dans France-Antilles. Ses dessins et ses caricatures de la société antillaise, qu'elles soient tendres ou grinçantes, sont toujours bien appréciés par le lectorat local. Plusieurs albums de référence : Pani pwoblem (pas de problème), La Tribu caraïbe, Laisse-moi te dire, Fais ça pour moi...

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...