Parmi les sept merveilles naturelles d'Asie, les gorges de Taroko - signifiant à juste titre " beau ", en langue ami - sont d'une incroyable splendeur : 20 km de route surplombant un canyon fermé sur de hautes falaises de marbre. Prolongeant la chaîne de montagne centrale, le parc national compte des sommets de 3 000 m enserrant la rivière de Liwu, des cascades, des sources chaudes, une flore variée... Autant de richesses qui participent à un cadre magnifique attirant chaque année plus de visiteurs.

L'un des premiers Occidentaux à s'y rendre et à en admirer la splendeur, le photographe britannique John Thomson, explora Taïwan en 1871 et offrit une très belle description des gorges de Taroko : " Nous nous arrêtâmes pour admirer l'indicible beauté de cette gorge de montagne et pour en prendre une photographie, regrettant profondément d'ailleurs que la plaque sensibilisée ne pût reproduire que les teintes d'ombre et de lumière, sans aucune des couleurs variées qui diapraient de leurs éclatantes ou sombres nuances les rochers, les mousses, les plantes grimpantes, les masses de feuillage parmi lesquels se jouaient les rayons du brillant soleil. "

Le parc de 37 000 ha détonne également par la faune qu'il abrite : pas moins de 34 espèces de mammifères comme le macaque de Formose, l'ours noir ou le chat léopard, 144 espèces d'oiseaux dont la célèbre pie bleue de Formose... Autant dire que l'écosystème du lieu est des plus remarquables, sans compter que Taroko est unique en son genre puisque c'est le seul endroit dans le monde où s'élèvent des falaises de marbre d'une telle importance, atteignant des centaines de mètres.

Si la région de Hualien est habitée majoritairement par la tribu ami, Taroko compte également des représentants de la tribu atayal identifiables - moins maintenant - par leurs tatouages faciaux. Les premiers représentants de la tribu, originaires du centre de Taïwan, ne sont arrivés qu'au début du siècle dernier. Ils ont emprunté alors la vieille piste de Hohuan, construite en 1914 et reliant l'ouest et l'est du pays. Certains tronçons sont encore préservés. Avant le XXe siècle, les gorges ne pouvaient être rejointes que par le chemin de Suhua remontant à 1874. Néanmoins, si la construction du chemin de Hohuan a désenclavé la région, ce n'est qu'en 1960 que le site a été ouvert à tous grâce à l'édification de la route transinsulaire centrale. A partir de 1956, des militaires ont creusé à coup de bulldozers dans les falaises de marbre reliant enfin la côte est à la côte ouest.

Les lieux incontournables de GORGES DE TAROKO 太魯閣

Organiser son voyage à GORGES DE TAROKO 太魯閣

Photos de GORGES DE TAROKO 太魯閣

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2017-05-31
312 pages
Avis