BEFFROI ET HALLE AUX DRAPS

Bâtiments publics à visiter
Markt 7
8000 Bruges - Brugge
Belgique - Voir sur la carte
Aménagements, équipements et prestations

Je gagne 100 foxies

Partagez ce bon plan

L'avis du Petit Futé sur BEFFROI ET HALLE AUX DRAPS

Plaque millesim 2018

Le beffroi, qui écrase littéralement le bâtiment de la halle aux laines et aux draps est l'un des symboles de la ville médiévale. Sa tour haute de 88 mètres fut construite au XIIIe siècle pour sa partie carrée, et à la fin du XVe siècle pour sa partie octogonale. Les beffrois revêtent une signification symbolique et attestent de l'assurance des villes du bas Moyen Âge. Ils s'inscrivent parmi les plus anciens exemples d'architecture médiévale civile et publique et incarnait la fierté et la prospérité des bourgeois de la ville. Classé au Patrimoine mondial par l'Unesco pour son importante historique et son rôle dans la société civile, le beffroi a été entièrement restauré en 2012. A peine 366 marches pour le conquérir : courage, la vue est belle !

Histoire. En réalité la première construction date de 1240, il s'agissait d'une halle aux laines et aux draps surmontée d'une tour en bois qui était destinée aux magistrats. Mais elle fut entièrement détruite par un incendie, avec les premières archives de la ville. C'est à cette époque qu'on déménagea l'administration dans le nouvel hôtel de ville. Elle fut reconstruite en 1280, en deux parties basses quadrangulaires en brique soutenant une flèche en bois et en quatre tourelles avec des flèches en pierre. L'ancienne trésorerie y abrita dès lors les sceaux et les chartes de la ville médiévale jusqu'au XVIIIe siècle. Puis entre 1482 et 1486, la halle a besoin de place, les affaires de la ville prospèrent, on abat la flèche en bois pour construite une majestueuse tour octogonale en pierre blanche finement ciselée dans un pur style gothique brabançon, flanquée de quatre flèches tout aussi travaillées. Jusqu'en 1741, une construction pointue en bois de 19 mètres de haut avec la statue de saint Michel couronnait encore l'édifice, alors le plus haut de Flandre devant celui de Gand. Mais en 1493, un incendie la détruisit ainsi qu'une partie des cloches. Ce qui ne découragea pas les Brugeois qui la reconstruisirent cette fois avec des lions grimpant à l'intérieur. Mais la foudre frappa de nouveau en 1741 on la répara sans remettre de flèche. Elle fut finalement décorée d'une couronne néo-gothique en 1822.

Rôle. La halle située sous la tour avait une fonction commerçante, utilisée par les artisans qui vendaient leurs tissus. La salle du trésor à l'étage abritait les archives depuis 1280, mais aussi les lois et les règlements propres à Bruges : les Hallegeboden (en néerlandais : les bans des Halles). Ils furent d'ailleurs proclamés du haut du balcon au-dessus de la porte d'entrée devant le peuple appelé à grand renfort de cloches. Car en plus d'être l'horloge officielle, de servir de tour de guet en cas d'incendie, c'était aussi un carillon qui rythmait la vie des habitants. Avant le XVIe siècle, les cloches étaient sonnées manuellement à l'ouverture et la fermeture des portes de la ville, mais aussi au début et à la fin du temps de travail. Ce couvre-feu nocturne officiel obligeait les habitants à sortir avec une torche dans l'obscurité, car circuler dans l'obscurité était interdit, question de sécurité. Des cloches de tocsin lors d'un danger imminent : incendie, invasion, résonnaient exceptionnellement dans l'air, tout comme les cloches festives, par exemple pendant la procession du Saint-Sang. À partir de 1523 un tambour activé par une horloge automatisa certaines cloches. C'est à cette époque qu'on put commencer à jouer des partitions profanes et religieuses, qui sont jouées tous les dimanches, jours fériés et jours de marché.

