Pour qualifier Le Bono avec son port, son vieux pont suspendu et les rives du Sol, on pourrait tout simplement le baptiser " Petit village de caractère "... D'ailleurs, la mise en valeur de ce patrimoine exceptionnel fait partie des priorités des autorités municipales, de la région, du département et de l'agglo. On y découvre, au détour de balades, la nécropole du Rocher (tumulus et tombelles de Kernours), ou encore la chapelle de Béquerel. Mais il y a aussi les agréables sentiers pédestres qui longent la rivière sur plusieurs kilomètres. On vous invite à vous y promener... Ancien port de Plougoumelen, le Bono n'est devenue commune à part entière qu'en 1947, à une époque où le Forban, bateau de pêche traditionnel du village, vivait ses derniers jours. A bord de ce navire à deux mâts non ponté, équivalent du Sinagot vannetais, les marins partaient fréquemment pour une ou deux journées avant de rapporter le produit de leur pêche que leurs femmes s'empressaient d'aller vendre. L'ostréiculture constituait la seconde activité de ces familles pauvres. Entre les deux guerres, la rivière a compté jusqu'à 200 chantiers qui utilisaient le bouquet de tuiles chaulées pour le fixage des huîtres. Mais en 1974, ces gisements ont été anéantis par un parasite. Seuls quelques ostréiculteurs se sont reconvertis pour adopter l'huître creuse. Par la route Auray-Baden, on emprunte inévitablement le grand pont qui enjambe la rivière. De là, on découvre la vue la plus pittoresque du port de pêche du Bono.

À voir / À faire à Bono

Comment partir à Bono ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Bono

Photos du Bono

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MORBIHAN

Guide MORBIHAN

MORBIHAN 2018/2019

9.95 €
2018-06-20
312 pages
Ailleurs sur le web
Avis