Guide de Biélorussie : Comment partir ?

Partir en voyage organisé

La Biélorussie étant une destination plutôt méconnue, très peu de voyagistes proposent des séjours et des circuits. Aujourd'hui, il est possible d'avoir un week-end à Minsk, avion et deux nuits sur place à environ 600 €. Les spécialistes proposent toutes les prestations nécessaires pour organiser des séjours à la carte.

Spécialistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs spécialisés notamment sur l'Italie et l'île d'Elbe. Ils produisent eux-mêmes leurs voyages et sont généralement de bon conseil car ils connaissent les régions sur le bout des doigts. A noter que leurs tarifs se révèlent souvent un peu plus élevés que ceux des généralistes.

Généralistes
Réceptifs

En Biélorussie, les tour-opérateurs locaux ne manquent sûrement pas. En règle générale, ils dépendent tous de l'Agence nationale du tourisme et sont capables de satisfaire vraiment tout type de demande. Prestations proposées : support pour l'obtention du visa, hébergement et transport, vaste choix d'excursions et de séjours à des prix raisonnables, aussi bien pré-organisés qu'à la carte. En ce moment, le marché des agences touristiques est en pleine explosion et de nouvelles agences apparaissent sans arrêt. Toutefois, il est préférable d'en vérifier la crédibilité professionnelle avant de signer des engagements contractuels. Pour une liste d'agences voir la rubrique " Tourisme " dans la section dédiée à la visite de Minsk.

Sites comparateurs

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservation ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Partir seul
En avion

Plusieurs compagnies aériennes assurent la liaison entre Paris et Minsk. Le prix moyen d'un vol Paris-Minsk est de 320 €. Pour les vols avec escale, il faut compter environ 6 heures de voyage. Tous les vols arrivent à l'aéroport international de Minsk, situé à environ 45 km du centre-ville. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets au moins deux mois avant le départ !

Principales compagnies desservant la destination

Belavia, la compagnie nationale biélorusse, est la seule à proposer des vols directs pour Minsk au départ de Paris.

Aéroports
Sites comparateurs
En bus
En voiture

L'Europe centrale s'étend entre la France et la Biélorussie. Comptez environ 23 heures de voiture pour parcourir les 2150 km qui séparent Paris de Minsk en passant par Liège, Cologne, Berlin, Varsovie et Brest. Prévoyez à peu près 25 € pour les frais de péage et 190 € pour les frais relatifs au carburant. Le voyage jusqu'à la frontière biélorusse se fait sans difficulté ; il y a peu de circulation et les routes sont en bon état.

Location de voitures
Se loger

L'hébergement sera sûrement la majeure dépense de votre séjour. Après la chute de l'Union soviétique, la Biélorussie ne possédait que quelques hôtels contrôlés par l'Office soviétique du tourisme. Bien que la situation tend à s'améliorer, la question de l'hébergement reste assez délicate. L'infrastructure touristique est peu développée et insuffisante. Le problème majeur est dû au manque de diversification de l'offre.

Les hôtels biélorusses sont plutôt chers et même quand les prix diminuent, ils restent en tout cas disproportionnés par rapport à la qualité du service proposé. Si les hôtels de luxe abondent, la classe économique est presque absente. C'est pourquoi, parfois, la location d'un appartement ou d'une chambre chez l'habitant constitue une alternative avantageuse. Une pratique qui commence à devenir de plus en plus populaire en Biélorussie, en particulier à Minsk. Une fois inscrit sur un site dédié (comme airbnb.com), vous entrez en contact avec des locaux prêts à vous accueillir à des prix très attractifs. Sinon, vous pouvez également vous inscrire sur le site d'échange d'hébergement www.couchsurfing.com ; on ne vous demande pas d'argent, mais l'échange fonctionne dans les deux sens. Vous évitez des frais et êtes sûr d'avoir accès à la vie biélorusse !

Hôtels

L'hôtel n'est pas bon marché en Biélorussie. La plupart des hôtels ont été construits pendant la période soviétique et ensuite réaménagés, mais ils gardent un côté très " carré " et " réal-socialiste ". Les prix sont toujours affichés en dollars et/ou en roubles biélorusses, mais le paiement s'effectue uniquement en roubles, ou par carte de crédit.

Comme en France, les hôtels sont classifiés sur la base du système à cinq étoiles. Malgré cela, chaque hôtel offre un vaste choix de chambres de niveau très différent et à un prix variable : luxe, mi-luxe, classe affaires, économique... Partout, un niveau minimal de confort et de propreté est assuré.

Les meilleurs hôtels se trouvent bien sûr à Minsk. Pour une chambre double dans un 5-étoiles, vous paierez environ 170 € par jour. Prévoyez autour de 75 € dans un 3-étoiles, 50 € dans un 2-étoiles. Toutefois, cette dernière catégorie est presque absente.

En province les prix sont plus modiques, mais l'offre diminue sensiblement. Tous les hôtels disposent d'un bar et d'un restaurant, d'un kiosque à journaux, d'un bureau de change. Le personnel parle anglais. Au moment de votre arrivée, le personnel de la réception vous demandera votre passeport pour les procédures d'enregistrement et vous le rendra dans l'immédiat, une fois remplis les papiers nécessaires à vous enregistrer.