La salle au trésor. Au deuxième étage le musée est installé dans l'ancienne trésorerie, où étaient stockés les sceaux et les chartes de la ville médiévale jusqu'au XVIIIe siècle. Aujourd'hui il est consacré à l'histoire du beffroi : sur sa construction et sa fonction au Moyen Âge, prenez votre temps.

Le carillon. Montez encore d'un cran le long de l'escalier en colimaçon tourbillonnant et vous y êtes. Essayez d'ailleurs de vous synchroniser pour regarder le spectacle des mécanismes qui s'enclenche au bon étage juste avant que les cloches carillonnent, l'expérience est assez excitante et intéressante. Vous les entendrez certainement car elles sonnent tous les quarts d'heure. En 1675, le carillon était composé de 35 cloches fabriquées par l'Anversois Melchior de Haze. Appelé " Duméry " il porte en réalité le nom du fondeur qui les remplaça après l'incendie en 1741 par 47 cloches de 27,5 tonnes au total. Il faut imaginer la passion des fondeurs transmettant l'héritage médiéval et accordant patiemment leurs petits bijoux d'artisanat de leur oreille affûtée. C'est le plus célèbre d'Europe tant il est massif, notamment grâce à sa cloche " Victoire " qui pèse pas moins de 8 814 kg. Placée en 1802, elle nécessite 8 hommes pour la mettre en branle.

Le sommet. Au 5e étage, vous serez récompensés de vos efforts. Ne comptez pas les marches, 366, ça vous couperait bras et jambes. Évitez aussi de vous goinfrer au restaurant avant l'ascension. En bout de course, on profite du paysage, essoufflé par l'ascension vertigineuse mais content. Par beau temps, la vue est époustouflante sur les toits de la ville et sur les halles médiévales qui témoignent de la richesse de cette époque.

Des concerts de carillons ont lieu depuis le beffroi, lundi, mercredi, samedi à 21h et 22h et dimanche à 14h et 15h de mi-juin à mi-septembre et les mercredi, samedi, dimanche à 14h et 15h de mi-septembre à mi-juin.

Informations et horaires sur BEFFROI ET HALLE AUX DRAPS

Le Beffroi est ouvert tous les jours de 9h30 à 18h (entrée jusqu'à 17h15). Adulte : 12 €. Les - 25 ans et + 65 ans : 10 €. Enfant - 5 ans : gratuit. Fermé le 24 décembre et le Jour de l'an.

Avis des membres sur BEFFROI ET HALLE AUX DRAPS

Note générale : 4.5 / 5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
15 avis d'internautes
Avis déposé le 28/02/2019 à 16:03
Note globale :
Visité en avril 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Beffroi
L'emplacement sur cette belle place aux façades colorées est magnifique, et c'est encore mieux vu d'en haut.
Avis déposé le 04/02/2019 à 17:32
Note globale :
Visité en décembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Superbe
Superbe beffroi , place magnifique très touristique à ne surtout pas manquer lors du marché de Noël de Bruges l historium est magnifique facilement repérable grâce au beffroi
Avis déposé le 27/12/2018 à 21:08
Note globale :
Visité en août 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
On ne peut pas aller à Bruges sans monter en haut du beffroi d'où l'on a une superbe vue. Le beffroi abrite un carillon à 47 cloches. Une belle visite
Avis déposé le 05/10/2018 à 13:46
Note globale :
Visité en août 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Le beffroi est très bien entretenu, prestigieux, il trône sur la grand place de Bruges et domine tout le paysage. Il reste un incontournable !
Avis déposé le 23/02/2018 à 18:13
Note globale :
Visité en mai 2017
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Encore un beffroi à ajouter à votre liste UNESCO. Superbe, on peut y monter. La vue est fabuleuse. La queue peut être TRES longue en été et lors des longs week-ends de mai/juin. Un peu cher.

Je gagne 100 foxies

Participez
à la communauté

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !