Bruges et le diamant, une histoire de 7 siècles....

Une ville pleine de diamants

Le polissage et le commerce du diamant sont l'un des premiers secteurs de l'exportation belge avec plus de 6 % des exportations.

Mais saviez-vous que ce n'était pas Anvers qui a été le premier centre du diamant en Europe ?

De surcroît, le polissage du diamant avec de la poudre de diamant sur un disque tournant aurait été inventé par l'orfèvre Louis de Berquen, et, la première bague de fiançailles au monde a été créée à Bruges pour le mariage de l'empereur Maximilien Ier et de Marie de Bourgogne, en 1476.

Le négoce des diamants dès le 14ième siècle

Le marché du diamant et des pierres précieuses était situé sur le terrain qui est maintenant le parc Astrid, où se trouvait avant le monastère de l'ordre des Franciscains.

Les nobles achetaient leurs diamants au marché de Bruges, - le Comte de Hollande, selon des documents retrouvés dans les archives de la Ville de Bruges, avait envoyé son valet S Rutkin pour acheter 3 diamants en 1370.

L'inventeur de la taille du diamant Louis de Berquen et la 'french connection'

Le livre de l'orfèvre parisien Robert de Berquen : "Merveilles des Indes orientales et occiden-tales ou Nouveau traité sur des pierres précieuses et perles" est paru à Paris en 1669.

On y raconte l'histoire surprenante que la technique de la taille du diamant avec sa propre poudre de diamant, a été inventée par un de ses prédécesseurs, l'orfèvre Louis de Berquen de Bruges.

Louis de Berquen fut d'abord envoyé à Paris par son père pour faire des études de lettres à l'université.

Or le jeune étudiant ne s'est pas occupé de ses études et a passé son temps à faire des inventions techniques, son père s'est vu alors obligé de lui demander de revenir à Bruges, où, selon le livre, il a inventé la technique de polissage du diamant sur un disque tournant avec de la poudre de diamant.

Le duc Charles le Téméraire avait entendu parlé de l'invention de Louis, et avait donné à Louis trois grand diamants à polir. La tradition veut aussi que Louis eût également à tailler pour Charles, un diamant jaune pâle, le Florentin de 137,27 carats, taille fantaisie (en double rose, avec 126 facettes sur neuf côtés). Les historiens n'on pas pu trouver davantage de preuves formelles de l'existence de Louis  de Berquen, mais cela ne changera pas la vertu de la légende.

La première bague de fiançailles de l'histoire et l'industrie de luxe à Bruges

Ce n'est pas par hasard que l'invention de la taille du diamant a eu lieu à Bruges : Des recherches dans les archives de la ville démontrent clairement l'existence d'un important artisanat de manufacture des bijoux et de l'orfèvrerie, alimenté par les besoins de la cour des ducs de Bourgogne, de la noblesse et du clergé.

Le Musée du Diamant de Bruges et ses démonstrations de la taille du diamant

Situé dans un manoir historique de 1518, 'Le Grain de la Betterave', qui se trouve juste à côté du Béguinage, le Musée du Diamant de Bruges existe depuis plusieurs décennies.

Il est le seul musée du diamant en Belgique, et un pionnier pour la présentation de l'histoire du diamant sur le plan mondial.

Les démonstrations quotidiennes de taille du diamant sont à ne pas manquer...

 

MUSÉE DU DIAMANT DE BRUGES (DIAMONDMUSEUM)

Tel +32 5 034 20 56

43, Katelijnestraat
8000 BRUGES - BRUGGE 

www.diamondmuseum.be
 

 

Les dernières Actus

10 sites classés au patrimoin...

Chaque année, la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO s'enrichit. Ces biens culturels ou naturels représentent tous ...
Lire l'article

Bruges et le diamant, une his...

Une ville pleine de diamants Le polissage et le commerce du diamant sont l'un des premiers secteurs de l'exportation ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté