Confetti rocheux d'origine volcanique, dressé à l'extrémité occidentale du golfe de Naples face aux champs Phlégréens, Procida est l'île la plus petite (4 km²) et également la moins connue des trois. N'allez cependant pas croire qu'il n'y a rien à y faire, bien au contraire. Egalement riche d'un superbe biotope méditerranéen - belles plages, beaux arbres fruitiers et belles vignes - l'île continue de vivre au rythme de la pêche non pas pour le folklore mais bien parce qu'elle demeure encore l'une des activités essentielles. Lamartine (1790-1869), qui y séjourna au milieu du XIXe siècle, en dresse d'ailleurs un tableau mémorable dans son roman Graziella. Bref, au-delà d'une simple solution de repli, Procida mérite que l'on s'y attarde. Schématiquement, consacrez-vous aux trois principaux sites que sont Terra Murata (nord-est), village médiéval perché sur le sommet de l'île à proximité de l'abbaye Saint-Michel, Coricella (nord-est) et Vivara, la partie la plus sauvage et la plus ancienne située à l'extrémité sud-ouest de l'île. Le plaisir renouvelé de s'imprégner de la nature insulaire et de circuler dans les ruelles gorgées d'ombre et de soleil avec ses maisons soudées les unes aux autres, dont les couleurs éclatantes vous aveugleraient presque, devrait suffire à embarquer. Plus accessible financièrement, elle offre en outre un excellent compromis à ceux qui rêvent de la Grande Bleue sans forcément disposer de gros budgets.

À voir / À faire à PROCIDA

Comment partir à PROCIDA ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à PROCIDA

Photos de PROCIDA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE

Guide NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE

NAPLES ET CÔTE AMALFITAINE 2019/2020

12.95 €
0000-00-00
360 pages
Ailleurs sur le web
Avis