Béthune est née avant le VIIe siècle. Défendue par la Lawe qu'elle domine et par les marais qui l'entourent, elle prend très tôt de l'importance parmi les autres villes de l'Artois et de la Flandre. Le nom de la ville est formé de deux mots d'origine celtique : (venant de Bey) signifierait "près de", tandis que Thune (Thunen) aurait le sens de "haie" ou "buisson".

L'an mil marque le début de la lignée des seigneurs de Béthune. L'existence d'un château place Foch est attestée depuis 970. Parallèlement, l'église Saint-Barthélemy est édifiée sur l'actuelle place du 73e. Une église, un château, toutes les conditions sont réunies pour voir affluer une population en quête de sécurité et de sédentarisation, en particulier les marchands. La ville va ainsi prospérer grâce au développement de l'industrie drapière et du commerce et profiter de sa position pour s'enrichir, ce qui entraîne les convoitises de voisins ennemis et donc les tentatives d'invasion. Dès son origine, Béthune apparaît comme une place forte entourée d'une simple muraille précédée d'un fossé que les seigneurs renforcent au cours des siècles pour résister aux différentes attaques. La ville organise définitivement ses fortifications au début du XVIe siècle sous Charles Quint, avec l'agencement d'ouvrages extérieurs. Puis Vauban aménage une place forte au XVIIe siècle, dont quelques vestiges subsistent à divers endroits. Les années 1870 marqueront une profonde restructuration de la ville et plus particulièrement de sa périphérie, consécutivement au déclassement de celle-ci comme place forte et à l'entreprise de démolition de ses fortifications. À la même période, les mines de charbon font la richesse de la région. Béthune développe son commerce et devient un puissant port de batellerie, notamment pour l'acheminement du charbon. Enfin, lors de la Première Guerre mondiale, la ville vit à l'heure britannique. Placée en zone militaire à quelques kilomètres des tranchées, Béthune sert de base arrière alliée. Le centre-ville devient la cible symbolique des bombardements et sera détruit à 90 % en mai 1918. Modernité et tradition seront les maîtres mots de la reconstruction dans les années 1920-1930. La ville de Béthune se distingue aujourd'hui par son dynamisme, ses animations et ses projets culturels innovants. Elle a la particularité de compter trois théâtres : le théâtre municipal, la Comédie et le Poche.

À voir / À faire à Béthune

Organiser son voyage à Béthune

Photos de Béthune

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

AUTOUR DE LILLE

Guide AUTOUR DE LILLE

AUTOUR DE LILLE 2018/2019

9.95 €
2018-06-13
432 pages
Avis