Chambres d'hôtes

En ville, la location d'un appartement ou d'une chambre chez l'habitant est une excellente alternative à l'hôtel. Vous pouvez vous adresser directement aux agences de voyages, ou bien acheter dans les kiosques à journaux la revue Iz ruk v ruki, l'équivalent du français De particulier à particulier. Vous y trouverez plein d'annonces et pour le prix d'un appel local vous serez rapidement logé. On peut aussi se renseigner aux gares de train. Généralement, il y a toujours des personnes qui attendent avec des panneaux pour proposer un logement chez eux. Le logement est d'habitude modeste, mais propre, soigné et, surtout, bon marché. Ne craignez rien, il s'agit d'une pratique très répandue en Biélorussie. En milieu rural, les chambres d'hôtes abondent (voir la rubrique " Tourisme rural/Agritourisme ").

Auberges de jeunesse

Les dernières années les auberges de jeunesse ont poussé comme des champignons, notamment à Minsk où l'on en trouve plusieurs. Pour les auberges de jeunesse à Minsk voir le site : www.minskhostels.by.

Campings

En Biélorussie, les campings n'existent pas, tout simplement parce qu'on peut planter sa tente là où on veut et pas besoin de recourir à des zones créées exprès pour cela ! Les amoureux de la nature pourront donc s'adonner au camping sauvage ! Toutefois, il est strictement interdit de camper dans parcs et réserves naturelles. Pour ces lieux, des campings (tourstoyanka en russe) ont été créés, notamment dans les parcs naturels Naračanski et des lacs de Braslav. Il n'y en a pas beaucoup et ils sont équipés de façon plutôt rudimentaire, mais on peut y planter une tente, faire son feu de camp et utiliser les toilettes. Dans les parcs naturels, on peut aussi chercher une chambre dans les tourbaza (base touristique), sorte d'hôtels situés en pleine nature, qui offrent au touriste un vaste éventail d'activités comme sports nautiques, randonnées, etc.

Tourisme rural - Agritourisme

Le tourisme rural commence à se développer sérieusement depuis 2004, suite à un décret présidentiel. Bien que ce ne soit pas une solution définitive, il contribue à limiter le phénomène du dépeuplement des campagnes qui caractérise la Biélorussie de nos jours. Depuis quelques années, un nombre croissant de fermes offre un service bed & breakfast, avec un excellent rapport qualité/prix. L'accueil est toujours des meilleurs, n'oubliez pas que les Biélorusses sont très hospitaliers ! Outre l'hébergement, il est possible de participer aux activités agricoles et écologiques tout en profitant au maximum de la nature biélorusse et de l'hospitalité locale. Et ce n'est pas fini ! Généralement, les propriétaires des fermes proposent toujours de nombreuses activités de découverte de la région et mettent à disposition des touristes, vélos, bateaux, équipement pour pratiquer la pêche, etc.

Se déplacer
Avion

Il existe une liaison interne en Biélorussie reliant la ville de Gomel à la capitale uniquement pendant les mois de juillet et août. Ces vols ainsi que ceux vers l'Europe sont opérés par la compagnie nationale Belavia.

Bateau

Bien que la Biélorussie soit riche en fleuves et rivières, les excursions en bateau sont encore rares. Il est possible d'en faire dans le Sud du pays, le long du fleuve Pripyat, au départ de Pinsk. Dans l'Ouest, aux environs de Grodno, on peut parcourir en bateau la partie biélorusse du canal Avgustovski. Les prix sont modiques. Pour les adresses, voir les rubriques correspondantes dans les rubriques " Pinsk " et " Avgustovski kanal ".

Bus

La Biélorussie possède un vaste réseau de bus qui permet de rejoindre même les villages les plus perdus. Cependant, si vous n'avez pas beaucoup de temps à disposition, ce moyen de transport n'est pas pour vous. En moyenne, les bus sont plutôt vétustes et lents. Un grand système de minibus (marshrutki), privés et publics, a été justement mis en place à cause de la vétusté des transports en commun. Il n'est pas simple de les utiliser quand on ne parle pas russe ou biélorusse. Beaucoup plus rapides que les bus et moins chers que les taxis, ces taxis collectifs suivent un itinéraire précis, affiché sur les portes, en général celui d'une ligne de bus. On peut demander au chauffeur de s'arrêter où l'on veut sur le parcours. On peut prendre la marshrutka aux arrêts de bus. On paie en entrant.

Vous pouvez consulter le site suivant pour tous les horaires des bus en Biélorussie : www.ticketbus.by (site uniquement en russe).

Train

Le train est un moyen de transport très utilisé en Biélorussie. Le réseau des chemins de fer, même si vétuste, est bien développé et permet de rejoindre n'importe quelle localité dans le pays. Il y a des guichets dans toutes les gares, ainsi que des caisses d'achat de billets dans toutes les villes. Le site des chemins de fer biélorusses est en russe, mais il fournit tous les horaires aussi bien des trains suburbains que des trains de grandes lignes, ainsi que la possibilité d'acheter les tickets sur Internet.

Pour les longs voyages il existe un service couchettes. La première classe (luxe) accueille deux passagers. Les compartiments de seconde classe (kupé) sont aménagés pour quatre personnes. La troisième classe (platskart) n'a pas de compartiments : il s'agit d'un couloir avec des couchettes installées par groupes de quatre sur les côtés. Enfin, la quatrième classe n'a pas de lits, mais uniquement des places assises (elle n'existe pas sur tous les trains).

Dans la troisième classe, nous conseillons de prendre les couchettes du dessous et de refuser les couchettes à côté de la salle de bains qui, généralement, sont les dernières places à être vendues. Les prix varient sensiblement entre les différentes classes. Le kupé offre un bon standard de confort et propreté. Le platskart permet sans doute de faire de nombreuses connaissances puisque une trentaine de personnes sont logées toutes ensemble, mais il faut avoir une bonne capacité d'adaptation. Les wagons platskart sont souvent assez bruyants et sales. Les trains sont généralement à l'heure. Les numéros de chaque voiture sont indiqués en début de chaque voiture, sur la vitre.

À l'entrée de chaque wagon deux contrôleurs vérifient le billet et le passeport de chaque passager. Les draps sont payants, on verse l'argent directement au contrôleur. Une fois arrivé à destination, vous devez les rapporter au bureau du contrôleur, situé à côté de l'entrée du wagon. Auprès du contrôleur vous pouvez aussi acheter des boissons chaudes, thé ou café.

Voiture

L'infrastructure routière est développée et les routes sont généralement en bon état. La circulation est beaucoup moins chaotique que dans les autres villes européennes. Même à Minsk, il sera difficile de se retrouver dans un embouteillage. A la campagne, il vous arrivera de rouler pendant des heures sans croiser aucun véhicule ! Les Biélorusses sont généralement très disciplinés et roulent assez lentement. Les vols de voitures sont assez rares. Toutefois, il n'est pas conseillé de laisser sa voiture dans des endroits trop retirés.

Signalétique. La plupart des panneaux de signalisation routière sont en cyrillique, sur les axes principaux on trouve des panneaux en caractères latins aussi.

Vitesse. La vitesse est limitée à 60 km/h en ville, à 90 km/h en dehors des lieux habités, et à 110 km/h sur les autoroutes (90 pour les camions et même camionnettes/fourgonnettes/monospaces/navettes de transports touristique). La police de la route (GAI en russe, DAI en biélorusse) est omniprésente. Les contrôles avec radar sont fréquents. Pour les automobilistes, aucun taux d'alcool n'est toléré (0 g par litre de sang).

Autoroutes. Depuis le 1er juillet 2013, certaines autoroutes sont devenues payantes. Le tarif est de 0,04 € par kilomètre sur les routes suivantes : M1/E30 Brest-Minsk, M2 Minsk-Aéroport international de Minsk, M3 Minsk-Vitebsk, M5 Minsk-Gomel, M6 Minsk-Grodno. Le système de paiement est électronique. Le paiement doit s'effectuer avant le voyage soit sur Internet soit dans les boutiques spécialisées. On en trouve aux points de frontières et aux stations de service. Pour plus d'informations consulter le site www.beltoll.by, disponible aussi en anglais.

Carburant. Le prix de l'essence est beaucoup moins cher qu'en France (environ 0,71 € par litre). Toutefois, dernièrement, les prix ont augmenté et l'essence est devenue assez chère, rapportée au niveau de vie. C'est pourquoi les Biélorusses sont de plus en plus nombreux à délaisser l'essence pour le GPL (environ 0,52 € par litre). Toutes les stations essence en sont donc pourvues. Généralement, on paye avant de faire le plein. N'oubliez pas que dans le pays l'infrastructure touristique est encore peu développée et il est très très difficile de trouver des hôtels sur les routes. Donc, avant de vous déplacer, calculez bien les distances et le temps nécessaire pour les parcourir !

Taxi

En Biélorussie, tout le monde prend le taxi. Il suffit de se mettre sur le bord de la rue et de lever le bras pour qu'un taxi officiel ou bien un particulier qui souhaite augmenter ses revenus, s'arrête. Si sur les taxis est installé un taximètre, avec les particuliers il faut se mettre d'accord sur le prix avant de monter dans la voiture. En général, les courses sont très bon marché.

Deux-roues

En général, le vélo est un moyen de transport très utilisé à Minsk, dans les campagnes et dans les petites villes. Il commence à être plutôt populaire aussi dans des villes moyennes, comme Grodno, Brest et Pinsk. Toutefois, le tourisme en deux-roues n'est pas très développé, même si la situation est en train de changer. Les risques de rouler à vélo à travers le pays sont vraiment minimaux : la circulation est réduite et les Biélorusses conduisent de façon plutôt disciplinée.

Auto-stop

C'est une pratique courante en Biélorussie. Sur les principales routes sortant des villes vous trouverez des gens avec des panneaux indiquant leur destination. Parfois, les chauffeurs demandent aux stoppeurs de leur verser une somme qui est toujours inférieure au prix du voyage correspondant en bus.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées de Biélorussie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.