Le guide touristique VENDÉE du Petit Futé

Carte d’identité

Numéro : la Vendée est le 85e département de France et contrairement à ce que l'on pourrait penser son nom ne provient pas du mot vent mais du nom d'une petite rivière, la Vendée, de 70 km de long, qui passe par Fontenay-le-Comte, chef-lieu en 1790.

Population : située au sud de la Région Pays de la Loire, la Vendée, compte 657 326 habitants en 2013 (616 906 en 2011) contre 597 185 habitants en 2006, et 539 664 habitants au recensement de 1999. La Vendée affiche une belle augmentation depuis le recensement de 1999, avec une installation en zone littorale et rétro-littorale au détriment du Bocage.

Superficie : la Vendée s'étale sur un territoire de 6 721 km² - soit 1,27 % du territoire français. Elle se classe en 22e position dans le classement des départements français en superficie.

Topographie : la Vendée offre 250 kilomètres de côtes protégées dont 140 de plages de sable fin. Elle possède deux îles (Yeu et Noirmoutier, celle-ci étant reliée au continent par un pont gratuit), 18 stations balnéaires et 8 ports de plaisance comptabilisant 6 400 anneaux. La Vendée, c'est aussi plus de 100 espaces naturels protégés sur plus de 2 000 hectares. La Vendée propose aux amoureux de la nature plus de 1 600 kilomètres de pistes cyclables.

Préfecture - sous-préfecture : la préfecture est la ville napoléonnienne de La Roche-sur-Yon, et il y a deux sous-préfectures : Fontenay-le-Comte et Les Sables-d'Olonne. Pour la petite anecdote, c'est Napoléon Ier, alors premier consul de France, qui fit le transfert de la préfecture de la Vendée de Fontenay-le-Comte à La Roche-sur-Yon le 25 mai 1804 par décret impérial. La préfecture est, avec seulement 52 773 habitants, la première ville du dépatement ; la deuxième, en nombre d'habitants fut longtemps Les Sables-d'Olonne mais depuis le recensement de 1999, elle a cédé la place à Challans - 18 930 habitants. Ainsi, avec Les Herbiers (15 390) et Fontenay-le-Comte (14 204), respectivement aux 3e et 4e rangs, Les Sables-d'Olonne, avec 14 165 habitants, ne sont qu'au 5e rang, talonnés par Olonne-sur-Mer (13 840 habitants) et Château d'Olonne (13 473 habitants). Sources : Insee, janvier 2013.

Nombre de communes : Au 1er janvier 2016, la Vendée est passée de 282 communes à 269 communes, réparties en 3 arrondissements et 31 cantons. De nombreuses fusions ont eu lieu courant 2015. Il est important de noter que la Vendée demeure un département rural composé de villes moyennes ou petites. En effet, sur la totalité des communes, 260 ont moins de 10 000 habitants, 8 communes en possèdent entre 10 000 et 19 999 et seulement une - La Roche-sur-Yon - abrite plus de 50 000 habitants. Par ailleurs, 47 % de la population habitent en zone rurale.

Région d'appartenance : La Vendée fait partie de la Région Pays de la Loire (3 658 351 habitants en 2013), qui englobe également les départements de la Loire-Atlantique (1 322 404), la Sarthe (569 029), le Maine-et-Loire (800 424) et la Mayenne (309 168). Ajoutons que le département de la Vendée n'est pas rattaché à la région Poitou-Charentes bien qu'il corresponde à la partie occidentale et maritime de l'ancienne province du Poitou - bas Poitou. Sources : Insee (1er janvier 2013).

Point culminant : La Vendée présente un relief faiblement accentué : il culmine à l'est avec le puy Crapaud - près de Pouzauges - à 295 m d'altitude, le mont Mercure - à proximité de Saint-Michel - à 285 m et le mont des Alouettes - à proximité des Herbiers - à 229 m.

Cours d'eau principaux : 4 500 kilomètres de cours d'eau, 1 300 hectares de lacs, 140 kilomètres de parcours de pêche. Quatre rivières traversent le département : la Sèvre Nantaise - 135 km -, la Vendée - 70 km -, le Lay - 110 km - et la Sèvre Niortaise - 150 km.

Le logo de la Vendée : le double cœur vendéen

Il vient de la stylisation du Sacré-Coeur, emblème des catholiques poitevins, qui fut utilisé par les insurgés de la Vendée Militaire. Le 20 octobre 1943 la Commission des Sceaux et Armoiries de l'Etat enregistre le blason départemental, chargé du Sacré-Coeur. Ce double coeur a connu deux étapes de stylisation : en 1980, le conseil général de la Vendée décide d'acquérir un logo géométrique réalisé sur le schéma du double coeur. En1988, le conseil général décide l'élaboration d'un nouveau logo. Le double coeur a été redessiné en conservant sa définition héraldique et en donnant, par un traité graphique, les valeurs contemporaines de la Vendée. L'ensemble des maires et conseillers généraux ont été consultés et, à plus de 60 %, l'Assemblée départementale a adopté le nouveau logo le 18 septembre 1989.

Galerie photo VENDÉE

Ailleurs sur le web

Liens utiles Vendée

Toutes les bonnes adresses Vendée

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté