NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE - guide touristique du Petit Futé

Benvenuto a Napoli !

Voyager dans le temps effleure peut-être celles et ceux qui, du coin de l'oeil, couvent un planisphère ou une mappemonde... Naples et la côte amalfitaine présentent dans ce domaine quelques-unes des plus remarquables échappées. Dominée par son volcan massif, le Vésuve, dont les diverses éruptions rappellent à chacun les forces telluriques, et bordée par son non moins superbe golfe méditerranéen, Naples ne pouvait que se forger l'une des âmes les plus singulières et étonnantes d'Europe, savant mélange d'attachement à la terre et d'ouverture d'esprit. Il convient ici d'évoquer un peuple rebelle à l'identité extrêmement forte qui puise loin au coeur de racines mêlées, témoignages successifs de tous ceux qui ont ardemment voulu Naples. Grecs, Romains, Barbares, Normands, Angevins et Espagnols se sont, en effet, succédé à la tête d'un royaume qui ne deviendra italien qu'en 1860 lors de l'unification de la péninsule. Comment, une fois sur place, ne pas ressentir la vitalité débordante de ses habitants et l'éblouissante beauté d'un patrimoine culturel unique ? Comment ne pas admettre la magie des lieux mais également reconnaître la face sombre de Naples, travaillée par la pauvreté et la violence ? Cet univers souterrain et hermétique, qui sans jamais le dire irrigue l'ensemble de la société, se reflète aussi dans une ferme croyance en l'invisible couplée à une réelle ferveur religieuse, bien éloignée du schéma rationnel classique, au croisement entre superstition et mythe. Entrez dans la danse pour un spectacle inoubliable, entre les sites archéologiques de Pompéi et Herculanum, les îles enchanteresses de Capri, Ischia et Procida, les magnifiques villages côtiers de Positano et Amalfi et les énigmatiques Champs Phlégréens. Le tout bercé par un soleil aussi généreux que la gastronomie locale, qui là encore fait honneur à une certaine idée de la dolce vita.

L'équipe de rédaction

MISE EN GARDE. Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE : les adresses futées

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE : Trouver un restaurant, hôtel, bar, discothèque, boutique, musée, monument ...

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE : Idées de séjour

Naples le temps d’un week-end

C'est assez difficile, voire impossible, de découvrir Naples en deux ou trois jours. Voici une promenade pour un long week-end avec quelques lieux incontournables, qui vous donnera une vue d'ensemble de l'ancienne capitale du règne des Deux-Siciles.

Jour 1 : Naples. Petit-déjeuner sur la Piazza Bellini. Profitez-en pour voir la rue des libraires à la Port'Alba. En allant au musée Archéologique National, passez par l'Académie des Beaux-Arts (via Costantinopoli), qui est installée dans l'ancien couvent San Giovanni Battista delle Monache, datant du XVIIe siècle. Au musée, visitez l'allée des sculptures grecques et romaines de la collection Farnèse, notamment le gigantesque Ercole (Hercule). Puis, les mosaïques de Pompéi, et attardez-vous dans le cabinet des Secrets, dont les oeuvres érotiques jugées scandaleuses seront interdites au public pendant deux siècles par le pouvoir en place et l'Eglise. Après l'art ancien, partez à la découverte de l'art contemporain au MADRE (musée d'Art contemporain Donnaregina), conçu par l'architecte portugais Alvaro Siza Vieira. Vous y trouverez entre autres les oeuvres de Francesco Clemente et Jannis Kounellis.

Promenade dans le Centro antico : admirez l'église de Santa Chiara et la cathédrale (Duomo). Puis parcourez Spaccanapoli, qui correspond à la via Benedetto Croce et se poursuit par la via San Biagio dei Librai. Le terme désigne aussi plus largement l'un des quartiers les plus typiques du coeur de Naples, avec ses ruelles étroites, ses églises, ses nombreux cloîtres et chapelles. Profitez-en également pour vous immerger dans le savoir-faire des artisans napolitains (grande production de céramique, fabrication du fer forgé, travail du stuc pour les moulures). Déjeunez dans une des nombreuses pizzerias du quartier et ensuite prenez un café à la piazza del Gesù.
Après-midi shopping et antiquaires : faites une balade le long de la via Toledo et ses nombreuses boutiques. Arrêtez-vous pour voir la galerie Umberto I, dont la structure en fer et en verre s'inscrit dans le schéma habituel des galeries de la fin du XIXe siècle. Dirigez-vous vers la majestueuse piazza del Plebiscito, où les grands symboles de Naples se succèdent : la basilique San Francesco di Paolo, le palais Salerno, érigé à la fin du XVIIIe siècle, et naturellement, face à l'arcade, le palais royal. Continuez vers le quartier de Chiaia et déambulez dans les rues chic et branchées, via Chiaia et via dei Mille. Puis reposez-vous dans les jardins de la Villa Comunale. Ensuite, longez le Lungomare pour dîner au bord de la mer.

