Située à la lisière de la forêt équatoriale sur la rive sud du fleuve Congo, à l'ouest de la République dont elle est la fière capitale, c'est la troisième ville africaine la plus peuplée après Le Caire et Lagos, et la première ville francophone au monde, avec une population estimée entre dix et douze millions d'habitants. Petit fief où vivaient jadis des pêcheurs Teke sous l'autorité du chef Ngaliema, ce poste fondé en décembre 1881 par Stanley s'étend aujourd'hui sur plus de trente kilomètres d'est en ouest et sur plus de quinze kilomètres du nord au sud. Kinshasa est le coeur économique, politique et culturel du pays, et le siège d'importantes institutions internationales. Capitale aux multiples visages, mégapole-village mondialisée, c'est indéniablement une ville de contrastes, multiculturelle par essence, avec des représentants des 450 ethnies congolaises, mais aussi une terre d'accueil historique pour de nombreuses communautés étrangères.

De "Kin-la-belle" telle qu'on la surnommait jadis, elle serait devenue aujourd'hui "Kin-la-poubelle" selon la formule consacrée... Le pire y côtoie en effet le meilleur, avec des quartiers résidentiels chics et des taudis informes, des zones commerciales d'un standard élevé à côté de tas d'immondices, un centre-ville complètement saturé abritant marchés colorés et zones maraîchères... Cette dualité entre ville planifiée et ville spontanée est particulièrement prononcée à Kinshasa. Mais c'est dans ce creuset si singulier que l'on trouve aussi cette vitalité culturelle qui fait de Kin une "ville créative", selon le label que lui a tout récemment décerné l'Unesco, en particulier par le biais de la musique qui véhicule le lingala, la langue des Kinois et des gens du fleuve, et qui s'exporte dans tout le continent. Sans oublier la sape, ce phénomène socio-vestimentaire unique, né de ce processus de recyclage et de fusion à l'oeuvre à Kin et à Brazza, sa jumelle de l'autre côté du Pool Malebo, capitale du Congo voisin...

Quoi qu'on en dise donc, et malgré tous les griefs retenus à son égard, Kinshasa reste une ville fascinante, qui de tout temps résiste à l'objectivation, à la colonisation, à la synthèse et au résumé. Ville impitoyable parfois, à double face, qui peut fasciner et attrister à la fois, ville démesurée à l'échelle du pays qu'elle représente... A l'image de ces facétieux Kinois, rois de la fête et de la débrouille, en perpétuelle recherche d'un bon plan pour assurer leur survie quotidienne, et dont la force, s'exprimant par la passion de la vie, est une longue histoire inscrite dans le métissage d'une ville carrefour, d'une ville mutante, aujourd'hui plus que jamais, et à l'heure des nombreux défis qui se présentent à elle.

Les lieux incontournables de KINSHASA

Les circuits touristiques à KINSHASA

Circuits touristiques à Kinshasa

La ville-province de Kinshasa reste une région touristique particulière, de par son urbanisation, la densité élevée de sa population et la présence de lieux témoignant de l'histoire de la ville et du ...

Le Congo historique

L'histoire de l'implantation des communes à Kinshasa est intimement liée à l'évolution des activités économiques qui s'intensifient avec le changement de statut de l'Etat indépendant du Congo qui devi...

Photos de KINSHASA

Découvrir KINSHASA

Les plus de la destination

Patrimoine exceptionnel

Qu'il soit naturel, culturel ou historique. L'axe Kinshasa-océan recèle de nombreuses curiosités et richesses, souvent insoupçonnées, et constitue une excellente entrée en matière pour partir à la découverte du Congo, tout comme jadis d'ailleurs : le Kongo Central fut la porte d'entrée des premiers explorateurs européens dès le XVe siècle, qui allait attiser la curiosité et lancer la vague ultérieure d'expéditions à travers le pays... Des vestiges historiques (art rupestre, royaumes ancestraux, route des esclaves, colonisation, Mobutisme) aux sites naturels de toute beauté (plages, forêts, mangroves, savane herbeuse, collines verdoyantes, fleuve...) et richesses culturelles (art funéraire, chants et danses traditionnels ou contemporains, artisanat, cuisine, etc.), c'est la promesse d'un voyage initiatique riche en surprises et en découvertes !

Une destination "safe"...

Même si le risque zéro n'existe nulle part, ici comme ailleurs... Petit rappel de géographie bien utile : Kinshasa et la province du Kongo Central se situent à 2 000 km des régions troublées de l'est du pays qui contribuent à la mauvaise réputation de la RDC sur le plan touristique, et aux craintes - légitimes quoique souvent irrationnelles - des visiteurs. Ce serait comme boycotter Paris sous prétexte de problèmes à Stockholm ! C'est dire l'amalgame, souvent à l'oeuvre, qui pénalise un pays et un peuple tout entier, et prive, à tort, les voyageurs curieux d'une destination exceptionnelle, loin des sentiers battus, le Kongo Central ayant toujours été une région stable sur le plan politique. Quant à la bouillonnante Kin, bien qu'elle connaisse les problèmes habituels des grandes métropoles, on est bien loin de l'image de coupe-gorge ou de ville inhospitalière souvent véhiculée. Ce guide est là pour vous aider à en déceler, et apprécier, les nombreux attraits.

... et inédite !

Revers positif de la médaille : cette région - et le Congo en général - reste une destination peu fréquentée, encore largement méconnue, et donc relativement inédite, où tout est encore possible, et qui fera le bonheur des vrais voyageurs en quête d'authenticité et de moments uniques, si rares à l'heure d'un tourisme de masse aseptisé. De fait, ici point de vacanciers classiques, ni de safaris galvaudés ou tour-opérateurs, dans un sublime écrin naturel encore préservé des affres de la modernité mondialisée. Avec aussi de belles rencontres possibles à la clé, des moments de partage et de convivialité à portée de main avec cette population chaleureuse, qui vous le rendra bien, à condition de s'y montrer ouvert et réceptif. Vous serez assurément récompensé de votre curiosité et de votre audace d'avoir osé pousser jusque-là, pour voir et vivre cette expérience Congo qui laisse rarement indifférent.

Viva Kinshasa !

La réputation festive de Kin n'est plus à faire... Ville aux 100 000 volts, elle ne dort jamais. A l'image de ses habitants, noceurs invétérés, épicuriens devant l'Eternel, farceurs et amateurs d'humour et de bonne humeur contagieuse. Le mix kinois par excellence : quelques bonnes bières locales bien frappées, accompagnées de tiges de cabri braisé au pili-pili, sous des décibels de ndombolo et autres coupé-décalé, l'image venant compléter le son... Le tout sur les dancefloors ou à même la rue, dans l'une de ces innombrables terrasses ou ngandas, qui font de Kin ce haut lieu festif et lui assurent son statut de capitale de la musique en Afrique. Car outre pour son sens de la fête et son énergie vitale, Kinshasa est aussi louée et reconnue internationalement pour ses multiples talents et curiosités comme la rumba, la sape et ses nombreux artistes, toutes disciplines confondues, qui font de Kin une métropole moderne et vivante, offrant une vie culturelle foisonnante, en contrepoint aux possibles désagréments inhérents à une mégapole spontanée de dix millions d'habitants.

KINSHASA ET KONGO-CENTRAL

Guide KINSHASA ET KONGO-CENTRAL

KINSHASA ET KONGO-CENTRAL 2017/2018

14.95 €
2016-11-09
264 pages

Reportages & actualités de KINSHASA

Ailleurs sur le web
Avis