Icône la plus célèbre de Naples, le volcan a sa place dans bon nombre de restaurants, pizzerias et bars... En peinture, en photographie ou en vrai (!), il s'est naturellement imposé comme le symbole d'une ville, dont le rythme épouse un peu le bouillonnement des entrailles de la terre toute proche. Sa masse grise rappelle la force d'une nature qui, à plusieurs reprises, s'est déchaînée. Vénéré, craint, admiré, le grand cône tient une place essentielle. Visite incontournable donc. Avec ses deux sommets, culminant respectivement à 1 281 m et 1 132 m et son unique cratère - 600 m de diamètre pour 200 m de profondeur - le Vésuve n'a rien d'un enfant de choeur... En dépit d'un semblant d'apaisement, le volcan continue de travailler sans relâche le sous-sol. Historiquement, l'éruption restée dans toutes les mémoires remonte à 79 apr. J.-C. Les historiens s'accordent à dire que près de 10 000 personnes périrent au cours de la catastrophe. Pompéi et Herculanum, deux des cités édifiées au pied du Vésuve, seront " figées " dans le temps sous l'effet des cendres et de la boue. La dernière éruption en date, en 1944, a détruit le village de San Sebastiano aujourd'hui reconstruit. Néanmoins, malgré sa dangerosité - le magma accumulé atteindrait 400 km² selon les estimations (!) - les pentes et les environs du Vésuve abritent toujours un grand nombre d'habitants. La relative faiblesse des loyers et l'incapacité des pouvoirs publics à faire respecter la loi expliquent en partie cette urbanisation sauvage. Sur un plan plus agronomique, la nature volcanique du sous-sol fait le bonheur des agriculteurs. Très fertile, la terre de Naples et de ses environs offre en effet des possibilités de culture d'une rare diversité. Ainsi, le Lacrima Christi, vin d'appellation le plus célèbre de la région, jouit-il d'une saveur incomparable. Terrain d'étude privilégié des géologues, le volcan accueille également un observatoire scientifique créé sur décision du roi Ferdinand II de Bourbon (1810-1859) et partiellement transformé depuis en musée.

En voiture. Prendre l'autoroute A3 en direction de Salerno (sortie Torre del Greco ou Ercolano). Suivre ensuite le fléchage.

En train. Prendre la Circumvesuviana (gare centrale piazza Garibaldi à Naples) en direction de Sorrente. Arrêt à la station Ercolano (Herculanum). Bus depuis la gare jusqu'au volcan.

En bus. Depuis Pompéi, départs quotidiens sur piazza Anfiteatro ou porta Marina avec la compagnie Trasporti Vesuviani. Arrêt durant le trajet à la gare ferroviaire d'Ercolano (Herculanum).

Visite : 11 € par adulte et 5,50 € réduit. CB non acceptée. Ascension déconseillée aux enfants en bas-âge et aux personnes âgées.

Les lieux incontournables de VESUVE

Comment partir à VESUVE ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à VESUVE

Photos de VESUVE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE

Guide NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE 2019/2020

12.95 €
0000-00-00
360 pages
Ailleurs sur le web
Avis