Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide de Biélorussie : La Biélorussie en 30 mots-clés

Visages de Polésie.
Visages de Polésie.
Artisanat

Fort d'une tradition séculaire, le savoir-faire artisanal est très répandu en Biélorussie, surtout dans les campagnes où la broderie et le travail du fer et du bois sont très populaires. Dans sa version folklorique, l'artisanat s'est aussi adapté au tourisme. On trouve dans les boutiques des principales villes du pays des objets en bois, en paille, en céramique, des tissus brodés, du lin, des sculptures en terre cuite, des paniers tressés... A Dudutki, vous pourrez assister à la fabrication des principaux objets de l'artisanat biélorusse dans des ateliers où les métiers anciens sont bien vivaces.

BelAZ

Fleuron de l'industrie automobile biélorusse, ce grand constructeur de véhicules miniers était l'un des plus importants de l'ère soviétique. Il continue à fabriquer des camions, des tracteurs et des wagons de marchandises dont le fameux tombereau jaune BelAZ, l'un des plus puissants engins miniers au monde. L'usine se trouve à 50 km de Minsk, à Jodzina, et peut être visitée.

Bison

Le bison est le symbole de la Biélorussie, et à juste titre ! La forêt de Belovezhskaya, dans l'ouest du pays, se targue d'abriter la plus grande population de bisons européens. On y dénombre en effet plus de 300 individus sur une population de 3 000 dans le monde ! Il y a encore mille ans, les troupeaux de bisons parcouraient l'Europe entière jusqu'au Caucase. La chasse, mais aussi le défrichage et le développement des activités agricoles finirent par décimer les troupeaux. Les derniers bisons qui y vivaient à l'état sauvage ont disparu à la fin de la Première Guerre mondiale. Dans les années 1950, plusieurs bêtes ont été réintroduites. Aujourd'hui, la plupart des bisons vit de la forêt à nouveau à l'état sauvage, une vingtaine étant gardés dans des enclos pour y être vus par les visiteurs. On ne manquera par de rapporter en souvenir du bison de Biélorussie une bonne bouteille de Zubrowska, " l'eau-de-vie des bisons " (de zubr qui signifie " bison " en russe). La tradition biélorusse attribue des pouvoirs curatifs au chaleureux liquide. Plus communément, cette vodka doit sa réputation à l'herbe de bison que l'on emploie pour l'aromatiser, une plante assez rare qui pousse naturellement dans la forêt de Belovezhskaya. D'un arôme délicat et très caractéristique, elle est récoltée pendant une courte période de l'été. Une fois séchée, elle est utilisée lors de la distillation de l'eau-de-vie de grain.

Bleuet

Cette fleur est un des symboles de la Biélorussie. Le bleuet signifierait l'hospitalité et la modestie du peuple biélorusse. En été, les champs de blé et de seigle à travers tout le pays sont parsemés de ces jolies fleurs. Par ailleurs, les avions de la compagnie aérienne Belavia portent tous le bleuet sur leur fuselage.

Boulba

Combien de poésie dans ce mot biélorusse qui résume la quintessence de la cuisine traditionnelle du pays ! Rendez-vous dans une boulbjanaja pour goûter des bons plats à base de boulba, la noble pomme de terre. Garniture ou plat principal, frite, cuite au four ou simplement à l'eau, la pomme de terre est omniprésente sur la table biélorusse et, bien sûr, dans les jardins potagers de chaque famille qui se respecte. Les Biélorusses en consomment des quantités industrielles tant et si bien qu'on les appelle affectueusement boulbaši : mangeurs de pommes de terre. Impossible de résister à une assiette de draniki, le plat national biélorusse, de délicieux beignets à base de pommes de terre et d'oignons qu'on peut consommer comme entrée ou plat principal.

Bureaucratie

La Biélorussie a gardé le système bureaucratique soviétique. Une expérience à la frontière ou à l'accueil d'un hôtel sera révélatrice. Files aux guichets, bureaux fermés pour " pause technique ", petits papiers, tampons partout : si les Biélorusses y sont habitués, le visiteur aura l'occasion de revivre des atmosphères tout à fait kafkaïennes dans ses démarches administratives in situ... Un conseil : prendre son mal en patience, avec un détachement emprunt de fatalisme et au fond un regard presque amusé sur le charme suranné de la bureaucratie soviétique.