Jour 2 : parc du Vésuve. Prenez la Circumvesuviana pour visiter le parc du Vesuvio. Ce volcan, à l'intense activité sismique, est à l'origine de la destruction de Pompéi et d'Herculanum en 79. En dépit de ses terribles éruptions antérieures, il demeure cher aux yeux de tous les Napolitains. Ascension incontournable pour observer le cratère, les fumerolles et le splendide panorama de la région.

Partez ensuite vers les sites archéologiques de Pompéi et Herculanum. Visitez la cité antique de Pompéi et, à Herculanum, plus petite mais non moins intéressante, admirez l'exceptionnelle qualité de conservation des thermes et des diverses demeures. Revenez sur Naples, pour dîner dans une trattoria du centre historique.

Jour 3 : Naples. Petit déjeuner en plein air au parc de Capodimonte. Profitez pour visiter le palais de Capodimonte, le musée et la collection sur l'histoire de Naples. Puis direction la chartreuse de San Martino, qui est un ancien couvent baroque. Sur la terrasse, à l'ambiance relaxante, profitez du panorama à l'ombre des vignes.

Si vous avez le temps, visitez Caserta, situé au pied du mont Tifata dans le nord de Naples. Ce petit bourg médiéval s'est développé à partir d'origines lombardes. Sa cathédrale du XIIe siècle intègre des éléments arabo-siciliens. Charles III de Bourbon, roi de Naples (1734-1759), décide l'édification d'un immense palais construit sur le modèle de Versailles, alternance entre baroque et néoclassique. Voir également le superbe parc.
Sinon, redescendez vers la mer dans les quartiers chics de Santa Lucia et de Chiaia pour déjeuner. Longez le bord de mer, où vous apercevrez le magnifique panorama du golfe, du Castel dell'Ovo jusqu'à la via Caracciolo, qui constitue l'une des promenades préférées des Napolitains. Allez vers Mergellina et promenez-vous dans le port. Ensuite, prenez la direction du parc Virgiliano et de la petite île toute proche, Nisida (ancien cratère volcanique). Dînez dans le quartier de Pausilippe, où s'alignent de magnifiques villas et leurs jardins.

Naples et sa région en 2 à 3 semaines

Un long séjour est l'idéal pour découvrir toutes les richesses de la région, à travers différents thèmes. Etirez les étapes en fonction de vos envies.

Jours 1 à 3 : Naples et environs. Voir Naples le temps d'un week-end.

Jour 4 : les Champs Phlégréens. Commencez la visite des Champs Phlégréens par le volcan Solfatara dont les vibrations sismiques et les fumerolles témoignent de l'activité. Le cratère est constitué de matières argileuses et de silice.

Puis, dirigez-vous à Pouzzoles, l'un des plus hauts lieux de la période antique en Campanie, qui a été fondée au VIe siècle av. J.-C. par les Grecs. Visitez l'amphithéâtre (69-79 apr. J.-C.), les dédales de rues souterraines de Rione Terra et le temple de Sérapis.

A Baia, voir les ruines du temple de Diane, Mercure et Minerve ainsi que le château de Baia, construit dans la seconde moitié du XVe siècle sur ordre de la maison d'Aragon.

A Bacoli, ancienne zone résidentielle romaine, admirez la gigantesque " piscina Mirabilis " construite sous le règne de l'empereur Auguste. Elle servait de citerne à la flotte impériale romaine.

Terminez par Cumes et les vestiges de la ville haute, comme l'Acropole. Vous y trouverez également l'Antre de la Sibylle, l'un des hauts lieux du monde antique.

Jour 5 : Procida. Au Molo Beverello de Naples, prenez un ferry et baladez-vous dans l'île. Non loin d'Ischia, dressée à l'extrémité occidentale du golfe de Naples face aux Champs Phlégréens, Procida est l'île la plus petite et la moins connue de l'archipel. Riche en belles plages, arbres fruitiers et vignes, elle continue de vivre au rythme de la pêche non pas pour le folklore mais bien parce qu'elle demeure encore l'une des activités essentielles.

Promenade dans le charmant centre historique et, l'après-midi, pause détente sur la magnifique Spiaggia di Chiaia. Terminez par un dîner dans le village de Marina Corricella.

Jour 6 : Ischia. Prenez le ferry pour rejoindre Ischia. C'est l'île la plus étendue et la plus peuplée de l'archipel. La douceur de son climat, ses plages de sable fin et les vertus curatives de ses eaux thermales ont beaucoup fait pour sa réputation. Une végétation très variée, lauriers, romarins, chênes, acacias, pinèdes, et un relief extrêmement découpé, ont même valu à Ischia le surnom d'île verte.

Flânez dans Ischia Porto et déjeunez dans un de ses nombreux petits restaurants. Allez admirer les bateaux de pêche colorés à la Spiaggia dei Pescatori.

Jour 7 : Capri. Des trois îles ancrées dans le golfe de Naples, Capri demeure la plus célèbre et la plus touristique. Pics vertigineux, eaux turquoise, superbes criques, élégantes villas aux jardins en terrasses, grottes et panoramas uniques narguent presque le visiteur. Capri accueille peintres, écrivains et musiciens, qui tous lui rendront hommage. Curzio Malaparte y a laissé une villa (lieu de tournage du film Le Mépris, de Godard), Gorki s'y est entretenu avec Lénine et Neruda a une rue portant son nom.

Balade dans Capri-ville, admirez ses maisons en pierres blanches et ses petites ruelles. Partez en randonnée le long d'un des nombreux sentiers de l'île, c'est un des meilleurs moyens pour découvrir Capri.

Jours 8 et 9 : Sorrente et Positano. Partez pour Sorrente au sud-est de Naples. Parcourez la péninsule sorrentine : Massa Lubrense, Punta della Campanella, et écoutez les sirènes... Déjeunez dans un petit resto à la Marina della Lobra : charme garanti.

Revenez sur Sorrente, perchée à flanc de montagne. Cette ville, dont les origines remontent aux colonies grecques, connaît son heure de gloire pendant l'époque impériale romaine. De l'époque médiévale, Sorrente a conservé la basilique de Sant'Antonino, fondée au XIe siècle et entièrement remaniée au XVIe siècle, et le palais Veniero (XIIIe siècle), important témoignage de l'influence de l'art byzantin. Promenez-vous dans la ville et admirez l'époustouflant creux dans la montagne, le Vallone dei Mulini.
Le lendemain matin, prenez la route " Nastro Azzurro " (la SS 163) vers Positano. Passez la journée à Positano, bâtie au coeur d'un site exceptionnel, sur les pentes des versants montagneux surplombant une petite baie. C'était autrefois un paisible village de pêcheurs et de cultivateurs de citrons et d'olives. Admirez les petites maisons blanches et baladez-vous dans la ville. Voir notamment l'église Santa Maria Assunta pour sa peinture byzantine La Madone à l'Enfant. Si vous êtes courageux, faites la randonnée du fameux Sentiero degli Dei.

Jours 10 à 12 : la côte amalfitaine. Partez en direction de la côte amalfitaine, entre mer et montagne, considérée comme l'une des plus belles régions littorales d'Europe. Première étape, Ravello, lieu magique qui inspira de nombreux artistes comme Ibsen ou Wagner. Passez la journée dans la ville, visitez les jardins de la Villa Rufolo et de la Villa Cimbrone. Voir aussi le Duomo, fondé en 1087, largement remanié au XIIe siècle et entièrement réaménagé à l'époque baroque.

Le lendemain, promenade dans Amalfi et ses petites ruelles. Sa cathédrale (Duomo), de la fin du Xe siècle, reste le monument le plus important de la côte amalfitaine et fait la gloire de la ville. Consacrée à saint Andrea, elle présente un escalier majestueux, un porche orné d'une porte en bronze provenant de Constantinople et une façade en mosaïques polychromes. Continuez à pied vers Atrani, petite balade sur la plage et dans le village.
Reprenez la voiture en direction de Cetara. Goûtez leurs spécialités d'anchois ou de poissons frits sur le port. Partez ensuite à Vietri Sul Mare, visitez les nombreuses boutiques de céramique et admirez le panorama.

Jours 13 à 15 : Salerne et le Cilento. Passez la journée à Salerne, cité étrusque, qui connaîtra son heure de gloire entre la période lombarde (VIIIe siècle) et normande (XIe siècle). Baladez-vous dans son quartier médiéval et visitez le Duomo construit au XIe siècle, intégrant divers éléments classiques, notamment le pavement polychrome, provenant de l'ancien atrium, ainsi que les colonnades. Attardez-vous également sur le château d'Arechi qui domine la ville. Pour terminer, une balade sur le Lungomare, au milieu des palmiers, s'impose. Le soir venu, profitez-en pour découvrir la nuit de Salerne et ses nombreux bars.

Le lendemain, prenez la voiture pour Paestum, un site d'une importance considérable pour l'incroyable conservation de ses trois grands temples. Découvrez le site archéologique et ses temples grecs. Voir également la richesse de son musée et la fameuse fresque d'une grande rareté, La Tombe du plongeur. On ne connaît, en effet, généralement la peinture grecque que par les textes des auteurs classiques, comme Pline l'Ancien, et par les transpositions romaines.

Repartez vers Agropoli, pour une balade dans le centre historique. Profitez du panorama sur les remparts du Castello.
Pour le dernier jour, levez-vous tôt pour découvrir le parc du Cilento, plusieurs balades sont possibles, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux. Admirez les paysages éblouissants et les villages typiques de la région.

Revenez sur la cité médiévale de Castellabate et laissez-vous perdre dans le labyrinthe de ses ruelles. Finissez votre séjour à Santa Maria di Castellabate et admirez les maisons rose et ocre, typiques du sud de l'Italie.

Séjour thématique
Pour les passionnés d'archéologie

Dans le coeur historique de Naples, de Spaccanapoli, rejoignez la piazza Bellini, qui rend hommage au compositeur de La Norma, de La Somnambule... Non loin de là, voir les vestiges de l'ancien mur d'enceinte grec, du IVe siècle av. J.-C, construit en gros blocs de tuf rectangulaires de même taille et dont les assises sont de hauteur égale (" appareil isodome ").

Puis rendez-vous au musée Archéologique de Naples (Piazza Museo, 19), installé dans un bel édifice du XVIe siècle. Incontournable et indispensable complément à la visite de Pompéi. Voir également le cabinet des Secrets, dont les oeuvres érotiques jugées scandaleuses par le pouvoir en place et l'Eglise seront interdites au public pendant deux siècles.

Les catacombes de San Gennaro, un autre must pour ceux que l'archéologie passionne. Situées dans le quartier de la Sanità et s'étendant sur deux niveaux souterrains, au coeur d'une colline de tuf à proximité de Capodimonte, ces larges galeries sont ornées de précieuses peintures et de belles mosaïques réalisées entre le IIIe et le Xe siècle. Notez la simplicité des motifs décoratifs : géométriques, zoomorphes ou végétaux. Si elles furent creusées dès l'Antiquité, les catacombes s'étendront surtout à partir du Ve siècle, après la mise en terre de la dépouille du martyr San Gennaro (saint Janvier, patron de la ville), décapité à Pozzuoli non loin de Naples.

Enfin, comment manquer les sites archéologiques du Vésuve, Pompéi et Herculanum. Située sur les pentes du Vésuve, Pompéi est enfouie sous une énorme couche de cendres lors de la terrible éruption de 79, et le restera durant près de dix-sept siècles. En 1748, les premières fouilles archéologiques sont entreprises. On découvre dans le même temps Herculanum, ville proche, également victime de la catastrophe. Le site, accessible au public, demeure l'un des témoignages les plus frappants du monde antique du fait de la qualité de préservation des vestiges. Une forme de pèlerinage aux sources de notre civilisation !

Les oeuvres du Caravage à Naples

Au Pio Monte della Misericordia est conservé le premier tableau réalisé par l'artiste à Naples, Les Sept oeuvres de Miséricorde. Commandité en 1607 par la confrérie, qui ne voulut jamais s'en séparer, il illustre les sept oeuvres de miséricorde corporelle pour assister son prochain, exercées par les différents personnages de la scène. Certains en accomplissent plusieurs, comme la femme qui allaite un vieillard en prison, obéissant aux préceptes de " donner à manger aux affamés " et " visiter les prisonniers ". La composition savante et équilibrée est soulignée par un puissant clair-obscur. En même temps, une certaine humilité se dégage de la scène qui semble se dérouler dans une ruelle de Naples.

Rendez-vous ensuite au Musée de Capodimonte pour admirer la Flagellation du Christ, oeuvre initialement réalisée pour une chapelle de l'église San Domenico Maggiore. L'intensité dramatique de la scène est accentuée par la lumière violente qui éclaire le torse du Christ, d'inspiration classique, et le visage presque bestial de l'un de ses bourreaux.

Retour dans le centre historique, au palais Zevallos Stigliano, qui abrite l'ultime tableau du Caravage, achevé un mois avant sa mort en 1610, Le Martyre de Sainte Ursule. L'oeuvre était destinée à un prince génois. Elle revint à Naples au XIXe siècle et fut exhumée des fonds de la Banca Commerciale Italiana en 1980. La scène représente le moment où la vierge Ursule est transpercée d'une flèche parce qu'elle s'est refusée au roi des Huns. Notez l'éclairage qui enveloppe la douce figure de la sainte et se reflète sur les armures métalliques des barbares. Le visage qui apparaît derrière la mourante serait un autoportrait de l'artiste.

Parcours art moderne et contemporain

Le musée du XXe siècle. La forteresse du château Sant'Elmo qui, jusqu'aux années 1970, servait de prison militaire, abrite depuis mars 2010 le Museo del Novecento, entièrement consacré à la peinture et à la sculpture des artistes locaux. La collection propose un parcours intéressant, du futurisme à l'art nucléaire jusqu'au néoréalisme, dans un cadre riche en histoire qui ne cessera pas d'étonner ses visiteurs grâce à la vue imprenable sur la ville qu'il offre.

Dans le coeur historique de Naples, l'étape incontournable est sans aucun doute le musée Madre, le premier musée d'art contemporain de Naples. Inauguré en 2005, après la rénovation qui a donné une lumière nouvelle à l'ancien monastère de Santa Maria Donnaregina, il retrace l'évolution de l'art contemporain international en passant en revue des artistes de renommée mondiale tels que Lucio Fontana, Piero Manzoni et Mario Merz, entre autres.

L'art dans les stations du métro vous accompagnera jusqu'à l'arrêt suivant de ce parcours thématique : le PAN (ou Palais des Arts de Naples). Il est composé d'un espace d'exposition de 6 000 m2 sur trois étages où des expositions temporaires s'alternent tout le long de l'année : de la photographie au design en passant par les installations vidéo et l'architecture, le regard y est toujours tourné vers l'avenir, par exemple grâce au soutien apporté à de jeunes créateurs.

Pour les passionnés de design, ne pas manquer la Fondazione Plart, centre d'excellence qui se targue de posséder l'une des collections d'objets en plastique les plus riches au monde. Une sélection de plus de 1 500 pièces raconte l'histoire du design contemporain, à partir de 1850 jusqu'aux années 1960 : sacs, bijoux, belles lampes et jouets curieux enchanteront les plus nostalgiques.

Voir plus d'idées de séjours

Italie : Les villes remarquables

POMPEI
VERONE
GÊNES
Nos bons plans séjours
  • Palerme : Circuit Îles Eoliennes

    Un voyage à travers la nature incontaminée et splendide des îles Eoliennes, à la découverte des spectacles des feux d'artifices le long de la sciara d...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Pension Complète
    Dès 1159 TTC/pers.
  • Palerme : Circuit Sicile Magique 4*

    Carrefour des civilisations, la Sicile est une mosaïque de fabuleux vestiges grecs, de châteaux et de cathédrales, de jardins orientaux, de palais et ...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Repas selon programme
    Dès 989 TTC/pers.
  • Palerme : Circuit Grande Découverte de la Sicile 4*

    Le circuit Grande Découverte de la Sicile est un circuit classique de la Sicile avec départs garantis tous les vendredis du 13 avril au 5 octobre 2018...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Pension Complète
    Dès 919 TTC/pers.

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE : Galerie photo

NAPLES : Actualité et reportage

Les incontournables de Naples

Turbulente et attachante, irrévérencieuse et religieuse, belle terrienne au bras de mer : Naples ne cesse de surprendre et tout autant éblouir. Elle se vit plus qu'elle ne se visite bien qu'elle préserve un patrimoine historique et religieux exceptionnel. Des églises, des musées, des jardins, des ruelles au charme fou et des îles offertes au...

Où partir pour voir les plus beaux marchés de Noël ?

La magie de Noël c'est aussi ses marchés, la bonne odeur de pain d'épice, de chocolat, de vin chaud ou de fruits confits, les échoppes de vendeurs de cadeaux, les jolis sapins illuminés... Dès la fin novembre, les marchés de Noël s'installent partout en France et en Europe mais quels sont vraiment les plus beaux d'entre eux ? Voici notre...

10 étapes incontournables en Italie

Attachante, dépaysante et envoûtante : voilà trois adjectifs qui définissent à merveille l'Italie. Des Alpes aux Apennins en passant par les plages de sable blanc du Sud et les vertes vallées du Nord, la péninsule émerveille par la diversité de ses paysages. Mais plus que la visiter, il faut vivre l'Italie... Mieux qu'une chambre d'hôtel,...
Ailleurs sur le web

Sélection Visites - Points d'intérêt NAPLES

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses NAPLES