La ville, au coeur de l'antique pays d'Olmes, est le fief du textile malgré les assauts répétés de la crise économique qui ont frappé cette région de plein fouet. La tradition du textile marque de longue date le pays d'Olmes puisqu'elle remonte au tout début de notre ère. La première machine à carder est importée à Lavelanet en 1796 grâce à Pascal Dumons. 30 usines et 400 métiers à tisser tournaient en 1934. 30 fabriques de draps, 28 filatures et 800 métiers à tisser fonctionnaient. En 1960, ce sont 1 370 métiers à tisser qui tournaient à plein rendement. Au temps des Cathares, déjà près d'une centaine de 90 tisserands s'affairaient à la tâche. D'ailleurs, on appelait le chemin des Tisserands la route pavée qui descendait de Montségur à Lavelanet. Les Bonhommes travaillaient comme tisserands dans le village et descendaient à dos de mulet jusqu'à la capitale du pays d'Olmes. En mémoire de cette activité, la fête du tisserand a lieu le 14 juillet.

Parmi les monuments intéressants, figure l'église de l'Assomption, un vaste vaisseau gothique à quatre travées avec un choeur octogonal. Mady de la Giraudière, peintre naïf de grand talent et native de Lavelanet, a représenté les différentes stations du chemin de croix. Voir aussi l'église de Saint-Sernin de Bensa, dans le quartier du même nom qui était, au Moyen Âge, une possession de Saint-Sernin de Toulouse. Petit marché tous les mercredis matin (sous le marché couvert).

Grand marché et foire sur l'esplanade de la Concorde, la place Jeanne-d'Arc et le marché couvert, tous les vendredis matin.

À voir / À faire à Lavelanet

Organiser son voyage à Lavelanet

Photos de Lavelanet

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-07-27
192 pages
Avis