Campagnes

La nature en Biélorussie est généreuse et les campagnes sont vraiment magnifiques. Elles ont gardé le charme du passé. Après quelques jours, vous ne serez plus surpris de rencontrer dans la rue un cheval attelé à des vieilles charrettes chargées de paille, des femmes en train de transporter des seaux d'eau remplis dans le puits du village ou encore des hommes poussant des charrues désuètes accrochées à un cheval. Dans les villages, les maisons sont en bois, peintes en jaune, vert, rouge ou bleu, toujours entourées d'un jardin fleuri et d'un potager riche en fruits et légumes. Généralement dépourvues d'eau courante, elles sont souvent flanquées d'une cabane de sauna qui fait office de salle de bains. Devant les maisons, des vieilles femmes (babouchkas) papotent assises sur un banc et regardent les gens qui passent. Prenez votre temps et offrez-vous un petit séjour dans l'un des charmants villages que vous ne manquerez pas de traverser, les maisons d'hôtes y sont nombreuses et l'expérience inoubliable.

Champignons

Le pays est connu pour son impressionnante variété et quantité de champignons comestibles. On trouve des cèpes, des girolles, des chanterelles et autres délices en quantité insoupçonnable. Profondément liés à la nature et à ses fruits, les Biélorusses sont de véritables accros de la cueillette ! La meilleure période pour la récolte coïncide avec les mois d'août et de septembre. Profitant des températures encore douces, les Biélorusses prennent d'assaut les forêts et en reviennent avec des paniers bien remplis. Séchés ou marinés, les provisions pour l'hiver sont vite faites ! Si la cueillette ne vous tente pas, faites un tour sur les marchés : vous y trouverez partout des champignons qui viennent juste d'être récoltés.

Chasse et pêche

La richesse de forêts, lacs, fleuves et zones marécageuses combinée à la très faible densité de population font de la Biélorussie un lieu privilégié pour pratiquer la chasse et la pêche. Nombreuses sont les réserves où vous pouvez pratiquer la chasse au sanglier, au cerf, au chevreuil, au loup, au renard, et bien sûr emporter chez vous votre trophée ! Les conditions pour venir chasser en Biélorussie sont assez simples. Il suffit d'être en possession d'un permis de chasse de son pays et de l'accord obtenu par l'agence en charge de l'organisation de votre séjour, régulièrement enregistré au ministère des Domaines forestiers. Quant à la pêche, c'est sans conteste le sport national ! Il n'y a pas d'interdiction particulière à sa pratique, sauf celle de pêcher du 1er avril au 30 mai. En Biélorussie, on pêche l'hiver aussi, à condition de maîtriser la technique de la pêche au trou dans la glace et d'avoir une bonne résistance au froid !

Cigogne

Quand les beaux jours reviennent, la campagne biélorusse se peuple de cigognes. Le célèbre oiseau est d'ailleurs l'un des symboles du pays qui, en été, est le lieu d'un des plus importants rassemblement de cigognes en Europe. Sur une zone de 100 km2, ont peut dénombrer jusqu'à 100 couples de cigognes qui auront nidifié ! Juchées majestueusement sur leur nid, elles confèrent à ce paysage si doux et charmant une touche supplémentaire de romantisme. Il est impossible d'imaginer un village biélorusse sans les incontournables nids de cigognes. Beaucoup de superstitions et des traditions sont liées à celles-ci. Ici, on dit que les busly (appellation des cigognes en biélorusse) font le printemps, c'est pourquoi le Biélorusse n'associe à ces oiseaux que des bonnes choses et se réjouit de voir qu'une cigogne a choisi le toit de sa maison pour y construire son nid. La cigogne noire habite aussi la région. Mais à la différence de sa cousine blanche, aux toits des maisons et aux poteaux électriques, elle préfère les marais inaccessibles et se montre assez rarement.

Coquetterie

En Biélorussie, hommes et femmes font très attention à leur aspect extérieur et soulignent volontiers leur physique. Partout, et plus encore en milieu urbain, vous rencontrerez des personnes élégantes et soignées, surtout les femmes. Les Français en simple visite touristique auront du mal à défendre la réputation d'élégance et de raffinement dont la France est porteuse. Notamment en hiver, quand vous vous demanderez comment il est possible de marcher si gracieusement sur des couches de glace en portant des talons aiguilles !

Datcha

Quel bonheur cette petite maisonnette en dehors de la ville ! Les Biélorusses sont très liés à la nature et à ses rythmes et, dès qu'ils en ont la possibilité, ils se précipitent dans leur petit coin, loin du bruit et des soucis de la vie en ville. Un petit jardin avec des parterres fleuris, un potager pour planter quelques choux et des pommes de terre, un pommier pour préparer des bonnes confitures, un lac d'eau pur à proximité et c'est parti pour une journée libre, le week-end ou les vacances d'été !

Dinamo Minsk

Club de hockey sur glace de Minsk. Créé en 1976, il reste l'un des plus anciens clubs du pays. Participant actif de la Ligue continentale de hockey (KHL), le Dinamo Minsk a remporté la Coupe de Biélorussie 2005/2006, le Championnat de Biélorussie 2007 et la Coupe Spengler 2009. Le complexe sportif Minsk-Arena est le lieu d'entraînement du club.

Guerre

La Biélorussie est victime d'un triste paradoxe de l'histoire. Si dans son histoire, elle n'a jamais déclaré la guerre à personne, au cours des siècles, elle a été systématiquement attaquée, traversée et ravagée par les armées des États voisins en lutte les uns contre les autres, et ce jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale. Cette période tragique et particulièrement douloureuse a laissé une empreinte indélébile dans la mémoire du pays. Le pays fut complètement détruit et sa population décimée avec 3 millions de victimes, soit plus d'un tiers de la population. Le front biélorusse fut le théâtre de combats d'une violence inouïe dans la guerre que se livraient à distance Hitler et Staline. Le culte entretenu autour de cette guerre, encore appelée à la manière soviétique " Grande Guerre Patriotique ", bien qu'il puisse nous sembler hors d'âge, n'a rien de superficiel ou de faux. Au contraire, le deuil paraît encore récent et la guerre un spectre possible de se matérialiser à tout moment. C'est pourquoi les Biélorusses, malgré les difficultés de la vie, ne se plaignent pas : " le plus important, c'est qu'il n'y ait pas de guerre ", tout le reste a finalement peu d'importance.

Hospitalité

L'hospitalité n'est pas un vain mot en Biélorussie, d'autant plus à l'égard des étrangers. Spécimens rares dans les rues, les étrangers font l'objet d'une attention toute particulière. Assez timides et réservés, les Biélorusses sont toutefois très curieux de savoir comment on vit ailleurs et ce que le visiteur peut penser de leur pays. Ils seront tout simplement ravis de s'entendre dire que le visiteur apprécie son séjour. Et, bien sûr, ils feront de leur mieux pour le rendre encore plus agréable et pour aider à résoudre tout type de problème que l'on pourrait rencontrer dans leur pays. Si l'on n'arrive jamais chez un Biélorusse les mains vides, on ne repart jamais les mains vides non plus. Un pot de confiture ou de champignons fait maison, un bout de saucisson de sanglier que le voisin de la datcha a tué de ses propres mains, un petit livre : même si les revenus sont modestes, cela n'empêche pas les Biélorusses de recevoir généreusement leurs invités et de leur faire plaisir avec des petits gestes tellement spontanés et chaleureux que vous les apprécieriez encore plus !

Kolkhoze

L'indépendance de l'URSS en 1991 n'a pas entraîné la redistribution des terres, qui continuent à être regroupées en kolkhozes communautaires et étatiques. La faible rentabilité de ces structures, souvent gérées dans l'ignorance la plus totale des règles de l'économie de marché, de l'insuffisance des salaires et des difficultés liées à la vie à la campagne, est à l'origine de leur abandon. Il y a cinq ans, pour arrêter l'exode rural et rendre le travail dans les kolkhozes intéressant aux yeux des jeunes, le gouvernement a entrepris la construction des agroussadby, " villages agricoles " pourvus de tous le confort : eau courante, chauffage et téléphone dans les maisons, rues asphaltées, écoles, point médical, etc.

Lin

Appelé soie du Nord, le lin biélorusse est une fierté de l'industrie textile nationale. Plus de 41 variétés de lin sont répertoriées dans le pays. Il est réputé pour sa qualité et sa durée de vie. Très sollicités par les Biélorusses, surtout en été, les vêtements en lin sont faciles à retrouver dans les magasins locaux. De nombreux souvenirs biélorusses sont faits en lin : serviettes de table, draps de lit, poupées, etc.

Monuments commémoratifs

Ils peuplent tous les coins du pays et rappellent les héros de la Deuxième Guerre mondiale. Les monuments prennent des formes différentes : chars, avions militaires, soldat inconnu, obélisques flanqués de l'étoile rouge au sommet... Le week-end, des cortèges de mariage se rendent auprès de ces monuments pour y laisser des fleurs et se souvenir du sacrifice enduré par le peuple entier. Les statues de Lénine sont encore très présentes, comme celles qui célèbrent les véritables héros de la révolution d'octobre, ouvriers et paysans, dont elles exaltent le courage et les vertus de travail.

Nature

La Biélorussie dispose d'un patrimoine naturel surprenant. Des forêts à perte de vue et des milliers de fleuves, rivières et lacs feront le bonheur de tout ceux qui aiment le contact avec la nature. Randonnée à pied, en vélo ou à cheval, baignade, canoë : il y a de quoi satisfaire les amateurs les plus exigeants de loisirs en plein air !

Partisan

Parmi les mythes appelés à consolider l'État soviétique et la notion de grande guerre patriotique, il y a celui de la résistance acharnée du peuple tout entier contre l' " agresseur fasciste ". Dans la Biélorussie complètement occupée par les Allemands, cette résistance s'est manifestée par l'essor d'un vaste et puissant mouvement de partisans. Environs 350 000 partisans, cachés dans les forêts et les marais n'ont cessé de porter de rudes coups à l'adversaire contribuant ainsi dans une large mesure à la défaite allemande.

Pamjarkounats

Ce mot intraduisible résume la psychologie, la mentalité et le tempérament des Biélorusses. Patients, pacifiques, condescendants, raisonnables, pondérés, souples, prudents, calmes, aimables, paisibles, les Biélorusses cachent aussi une certaine réticence aux changements. Après des siècles de souffrances endurées en raison d'affrontements entre les États voisins, de changements violents provoqués par l'extérieur et d'humiliations imposées par les occupants successifs, les Biélorusses aspirent aujourd'hui à la stabilité, démontrant une capacité de résistance hors du commun.

Pesniary

Enfants du pays, ce groupe était l'un des ensembles les plus connus en URSS. Ils apparaissent sur scène pour la première fois en 1969 et connaissent tout de suite un succès foudroyant. Leur style est un mélange de rock et de folklore biélorusse. Les chansons Belovejskaïa Pouchtcha et Bélarussija deviennent des hymnes non-officiels du pays et font de leurs interprètes des héros nationaux.

Produits laitiers

La Biélorussie est un grand producteur de produits laitiers (yaourts, crème fraîche, fromage blanc...) qu'elle exporte dans toutes les anciennes républiques soviétiques. Les marques comme Savouchkine et Babouchkina krynka sont les leaders du marché, reconnus pour la qualité de leurs produits. Les yaourts et le fromage blanc nappé de chocolat méritent d'être goûtés.

Propreté

La première impression que le pays donne est celui d'un pays propre et bien entretenu. Il est vrai que les Biélorusses sont un peu maniaques de la propreté et respectent beaucoup l'environnement. Dans les villes aussi bien que dans les villages, les rues sont nettoyées jour et nuit. Vous remarquerez également que les façades des bâtiments datant de périodes différentes sont restaurées ou complètement refaites. Comme disent les Biélorusses : " La propreté n'est pas là où on nettoie, mais là où on ne salit pas ".

Religion

Églises catholiques et orthodoxes, synagogues et mosquées : toutes les confessions religieuses semblent être les bienvenues en Biélorussie. Forte d'une tradition séculaire de grande tolérance ethnique et religieuse, la Biélorussie est restée multiconfessionnelle jusqu'aux années 1920 quand l'établissement du pouvoir soviétique a progressivement oeuvré à la fermeture de tout type de lieu de culte. Aujourd'hui, les religions pratiquées sont principalement l'orthodoxie et le catholicisme. Ce dernier est présent avant tout dans les régions occidentales où se concentre aussi une forte minorité polonaise. La confession uniate (catholiques de rite oriental) qui était pratiquée par la grande majorité des Biélorusses aux XVIIe et XVIIIe siècles est en train de renaître timidement après deux siècles de persécution.

Sécurité

Le taux de criminalité en Biélorussie est assez faible. La milice patrouille régulièrement dans les rues, ce qui explique sans doute l'absence de risque particulier. Les Biélorusses disent eux-mêmes que leur pays est plutôt sûr. Évidemment, comme dans tous les pays, il faut rester prudent et ne pas s'exposer au danger de manière volontaire, mais l'ambiance générale en ville comme à la campagne est très paisible.

Shuschenka

Lait concentré sucré. Ce produit à base de lait de vache est connu par tous les citoyens des anciennes républiques soviétiques. On y ajoute environ 50 % de sucre pour obtenir une texture onctueuse et crémeuse. Consommé en Biélorussie comme un dessert, la shuschenka est souvent utilisée dans la préparation de gâteaux et de tartes sucrées.

Soviétique

Souvent, la tendance définit la Biélorussie comme un État néo-soviétique dans un monde postcommuniste. En effet, malgré l'indépendance, la rupture par rapport au passé soviétique a été minimale. Le même Président règne depuis 1994, l'économie reste majoritairement sous le contrôle de l'État, chacun dispose de conditions de vie minimales et de services sociaux, la délinquance est presque inexistante, les villes sont très propres et soignées. Toutefois, à regarder de plus près, on s'apercevra que la Biélorussie ne s'est pas du tout fossilisée dans le passé soviétique. Les magasins sont bien approvisionnés, les jeunes s'habillent comme leurs homologues occidentaux, avec lesquels ils partagent la même musique et les mêmes livres, le McDonald's dans le centre de Minsk est très fréquenté, le secteur privé gagne de plus en plus de place dans l'économie nationale, les Biélorusses voyagent à l'étranger et les étrangers sont les bienvenus en Biélorussie.

Toast

Comme leurs voisins slaves, les Biélorusses sont de bons buveurs. Tout prétexte est bon pour boire un petit verre de vodka. Sachez qu'on ne boit pas tant qu'un toast n'a été prononcé. Le rituel l'impose ! Donc, on se lève, chacun à son tour, et on prononce un petit discours qui précède et justifie le toast. On boit à la rencontre, à l'amour, à l'amitié... Impossible de ne pas boire et de ne pas porter un toast, vous risquez d'offenser vos amis biélorusses !

Trassianka

Dialecte basé sur le russe et le biélorusse. Le trassianka est le résultat d'une longue période de cohabitation des deux langues en Biélorussie. D'un côté, le biélorusse que parlait la population locale, et de l'autre le russe, lingua franca de toutes les ex-républiques soviétiques. Considéré aujourd'hui comme un parler rural, le trassianka reste une langue de communication répandue entre les habitants des villages des régions frontalières de la Russie.

Faire / Ne pas faire

Faire

Si vous êtes invité chez des Biélorusses, prévoyez un petit cadeau : quelque chose de votre pays, une boîte de chocolats, une bouteille de vin ou un bon gâteau. Si vous êtes invité à une célébration quelconque, n'oubliez pas d'apporter des fleurs (en nombre impair). Les Biélorusses adorent les fleurs et ils s'en offrent à toute occasion.

Lorsque vous entrez dans un appartement biélorusse, enlevez toujours vos chaussures, même si votre hôte insiste que cela n'est pas nécessaire. On vous donnera des tapotchki (pantoufles) dont les Biélorusses disposent toujours en abondance, justement pour les invités.

Les hommes doivent observer les règles de la galanterie : tenir la porte, aider à mettre le manteau, ouvrir la portière de la voiture, payer l'addition sans même dire " je vous invite ". Les Biélorusses y attachent énormément d'importance.

Allumez vos phares de jour comme de nuit : en Biélorussie c'est obligatoire du 1er octobre au 30 avril.

Ne pas faire

Traverser la rue là où il n'y a pas de passage clouté : ça ne se fait pas en Biélorussie ! Vous risquez une réprimande de la part d'un policier.

Siffler dans un endroit couvert : ça porte malheur !

Boire de l'alcool dans la rue : c'est officiellement interdit. Donc, attention : vous risquez une amende !

Croire qu'une Biélorusse est à aborder parce qu'elle porte des tenues légères. Porter des tenues très féminines est courant en Biélorussie. Cela fait partie des codes de comportement et d'apparence de la société. Les hommes biélorusses n'y voient pas des signes sexuels !

Serrer la main à quelqu'un ou l'embrasser dans l'encadrement d'une porte : il faut que les deux personnes soient du même côté sinon ça porte malheur.

Ne déclinez pas une invitation à porter un toast lors d'une tablée avec des Biélorusses, quitte à dire des banalités : c'est obligatoire de trinquer avant de boire. Vous pouvez le faire dans votre langue maternelle et ce sera également apprécié. Généralement, les Biélorusses ne sirotent pas leur verre, ils le boivent " jusqu'au fond ".

Refuser des cadeaux : les Biélorusses sont très généreux et aiment beaucoup donner quelque chose pour vous faire plaisir. Ils sont prêts à donner leur chemise pour vous aider. Même si vous avez l'impression qu'ils sont pauvres, n'essayez pas de leur donner de l'argent : vous risquez de les vexer.

Organiser son voyage en Biélorussie
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Hébergements & séjours
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Réservez vos vacances au ski
Services / Sur place
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure
Apprendre une langue étrangère

Adresses Futées de Biélorussie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 1 séjour de prestige en Espagne, pour 2 personnes !

Profitez d’un séjour relaxant pour 2 personnes à Calella, dans la Province de Barcelone avec l'Associació Turística de Calella !